Les Cendres d'Alésia

Découvrez un Royaume dévasté par la guerre où s'affrontent nombre de créatures fantastiques et sanguinaires. Créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de chaos...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Akara Gaëlle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akara Gaëlle
Magelame Vagabonde
avatar

Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Akara Gaëlle   Lun 16 Mar - 19:38

Des yeux sombres s’ouvrirent sur l’obscurité. Un corps fin et élancé se réveillait doucement, bercé par le ressac des vagues. La minuscule pièce dans laquelle il était contorsionné était poussiéreuse et encombrée d’objets divers et inutiles. On pu percevoir une forme noire commencer à se mouvoir près de ce qui, à présent, ressemblait bel et bien à une femme. Une chevelure de feu, broussailleuse et magnifique, passa dans un rayon de lune, clandestin d’un petit hublot, tandis que la silhouette se relevait avec peine. La masse alors informe à son côté se révéla être celle d’un animal : un corbeau.

Se posant sur l’épaule de sa présumée maîtresse, ils sortirent tous deux. La jeune femme se prit le paysage en pleine figure, telle une bourrasque venteuse et violente. La nuit se mirait comme une déesse dans l’azur sombre et tremblant. Les étoiles brillaient de milles feux, adorées par les yeux gourmands de notre petite héroïne.




Nom : Gaëlle

Prénom : Akara

Age : 36 ans


Description physique : On dit de moi que je suis facilement repérable dans une foule. À cause de mes cheveux, sûrement, ou de ma carrure, probablement. Les premiers cités sont sempiternellement décoiffés, malgré tous mes efforts, je l’avoue. Je ne peux par contre vous en évoquer la couleur, celle-ci changeant presque toutes les semaines, si ce n’est tous les jours. À présent, ils sont roux.
Je parlais à l’instant de ma carrure. Je suis grande et fine, élancée et pulpeuse. J’attire les hommes, je le sais, et de cela j’use et abuse.
Niveau vêtements, ayant la chance de ne pas être très sensible au froid, j’opte le plus souvent pour la légèreté. Petites robes, dentelle et velours, cuissardes et jarretelles. Je précise que je crée moi-même mes vêtements, la pauvreté étant mon lot quotidien. Évidemment, quand l’hiver se fait, de longs manteaux de laine ou de cuir je me vêts.

Caractère : Il ne serait pas très malin de vous dévoiler mon caractère. D’abord parce que si je le faisais, personne ne voudrait jamais me rencontrer, ensuite parce que je trouve plus amusant de laisser à chacun le loisir de me découvrir. Je peux tout de même vous dévoiler les grandes lignes de mon esprit, j’en conviens…
Je ne suis jamais en colère, ni triste, ni apeurée. Ces trois sentiments-là me sont inconnus, et me l’ont toujours été. J’aime la solitude autant que la compagnie, la curiosité est mon maître mot et tout mon être vibre d’humour. On me dit maligne, amusante et joueuse, parfois même manipulatrice et sadique. Mais gare ! en aurais-je déjà trop dit ?

Histoire personnelle : Il n’y a pas grand-chose à raconter vous savez… De plus, la vie des autres ne vous regarde pas. Mais puisque c’est le tarif… Je m’y adonne, laissez-moi me souvenir.

Je suis née il y a de cela trente-six années, d’une mère guérisseuse et d’un père… Absent. Elle me dit souvent qu’il était un Elfe, mais que pourrais-je en savoir ? Comme moi, ma mère aimait jouer avec les mots, et mensonges se mêlaient à réalité tels de doux contes d’enfants ; je ne saurais donc peut-être jamais. À vrai dire, cela ne m’intéresse pas vraiment.
Mais continuons.
J’ai donc grandi dans les bras d’une sorcière, et sorcière je suis devenue. Elle m’apprit les plantes et les poisons, les filtres et les élixirs. J’apprenais vite, avide de connaissance. Je me voyais déjà grande magicienne à sept ans. C’est à peu près à cet âge là que je découvris mon penchant pour l’illusionnisme et l’ensorcellement, que j’apprivoisais lentement mais sûrement.

A mes dix me quitta douce maman. Elle s’éteignit dans les bras d’un assassin, envoyé par je ne sais qui pour supprimer les gêneurs. En effet, ma maternelle avait tendance à se fourrer dans nombre d’histoires sordides et tordues, parfois nullement à son avantage. Ce fût la dernière qu’elle expérimenta. Oh, il va sans dire que quelques années plus tard, je torturais et détruisais l’insecte qui m’avait pris ma génitrice. (J’ai une assez bonne mémoire des visages.) J’avoue n’être depuis plus vraiment en bons termes avec les assassins, qu’importe la race. ( Pourtant si j’ose dire, tous ceux qui ont fini dans ma couche n’en sont pas ressorti déçus, et ne m’ont jamais dénoncée. Mais passons. )

Orpheline, j’ai vécu et continué d’apprendre seule dans la forêt et dans la maison de ma défunte mère jusqu’à mes dix-huit ans. Je me rendais parfois en ville, rencontrais des gens, me forgeant un caractère et une réputation de marbre. Mon charisme augmentait à l’unisson avec le nombre de mes amis et connaissances. Ensuite, ensuite… Oui, donc à mes dix-huit ans, je quittai la maison familiale pour m’installer définitivement au Royaume de Fer. Les seules choses que j’emportai furent les livres de ma mère que je n’avais pas encore lu (et ils étaient nombreux, feue Gaëlle entretenant sa bibliothèque avec amour et passion). Il me semble avoir eu à cette époque une relation plus ou moins stable avec un guerrier dont je ne me rappelle pas le nom… Je sais par contre qu’il est mort, puisque c’est moi qui l’ai tué. Mais je m’égare !

J’ai ensuite fréquenté beaucoup de mages, qui m’enseignèrent comment mieux manier le pouvoir que je possédais. Je rencontrai aussi un épéiste hors pair, qui m’apprit les bases du combat à la loyale. Malgré cela, mes études magiques bannirent de ma vie tout entraînement physique. En dehors de celui pratiqué dans l’intimité, évidemment. J’ai donc eu un mentor Magelame pendant de longues années, qui m’enseigna tous les sorts qu’il connaissait ; et lorsque je décidai de partir, j’étais devenue aussi puissante que lui. Hmm… Je crois que je l’ai jamais revu, d’ailleurs. Et j’avais oublié de le remercier.
Vous savez, je parle des gens comme ça, un peu à la va-vite comme on dirait, mais tous les amis que j’ai eus, je les ai réellement aimés, ainsi que certains de mes amants. Ne m’imaginez pas un cœur de pierre, vous me vexeriez.

Entre vingt-cinq et trente ans, j’ai eu une période que l’on pourrait qualifier de… malsaine. Je devins mercenaire, payée pour faire parler. Mes talents d’illusionniste et de magicienne me servirent pas mal je vous l’avoue, et malgré l’adjectif que je viens d’employer, je me suis beaucoup amusée. La torture devins très vite mon dada autant que mon train-train, et cela me plaisait. Oh évidemment cela me plait toujours, mais j’évite de trop le montrer… j’ai enfin compris que c’est le genre de chose qui nuit aux relations.

Oh j’oubliais, le corbeau sur mon épaule est une femelle, Sygräne, que j’ai rencontré il y a longtemps. Je l’ai sauvée de la famine et en retour, elle a décidé de m’accompagner partout. Sa petite particularité, c’est qu’elle a la fâcheuse habitude se transformer en un autre oiseau quelconque. Je ne lui en veux pas, elle ne le fait que très rarement.

Nous arrivons donc presque au moment présent. Les années qui suivirent furent pleines de voyages, et j’appris encore beaucoup des gens que je rencontrai. J’ai parcouru les terres des races neutres et de quelques races claires - les Nains font d’excellents compagnons, savez-vous ! - pendant près de six ans, volant les connaissances à leur source.
J’entretiens le faible espoir d’un jour pouvoir entrer dans les forêts de Symphonia, et peut-être y trouver quelques informations à propos de mon père…

Mais enfin, passons, cela ne regarde pas les manants comme vous.
Il y a quelques mois, je me suis installée à la lisière de la forêt d’Imbolt, comme jadis l’avait fait ma mère, ni trop près ni trop loin du royaume de fer. Les humains viennent parfois me demander des services, et j’ai monté mon petit commerce d’ensorcellements et filtres en tout genre. Cela n’est certes pas suffisant pour vivre, mais je m’y cantonne avec un certain plaisir.

Bref, toujours est-il que si, en cet instant, je ne suis pas dans ma modeste demeure, c’est que j’ai rencontré quelques problèmes, dernièrement. Je suppose que vous savez que les Démons sont des modèles de susceptibilité et de brutalité. Eh bien, à mon grand damne, j’en ai rencontré un à qui j’ai cru bon de faire un peu d’humour. Il me semble qu’il n’a pas apprécié, car il est immédiatement devenu tout flamboyant et s’est mis à crier avec insistance et détermination que mon âme serait bientôt sienne, et qu’il jouirait de mon cadavre sous mes yeux impuissants. Comprenez que je n’ai pas vraiment voulu tenter l’expérience. J’ai couru le plus vite que j’ai pu, en semant quelques sorts derrière moi qui malheureusement ne l’arrêtèrent pas – le bougre est plus puissant que moi. Et il me rattrapait, voyez-vous. Reflex d’une femme un minimum intelligente, coursée par un démon en furie ? Se planquer sur un lac. (Les démons ont un sérieux complexe avec l’eau.) C’est donc ce que j’ai fait.
J’ai volé un bateau, je sais, c’est mal.
Mais vous savez, finalement, le lac Thor, c’est pas si moche.




Information(s) importante(s) : Seule folie liée à mon physique : la couleur de mes cheveux. J’enchante leur teinte selon mes envies… Actuellement, ils oscillent entre le gris et le roux, un jour sur deux. Sinon euh, je suis coincée sur un lac avec un démon au derrière. Ne vous pressez pas pour m’aider, je peux attendre.


Rang souhaité : J’aimerais qu’Akara puisse avoir le niveau d’une Magelame mais ne le soit pas : elle ne défend pas la cité des hommes et ne se mêlerait sûrement pas de les aider s’ils étaient en guerre…

Disponibilités pour poster : A peu près tous les jours

Comment avez-vous connu les Cendres d'Alésia ? … Héhé… J’y suis déjà Wink

Si vous connaissez le nom de votre avatar et le manga/jeu ou autre dont il est tiré, mentionnez-le ici : Aucune idée, mais je possède toutes les images correspondantes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ymir Danhaka
Commandeur de l'Elite des Ombres ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 25
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Akara Gaëlle   Lun 16 Mar - 22:52

Bienvenue à toi, ô toi qui est déjà là apparemment !


Magnifique dis-je !
Fort agréable à lire, très intéressant, niveau d'écriture impécable... un rang d'Elite me parait en effet tout indiqué ! =)

Je propose le titre de "Magelame Vagabonde" si cela te convient ainsi qu'à mes très chers collègues.
Vive les humains vous ne croyez pas ?

_________________

Ténébreux Anges-Déchus... Mecus Omnes Plangite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akara Gaëlle
Magelame Vagabonde
avatar

Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Akara Gaëlle   Mar 17 Mar - 14:18

Merci beaucoup sunny

Moi ça me va Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar
Roi Démon ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 256
Age : 28
Localisation : Au coeur du Chaos !
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Akara Gaëlle   Mar 17 Mar - 14:50

Une écriture toujours aussi élégante Smile

Eh bien je suis d'accord avec mon comparse, le rang souhaîté est tout à fait convenable.

Pour ton avatar, et vu le signe transparant dessus, je suppose qu'il vient de Deviantart...

_________________
La Mort nous sourit à tous...Tout ce que l'on peut faire, c'est sourire à la Mort !(Balthazar)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cendres-alesia.superforum.fr
Akara Gaëlle
Magelame Vagabonde
avatar

Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Akara Gaëlle   Mar 17 Mar - 17:13

Très juste, bien que je l'ai trouvé sur un site complétement différent ^^

(D'ailleurs c'est moche, va falloir que j'arrange tout ça.)

Bref, merci les z'amis, j'vais m'auto-mettre mon rang king

Muahaha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Akara Gaëlle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Akara Gaëlle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Akara,Spectre Celeste du Griffon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cendres d'Alésia :: Fiches des Humains-
Sauter vers: