Les Cendres d'Alésia

Découvrez un Royaume dévasté par la guerre où s'affrontent nombre de créatures fantastiques et sanguinaires. Créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de chaos...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Golgoth le Trépaneur

Aller en bas 
AuteurMessage
Golgoth le Trépaneur
Orc Noir
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 21/09/2010

MessageSujet: Golgoth le Trépaneur   Ven 15 Avr - 1:32

Nom : Comme communément chez les orcs, le nom de famille est remplacé par un titre. Là c'est le titre de "Trépaneur"

Prénom : Golgoth, parce que c'est ainsi qu'il se nomme. Fils de Morgoth

Age : 60 ans et demi

Taille : Deux mètres vingt-sept, et deux mètres cinquante deux sur la pointe des pieds

-----------


Description :

-« Alors, comment vous me trouvez ?

-hum Grand, et ... vert.

-Ça je sais, Zitrig, je suis un Orc et par conséquent, je suis comme tous les autres Orcs. Mais là, avec ma nouvelle armure intégrale, n'est-elle pas magnifique ? Brillante de crasse, comme je les aime, elle recouvre et protège bien mon corps. De bonnes épaulières, redessinant à la perfection ma grande carrure, un plastron plutôt lisse, mais suivant les traits de mes muscles parfaits, des avants bras bien protégés par d'épaisse plaques métallique pouvant supporter quelques tranchants de lames avant de devoir les changer. De bons protèges tibias montants, et protégeant aussi les genoux, plutôt efficaces pour achever l'autre d'un simple coup de jambe... Une petite décoration, ce crâne de démon à ma ceinture, regardant l'ennemi avec effroi. Dissuadant, non ? Et puis avec ces pagnes noirs qui recouvrent mes jambes, un peu en jupe, mais en mieux, ça en jette non ? Comme ça j'ai vraiment l'air d'être le chef ! Bon je pourrais faire un effort sur ma crinière, mais vous ne voulez tout de même pas que je me lave ?

-Mais Chef, pourquoi c'est toi le chef ?

Pourquoi? Tu me redemandes pourquoi ? Tu as déjà oublié mon petit Zitrig que le Roi m'a nommé chef de notre troupe parce que je suis le plus malin, et ça joue beaucoup pour nos stratégies de combat, mais aussi parce que je suis le plus fort de nous tous, ainsi que je suis le plus présentable pour nous tenir devant nos messires employeurs, et aussi parce que je sais nager

-Ah oui ! Tu pourras m'apprendre Golgoth ? Comme ça je pourrais être chef moi aussi !

-Non, toi tu tapes sur les autres et évites de taper sur nous, contente toi de ça et j'en serai ravi ! Et puis j'ai déjà des lieutenants.»


Ah, ces orcs, ils sont mes frères de combat, prêts à mourir pour moi comme je suis prêt à mourir pour eux ! Enfin je préfère quand c'est eux qui y passent. Je leur serai toujours redevable de me suivre dans les quêtes que nous recevons des employeurs de Mercenaires, que ce soit pour récupérer une relique, pour la sécurité d'une personne ou pour un soutien lors des guerres, nous sommes les meilleurs. Notre force de frappe n'a pas d'équivalence. Imaginez juste une vingtaine d'orcs enragés par l'idée même de se battre. Ne cherchant même pas à savoir vraiment pourquoi, tant qu'ils peuvent défoncer des crânes, faire gicler le sang, piétiner des corps encore chauds et goûter à la récompense d'argent, de bière et de gloire!
Moi, je suis la pour les diriger. Sans vouloir me vanter, je suis le plus futé de nous, avec mes deux sous-chefs. Nous avons amené nos guerriers jusqu'à la victoire à chaque bataille. J'ai su gagner leur respect, ça n'a pas été d'une grande facilité, mais bien grâce à ma force, ma présence, et ma voix grave et imposante plus encore que la moyenne des orcs. Il aura fallu que j'entaille la chair de plusieurs de mes semblables avant qu'ils daignent me respecter comme il se doit.
Chaque décision que je prends, j'en discute avec mes hommes, enfin avec mes bras droits, et si nous ne sommes pas d'accord, alors je tranche. Ils savent me remettre sur le droit chemin quand je pars dans mes délires de victoire facile.
On dit de moi que je suis un bon orateur. Il est vrai que je sais parler : c'est une bonne qualité pour être chef. On me dit aussi, manipulateur : j'avoue que je pense savoir diriger une conversation là ou je veux, sur ce que je veux savoir, sur ce qui importe pour l'évolution et l'aboutissement de ma mission. !


Histoire :

Je suis né dans les steppes, de grandes plaines, parcourues par mes semblables depuis de longs siècles. Ma tribu était nomade comme beaucoup d'autres. Mon père était un grand combattant, plutôt bien connu dans les écoles de guerre. Il a toujours tenu à ce que je sache me battre correctement dès mon plus jeune âge, et me faisait travailler mes moulinets d'épée quand les autres allaient draguer, Jusqu'au jour de mes 20 ans, j'ai vécu avec ma famille. Quand vint le temps de ma formation de guerrier, ce pourquoi nous sommes fait, j'appris vite, et j'étais plutôt doué. Comme mon père me disait-on... un peu trop comme mon père à mon goût. J'eu la chance de recevoir en prime des cours de commandement et de vie politique ; cela pouvait toujours me servir un jour ou l'autre. Quand arriva la fin de mon apprentissage, il nous fut ordonné de ramener un objet. Un trophée, quelque chose qui représentait un défi si l'on voulait s'en emparer. Nous devions mettre notre vie en jeu. Alors je leur ramenais rien d'autre que la tête de mon père, encore dégoulinant de sang. Je n'aime pas que l'on dise que je suis aussi fort que mon père, je suis le meilleur.
Pour avoir tué un membre de ma tribu, je fus condamné. Ils ont eu la gentillesse, ou peut être la maladresse de me laisser le choix, entre des travaux forcés ou la mort, par l’exile, partir loin des miens.
Mon choix fut rapide. J'ai été traité comme un esclave, accueilli comme un chien dans une ville dont je n'avais jamais entendu le moindre mot. Au nord, toujours plus au nord, plus loin que je n'étais jamais allé. pour y trouver quoi ? du sable, humide et crasseux, visqueux et sanglant, entouré de haut murs, et ou s'y dégage un grondement digne d'une foule enragé a l'idée que la mort arrive. Une arrène. ou le seul moyen d'en sortit est : sur une civière, mort. Tuer ou etre tué, voila qu'elle était ma destinée pour ces longues années à venir.

Après 986 victoires environ et une défaite, où l'adversaire est mort , vidé de son sang avant de pouvoir m'achever je gagnais enfin ma liberté, enfin pas vraiment gagné, plutôt je fus vendu à un détachement d'unité d'orc noir directement aux ordres de notre roi. Impressionnés par mes prouesses, me proposèrent de m'acheter, me soigner, pour me mettre au service de notre chef suprême, ils m'ont conduit devant lui, venté mes exploits et le Roi, d'une grande bonté, me permis de monter ma troupe de mercenaires, il me laissa tout attitude dans le choix de mes équipiers et nos styles de combat. Il me donna les moyens de nous armer, et en contre partie, nous lui reversions une grosse partie des sommes que l'on touchait pour nos contrats.

Libre choix pour mon équipe il avait dit, très bien. Alors je pris mon baluchon, et voyageai durant plusieurs mois, à la recherche de compagnons d'armes, je parcourus les terres de Valhala, cherchant des guerriers hors du commun, des tueurs, des fous meurtriers, avec une histoire, un passé, prêt à mourir pour la gloire. Je leur voulais une technique de combat précise et différente pour chacun, avoir une troupe hétéroclite aussi bien au niveau de la provenance des membres que dans leur art martial respectif.
Suivant l'évolution de mon voyage, j'avais de plus en plus de disciples qui suivaient mes pas... Pour certains, ce fut plus difficile de les convaincre de me rejoindre et il me fallut recourir à la force plus d'une fois. Malheureusement, un jeune fougueux qui pensait être plus fort que moi et avait l'idée de le prouver, il a perdu... La vie avec. Sa famille nous a pourchassés sur plusieurs lieux avant que nous puissions les semer.
Cette petite unité personnelle compte dans ses rangs trois femelles, ce qui fut difficile à faire accepter à quelques mâles de l'équipe.
Au bout de quelques mois, nous étions au grand complet : 20 compagnons, et moi.
Je ne vais peut-être pas vous présenter tous mes camarades...
Bon, puisque vous insistez. Alors après moi voici :

*Alcatram, mon bras doit, il est le plus vieux de la troupe. Il a le plus grand savoir en ce qui concerne les stratégies, grâce son grand âge. Et si ses capacités physiques ne sont plus ce qu'elles étaient, c'est un élément très précieux et indispensable pour notre groupe.
Il est resté bien longtemps au service du roi, dans sa garde rapprochée, mais fut remplacé à cause de son âge. Arme utilisée : une épée courte (pour un orc) et un grand et solide bouclier rond.

*Collia, ma seconde sous chef, une femme, oui, mais dotée d'un sang froid à toutes épreuves. Et malgré les remarques de ces machos, elle sait les remettre à leur place. Plutôt intelligente, elle est de bon conseil quand des doutes se font savoir
Elle... Arme utilisée : une grande lance, finissant en une longue lame appelée hallebarde.

*Haskeer, jeune, guerrier rebelle, macho au possible, il se croit le plus fort et le plus doué que tous, il faut dire qu'il n'est pas mauvais, mais il manque peut-être un peu de maturité.
Ne vous étonnez pas si sa peau est bien plus sombre que la nôtre, il provient d'une lointaine tribu où les caractéristiques physiques diffèrent un peu. Arme utilisée : une grosse épée, large et longue à simple tranchant, tel un fendoir.

*Darigg, plutôt discret, rêveur, il suit la troupe sans trop poser de question, il parait absent lors des entretiens de groupe. Il en connait un rayon sur les étoiles, et nous guide quand nous voyageons de nuit, sans autre moyen de se repérer.
Ne sous-estimez pas ce personnage, il a beau vous paraître «ailleurs», il a une connaissance de la nature incroyable, et développe une furie insoupçonnable de sa personne au combat. Arme utilisée : une claymore

*Hystykks et Kestrix, des jumeaux, impossible de savoir lequel est qui. Toujours collés l'un à l'autre, ils développent une technique de combat plutôt impressionnante, toujours à se protéger l'un l'autre, tout en s'occupant de leurs adversaires respectifs.
Ils aiment jouer avec les nerfs de l'ennemi pour qu'il ait l'air de croire à une hallucination, que le combattant se dédouble. Arme utilisée : semblables jusque leurs armes, ils ont chacun un sabre dans une main, et une hache dans l'autre.

*Liffing, il est notre porte bannière, il la défend comme un camarade, il la restaure quand elle se déchire, lui redonne des couleurs quand elle se ternit...
Il est respecté par tout le groupe, car pour nous, cette troupe est notre famille.
Arme utilisée : une fois que le manche de la bannière a bien rougi par les sangs adverses, il sort un muramasa (long katana)


*Wrelbyd, ce personnage est particulier, il ne parle que très peu, et demeure plutôt mystérieux. Je l'ai sorti d'une prison, il y était enfermé depuis une trentaine d'années pour avoir étranglé avec une chaine, la moitié de sa tribu, violé plusieurs femmes, et pillé de nombreux logis. Lui-même ne savait pas pourquoi il avait agi ainsi. Aujourd'hui je garde un œil bien ouvert dans sa direction, au cas où lui prendrait l'envie de recommencer. Et je n'hésiterais pas à l'abattre s'il le fallait.
Arme utilisée : une chaine, longue de quatre mètres, et aux maillons gros comme le pouce, d'un orc.


*Slettal, Talag, Prooqor, Balbuzorph, Colthmon et Melklin sont six guerriers redoutables en solo, mais quand ils se mettent en formation, c'est pour former une barrière impénétrable. Protégeant la troupe des attaques frontales quand ils sont en première ligne, ou encadrant le tout quand nous sommes encerclés. Ils permettent au groupe de pouvoir jouer sur quelques stratégies d'attaques, ils disposent tous d'un grand bouclier rectangulaire et légèrement bombé.
Armes utilisées : ils disposent tous d'une lance en plus de leur armes respectives; Slettal : un glaive, Talag : une épée à simple tranchant , Prooqor : une hache, Balbuzorph : un braquemard, Colthmon : un fléau d'arme, avec, au bout de la chaine, un crâne de métal prolongé de longs piques, tels une crête, et Melklin : une large masse à ailettes.

*Neftal, deuxième femme, elle est belle, oui, pour une des nôtres, elle incarne la grâce à l'état orc, la femelle parfaite, dont tout orc rêve : grande, mince mais dotée d'un corps ferme et musclé. Sa tenue de guerrière laisse souvent nos regards envieux, d'apercevoir son intimité caché. Plutôt timide, elle se laisse un peu marcher dessus par toute cette bande de mâles, mais au combat, c'est une vrais furie meurtrière.
Arme utilisée : lame entre la claymore et la lance, d'un mètre quatre-vingt avec deux tiers de manche et un tiers de lame, appelé Glavius.

*Noskaa, dernière femme de la troupe, aussi trapue qu'un mâle, elle n'est pas un modèle de beauté, mais plutôt celui de la femme barbare. Au caractère fort, elle n'hésite pas à tenir tête aux autres, mais malgré tout, c'est une vraie crème et fait magnifiquement bien la tambouille avec bien peu.
Arme utilisée : un gros marteau de guerre.

*Orbon : C'est le plus petit de la troupe, en taille, il a une carrure plutôt inattendue par rapport à ses semblables, mais ce n'est pas pour autant qu'il est plus faible. Utilisant un art martial bien à lui, on a l'impression qu'il vole, qu'il a une absence de pesanteur, et il fend aussi facilement la chair que l'air avec ses armes.
Arme utilisée : deux épées fines, mais d'une longueur plutôt respectable, à simple tranchant communément appelées katanas !

*Bhoze : bourrin dans l'âme, il n'y va pas dans la finesse, mais il se jette dans la foule adverse et tue avec détermination et atrocité toute cible se trouvant à portée.
Arme utilisée : deux boucliers de combat, ronds , pas d'une taille incroyable, mais dotés de lames sur les bords, et de pieux sur la face.

*Zodatorn, bien que très bon combattant, il se passionne pour l'écriture, ce qui est rare et lui doit de nombreuses moqueries dans le groupe. Entre deux combats, il a toujours à la main un gros livre ou il y inscrit des récits de guerre, nos aventures, et quelques poèmes, à la manière orc … moi, je l'aime bien, il embellit notre sombre vie de jolies consonances. Quand il ne l'a pas à la main, son livre est pendu à sa ceinture.
«Une troupe d'orcs filant sur les chemins, ils parcourent la terre, à la recherche d'un rien, restés libres comme l'air, jusqu'au contrat du lendemain, puisqu'ils sont mercenaires, ils exécutent leur devoirs confiés contre de l'or, et la bière qu'ils n'attendent qu'à boire, jusqu'à ce que vienne l'aurore.»
A oui, c'est le seul chaman de l'équipe, mais il est malgré tout, doté d'une dague.

* Et bien sûr Zitrig, dit Zitrig le percé, du à ses oreilles pleines de trous, et au bout de crâne manquant au sommet de sa tête. Notre petit dernier, le moins malin, loin de faire honneur aux Orcs. Il est le portrait parfait de ce que les autres races pensent de nous : une bête dénuée de cervelle, une brute à l'état pur, n'ayant aucune autre idée du combat que de s'élancer dans la mêlée et de frapper sur tout ce qui passe devant lui. Tant mieux si ça tue, tant pis s'il s'agit d'un allié....
Pourquoi est-il dans mon équipe ? Il nous suit depuis un bon bout de temps, nous suppliant de le prendre parmi nous, nous racontant sa triste enfance pour nous amadouer. Plusieurs étaient attirés par l'idée de mettre un terme à ses caprices. Pas en l'acceptent, non, mais en l'achevant. Mais j'ai pensé qu'il pourrait nous être utile. Un suicidaire, prêt a tout pour ses camarades... pour peu qu'il les reconnaisse. Intéressant, vous ne trouvez pas ?
Arme utilisée : ses poings, renforcés de plaques métal et de piques, de quoi broyer les côtes et faire saigner sur de multiples plaies, le tout un peu rouillé.

Notre légion n'a pas d'appellation, nous portons le nom que nos ennemis nous donnent, peut être qu'un jour, un nous plaira plus que les autres, alors nous le ferons retentir sur toutes les terres pour que quiconque nous craigne et nous respecte tel qu'il doit en être.

-------------------------------------------------

Et puis voilà quelques lunes qu'il refait surface, lui, le premier être pensant que j'ai tué, mon père. Il est bel et bien mort, ça, la tête en moins, peu y résiste. Mais c'est en moi qu'il se manifeste, il occupe mon esprit de plus en plus régulièrement. Si c'est pour que je regrette mon geste, ça non, J'aime pas que l'on me compare à lui. Mais mon esprit en tourment ne trouvant pas le calme, je suis retourné dans ma tribue, trouver quelques réponses, après de très longues années d'exil.
Tout avait changé, rien ne ressemblait à mes souvenirs, le petit village avait bien grandit, les ancêtres étais morts, les jeunes étaient parents et plein de petits orcs galopaient dans les rues. Plus aucun repère, plus personne ne me reconnaissait, ni même me connaissait, le nom de Golgoth avait été oublié, seul le titre de Trépaneur aurai pu faire lever une paupière d'un adeptes des jeux d'arènes, mais pas tres répendu par ici.
Une seule chose était à sa place, celle que j'espérais, mais que je redoutais également, ma mère, qui m'avait maudite un nombre de fois incalculable. Qui ne m'a jamais pardonné, et ne le fera sans doute jamais, « Tu n'es plus mon fils, plus de cette honorable famille, plus rien pour moi ». : les derniers mots que j'ai entendus de sa douce voix.
Ai-je peur? Non, surement pas, ce qui me freinait était de la revoir, et qu'elle n'ai plus de souvenirs de moi, qu'elle ne me connaisse plus. Que plus personne ne me connaisse, que tous m'aient oublié, de ne plus avoir de base.
Et ce n'est qu'une vielle orc aveugle en fin de vie que je rencontrai, usée par le travail, le temps et la solitude causée par mon arrogance. Elle avait perdu les deux seuls orcs de sa vie, il y a ce ça trop d'années déjà. Je me présentai comme une vielle connaissance de Morgoth, mon père, demandant des nouvelles de la petite famille, et n'étant pas au courant de la tragédie que j'avais moi même provoquée. Elle m'expliqua comment mon père, valeureux guerrier aspirant à devenir général dans l'armée royale, s'était sacrifié, laissé tuer par amour pour son fils, il avait toujours veillé sur lui pour qu'il soit le plus éduqué possible et un professionnel dans l'art de la guerre. J'ai toujours eu l'image de mon père dur et très autoritaire, ne montrant aucune faiblesse, ne témoignant jamais de la moindre sympathie a mon égard. Et voilà qu'elle m'annonce qu'il m'aimait... il voulait me rendre plus fort.
Mais en le tuant, j'ai dû me débrouiller seul pour atteindre ce même but, devenir meilleur. Et j'ai trouvé, grâce à mon talent pour rester en vie lors des combats à mort, ma propre voie. Au service du Roi, comme désirait mon père, mais pas comme commandant tel qu'il y aspirait lui même, mais comme mercenaire, et chef d'une section d'orc.
Et c'est quand ma mère s'est mise à parler de son fils, moi, que je partis furtivement. Au fond je ne voulais pas savoir si ces années avaient changé quelques chose pour elle.

Mon père, un grand guerrier, d'accord, mais pourquoi refait-il surface en moi ?
Et c'est lors d'un combat contre un minotaure qu'il s'est manifesté de la façon la plus inattendue, alors que je commençais à faiblir. Il faut dire que si cette charmante créature n'avait pas rameuté ses copains... Tout à coup, mon corps n’était plus à moi, mon esprit toujours présent mais ne contrôlant plus rien. Mon corps se déplaçait, se défendait, et ripostait de plus bel, comme si la fatigue n'était jamais apparue. Après avoir achevé le dernier adversaire, mon corps se rebellait contre moi même, je commençais à me mutiler, involontairement, rouvrir mes blessures, le sang jaillissant de plus en plus, rougissant le sol, ma propre lame me traversa la jambe.
Après de longues minutes à souffrir sans pouvoir rien contrôler, j'entendis dans ma tête, une voix familière, et pourtant oubliée depuis longtemps. Il était là, Morgoth, sa voie était presque incompréhensible, seules des insultes a mon égard se faisaient comprendre.
Alors, après une rude épreuve physique, c'est un combat mental qui s'engagea, pour reprendre le contrôle de mon corps. Une longue lutte à laquelle je finis vainqueur, mais à demi-conscient, gisant sur le sol, meurtri de centaines d'ouvertures sanguinolentes.
Certes, il m'avait aidé quand j'étais en difficulté, mais pour me détruire juste après. Comment était-il arrivé en moi, pourquoi me tuer? … bon ça je peux le deviner, mais était-il reparti ?
A ce jour, je suis devenu mon pire ennemi, et pour qu'il ne revienne pas me détruire, je ne devrais jamais faiblir !

JE DOIS ETRE LE MEILLEUR.
-------------------------------------------------


Aujourd'hui nous parcourons les terres ancestrales d'Alésia à la recherche de nouvelles missions, d'un nouvel employeur, et d'une bonne taverne.

Auriez-vous besoin de nos services ?
De moi et de ma petite armée ?







Petit descriptif physique de mes Orcs en général.
Nous ne sommes pas les bêtes d'un vert aveuglant que vous pouvez voir dans toutes vos imageries et livres pour enfants, nous avons la peau plus foncée, tirant vers le brun, voir le gris, bien sûr cela varie entre les individus, leur provenance, leur tribu et leur ancêtres.
Nous avons les oreilles en pointe, un peu comme celles des elfes mais ne nous comparez pas avec ces êtres des sous bois. Les nôtres sont plus petites.
Nous sommes des forces de la nature, certains développent leur muscles, d'autres … pas !
Notre équipe joue autant sur sa force que sur la dissuasion, le physique est très important, l'intimidation est un fort atout que je tiens à avoir dans mon jeu.






Information(s) importante(s) : Arme favorite, une très longue masse d'arme, le manche est presque aussi grand que lui, et les lamelles "du coter qui fait mal" sont aussi tranchantes et aiguisées qu'une fine lame elfique à la sortit d'un enchantement d'affutage. mais il sais aussi bien ce débrouiller avec des armes plus... conventionnel, quand sa préféré est resté a trépaner un malheureux adversaire. (deux épées l'accompagne, accroché a sa ceinture. Une moyenne, a double tranchant, et une longue, a simple tranchant, avec deux tiers de lame, et un tiers de manche, elle est d'une forme ondulé, et ne donne une impression de légèreté absolu dans les main d'un Orc )

Rang souhaité :
Elite si possible. (orc noir)

Disponibilités pour poster : Quand je pourai, donc suivant mon emploie du temps qui n'est pas vraiment fixe.

Comment avez-vous connu les Cendres d'Alésia ? Hum ... parait-il que ce serait un double compte.

Si vous connaissez le nom de votre avatar et le manga/jeu ou autre dont il est tiré, mentionnez-le ici : C'est une image d'un Uruk-haï, mais elle devrais passer par la case Photo shop ou assimilé.


Dernière édition par Golgoth le Trépaneur le Sam 2 Juil - 19:07, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golgoth le Trépaneur
Orc Noir
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 21/09/2010

MessageSujet: Re: Golgoth le Trépaneur   Ven 15 Avr - 1:36

Et voila ma fiche final.... enfin
un petit descriptif plus précis de chacun de mes compagnons sera écrit et poster, plus tard

merci de réagir et de me valider que je puisse commencer à me lancer a l'assaut des petites créature encore inconsciente du danger que je vais provoquer ... hahahaha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alvis Thorlak
Haut Roi
avatar

Nombre de messages : 59
Age : 25
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Golgoth le Trépaneur   Mar 19 Avr - 12:36

D'abord, désolé du retard. ^^
J'aime beaucoup le concept de ta fiche et les petites descriptions de tes compagnons.
Il y a néanmoins quelques soucis au niveau de la ponctuation, ce qui rend incorrect certaines phrases. Par exemple:
Citation :
jeune guerrier rebelle, macho au possible, il se croit le plus fort et le plus doué que tous, il faut dire qu'il n'est pas mauvais, mais il manque peut-être un peu de maturité.
Par contre, la partie qui succède la liste de tes recrues est très agréable à lire, je trouve. Je l'ai vraiment apprécié.

Ensuite, l'histoire de l'arène et des combats à mort au début de ta fiche ne correspond pas aux habitudes des orcs. Ils n'ont pas ce genre de traditions et ne se battent pas sérieusement entre eux sans une bonne raison. Comme punition de meurtre, je pense que les orcs seraient plus partisans de la vengeance ou du bannissement.
Mais je laisse aux admins le soin de confirmer cela.




_________________

Qu'importe l'obscurité de l'âme, il y a dans le cœur une lumière qui ne s'éteint jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golgoth le Trépaneur
Orc Noir
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 21/09/2010

MessageSujet: golgoth fini   Jeu 16 Juin - 18:38

voila, j'ai revus les 2/ 3 truk qu'il y avait a modifier, (certain comprendrons plus que d'autre)
merci de me dire si il y a encore quelques chose a REmodifier
et de me valider si c'est bon !

je veux RP ! ^^

merci
Golgoth !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ymir Danhaka
Commandeur de l'Elite des Ombres ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 26
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Golgoth le Trépaneur   Lun 20 Juin - 19:45

Tout ça est fort sympathique petit (heu non.. grand) Orc ! J'aime assez la description de ta fine équipe, et pour ce qui est des petites choses à modifier, si tu pouvais simplement étoffer le passage où ton Roi te fait sortir des arènes, par exemple en t'achetant pour te rendre ta liberté alors qu'il assistait à un combat. Ou encore, plus plausible que la présence du Roi Orc dans le Nord, que ce soit un Orc Noir qui te rachète et qu'ensuite qu'il vante tes mérites devant le Roi. Qu'en penses-tu ? ^^

EDIT : Les modifications étant, je vois, effectuées, je suis pour ma part d'accord pour couleur et rang. Si l'un de mes estimés collègues souhaite donner son avis ?

_________________

Ténébreux Anges-Déchus... Mecus Omnes Plangite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golgoth le Trépaneur
Orc Noir
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 21/09/2010

MessageSujet: Re: Golgoth le Trépaneur   Mar 21 Juin - 16:04

Merciii, et bien j’attends avec grande impatience mon titre et ma couleur, pour pourvoir commencer a écrire, et vous compter les récits de ma petite troupe =)

*s’assied en tailleur pour attendre, ses vint guerriers fond de même, puis par impatience, ramasse une poignée de gravier, et commence a les jeter un peu plus loin, les orcs fond de même, alors Golgoth, attendant encore, lance les cailloux en direction des admins, les bonhommes vert, aussi ! et c'est un rocher qui ce retrouva entre les mains du géant vert, et la il ce mit a réfléchir ..... puis il lance !* =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanhor Ullerdran
Grand Garou • Modérateur
avatar

Nombre de messages : 404
Age : 25
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Re: Golgoth le Trépaneur   Jeu 23 Juin - 20:52

*arrive avec des bleus partout et quelques dents en moins*
Puifque f'est fa fe ne dirais pas que fe fuis d'accord pour le rang et la couleur, même fi fe le fuis!

_________________
"Il paraît qu'il est de coutume de présenter l'autre joue quand on nous en colle une... Personnellement, je préfère mordre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ymir Danhaka
Commandeur de l'Elite des Ombres ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 26
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Golgoth le Trépaneur   Ven 1 Juil - 23:22

Tu es V-A-L-I-D-É !!!

Bon Rp à toi ^^.

_________________

Ténébreux Anges-Déchus... Mecus Omnes Plangite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golgoth le Trépaneur
Orc Noir
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 21/09/2010

MessageSujet: Re: Golgoth le Trépaneur   Sam 2 Juil - 19:07

Un grand merci à vous mes cher Seigneurs !
Enfin ma troupe et moi pouvons avancer dans l'écriture pour vous faire rêver, aimer et haïr les orcs!
Bonne lecture a vous !

Golgoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Golgoth le Trépaneur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Golgoth le Trépaneur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Dieu] Golgoth, dieu de l'hiver.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cendres d'Alésia :: Fiches des Orcs-
Sauter vers: