Les Cendres d'Alésia

Découvrez un Royaume dévasté par la guerre où s'affrontent nombre de créatures fantastiques et sanguinaires. Créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de chaos...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 1 pied droit, 1 pied gauche ... non, DEUX pieds gauches ! (PV Evan)

Aller en bas 
AuteurMessage
Aya Snowtiger
Paladine Exilée
avatar

Nombre de messages : 1066
Age : 46
Localisation : Dans le coeur sans vie de Corran De Monfort
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: 1 pied droit, 1 pied gauche ... non, DEUX pieds gauches ! (PV Evan)   Lun 21 Sep - 5:12

Répétition en tenue

* Mais qui est le crétin qui a eu l'idée de ce maudit bal !! Si jamais je le choppe il va passer un sale quart d'heure, je te le jure ! *


Ne cessait-elle de bougonner en descendant les grandes marches, la main gantée dans celle élégante et stylée d'Evan de Monfort, le fils adoptif du roi.

- Héééyyy ! n'en profites pas toi sinon je me venge sur toi !

Le pauvre ... comme s'il avait besoin de cela ! Cela faisait bien une semaine que ce bal avait été annonçait et bien sur Corran n'avait rien trouvé de mieux à faire que de lui imposer d'y participer. Il ne savait pas qu'elle était aussi douée qu'une quiche pour la danse et elle avait couru se réfugier dans les bras protecteur de celui qu'elle avait appris à aimer et à apprécier comme un frère depuis plus d'un an et demi.
Elle le côtoyait sans cesse, apprenant ainsi à le connaitre dans ses bons et mauvais jours. Elle était d'ailleurs, miraculeusement, la seule à ne jamais faire les frais de ses mauvais jours qui étaient somme toutes assez terribles, il fallait l'admettre. Tandis qu'il était le seul à faire les frais de ses mauvais jours à elle ... il était le seul dont elle était assez proche et à qui elle vouait une affection assez sincère, pour pouvoir se laisser aller et en cela elle lui serait longtemps reconnaissante ... Et bien sur, il s'était proposé de lui apprendre à danser.

La faisant pivoter il plaça un bras autour de sa taille et pris la posture pour lui enseigner la valse. Vous avez déjà vu deux bouts de bois essayant de se mouvoir avec grâce et féminité ? Eh, bien c'était exactement le portrait d'Aya ... heu Jissia, à ce moment précis.


- Aouch !

Un hurlement de douleur s'échappa des lèvres du vampire qui la tenait cependant fermement contre lui.

- Arrête de grogner, c'est toi qui a insisté pour m'apprendre à danser ! donne moi une armmmmmmmmmmmmmée de domestiques et je te montrerais ce que je sais faire !

Elle se rattrapa de justesse, elle avait faillit dire une "arme" dévoilant ainsi ses véritables capacités. Puis enchaina sur un sourire radieux, comme si l'incident était déjà clos et que la situation la faisait doucement rire, surtout les séances d'écrasement de pieds.
1.2.3 glisser, 1.2.3 glisser, 1.2.3 glisser, 1.2. et un autre hurlement ... Décidément elle n'était vraiment pas douée


- Evan s'il te plait ! Dis à ton père de m'épargner cette corvée et de s'épargner la honte de paraitre avec à son bras, une planche, véritable monument ambulant en l'honneur de la non élégance et de la non grâce! Je ne comprends vraiment pas pourquoi il veut que je l'y accompagne. Je suis sûre qu'il y a bon nombre de femelles de la noblesse qui se damnerait ( comme si elles ne l'étaient pas suffisamment ) pour paraitre à son bras lors d'un bal. Tu ne vois donc pas que je ne fais aucun progrès ?

Elle soupira, le regard rieur du jeune vampire en disait long sur ce qu'il pensait de sa requête.
De tout temps il avait aimé taquiné la jeune femme. Ils avaient une complicité qu'elle n'avait jamais eu avec personne du sexe masculin et en plus ils partageaient la même forme d'humour.

Elle sentait que cette soirée allait être mémorable et à plus d'un titre. Rien qu'à l'idée d'ouvrir le bal, protocole oblige, elle sentit un vent de panique souffler sur sa magnifique assurance habituelle et ... trébucha, se prenant les pieds dans le tapis de la salle de bal. Heureusement que le large torse de son frère de cœur était la pour la rattraper.


- Ça suffit ! J'en ai marre, je vais aller moi-même dire à ton maitre que je n'assisterai pas à cette mascarade et que je ne ferais pas les frais des moqueries de l'assistance ! s'il veut m'humilier qu'il choisisse une autre façon de le faire !

Elle lâcha les bras qui la tenait fermement et pivota si brusquement que les escarpins qu'elle chaussait se prirent dans le bas de la robe et ... PATATRAC ! Elle se retrouva étalée par terre, son idiot de "frère" mort de rire puis, de rage, donna de violents coups de poings sur l'épais tapis qui avait amorti sa chute. Prenant une de ses chaussures elle visa la tête d'Evan et lança précipitamment son dangereux projectile qu'il évita soigneusement.

- MERDEUUUUUUUU !
Hurla-t-elle avant de plaquer ses deux mains contre sa bouche les yeux horrifiés par ce qu'elle venait de dire. Bien que peu protocolaire, Corran de Monfort n'aimait pas la vulgarité, que ce soit dans les gestes ou dans la parole, et bien entendu le fils était sur le modèle du père. Elle le regarda et comme il n'arrêtait pas de rire malgré ses invectives elle prit la deuxième chaussure, visa, tira et ... fit mouche cette fois-ci, avant de lui tirer la langue comme la gamine indisciplinée et mutine qu'elle était souvent en sa seule présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesdunezebrume.blogspot.com/
Evan De Monfort
Aristocrate
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : Dans ta tête...
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: 1 pied droit, 1 pied gauche ... non, DEUX pieds gauches ! (PV Evan)   Mar 22 Sep - 21:50

Pour fêter la nomination de Konrad Manfred. Ils avaient décidé donner une balle dans les prochaines semaines. Corran ne semblait pas plus excité qu’il ne le faille, mais cela n’importait peu. Pendant le départ du bel Aristocrate le choix fut déjà fait, ce fut seulement a son retour lorsqu’il fit son rapport a son maitre qu’il fut au courant pour cette fameuse soirée. Lui n’avait aucune objection a cela, il trouvait même cela amusant. Lorsqu’il remarqua le malaise de sa bonne amie, qui était aussi la maitresse de son père et le roi des vampires, d’avoir l’obligation d’assister a la réception. Une fois seule il alla la voir et la questionna. Et ce fut a se moment qui réalisa qu’elle ne savait pas danser. Effectivement si celle-ci fessait présence et ferais l’entrer au bras de Corran, il est sur que si elle ne danse pas les gens allait bien se poser des questions. Et pire si elle avait le malheur de danser et ne pas le faire comme il se doit, attention a la honte! Pour rassurer Jissia le jeune homme lui avait proposé de lui donner quelque cours. Histoire qu’elle ne se face pas honte, si elle avait à danser. Evan était un garçon bourré de talent caché que même personne n’aurait pensé de lui. Il maitrisait la plus part des instruments de musique, savais très bien danser, était quelqu’un de très cultivé. Dison que son rang d’Aristocrate lui était bien placer.

Lors des premières répétitions il avait tenté de lui faire porter une longue et belle robe majestueuse de toute beauté, avec corset, gant et talon haute. Tout se qu’une magnifique courtisane devrait porter dans ce genre d’occasion. Jissia ne voulait rien savoir. Ce fut ne fut qu’aujourd’hui pour la dernière répétition qu’il réussit à l’habiller de cette manière.

« Un, deux et trois. Un, deux et trois. Un, deux et trois…. AÏE!!!!!!! »

L
es servant dans le château peut entendre résonner la voix du fils du rois dans tout l’édifice.

Evan était quelqu’un de très calme, en tout cas habituellement… Et surtout avec de jolie demoiselle, mais celle-ci était si têtu et avais un esprit tellement fermer qu’elle ne comprenait pas les pas de base. Il y avait aussi que la base de la danse c’est que la femme suit l’homme et si elle essais de contrôler sa ne marche pas. Elle doit apprendre justement a anticipé les mouvements de l’homme et bien le suivre… ( je le sais j’ai prit des cours de danse Wink ) Bref, la femme doit suivre l’homme ses simple, non? Et encore une fois la jolie humaine écrasa de ses talon maléfique le pied du vampire. L’homme laissa encore une fois surgir un léger « AÏE ». C’est a se moment que celle-ci le lâcha et recommença a rouspéter. Elle lui demandait si il pouvait aller voir son père, pour lui demandait de laisser faire, en lui donnant congé de cette corvée. Mais ce n’était pas si simple. Si son père, lui avait dit non ses qu’il avait une idée derrière la tête ou encore une attente. Et elle devait si résigner sa marche commença. On ne dit pas non à un roi. Evan ne savais pas trop quoi lui répondre, ne voulant pas se la mettre a dos, il décida de lui dire doucement et calmement…

« Jissia… Si mon père t’y oblige, même si je lui demanderais, ou encore que je le supplierait, il ne changera pas d’avis… crois moi. Alors ta dernière chance est de pratiquer assez pour ne pas faire une folle de toi… Et je n’ais pas insisté de t’aider pour mon moi-même, car moi je sais très bien danser et que aussi ses certainement pas mes pied qui en son bien content… Mais je suis là pour t’aider, tu veux travailler ou pas? »

L
ui demanda t-il…

C’est a ce moment que le jolie humaine péta un câble. Elle se mit a hurler, que cela suffisait et qu’elle abandonnait! Et peu de temps après qu’elle élança vers la sortit qu’elle trébucha et pillant sur sa longue robe. Le jeune homme ne put s’empêcher d’éclaté de rire. Il ne riait pas d’elle, mais bien de la situation. Pour lui s’était la première fois qu’il rencontrait une femme qui était aussi maladroite. Il s’approcha tranquillement d’elle et arrêta de rire. Ensuite se pencha près d’elle et lui offrit sa main pour l’aider à se relever…

« Jissia… Tu sais que je t’aime bien, je te considère comme ma sœur, mais là c’est trop! Tu ne comprends pas que tu n’as pas le choix… Soit tu accepte mon aide… ou tu te débrouille seule et je doute te connaissant que tu aille envie de donner une raison au petite pinbeche de rire de toi. »

L
ui dit-il en la relevant…

Il se distança d’elle un moment et lui dit…

« Regarde moi bien … ok?! »

I
l se retourna et fit signe a se servante de s’approcher de lui, celui-ci fit se qu’il semblait lui demander, bien heureuse qu’il lui porte pour une fois une attention de ce genre. Il prit sa main et posa son autre main sur sa hanche, elle posa sa main libre sur son omoplate. Il fit signe au musicien de recommencer a jouer de leur instruments. L’on pouvait bien voir la gène de la servante lorsqu’il la serra sur son torse muscler. Elle ne semblait pas indifférente à son charme fou. Sur le son de la musique Evan bougeait suivant les pas basique de la valse. Un pas derrière, un pas devant, a droit, a gauche et ainsi de suite… Et en dansant il expliquait les mouvements a celle-ci…

« Jissia regarde bien… Comme tu vois pendant la danse, même si cela ne te plait pas tu dois laisser conduire l’homme tu fais toujours le pas contraire de celui-ci. C’est lui qui mène et si tu essai de comprendre les signe ses comme cela que tu pourras comprendre cette danse et toute les danses traditionnelle. Il est sur qu’il y a des tournant, mais c’est en suivant ton cavalier que tu pourras danser… »

A
près lui avoir montrer convenablement.. Il lâcha la vampiresse …

« Merci Alexia… »

E
t se retourna vers Jissia…

« A ton tour! »


Spoiler:
 


Dernière édition par Evan De Monfort le Mar 9 Fév - 20:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inuland.forumzen.com/forum.htm
Aya Snowtiger
Paladine Exilée
avatar

Nombre de messages : 1066
Age : 46
Localisation : Dans le coeur sans vie de Corran De Monfort
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: 1 pied droit, 1 pied gauche ... non, DEUX pieds gauches ! (PV Evan)   Ven 25 Sep - 22:11

Se laisser conduire : C'était bien là le nœud du problème.
Elle aimait beaucoup le fils de son amant, mais elle ne faisait plus confiance à personne depuis bien longtemps et ce que ce soit dans le privé ou dans le professionnel.
C'était une des choses qui lui pesait beaucoup vis à vis de Corran et d'Evan et pas seulement d'eux. Elle les aimait, différemment bien sur, mais ne leur faisait pas confiance. D'une part elle n'avait jamais plus fait confiance à personne en dehors de son père et de sa sœur et accessoirement de sa grand mère, mais ils avaient du se battre tous pour rebâtir cette confiance et d'autre part, elle était à moitié elfe, la race ennemie par excellence des vampires qui rêvaient de faire de son peuple ( de ses deux peuples même ) un énorme garde manger et rien de plus.
Sans compter qu'une paladine qui se laisse diriger cela ne s'était jamais vu ... et ce n'était pas maintenant que cela allait commencer.

*Oui mais bon ! Faire confiance et se laisser guider dans un pas de danse ce n'est pas la même chose, et puis dans les bras de ton amant en général, au cœur de la nuit, tu en fais pas tant de difficulté !* lui soufflait une petite voix ... agaçante petite voix d'ailleurs se dit-elle en rougissant.
Chassant ces idées peu flatteuses pour son ego, elle réfléchissait aux paroles du jeune vampire. Il savait très bien la prendre et était le seul à connaitre sa vraie facette de femme fière qui ne s'en laissait pas conter par qui que ce soit.

Remerciant la jeune Alexia, qui dévorait son maitre des yeux, pour son aide, Aya, se leva et mit sa main dans celle tendue d'Evan de Monfort.


- Je ne comprends pas pourquoi il tient tant à ce que je fasse l'entrée à son bras! je ne suis qu'une servante. Mais qu'est-ce qu'il cherche à prouver ! Expliques-moi, toi qui le connais depuis si longtemps. Je sais qu'il deteste l'étiquette et qu'il fait tout le contraire de ce qu'elle exige mais là.
- Evan, je crains le pire pour lui. En dehors du fait qu'il m'expose à la haine de tout les vampires du manoir, il s'expose lui-même à une rébellion dont les jalons se posent au fur et à mesure.


Elle frissonna à l'idée de toutes ces vampires qui la regarderaient de travers ne rêvant que de la trucider et la vider de son liquide vital. Heureusement que peut de personnes savaient qu'elle avant du sang elfe dans ses veines. HORS DE QUESTION !

Glissant un pieds entre ceux de son cavalier, plaçant une main sur son épaule droite, elle planta un regard décidé et résolu dans ses billes jaunâtres, prête à en découdre avec quiconque lui chercherait des noises. Elle n'avait surement pas l'intention de devenir la risée du manoir et encore moins de devenir la cible des moqueries de ces aristocrates péteux et bien pensants.


- Bon allons-y ! Aucune pimbêche ne rira de moi.


dit-elle avec un sourire enjôleur à l'égard du musicien qui n'attendait qu'un signe pour recommencer à jouer, signifiant ainsi qu'elle était prête.

Elle se concentrait en suivant son guide qui la tenait d'une main ferme. Une, deux, trois, et un, deux, trois, et un, deux, trois, et un, deux, trois. Un lent sourire se dessina sur ses lèvres: 4 pas d'affilée sans lui marcher sur les pieds. Elle releva la tête d'un coup, son sourire s'élargissant, une lueur de défi dans le regard.


- Allez avoues ! tu pensais que je n'y arriverais pas hein ? XD

Bon, elle n'était pas encore au summum de l'élégance mais, elle ne se prenait plus les pieds dans sa robe. Elle devait avouer même qu'elle appréciait leur évolution. Fermant les yeux, elle se détendait dans les bras de son cavalier, savourant ainsi cette sensation de liberté toute nouvelle qui s'offrait à elle. Elle se sentait de plus en plus légère et avait l'impression de flotter. Une pensée s'imposa à elle: Elle aimait danser. Cette réalité lui fit ouvrir les yeux, dont l'iris améthyste particulier se mit à vibrer à nouveau comme s'il avait une volonté propre. Phénomène rare, preuve indiscutable de son ascendance elfique, dont seul Corran de monfort avait été témoin jusque là: Elle était heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesdunezebrume.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1 pied droit, 1 pied gauche ... non, DEUX pieds gauches ! (PV Evan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
1 pied droit, 1 pied gauche ... non, DEUX pieds gauches ! (PV Evan)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cendres d'Alésia :: Salle de Bal-
Sauter vers: