Les Cendres d'Alésia

Découvrez un Royaume dévasté par la guerre où s'affrontent nombre de créatures fantastiques et sanguinaires. Créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de chaos...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Charon Kel Varanor, Conseiller déchu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charon Kel Varanor
Conseiller de la Tour Sombre
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Charon Kel Varanor, Conseiller déchu   Dim 28 Nov - 16:15

Nom : Kel Varanor

Prénom : Charon

Âge : 785 ans.

Présentation physique :
Ombre dans la nuit sans fin du Pandémonium, la silhouette de Charon Kel Varanor semble difforme. Sous ses robes et ses longs manteaux dont le tissu est frivole et danse au gré des vents froids, le conseiller parait épuisé. Ses épaules arrondies tombent et sa démarche est lente et saccadée.
Vestiges du passé qui à fait de lui un déchu, les douleurs physiques qui affligent son être l’empêche à présent d’agir en temps que guerrier. En revanche, il développa plus encore son intellect pour devenir un mage redouté. De plus, il cache un pistolet d’arçon orné de sombres arcanes qui sert davantage de précaution que d’arme pour attaquer. Ainsi ce corps vit dans les ténèbres, hanté par de profonds souvenirs.

Pourtant, Charon n’a rien d’un être froid et terrifiant, car dans ses yeux à semi-ouvert aux doux reflets d’argent apparait les restes d’une vie angélique. Sa bouche esquisse presque toujours un sourire confiant et le son qui en sort est mélodieux et apaisant. Son teint blanchâtre est la continuité d’une chevelure tout aussi incolore qui s’allonge jusqu’en-dessous des épaules.

Le détail le plus perturbant dans l’allure du conseiller est aussi le moins connu. Il s’agit de ses ailes dont le plumage à conservé une parfaite couleur blanche, n’ayant pas étés coupées. Toutefois, elles possèdent des cicatrices visibles sous la forme de zones où les ossements sont visibles…

En somme, le conseiller est un lumineux déchu, même si cela parait tout à fait contradictoire.

Caractère :
De toute évidence, Charon ne siège pas au Conseil des Sombres sans raison. Sa sagesse étant reconnue des autres, on l’écoute avec attention pour prendre les décisions. De plus, son élocution douce et posée lui permet de converser en toute quiétude pour lui comme pour ceux qui l’écoutent. Ainsi, il parvient à être respecté dans sa parole en temps que bon orateur. Outre sa place de conseiller, le déchu reste un savant hardi, ainsi qu’un chercheur forcené passant parfois des journées entières à expérimenter de nouvelles théories. Cela s’avère la plupart du temps payant et amène au peuple tout entier des connaissances neuves, voire plus encore.
Parfois, Charon semble attristé. Dans ces moments là, il fixe son regard sur le pendentif qui repose à son cou, et l’effleure du bout des doigts lentement et amoureusement. Cela lui arrive aussi dans ses instants de doutes, ce qui reste tout de même assez rare.


Histoire :

CHAPITRE 1: UNE PASSION INNOCENTE
Né ange, Charon Kel Varanor ne grandit pourtant pas comme les autres individus de sa race. Bien qu’immortel, il s’impatientait d’enrichir son esprit. Ses parents ne parvinrent pas à le convaincre de prendre son temps et à profiter des activités auxquelles ceux de son âge s’adonnaient. Ils durent se résoudre à lui enseigner dès son douzième anniversaire des choses que l’on apprenait normalement qu’après des dizaines d’années de vie.

Au début, on cherchait simplement à lui faire plaisir. Mais Charon démontra alors des capacités hors normes dans tous les domaines qu’on lui présentait, surtout pour les sciences. On assigna donc un mentor au jeune génie afin qu’il puisse évoluer mieux encore dans cette branche. Au fur et à mesure que les années passèrent, l’intellect de Charon devenait de plus en plus impressionnant, le propulsant parmi les meilleurs apprentis savants.

Malgré son avance, le jeune élève mit du temps avant d’avoir assimilé un maximum de connaissances. Du moins à l’échelle d’une vie humaine, car pour un immortel il paraissait normal que plusieurs siècles soient nécessaires pour terminer un apprentissage. Ainsi, le mentor de Charon libérera son disciple de ses enseignements quand ce dernier approchait de ses deux cents ans d’existence, ayant prit son temps puisque l’éternité lui en laissait l’occasion. Toutefois, la récompense fut grande car le savant Kel Varanor put dés lors ouvrir son laboratoire et se lancer dans ses propres recherches.

Malheureusement, celles que favorisaient les autres savants l’ennuyaient par leur « manque d’intérêt », selon ses dires. Il se mit en quête de nouvelles expériences qui pourraient faire progresser la Cité Dorée et se pencha finalement sur le cas de la mort. Charon savait pourquoi les humains devenaient ange ou démon une fois décédés, mais que savait-on du mécanisme qui rendait ce passage d’une vie à une autre possible? Il fit part de son questionnement à ses confrères qui l’encouragèrent sur sa piste. Pour eux, il ne s’agissait pas seulement de satisfaire une soif de connaissances, mais bel et bien d’influer si possible sur ce mécanisme. En effet, peu d’humains trouvaient la voie angélique à leur mort tandis que le nombre de démon augmentait exponentiellement. Si on pouvait les empêcher de naitre par le biais de la renaissance, on n’aurait aucun mal à prendre le dessus sur eux et à les exterminer. Cette idée plaisait grandement à tout le peuple lumineux et particulièrement aux conseillers blancs.

La volonté de Charon se résumait aussi à ce but. Cependant, parvenir à un tel résultat s’avérait difficile, voire impossible. Cela fut confirmé par les innombrables échecs du chercheur qui ne savait pas comment s’y prendre. Il en devint obséder et redoubla d’efforts afin de résoudre le problème. Le reste perdit toute importance; et à chaque fois qu’on le croisait, il parlait de ses travaux. De plus, son objectif devint personnel et égoïste puisque la solution devait maintenant répondre à une soif incontrôlable de savoirs. La réputation de Charon décrivait un illuminé, un fou dont la sociabilité était limitée et qu’il valait mieux éviter. Le Conseil Blanc eu vent de la dérive de ce jeune génie et en fut fort déçu, si bien qu’il se désintéressa de ses travaux, abandonnant tout lien avec lui. A vrai dire, le savant restait dans ses droits et on ne pouvait guère le blâmer d’une quelconque faute morale.

CHAPITRE 2: AU DÉTOUR D'UN SOMBRE CHEMIN

Les recherches de Charon passaient au stade supérieur. L’ange quittait maintenant son laboratoire pour observer les humains de plus près, vagabondant dans les rues de la glorieuse Alésia. Il cachait sa véritable nature afin d’étudier ces êtres « basiques » dans leur plus grande intimité, tel un scientifique qui tenterait de comprendre le monde animal. A ses yeux, toute cette société ne représentait rien, pas plus que ceux qui l’arpentait. Il y voyait des individus animés par l’instinct de survie qui cherchait de la nourriture, d’autres qui s’adonnaient à des plaisirs vains ainsi que certains qui se regroupaient pour combler les instants d’ennui. Et plus Charon les regardait vivre, plus il trouvait leur existence fade. Il en devint orgueilleux et hautain.

Le savant continua de déambuler dans la cité humaine dans le but de trouver un élément particulier qui pourrait faire avancer ses expériences. Il le trouva, courant dans une sombre avenue. En fait, il s’agissait d’une femme. Elle venait de voler un bijou sur une des étales du marché. Charon pouvait encore l’arrêter puis la dénoncer. Il n’en fit rien. Au contraire, et il ne comprit jamais pourquoi, il vérifia que personne n’était derrière elle. Subséquemment, il s’interposa et demanda à la jeune délinquante de le suivre jusqu’à un lieu sur. Elle lui fit confiance. Une fois au calme, l’humaine expliqua à l’ange son dégoût de la vie qu’elle menait parmi les autres.

Inéluctablement, le temps suivit son cours. Les deux êtres apprirent à se connaitre sans imaginer le lien qui se créait entre eux. Charon se le refusait, conscient de leur différence et étant maintenant au courant de la maladie mortel qui touchait la demoiselle. Cependant, il ne put s’empêcher de tenter de la guérir, ce qui n’eut aucun effet. Il aurait voulu qu’elle rejoigne la Cité Dorée après sa mort, mais sa vie était parsemée de débauches et même de tueries.

L’heure fatidique approchait et le savant ne put se résoudre à abandonner son amour. Il lui fit la promesse de la rendre immortel et retourna hanter son laboratoire. Il s’y cloîtra pendant des jours, voire des semaines, reprenant ses anciennes recherches mais avec des moyens plus extrêmes. La morale angélique ne l’arrêtait plus et Charon usait de sombres magies et d’objets maléfiques pour parvenir à ses fins. Mais il n’obtenait toujours aucun résultat.

La mort de sa bien-aimée survint alors comme une éternelle cicatrice dans l’esprit du savant. L’être tout entier de ce dernier en fut radicalement bouleversé, déchiré par la folie et le remord. Mais sa quête insensée ne trouvait pas encore sa résolution. L’ange avait scellé l’âme de la jeune humaine dans un coffret dont il était l’inventeur, désireux de lui offrir une nouvelle enveloppe charnelle. Il savait déjà quelle piste privilégier, ayant fait une avancé remarquable dans son étude de la cosmologie. Selon lui, le Chaos et la Lumière formaient une monade parfaite, ce qui conteste l’idée d’une totale opposition entre anges et démons, mais qui suppose plutôt un principe de complémentarité. De plus, cette unité regrouperait l’entièreté des fondements universels. Aussi, les démons se régénéreraient plus aisément du fait de leur lien au Chaos. Charon avait donc l’espoir de se servir de son pouvoir afin de ramener son amour à la vie.

CHAPITRE 3: CE QUE L'ON A VU
D’étranges rumeurs circulaient dans la Cité Dorée à propos du laboratoire de Charon et des bruits qu’on y entendait. Il s’agissait de sons de verre brisé, de métaux qui s’entrechoquaient ainsi que des grincements atroces. Certains anges, curieux de connaître l’origine de tout ce vacarme, vinrent jeter un coup d’œil par les fenêtres de l’édifice. Un épais dépôt de poussière recouvrait ces dernières, floutant la vision des voyeurs. Néanmoins, ils purent apercevoir la silhouette du savant qui déambulait dans la salle sans répit. Des lueurs éphémères apparaissaient à quelques endroits de la pièce avant de s’étouffer aussitôt, comme si une magie opérait de son propre gré. Les trois spectateurs demeurèrent discret plusieurs minutes. Soudain, l’ombre qui se muait inlassablement s’arrêta. Un murmure, une lumière, puis une sphère mystique traversa le vitrage qui se brisa en milliers d’éclats. Un des spectateurs n’eut pas le temps d’esquiver et tomba dans un état comatique. Les deux autres, pris d’effroi, s’enfuirent à toute vitesse sans se retourner.

Il ne fallut pas longtemps avant que le Conseil Blanc soit mis au courant des agissements de Charon. Il envoya donc des guerriers pour le stopper. En pénétrant dans l’atelier du chercheur, ils se rendirent vraiment compte de la situation. Les murs arboraient des écritures dont le sens ne pouvait qu’échapper à ceux qui n’en étaient pas les auteurs. Les tables, quand elles n’avaient pas été renversées, présentaient des instruments à glacer le sang. Les verreries contenaient des substances liquides répugnantes, mais aussi des organes que l’on pourrait apparenter à ceux d’humains. Surement que Charon tentait de faire revivre des êtres qu’il tuait lui-même auparavant. En cas d’échec, Il devait récupérer ce qu’il jugeait encore utile dans le corps mort, et jeter le reste on ne sait où. Le coupable se tenait à l’écart, avec une expression de haine profonde sur son visage. Il avait été interrompu dans son expérience. L’humain qu’il voulait ressusciter était étalé juste à côté de lui, et ses couleurs n’avaient pas encore disparues. L’ange qui dirigeait l’opération attendit encore un peu, puis donna l’ordre de s’emparer de Charon et de clore son laboratoire. Les trois guerriers tentèrent leur chance, mais ils reçurent des sorts qui les calmèrent aussitôt. Le savant déclara que celui qui ferait un pas de plus le regretterait. Il dut concrétiser sa menace puisqu’elle eut été inutile. Un combat éclatait donc dans la bâtisse, détruisant la totalité des objets présents. Nonobstant la supériorité numérique des adversaires de Charon, ce dernier gardait aisément l’avantage. Sans s’en rendre compte, il démolissait ses travaux en même temps que ses ennemis. La machine de réincarnation qu’il avait réussi à finir au prix de nombreux sacrifices fut aussi touchée. Une quantité colossale d’énergie s’en échappa, provoquant une explosion visible à des kilomètres à la ronde.

Plus tard, quand on fouilla les débris du laboratoire, on nota la disparition du corps du savant. On conclut qu’il n’avait pas survécu au désastre. Le Conseil, peu fier que la Cité Dorée ait hébergée un tel fou, décida de faire disparaître toute trace de l’existence de Charon et classa l’affaire. On se débarrassât des restes en les détruisant. Le terrain fut ratissé et remplacé par des habitations. Cependant, malgré qu’ils veuillent oublier ces incidents, les anges gardèrent à l’esprit l’image de cet illuminé et surtout ceux qui avaient eus le malheur de voir son visage inexpressif et morbide de trop près.

CHAPITRE 4: Ô TÉNÈBRES!
La mort, ô combien étrange et cruelle entité, avait épargnée Charon Kel Varanor. Pourtant, le savant la défiait encore, conservant l’âme de sa bien-aimée dans ce coffret qu’il avait réussi à récupérer avant de fuir. Son corps pâtissait quand même de blessures graves, liées à la quantité phénoménale d’énergie qu’il avait reçue. Les ailes du fugitif le supportaient mal et l’obligeait à s’arrêter fréquemment. Ainsi, la Cité d’Alésia fut son refuge durant deux longues années. Mais ce lieu ne possédait plus rien de plaisant, sans celle qu’il aimait. Il cherchait autre chose, un lieu empli d’une force qui pourrait le supporté, l’aidé. Au nord des montagnes d’Edelweïss, il trouva une grotte obscure, éloignée de toutes formes de vie, et décida de s’y installer. Hors de la lumière, Charon changea petit à petit, pâlissant, perdant sa vitalité, comme s’il était à la fois mort et vivant. Paradoxalement, il y reprit des forces, acquérant une nouvelle condition qu’il commençait à apprécier, celle de l’ange déchu.

Bien tôt, Ramus déclara la guerre à Alésia, et ses troupes se répandirent comme la peste. C’est dans ce désordre général que Charon décida de passer à l’action. Il explora furtivement le monde, s’aventurant jusqu’aux lieux les plus dangereux, là où il pourrait trouver de quoi assouvir sa soif de connaissances. Mais il lui en fallait toujours plus afin de s’accaparer le pouvoir de donner la vie. Puisque le corps des humains ne contenaient pas le secret qu’il convoitait, il se tourna du côté des démons qui pullulaient partout à cette époque. Le savant parvint facilement à en ramener un dans sa grotte, enchainé et encore plein de vigueur.

-« T’es un drôle d’oiseau toi, exclama l’infernal personnage avec humour. Qu’est ce que tu cherches ?

-Des réponses, dit sereinement Charon. Même étant l’un des plus faibles parmi les tiens, tu possèdes quelque chose que j’admire énormément. Ton corps, comme ton cœur, est lié au Chaos. D’ailleurs, es-tu né démon ?

- Laisse-moi d’abord te dire que je suis flatté de l’intérêt que tu me porte, sombre confrère. Et oui, j’ai perçu ces ténèbres dans ton âme. Es-tu un vampire ?

-Non. Réponds à ma question, je te prie.

-J’ai été humain, mais je n’ai aucun souvenir quant à cette pitoyable vie.

-Ta mort ? Te souviens-tu au moins de ta mort ?


-Qui peut se rappeler d’une telle chose ?

-Alors discuter avec toi ne m’est plus d’aucune utilité. J’avais prévu que ça se passe ainsi. Comme tu dois le savoir, quand un immortel meurt, son enveloppe charnelle se dissipe. Cependant, c’est justement la partie qui m’intéresse. Ne m’en veux donc pas si je procède de la sorte. »

Lentement, Charon approcha du démon, un couteau à la main. Son visage esquissait un léger sourire amical. Un effroyable cri retentit dans la caverne, qui en précéda de plus violent encore. L’autopsie fut longue.

La course du temps s’affolait et l’ange noir n’avait toujours pas mi la main sur le moyen de vaincre la faucheuse. Il pensait à utiliser la magie, mais celle-ci l’avait abandonné en même temps qu’il avait quitté les siens. Toutefois, les ténèbres se révélèrent à lui comme une essence qu’il pourrait maitriser à la place de la lumière. Il s’aventura donc de nouveau sur les sentiers de la magie. Au fur et à mesure qu’il avançait, il découvrait des capacités qui compenseraient sa faible condition physique. Il apprenait à danser avec la nuit, à jouer avec elle et à la côtoyer comme une mère.

CHAPITRE 5: CEUX QUI SOMBREMENT S'UNIRONT...

La solitude de Charon s’apprêtait à prendre fin lors de son arrivée dans la vallée des Chimères. Il songeait à y rencontrer des créatures peu sociables telles des trolls, mais les êtres qu’il aperçu au loin furent bien différents. Il s’agissait d’un groupe traversant le vaste lieu, au péril de leur vie selon le savant. Cependant, sa première pensée fut rapidement dissipée. En effet, il comprit leur nature car elle se reflétait à la sienne. Des anges déchus. Plus encore, les deux personnages qui prenaient les devants dégageaient une singulière aura. Ymir Danhaka, Commandeur de l’Elite des Ombres et celui qui deviendrait aussi un ami très proche de Charon dans le futur. Trauma-Nakan Strix, dont le ténébreux regard inspirait déjà le respect et l’admiration à ses serviteurs de la nuit. Fasciné par ses confrères, Charon Kel Varanor se dirigea vers eux d’un pas sûr, écrivant une nouvelle page de sa vie et de la leurs, comme un pacte face au destin.

Adhérant à la volonté de créer un royaume pour les siens, le déchu aux blanches ailes offrit son aide avec un plaisir certain. Il partagea ses connaissances du monde et de la magie afin que tout se déroule le plus parfaitement possible. Pour la première fois, il agissait dans l’intérêt d’une communauté, sans penser au sien. Toutefois, il en apprit plus sur lui-même qu’il ne l’avait put auparavant, comme si les réponses venaient à ceux qui ne les brusquent pas.

Umbra, reflet palpable des ombres grandissantes. Dans cette ténébreuse matière était sculptées les premières formes de la cité. Au fur et à mesure que la construction avançait, on pouvait reconnaitre les différents éléments de l’œuvre, et caresser son corps. La Tour des Sombres prenait lentement la majestueuse allure qu’elle allait conserver pendant près de deux siècles. La Porte Sombre, détachée de l’immense bâtisse et fondue dans les montagnes noires, s’élevait comme un infranchissable mur. Enfin, les anges déchus avaient construit une place autours du seul arbre présent dans ces terres mortes, comme un hommage à cette vie qui se fondait avec l’ombre pour lui survivre. Une fois le Pandémonium terminé, la plupart des déchus s’étaient réunis en cercle autours, et notamment les plus grands experts en arcanes noires. Une folle énergie émergeait de leur corps tandis que leur esprit se focalisait sur la cité toute entière. L’atmosphère s’alourdissait, devenant plus ténébreuse que jamais. La cité commençait alors à se mouvoir, avant de quitter le sol en vacillant. Le silence régnait tandis qu’un ciel, obscur comme le cœur de ceux qui vivait dessous, accueillait le Pandémonium en son sein.

Charon obtint une place en temps que conseiller de la Tour Sombre. Cette responsabilité l’honora, mais il n’oublia pas pour autant ses objectifs premiers.Les moyens qu’on offrit au savant lui permirent des résultats plus que satisfaisants dans ses recherches. Il créa même des arcanes dont les anges déchus usent encore aujourd’hui. Son statut l’amena aussi à rencontrer, lors d’une réunion, le puissant démon Balthazar, être doté d’un humour fort plaisant. De plus, il côtoie souvent Ugïae Donutar et Tirésias Basmaran, deux autres conseillers qui ne manquent pas de personnalité.

Ses souvenirs, son peuple, sa reine, ses amis, tout cela est devenu un part de l’âme de Charon Kel Varanor. Mais il ne l’oublie pas, elle qui a changé son destin, elle qui attend dans ce pendentif, elle qu’il pourra à nouveau mirer un jour.



"Ce ne sont que les chroniques d’un chercheur… rien que l’histoire d’un ange qui a perdu la lumière. Ce rapport est écrit sans aucune autre prétention que de démêler les méandres de mon esprit. Une fois ce but accompli, il sera placé à l’écart, et seules quelques rares personnes sauront comment y accéder.

Mon histoire ne joue qu’un rôle mineur dans cet ouvrage, car seul l’univers et les enseignements qu’il nous apporte compte. C’est par ailleurs ces connaissances que je souhaite inscrire ici.

Mais mes recherches ne sont pas terminées et ce que je rédige en ce moment même reste incertain. Moi-même ignore ce qui pourrait suivre dans ce rapport. Mon passé est figé. Néanmoins, mon futur devra en démanteler l’organisation et la signification, et dévoiler les erreurs qui auraient été commises. Malgré la difficulté de mon projet, je continue à lui donner forme autant qu’un être tel que moi peut le faire, dans l’espoir que ces travaux prennent fins à l’avenir.

Vous qui lisez ce rapport, ange déchu sûrement, puisse cet ouvrage vous offrir quelque indice quant à votre existence et à l’ombre qui la façonne."

Rapport de Charon, Préface


Information(s) importante(s) : Charon possède des capacités physiques restreintes, mais ses compétences magiques compensent cet handicap.

Rang souhaité : Déchu

Disponibilités pour poster : A peu près tout le temps.

Comment avez-vous connu les Cendres d'Alésia ? Double compte

Si vous connaissez le nom de votre avatar et le manga/jeu ou autre dont il est tiré, mentionnez-le ici : Allucard, de Castlevania.


Dernière édition par Charon Kel Varanor le Lun 11 Avr - 0:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charon Kel Varanor
Conseiller de la Tour Sombre
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Charon Kel Varanor, Conseiller déchu   Ven 24 Déc - 3:32

Je déclare ma fiche terminée. Je n'attends plus que votre verdict pour savoir quoi changer si besoin est. Very Happy
Je tiens aussi à m'excuser de ce retard trop excessif que j'ai pris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanhor Ullerdran
Grand Garou • Modérateur
avatar

Nombre de messages : 404
Age : 24
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Re: Charon Kel Varanor, Conseiller déchu   Sam 8 Jan - 15:02

Hem... Tout d'abord, désolé du retard... ^^"
Eh bien j'aime beaucoup ta fiche! Au début j'ai été quelque peu dubitatif, trouvant quelques phrases trop "simples" (disons peu métaphoriques). Cependant, le vocabulaire riche et la façon dont tes phrases sont construites donne l'impression que l'on lit un rapport, ce qui colle parfaitement le personnage! De plus, ton écriture est vraiment agréable.
Je suis totalement pour et espère que Fenrir et ce personnage auront rapidement la chance de se rencontrer au pandémonium! =)

_________________
"Il paraît qu'il est de coutume de présenter l'autre joue quand on nous en colle une... Personnellement, je préfère mordre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charon Kel Varanor
Conseiller de la Tour Sombre
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Charon Kel Varanor, Conseiller déchu   Mer 6 Avr - 8:38

Premièrement, veuillez accepter mes excuses pour le temps que j'ai mis à fignoler ma fiche.
Merci de ces compliments Thanor. Il me sera gré aussi que Fenrir et Charon puisse se rencontrer. ^^
J'ai donc terminé les modifications à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ymir Danhaka
Commandeur de l'Elite des Ombres ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 25
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Charon Kel Varanor, Conseiller déchu   Mer 6 Avr - 19:08

Et bien je suis admiratif mon cher Very Happy .

Les modifications que tu as apporté sont parfaites, et ce fut un plaisir de relire ta fiche.

Charon Kel Varanor, je vous nomme officiellement Conseiller de la Tour Sombre.

Longue vie à vous et bon Rp =).

_________________

Ténébreux Anges-Déchus... Mecus Omnes Plangite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charon Kel Varanor
Conseiller de la Tour Sombre
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Charon Kel Varanor, Conseiller déchu   Jeu 7 Avr - 12:42

Merci du compliment, noble Commandeur.

C'est avec joie que je reçois cette nomination. ^^

A présent, mon laboratoire m'attend. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Charon Kel Varanor, Conseiller déchu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Charon Kel Varanor, Conseiller déchu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Beren Telperiën {Sage, Conseiller de la reine d'Alëandir}
» Charon, Le Nocher des Enfers
» Le conseiller du Roy cherche que faire dans cette guerre
» Jean Bertrand Aristide ; conseiller ou Représentant National du Parti FL .
» LE CONSEIL ELECTORAL DANS L'IMPASSE OU DANS L'ESPACE ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cendres d'Alésia :: Fiches des Anges Déchus-
Sauter vers: