Les Cendres d'Alésia

Découvrez un Royaume dévasté par la guerre où s'affrontent nombre de créatures fantastiques et sanguinaires. Créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de chaos...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entretien avec un Vampire [pv Reeken][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kareena Von Carstein
Comtesse Noire
avatar

Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Entretien avec un Vampire [pv Reeken][Terminé]   Mer 11 Mar - 16:44

Cours. Cours plus vite. Plus vite. Echappe moi. Echappe moi, ou je te tue. Tu ne sais que je ne veux pas réellement te tuer, c'est la faim qui me pousse. Il me répugne de tuer des créatures de ton espèce, adorable humain, mais à présent c'est toi ou moi...

Kareena Von Carstein déboucha sur la petite clairière en courant. Elle s'arrêta net à l'orée des arbres, potégée de la lueur de la lune par les ombres des gigantesques chênes. Sa malheureuse proie fuyait. Le jeune homme qu'elle pourchassait était un vaillant guerrier, et la longue estafilade qu'il lui avait infligé quelques minutes plus tôt de la pointe de son épée courait encore, sanguinolante, sur la gogre et l'épaule nues de la Vampire. La blessure avait déjà commencé à cicatriser. L'humain savait sa vie perdue, il était beaucoup moins fort qu'elle, et son seul espoir était la fuite.
Et il avait trouvé refuge dans les bois, aux abords d'Ackbar la cité franche. Dans cette ville, aucun meurtre n'était permis : toutes les races qui y habitaient ou y passaient se cotoyaient en paix, même si le climat pouvait parfois s'avérer tendu. C'était la seule parcelle de paix qui résidait encore en Alésia.

Nul doute que l'humain comptait s'y cacher pour échapper à sa terrifiante prédatrice.
Kareena ferma lentement les yeux, se concentrant de son mieux pour percevoir la présence de sa proie. La faim lui tiraillait les entrailles. Elle n'était pas venue dans les Terres ancestrales d'Alesia pour chasser, loin de là, elle n'y était venue que pour sortir du royaume vampirique et se promener dans ce magnifique endroit. Mais la Soif lui était tombée dessus, comme ça, à l'improviste. Comme elle détestait cela...

Bruissement de feuille. Là !
Elle bondit hors de sa cachette de ténèbres, fondant sur l'homme telle une furie affamée. Il poussa un cri épouvanté et sauta agilement en arrière, manquant de peu de s'écraser dans la terre. Il se rétablit et reprit sa course, en direction des portes d'Ackbar.
Mais Kareena fut plus rapide. D'un geste vif et sec, elle attrapa le poignet de l'humain et l'attira à elle. Le regard qu'il lui adressa fit fondre son coeur mort.

"Je suis désolée.. Laisse moi boire, juste un peu... "

Elle ne l'entendit pas crier. Elle planta violemment ses crocs dans la veine qui serpentait le long de son avant bras, et entreprit d'avaler de longues gorgées vermeilles. C'était... délicieux... Cela compensait à chaque fois l'horreur qu'elle éprouvait à tuer un humain. Mais cette nuit, non, elle ne le tuerait pas. Elle était trop proche d'Ackbar, et ne voulait pas violer les lois. Elle fit donc attention de lui laisser assez de sang pour qu'il puisse encore tenir debout.
Celui-ci se débattait ardemment, mais elle était accrochée à sa chair plus sûrement qu'une sangsue.
Au bout de longues minutes, elle le lacha enfin. Il s'étala par terre, sous le choc, avant de relever en chancelant et de partir en courant vers la cité neutre.

Kareena essuya d'un revers de main le mince filet pourpre qui s'échappait de ses lèvres, et remit ses cheveux en place d'un air distrait. Elle était plutôt contente d'elle : rassasiée sans avoir tuer. Enfin... Elle espérait avoir laissé assez de liquide vital à l'humain pour que sa vie ne soit pas en danger.

Elle observa, un peu plus loin, derrière les arbres, les murs d'Ackbar qui protégeaient l'intérieur de la ville. Elle n'y était venue qui rarement, et ne connaissait pas bien cet endroit... Elle en était si près.. Pourquoi ne pas aller y faire un tour ? Aucune tâche ne l'attendait au chateau. Oui, elle irait.

La Vampire entra dans la cité sans difficulté aucune : les portes n'étaient gardées que pour palier à une éventuelle attaque, mais les gardes ne s'occupaient pas de juger ceux qui y entrait. Tout le monde pouvait y entrer.
Elle dépassa donc les grandes portes de bois, et pénétra dans le centre ville. Les rues étaient étonamment pleines de monde malgré la nuit déjà bien avancée. On entendait encore, par dessus le tumulte, des marchands qui vantaient en hurlant leurs produits. Des jongleurs et des cracheurs de feu quémandaient de l'argent en échange de leur art.
Et toutes les races se cotoyaient. Enfin, presque toutes. Les races sombres et les races neutres étaient toutes présentes sans exception - Kareena aperçut du coin de l'oeil un métamorphe qui charpadait aux étalages - mais les races claires se faisaient plus rares. Quelques nains par ci par là, un ou deux elfes isolés, aucun ange. Trop bruyant et animé pour eux. Un sourire amusé étira un instant ses lèvres.
Elle rabattit la capuche de sa longue cape rouge-brun et s'enfonça dans les ruelles. Après quelques minutes de marche ou elle observa les boutiques et les bâtiments de toute sorte, elle tomba sur une taverne. La Taverne Le Sanglot, anonçait la paneau de bois sculpté sur la porte.

Kareena vérifia qu'elle avait de l'argent sur elle, haussa vaguement les épaules et poussa la porte.
L'intérieur était tamisé, empli de fumée de pipe et d'essence d'alcool, et des rires et des cris des habitués. Elle choisit une table solitaire, très légèrement à l'écart, et s'y assit gracieusement.
Ses longs doigts fins farfouillèrent dans la sacoche de cuir qui pendait à sa ceinture et en ressortirent munis d'un de ses fameux cigaripes. Elle approcha le bout du cigaripe de la flamme de la bougie qui brûlait au centre de la table, et celui-ci s'enflamma. Elle plaça d'une main experte l'autre bout du cigaripe dans le morceau de bois creux et le porta à ses lèvres. C'était absolument la même chose qu'une pipe, mais avec plus de classe.

La Vampire ôta sa cape et la posa à côté d'elle, dévoilant des épaules nues et une robe d'un violet sombre, taillée pour faire ressortir ses atouts féminins. Elle posa un coude sur la table et héla le serveur, inoncemment aguicheuse. Il vint, d'un air fort intéressé, mais elle ne lui commanda qu'une liqueur de cerise. L'homme s'en alla avec rien d'autre qu'un léger pourboir. Il revint quelques instants plus tard pour lui porter son alcool. Et le remercia d'un sourire.

Un homme entra alors en trombe dans le bar, essouflé et etonnement pâle. Il chancela, se rattrapa à une table, et... Ses yeux se posèrent sur Kareena.
Merde.
Il poussa un cri strident en la pointant du doigt, avant de s'évanouir brusquement. Tout le monde scrutait la Vampire, à présent.

Elle regarda chaque personne présente, et lança d'une voix aux accents provocateurs :

" Hé bien ? Qu'y a-t-il ? "

Elle passa sa langue sur ses canines trop pointues.

" Il n'est pas mort, ne deviendra pas un Vampire, et je l'ai mordu en dehors d'Ackbar. Que voulez-vous de plus ? "

Quelques uns haussèrent les épaules et se retournèrent, d'autres soupirèrent, désaprobatteurs. D'autres encore se levèrent et allèrent porter le jeune homme dans une chambre à l'étage.
Le barman lui fit un signe comme quoi rien n'était grave, suivit d'un sourire ambigu. Kareena détourna le regard, irritée.

Qu'était venu foutre ce gosse ici ? S'il mourrait à l'étage, elle serait tenue coupable, et se verrait châtiée d'Ackbar pour une durée indéterminée.

Ou peut-être même pire. Bien pire.
Un bruit attira soudain son attention. A quelques mètres d'elle se tenait un gigantesque... Démon, à n'en point douter.

Il la regardait étrangement.


Dernière édition par Kareena Von Carstein le Lun 28 Sep - 20:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reeken
Sanguinaire
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 99
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Entretien avec un Vampire [pv Reeken][Terminé]   Mer 18 Mar - 17:53

Au milieu de la forêt, un marchand marmottait :

"S'il vous plait.... ayez pitié de mon âme. J'ai des enfants que je dois nourrir.... une femme qui m'attends..."

"Pff ! Ridicule."

C'est sont les dernières paroles recueilli par ce négociant avant qu’une main satanique se pose sur son visage, pour mieux lui tordre le cou. L’assassin en profita pour dérober l’argent de sa victime, ainsi que quelques misérables babioles, pour les revendre à qui en voudrait.

Mais l’évènement se déroula plus tôt pendant une agréable après-midi d’entraînement en forêt, puisqu’en ce moment, il se restaurait en dégustant une mangeaille dans l’auberge du Sanglot, dans un coin sombre au bar. Reeken s’interrogea si le nom ne faisait pas rapport à la pâture qu’il servait. Heureusement que la bière était meilleure, elle rendait cette nourriture moins répugnante.

Quoi de mieux qu’une bière naine !

Ce dit –il en admirant son pichet.
Un moment, le serveur du bar révéla à la hâte au tavernier, en récupérant une liqueur de cerise, qu’une femme très affriolante venait de s’asseoir à une table.
Après l’entraînement, Reeken se dit qu’un peu de plaisir complèterait une si dur journée de labeur. Il se retourna, et vit la femme.
Sa peau était pâle, un visage ingénieux, souligné des pommettes rosâtres, des yeux sombres et délicats, couronné de sourcils grêles, accompagné d’une bouche fine et pourpre, et le nez légèrement remonté à l’avant. Ce visage supportait des cheveux bouclés de couleur châtain foncés ou noisette. Sa tenue laissait deviner une poitrine généreuse. Elle fumait une cigarette avec élégance et naturel.
Hypnotisé par les atouts de cette femme, Reeken reprit difficilement ses esprits. Malgré ce charme distingué, il sentait que la femme cachait quelque chose, car il pensait que ses atouts n’étaient pas innocents.

D’un coup, un humain totalement épuisé rentra précipitamment dans la taverne en pointant la ravissante étrangère du doigt, en hurlant avant de s’évanouir.
La femme exposait son point de vue en montrant ses canines:

" Il n'est pas mort, ne deviendra pas un Vampire, et je l'ai mordu en dehors d'Ackbar. Que voulez-vous de plus ? "

Reeken fit un sourire malin, en concluant qu’un peu d’action ne lui ferait pas de mal, car il avait suffisamment récupéré de son excursion. Il espérait, par hasard, la mort du jeune homme. Mais certains clients l’avaient emmené dans une chambre pour lui faire retrouver sa conscience. De toute façon, il allait être prévenu si l’homme mourait : les villageois accuseraient la vampire de l’avoir tué. Cependant, même si la scène ne se déroulerait pas qu’il imaginait, il trouverait une autre alternative, comme, l’affronter. Alors il se leva et s’avança vers la délicieuse vampire. Il s’arrêta et la fixait avec un air infernal, une idée en tête.
Et puis la suceuse de sang se retourna vers lui, et tout les deux se regardèrent l’un l’autre.
Se rapprochant, la voyant de haut, il annonçait :

" Il faut toujours finir son travail, aussi monstrueux soit-il, car il peut engendrer d’étrange conséquence. Ne pensez vous pas ? "

Il s’assit à sa table, et leva le bras :

" Barman, une cervoise ! Un faro ou une liqueur de plus, mademoiselle ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kareena Von Carstein
Comtesse Noire
avatar

Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Entretien avec un Vampire [pv Reeken][Terminé]   Dim 22 Mar - 20:30

" Il faut toujours finir son travail, aussi monstrueux soit-il, car il peut engendrer d’étrange conséquence. Ne pensez vous pas ? "

Kareena souleva un sourcil provocateur. Que savait-il, lui, cet étranger sorti de nul part ? Que pensait-il savoir mieux que les autres, et que... La Vampire chassa instantanément ces pensées ridicules de son esprit. Le Démon n'avait absolument rien prétendu savoir, et qui plus est, il avait parfaitement raison. Les émotions qui s'insinuaient en son coeur sans vie jetaient inlassablement le trouble sur ses jugements. C'était rageant. Elle, la Comptesse Noire, en proie à des émotions si... humaines ?

Elle secoua la tête, évacuant ces pensées.
Kareena regarda donc le Démon prendre place à son côté sans mot dire, intriguée par l'intérêt qu'il lui portait. Il appela le barman et lui proposa un second verre, chose à laquelle elle répondit, dans un sourire amusé :

" Si vous m'offrez la liqueur, parfait ! "

Le barman, louchant toujours sur le décolleté pigeonnant de la Vampire, aquiesça et partit chercher les commandes. Kareena se tourna vers son nouveau voisin de table, et soupira.

" Oui, vous avez certainement raison... J'aurais du terminer ce gosse plutôt que de le laisser agoniser. J'espère simplement qu'il n'est pas venu finir sa vie juste au dessus de ma tête, car je serais en ce cas vraiment mal placée... "

Elle laissa un voile faussement angoissé parcourir ses derniers mots. Certes, elle avait plus ou moins peur que le jeune homme casse sa pipe à l'étage, mais elle savait malgré tout qu'elle pourrait s'en sortir, ou au moins s'enfuir, sans trop de blessures. Son rang ne lui avait pas été confié pour rien, tout de même.
Son angoisse feinte, quant à elle, venait du fait que Kareena avait fort bien détaillé le démon... Et qu'il était à son goût. Or, elle avait connaissance de que les hommes -de quelque race qu'ils soient- prenaient plaisir à protéger les femmes. Même si, en réalité, c'était elles qui les protégaient. La Vampire attendait maintenant de savoir pourquoi le Démon était venu à elle, et par conséquent, si son léger tir allait faire mouche.

Le serveur revint, glissa un clin d'oeil à Kareena que celle-ci ignora royalement, et repartit. La Comptesse Noire ensercla le petit verre grossièrement ciselé de ses longs doigts fins, et avala le contenu d'un trait rapide et sensuel. Lorsqu'elle le reposa sur la table, ses cheveux virevoltèrent autour de son visage blanc, caressant ses joues rosées. Elle plongea un regard flamboyant dans celui du Démon, et porta son cigaripe à ses lèvres ourlées.

" Permettez-moi de me présenter : je me nomme Kareena Von Carstein, Vampire de haute lignée. Aurais-je l'honneur de connaitre votre nom ? "

Elle souffla doucement la fumée devant son visage. Toute son attention était à présent tournée vers le gigantesque Démon aux muscles délicieux et à la tête rageusement féline, étrangement attirante.

" Et dites-moi, Monsieur le Démon... Pourquoi donc êtes-vous venu me voir ? Tous les gens dans cette salle se fichent éperdument de ce qu'il va se passer pour moi si le gamin meurt ou non, mais vous avez cru bon de m'approcher... Pourquoi ? "

Elle posa un coude sur la table et aspira une nouvelle bouffée sur son cigaripe. Une seule de ses oreilles tentait de percevoir les battements de coeur du jeune homme à l'étage, et pour le moment, bien que faiblement et trop rapidement, le coeur en question battait toujours. Peut-être aurait-elle finalement un peu de chance... Qui savait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reeken
Sanguinaire
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 99
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Entretien avec un Vampire [pv Reeken][Terminé]   Mer 1 Avr - 0:57

« Cela va de soi ! »

Répondait Reeken à la somptueuse créature. Au même moment, le serveur en profitait pour considérer la délicatesse de cette dernière.


Elle répondit affirmativement à la première question que le démon lui posait, appuyé d’un ton anxieux. Reeken se laissait caresser d’une idée, celle de la rassurer. Mais il se reprit en main, en sachant que c’était une vampire, donc, possédant un grand pouvoir de séduction, se dit qu’elle désirait encore étancher sa soif. Il décida tout de même de jouer le jeu.

Le temps lui semblait long, chaque seconde représentait une
heure, il ne pouvait plus attendre ce sale gamin. Fallait –il vraiment lui
donner un coup de pouce ?
Il ce répétait sans cesse ces mots dans son esprit :

Crève bordel, crève !

Mais il souriait, pour ne rien laisser paraître.

Le serveur revenait de nouveau vers eux pour les abreuver de leur soif. Reeken lui jeta la monnaie dans le visage, comme un acte involontaire, mais il remarqua que le cher garçon avait glissé un clin d’œil à la vampire, ce qui laissait filer un petit rire moqueur. Il fut surpris par la rapidité de s’abreuver de la sombre dame. D’un côté, c’était appétissant, de voir la délicatesse employée pour cette liqueur. Il imaginait que sa bouche prenait un goût de guigne, ce qui amplifiait son désir. Il en oublia ses interdictions, pour ce laisser anéantir par une sensation inconnue.

La vampire l’a regarda dans les yeux, et se présenta :


"Permettez-moi de me présenter : je me nomme Kareena Von Carstein, Vampire de haute lignée. Aurais-je l'honneur de connaitre votre nom ? "

Elle lui souffla la fumée dans le visage, permettant d’en aspirer à son tour. La femme enchaîna sur une seconde question :

" Et dites-moi, Monsieur le Démon... Pourquoi donc êtes-vous venu me voir ? Tous les gens dans cette salle se fichent éperdument de ce qu'il va se passer pour moi si le gamin meurt ou non, mais vous avez cru bon de m'approcher... Pourquoi ?"


Reeken laissa la fumée s’échapper de sa bouche pour lui répondre en posant ses coudes sur la table :

« Enchanté de vous connaître, chère Dame. Sachez que je me nomme Reeken, démon errant, de sang pur ! »


Il approcha sa tête de la goule, à quelques centimètres de son visage, fixant successivement ses lèvres et ses yeux pour compléter son argumentation :

« Je suis venu à vous car j’attends qu’un certain évènement se déroule. Dans le cas contraire, je serais obligé de forcer le destin, si l’on peut dire. »


Maintenant, il attendait sa réaction …. .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kareena Von Carstein
Comtesse Noire
avatar

Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Entretien avec un Vampire [pv Reeken][Terminé]   Lun 6 Avr - 13:12

Le dénommé Reeken s'approcha de Kareena, mettant leurs visages à quelques centimètres de distance. Et il répondit doucement de sa voix rauque.

Ses mots firent sursauter la Vampire, qui recula instinctivement et se mit à feuler en découvrant les dents. Ainsi donc, elle se serait trompée sur ses intentions ? Comment pouvait-il se permettre cela ? Elle était plus puissante que lui, elle le savait ; et doutait que le Démon l'ignorât. Lui manquait-il un peu d'action en cette soirée ? Voulait-il un combat ? Kareena préférait amplement se battre contre lui plutôt que de devoir fuir la taverne en trucidant les éventuels gardes et autres manants avides d'adrénaline. Elle allait le lui proposer, mais se ravisa. Elle se calma et recouvrit lentement ses corcs de ses superbes lèvres.
Kareena se rapprocha de Reeken, et souffla d'une voix doucereuse où piquetait néanmoins une subtile note d'agacement.

" Pourquoi souhaitez-vous mettre ma vie en péril, démon ? "

La Vampire tira une dernière bouffée sur son cigaripe, écrasa ce qu'il en restait et le rangea dans le petit sac de cuir noir qui pendait à sa taille. Bien que séduisant, l'effronté commençait à échauffer ses sangs, et s'il comptait vraiment donner un coup de main au gamin pour mourir, alors elle-même se ferait un plaisir de le le renvoyer aux enfers à l'état de poussière.
Mais non. Ce n'était pas vraiment. Elle ne prendrait probablement jamais plaisir à faire ce genre de chose, mis à part quand elle était terriblement en colère. Ce qui n'était, du moins pas encore, le cas.

Soudain, un battement de coeur étouffé parvint à son oreille. Un battement de trop dans la poitrine du gosse. Et maintenant, un battement de moins. La vie le fuyait en courant. Il ne lui restait que quelques instants, à n'en point douter.

Kareena jeta un regard mauvais à Reeken et lui lança doucement, pour que personne d'autre ne puisse entendre.

" Je crois que vous n'aurez finalement pas besoin de l'aider. Maintenant, si cela ne vous dérange pas, je vais m'empresser de sauver ma non-vie. "

Elle se leva brusquement mais le plus naturellement possible, espérant ne pas alerter les clients du bar. Elle remit sa cape et se dirigea vers la sortie d'un pas souple et rapide. Elle ne se préocupa pas de savoir si le Démon la suivait ; bien qu'elle se doutait fortement qu'ils allaient se retrouver côte à côte dans quelques minutes.

Kareena posa la main sur la porte de bois. Et, au moment où la poussait, le coeur de l'humain, à l'étage supérieur, cessa de battre. A l'instant où elle s'alançait dans la nuit du dehors, un des hommes qui avaient conduit le mourant en haut apparu dans l'escalier, la pointa du doigt en criant :

" Il est mort, rattrapez-la !! "

Aussitôt, quatre hommes, un nain et ce qui devait être un lycan se levèrent de leurs chaises et s'élancèrent à sa poursuite.
La Comtesse Noire s'élança dans la rue en tirant un poignard gravé de motifs étranges de sa ceinture. Le loup-garou, qui en était bien un, se transforma en bête. Il allait beaucoup trop vite, et en à peine une poignée de seconde, il était sur elle. Elle se retourna en feulant comme un tigre, prête à le recevoir.

Le bougre était puissant, et il parvint à planter ses crocs dans son épaule. Elle poussa un cri et fit écrire un large arc de cercle à son poignard ; qui laissa une profonde estafilade courir le long de son garot, saignant abondamment. Elle le repoussa d'un violent coup de talon dans l'estomac, et commença à incanter doucement.

" Goûte mon cœur et adore mes lèvres, plonge dans l'ombre... "

Elle sentit son mana violacé se contracter dans son ventre, se mêler à son sang, et remonter au pas de course dans on oesophage. Ce sort était plutôt répugnant, mais tellement efficace...
Le liquide rouge parvint enfin à ses lèvres, et Kareena se pencha en avant en entrouvrant la bouche.
Alors, elle cracha un sang étrangement argenté aux reflets vermeilles. Elle choisit de ne pas en cracher trop, pour ne pas mettre la vie du Lycan en danger.
Mon absence de méchanceté me perdra.

Le poison attérit exactement sur la plaie ouverte qu'elle venait de lui infliger, au niveau de son énorme épaule. Le loup-garou observa le sang nerveusement. Et puis, il sentit la douleur. Le sang était de l'acide, qui se mit à lui ronger la peau, brulant ses muscles. Il poussa un long cri étranglé.
Kareena ne s'attarda pas et se remit à courir. Elle savait que l'acide ne toucherait probablement qu'ne légère partie de son os, et ne l'empêcherait donc pas de se resservir de sa pate.
Ô par Ysabella, ma bonté me perdra... Je me perdrai toute seule, en l'absence d'une fureur quelconque.

Elle bifurqua vers une ruelle moins peuplée, sûrement une impasse, où elle grimperait sur un toit pour s'enfuir ensuite de la ville. Mais le hurlement du loup avait alerté les gardes d'Ackbar. Et cinq de ceux-là, armés jusqu'aux dents, l'attendaient dans le cul de sac.
Kareena fit volte-face, entendant le bruit de course de ses premiers poursuivants. Ils étaient beaucoup trop, ils étaient puissants (tous les gens qui traînaient à Ackbar étaient très puissants ; cela était nécessaire à leur survie). Kareena était perdue. Elle ne pourait pas grimper sur un toit si elle était ainsi encerclée. De plus, son épaule sanguinolante -bien qu'ayant déjà commencé à cicatriser- la faisait souffrir.
Elle était perdue.

A moins que...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reeken
Sanguinaire
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 99
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Entretien avec un Vampire [pv Reeken][Terminé]   Lun 4 Mai - 10:26

La vampire sortait ses canines après avoir tressautait suite au parole de Reeken. Il prenait des risques en provoquant un tel adversaire, mais pour lui, il testait l’exquise créature pour
connaitre sa « bonté » d’âme. Pour lui, aucun prédateur ne laisserait sa proie vivante, après de s’être emparer d’un morceau, comme Kareena. Cela démontrait une grande cruauté, ou une plus grande part d’inconscience. Il était évidant, pour le démon, qu’il devenait plus clément d’achever son gibier que de le laisser agoniser.
Il voulait voir si la belle lui accorderait ce combat. C’était le meilleur moyen de faire connaissance. De plus, l’idée du duel le démangeait. Malheureusement, elle regagnait son calme pour éviter le conflit, rengainant ses crocs. Elle se rapprochait de lui, d’un ton irrité :

" Pourquoi souhaitez-vous mettre ma vie en péril, démon ? "


Un acte bien humain de justifier l’inaction par des mots. Avait-elle un caractère si … friable ?
Préférant ce laisser insulter que de se défendre ?

Suite à une dernière bouffée de fumé, Kareena partageait son attention avec un autre évènement. C’était avant de lui jeter des yeux de colère et une explication qui ne fit qu’exalter l’odieux Reeken :

" Je crois que vous n'aurez finalement pas besoin de l'aider. Maintenant, si cela ne vous dérange pas, je vais m'empresser de sauver ma non-vie. "

Non-vie ? Est-ce qu’elle se qualifierait comme une non vivante ? Qu’elle est l’importance de la
sauver alors ? C’était une seconde raison de la suivre. De plus, il ne serait pas obligé de la combattre pour connaître sa réponse. La probabilité de succomber à une envie divergente, celle de la mêlée, qu’il admirait aussi, se faisait de plus en plus forte. Puis Kareena se leva comme si
de rien n’était. Reeken empoignait sa bière, et la buvait d’un trait, lâchant
un soupir de ravissement. Il frottait ses cheveux comme pour se revigorer et un homme descendait les escaliers pour crier
:


" Il est mort, rattrapez-la !! "

Dans la salle, quatre bonshommes, un nabot, et un dernier, puant le chien mouillé, se levaient de leurs chaises, abondonnant quelques affaires, sans importance, pour un quelconque affrontement.

Ils étaient dans la rue avec Kareena. Reeken ne pouvait se résoudre à la laisser dehors,
se faire massacrer par ces misérables. Ainsi, il décidait de l’aider.

Il fonça vers la porte pour sortir de l’auberge, en s’emparant au passage d’une houppelande, laissé par l’un des gardes. Il ferma la porte de la taverne derrière lui. Reeken entendit la femme crier au loin, qui ripostait avec un coup de pied. Un homme courait pour soutenir les gardes, mais le démon l’en empêcha en prenant ce sympathique personnage par le casque, le faisant pivoter pour broyer sa tête, sur le mur de l’auberge. Reeken s’empara de l’épée bâtarde du jeune homme et de son katar à sa ceinture pour accompagner ses armes de base : sa francisque et son épée courte. Le démon aimait la forme de cette épée, mais ne pouvait se permettre de l’admirer plus longtemps.
Désormais, c’était les autres qui allait supporter la douleur infligée par deux obscures créatures, qui commençait par le sort de la vampire, qui fit fondre une partie de son adversaire.


Cependant, elle s’éloigna dans une ruelle.
Pendant ce temps, Reeken était derrière le lycan à la traîne, qui souffrait, devancé par ses compagnons. Il arriva discrètement par derrière, et d’un geste glissa sa main droite vers la gorge de son adversaire, pour lui arracher la pomme d’Adam, pour éviter qu'il cri trop fort, et le coupa verticalement en deux avec son épée. Une fois l’action effectuée, il fallait qu’il s’occupe des autres. Il s’approcha d’eux, toujours par derrière. Mais un homme et un nain se retournèrent et foncèrent vers lui pour l’éliminer. Il planta l’épée au sol, et il lança discrètement, grâce à sa cape, d’abord, son katar, dissimulé la hache lancée elle aussi,
masqué par la nuit. La francisque dévié de sa trajectoire, était en réalité un
leurre pour le katar, pour atteindre le tarse de l’homme, ce qu’il l’arrêta net. Il empoigné son épée pour enchaîner avec un jeté de cape sur le nain, lui cachant totalement la vue, une fois qu’il était à bonne distance pour subir l’attaque. Reeken en profita pour abattre son épée bâtarde sur le nain, lui brisant l’ire côte, la clavicule, et une partie du sternum, le mettant en
mauvais point. L’humain, voyant son collègue dans un état pitoyable, fou de rage, enleva le katar de sa plaie et chargea. Reeken, n’arriva pas à retirer l’arme, que le nain retenait, par son dernier souffle de vie. Aux dernières secondes, le démon donna un coup de pied au nain, dégaina son épée courte au dernier moment, pour s’écrouler à terre par le coup puissant de l’adversaire.
Dans l’action de haine, l’homme ne cessait de multiplier ses attaques, retournant l’épée de Reeken contre lui-même, qui s’enfonçait dans sa chair, laissant un filet de sang démoniaque apparaître. Jusqu’à que l’une d’entre elles fut dévié sur le côté gauche du démon, qui en profita pour glisser un coup fulgurant dans la blessure du katar, qui interloqua l’homme de douleur, arrêtant son acharnement de coups de masse à deux mains. Reeken, précipitamment, coupa les mains qui étaient au dessus de lui, et redressa le buste pour lui couper la tête qui se perdait dans les profondeurs de la nuit. Il se redressa brièvement, pour que le corps décapité ne lui tombe dessus. Il ne put échapper aux quelques giclés de sang humains sur son corps.


Maintenant, il observa Kareena, pour voircomment elle s’en sortirait…. .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kareena Von Carstein
Comtesse Noire
avatar

Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Entretien avec un Vampire [pv Reeken][Terminé]   Jeu 7 Mai - 13:29

Les hommes avançaient vers Kareena en ricanant. Leurs sourires carnaciés et leurs yeux malsains commencèrent par lui faire peur. Puis, une nuance étrange de colère et d'indignation s'insinua en son coeur.

Elle entendit le Lycan mourir, quelques rues plus loin, mais ne cilla pas. Elle ressentit distinctitement les pas de Reeken, son combat avec le nain et les humains. Les gardes avaient entendu aussi et avaient arrêté d'avancer, inquiets. Ils ne voyaient pas le combat, ne voyant pas les êtres mourir.
Et devant le sourire de Kareena, se sont eux qui prirent peur.

La Comtesse Noire se forçait à s'énerver. C'était le seul moyen. Elle pensa à tous les crimes, tous les meutres et les viols que cachaient les visages de ces cinq gardes. Elle songea aux enfants tués, aux maisons incendiées, aux filles violées puis tuées, aux tortures qu'ils avaient peut-être faits. Elle se força à y croire.
Et cela marcha.

Kareena fut prise d'une haine soudaine et démesurée pour ces guerriers. Elle connaissait leur gigantesque puissance, surtout s'ils combattaient ensemble.
Mais elle connaissait aussi la sienne.

Elle entendit Reeka arriver dans l'impasse, et s'arrêter. Elle tourna légèrement son visage vers l'arrière pour le voir. Il était couvert de sang, et la regardait, l'oeil brillant. Elle lui adressa un sourire terrifiant qui dévoila ses crocs.
Puis elle se retourna vers les gardes. Ils la regardèrent et se mirent à rire à gorge déployée. L'un deux lança un pari aux autres : celui qui lui donnerait le coup fatal aurait son corps. Le visage de la Comtesse se crispa. Elle ferma les yeux. Sentit leurs souffles s'accélérer alors qu'ils se mettaient à courir.

" Alors ma jolie, heureuse de tes exploits ?! "

L'un d'eux, le plus grand et qui venait de parler, se jeta sur elle. Il portait une épée à deux mains giganteque. Son excitation dominait, il ne contrôlait pas ses mouvements. Kareena n'eut qu'à faire un pas sur le côté pour l'éviter, et alors qu'il tombait comme au ralenti face à la vitesse de la Vampire, l'acier du poignard gravé mordit la chair de son avant bras, dévorant la peau, entaillant profondemment l'os. Elle rata le tendon de peu.
Elle resta campée dans la position que lui avait prodiguée son mouvement : les jambes légèrement pliées sous sa robe, le bras gauche tendu vers les quatres autres devant elle, la main ouverte ; et la main droite qui tenait le poignard posée sur l'avant-bras gauche, prête à prendre l'élan que le prochain geste lui imprimerait.
Alors, Kareena murmura :

" Vous ne savez pas qui je suis... "

Les cinq gardes, tous interloqués, les bouches ouvertes, ne réagirent d'abord pas. Puis, celui au poignet à moitié tranché se mit à crier devant le sang qui jaillissait de sa chair entaillée.
Les autres hurlèrent à l'unisson, et se jetèrent sur elle. Ils portaient tous des épées légères de bonne qualité, mis à part un qui cachait également un poignard à sa ceinture.
Kareena se tourna vers celui qui agonisait. Elle lui sourit et lui brisa la nuque d'un mouvement expert de la main.

Le premier des quatre autres mourrut d'un faux pas : il se détacha de ses compagnons et attaqua sans leur aide. La dague argentée de la Vampire arracha son coeur, ne laissant qu'un trou béant et sanguinolant dans sa poitrine.
Kareena était à présent maculée du pourpre de ses attaquants, ses bras blancs maintenant entièrement vermeilles, sa robe ayant revêtu une teine nouvelle, et ses joues de neige sublimées par les gouttes rouges qui les parsemaient.

Un des trois restants failli trébucher sur le cadavre de son camarade, mais se rétabli juste à temps pour esquiver le coup mortel que Kareena avait lancé vers son crâne. Il roula sur le côté, se releva derrière la Vampire, et elle n'eut que le temps de se glisser entre les deux autres pour éviter l'épée qui allait déchirer son dos.
Un coup de pied retourné étala le deuxième à terre, dont la Comtesse entreprit de crever les yeux de ses ongles acérés.

Elle était prise comme de frénésie, ne pouvait plus s'arrêter. L'adrénaline macabre du combat et du meutre avait réquisitionné sa part des choses, et elle ne pouvait plus s'en débarasser. Cruauté était à elle à présent, probablement pour le plus grand plaisir du spectateur démoniaque qui se délectait de la vue au fond de la ruelle.

Kareena se glissa, brume rouge et létale, derrière le deuxième et enfonça sa dague dans sa nuque. Il sombra dans la mort et émettant un gargouilli monstrueux.
Ne restait plus que celui qui avait failli la toucher, et celui qui hurlait de douleur en se tortillant sur le soln cherchant désespéremment ses yeux. Celui-là, elle le fit taire en écrabouillant sa tête sous sa botte.

Puis, elle se tourna vers le dernier, qui tremblait comme une feuille au milieu des cadavres. Elle jeta un regard à Reeken, et lui fit un clin d'oeil terriblement provocateur.
Kareena poussa le garde à terre, et il lacha ses armes sos le poids de la terreur. Elle s'accroupit sur lui et pressa son corps contre son torse. Il lacha un hoquet se surprise, interloqué et involontairement excité.
Alors, les mots sortirent de la bouche de Kareena, mortels et magnifiques.

" Celui qui vénère sa beauté n'a d'autre choix que de se voir un jour fané... "

La Comtesse Noire plaqua brusquement ses lèvres sur celle de l'homme, et l'embrassa à pleine bouche. Ses mains caressèrent langoureusement son dos... Qui commença à partir en poussière. Le mana pourpre courrait dans ses veines, meurtrier. Tout ce qu'elle toucherait sous l'effet du sort se désagrégerait.
Le garde voulut hurler, mais il ne pouvait pas. Ses bras l'abandonnèrent, ses jambes s'envolèrent. Et, enfin, son visage partit en cendre sous les baisers de la Vampire.

Elle resta un instant ainsi, sans bouger, agenouillée là où se tenait alors l'humain. Puis elle se releva et recula doucement, s'éloignant le plus possible du massacre qu'elle venait de faire.
Kareena regarda Reeken, sa folie meurtrière s'évaporant peu à peu. Elle s'approcha de lui lentement, comme lassée de ces sempiternels charniers, et se campa devant lui.

" Je suppose qu'il faut que je te remercie.. Mais nous n'avons pas le temps. Il faut partir à présent. Et vite. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reeken
Sanguinaire
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 99
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Entretien avec un Vampire [pv Reeken][Terminé]   Dim 20 Sep - 22:43

Reeken était stupéfié de ce spectacle sanguinaire. Il souriait à causes des cris et du sang s’évadant des corps. Ce cadre s’accordait à ses penchants singuliers. Il ne dominait plus son sourire.

Pas le bon jour les gars. Elle est forte !

Se dit-il, en la voyant se glisser au milieu de ses ennemis, pour les saigner. C’était une danse lugubre, mené d’une cavalière funeste, se rapprochant plus du monstre que de l’humain. Le visage de la femme affichait une forte envie meurtrière. Le contraire de ce que pensait le démon. Il l’a prenait pour une de ces vils, craintifs, anxieuses et inutiles créatures fuyant leur nature, comme une abjecte dépouille pullulant de larve. Mais cette démonstration de cruauté frénétique, lui fit brièvement changer d’avis. L’affronter revenait à s’adonner à la mort. Mais la suite pouvait l’être aussi, puisque que l’attraction charnelle prenait le pas sur son esprit. L’union de l’élégance et du sang l’envahissait entièrement.

La tortionnaire lançait un signe provocateur à son tutélaire, motivant son appétit. Il entama une marche vers la scène. Il se délectait de l’image des cadavres étendus, exécutés dans des positions particulières. Il se stoppa net, au moment d’une sinistre incantation murmurée au visage du soldat, obsédé par la terreur. Abruptement, un courant glacial sillonnait la colonne de l’être infernal, quand la poussière s’emparait du soldat. Alors qu’il voulut gagner la goule, un nouveau péril l’en empêchait.
Elle se releva s’avançant à lui, annonçant avec un certains naturelle:

" Je suppose qu'il faut que je te remercie. Mais nous n'avons pas le temps. Il faut partir à présent. Et vite. "

Son portrait était sublime. Ainsi, il s’approcha d’elle, examinant l’état de la vampire. Une blessure se révélai sur son épaule. Ne cessant de progresser, il se trouvait maintenant à quelques millimètres de ses lèvres, mélangeant son regard au sien. Ses yeux offraient une lueur mordorée, exprimant une chaleur à la fois stimulante et apaisante. Et au moment où il cédait à ses envies, une fine poussière cadavérique soulevée par le vent, traversa le regard du duo. Cela contraignait Reeken à se reprendre et désigna le mur du doigt :

« Par là. Je vais le détruire ! »

Il s’exécuta. Il s’avança à 3 mètres du mur, encra sa position solidement dans le sol. Avec une forte concentration, il incanta :

"Haine infernale, feu fatal."

Devant ses mains, dans le vide, une boule incandescente s’embrasait avec ardeur créant un noyau solide en son centre. Elle fonçait vers le mur, s’envolant en éclat de l’autre côté, dispersant les briques dans le champ qui les séparaient de la forêt. Il se dirigea vers le bois, ce lieu de prédilection pour se cacher.

« Il vaut mieux que l’on se dissimule dans la forêt au cas où ils auraient des unités aériennes. Je vais nous couvrir en embrasant une partie de la forêt. Cela ralentira les unités terrestres. Passe devant. »

Il attendait devant la sortie pour la suivre ……
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entretien avec un Vampire [pv Reeken][Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entretien avec un Vampire [pv Reeken][Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entretien avec Magneto [Hypermusic et Magneto] [Terminé]
» Entretien avec un vampire
» Entretien avec un vieux
» Entrevue avec le DG des Bruins
» Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cendres d'Alésia :: Taverne "le sanglot"-
Sauter vers: