Les Cendres d'Alésia

Découvrez un Royaume dévasté par la guerre où s'affrontent nombre de créatures fantastiques et sanguinaires. Créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de chaos...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La poésie d'un ange

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathanaël Montefiorre
Ange Gardien
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 24
Localisation : En train de chercher des embrouilles à Némo et Thalion
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: La poésie d'un ange   Mar 19 Oct - 17:36

Petit poème de ma composition que j'affiche au grand public...

Je suis une essence noire comme le pétrole.
Votre haine est le théâtre de mon envol.
Du désespoir, je suis la catharsis
Insufflant des vœux pleins de maléfice.

Prêtant mon épaule sans avarice,
Je cède à vos funestes caprices.
J'autorise les tentations les plus folles
Car octroyer des faux, tel est mon rôle.

L'ombre du péché apparaît alors,
Voilant la pureté car le candide est mort.
Le sang est l'encre de vos purs desseins,
Coulant des veines de votre propre chérubin.

Arrachée à la racine de la vie
De votre main, promu bûcheronne assassine,
Une âme fut renvoyée à ses origines
Sous l’œil d'un Méphistophélès accomplit.

Je suis ce fluide sombre comme la nuit,
La preuve d'une félicité qui fuit.
Je restitue aux hommes leur instinct animal,
Les regorgeant de leurs pulsions subliminales.

Je suis le beau, le ténébreux Prince du Mal



D'accord un poème pareil ne correspond pas vraiment à un ange... Mais j'étais bien inspiré par la haine quand je l'ai écris...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo
Chef de l'Elite du Chaos
avatar

Nombre de messages : 427
Age : 26
Localisation : Entre deux cercles aux Enfers
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: La poésie d'un ange   Mar 19 Oct - 17:52

Jolie poème Smile
J'aime bien le côté sombre que tu fais ressortir

Un petit détail me gène cependant :
C'EST MOI LE TÉNÉBREUX PRINCE DU MAL ! ><

XD Nan je plaisante Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir Thalion
Chevalier de Fer
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 25
Localisation : Avec Némo et un tapin au lac Thor
Date d'inscription : 27/05/2010

MessageSujet: Re: La poésie d'un ange   Mar 19 Oct - 18:09

Shocked

Wow! Joli petit ange! Sauf que le prince du mal ce n'est ni le poisson ni la tapette, c'est moi, le saigneur Thalion!!!! Mwaahhahahahaaa!!

Non plus sérieusement, j'ai adoré le vocabulaire et les figures de style dont tu manifeste la connaissance. Wink Malgré tout, subsiste encore le même problème!

Pour te comprendre en une seule lecture c'est... Comment dire? Impossible à moins d'être un ange bizarre qui aime les orcs et les transexuels..
Mais en dehors de ce détail, j'adore vraiment ton poème!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trauma-Nakan Strix
Archange Sombre ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: La poésie d'un ange   Mar 19 Oct - 18:22

Ah neuhan, je refiouse la remarque de Thalion xD ! A moins que je ne sois "un ange bizarre qui aime les orcs et les transexuels", mais il ne me semble pas Razz

Non vraiment, j'aime énormément ton poème. Au dessus j'me suis tout de suite dit (oui oui je suis une conn*sse beaucoup trop critique, vous pouvez le dire >.<) "Aaah nan dommage les vers sont pas tous de la même longueur, y a trop de points ça marche pas y a pas de rythme !" Pis je l'ai lu à voix haute, et j'ai révisé mon jugement Smile Je trouve toujours dommage de ne pas avoir essayé de conserver 10 ou 12 syllabes tout le long, ou simplement d'alterner de manière cohérente, mais ton texte se lit très très bien et est vraiment très beau et bien écrit. Les mots sont bien choisis, même si... Arf, d'accord je me tais =)

En bref j'ai adoré, mais je peux formuler une critique plus poussée (avec bons et mauvais points) si tu penses que ça peut t'intéresser Smile !
Bravo m'sieur Nathanaël !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Montefiorre
Ange Gardien
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 24
Localisation : En train de chercher des embrouilles à Némo et Thalion
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: Re: La poésie d'un ange   Mar 19 Oct - 18:33

Merci à tous!!

Thalion--> ceci ne devait pas rester entre nous? Salaud va !
L'admin noire --> merci et je préfère que tu me dises ce qui va pas, alors va pour la critique!! Pour les syllabes, j'avais pas envie de m'embarasser de ce genre de détail quand je l'ai fait...
Némo--> un jour je t'aiderais à détruire les princes du mal pour que tu prennes leur places. Foi d'ange!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ymir Danhaka
Commandeur de l'Elite des Ombres ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 25
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: La poésie d'un ange   Mar 19 Oct - 21:59

Hey, j'aime =). Rien de plus à dire que les autres gus, c'est vraiment très beau et très bien écrit !

_________________

Ténébreux Anges-Déchus... Mecus Omnes Plangite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar
Roi Démon ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 256
Age : 28
Localisation : Au coeur du Chaos !
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: La poésie d'un ange   Mer 20 Oct - 1:12

Très joli, très sombre, très bien Very Happy

Ceci dit, j'adore voir à quel point les anges de ce forum s'imaginent déjà vainqueurs. Imaginez la possibilité de me rencontrer en plaines désolées, et révisez votre jugement, mes petits hypocrites de la lumière Evil or Very Mad .

_________________
La Mort nous sourit à tous...Tout ce que l'on peut faire, c'est sourire à la Mort !(Balthazar)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cendres-alesia.superforum.fr
Nathanaël Montefiorre
Ange Gardien
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 24
Localisation : En train de chercher des embrouilles à Némo et Thalion
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: Re: La poésie d'un ange   Lun 1 Nov - 22:11

Voila je présente l'un des mes poèmes au grand jour, en espérant que celui-ci vous plaise comme l'autre... Au passage Trauma--> je m'impatiente à l'idée de lire ta critique...

Le duvet blanc est souillé par la poussière noire.
Particules insalubres ou effluves ténébreuses,
Notre être est maculé d’innombrables déboires
Car sans la douce pitance, la vie deviendrait creuse.

Principe universel, l’objet possède deux formes.
La coupe est comblée par le vide, les rivières d’or.
L’emblème, la sainte étoile, d’une intransigeante norme
Qui régit d’une main ferme, la santé comme la mort.

Par un hasard fortuit, la paix succède la guerre.
Le cristal du champagne surgit quand les machettes
Retournent à leurs étuis, les morts côtoient la terre.
Vient la rédemption et la clémence se rachète.

A chaque monde son miroir, à chaque ombre sa lumière.
Ô grandeur absolue, l’énergie draconienne
Demeure visqueuse car toute épée a sa lanière.
Ainsi, sans distinction partent les agneaux des hyènes.

Au delà des prières et des sacrifices glauques
Se tapit un espace ostracisé du temps.
Le coton nuageux de velours ou de roc,
De somptueux palais qui taisent le nom des grands.

De divins patronymes qui fomentent les malheurs,
Créent les croyances et l’enterrement nimbé de fleurs.
De tournesols livides ou de doux coquelicots,
La vie est peinte sous l’œil d’aigle de multiples pinceaux.

Parfois, les gouaches s’allient dans l’ellipse temporel.
Un événement rare, l’éclipse dans le ciel.
Hélios et Artémis dansent pour la bête, la belle.
Une lutte manichéenne, un amour éternel…


Dans ce poème là, j'ai voulu montrer que tout va de pair, que toutes les différences s'attirent entre elle un jour ou l'autre.
J'ai réussis ou pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Montefiorre
Ange Gardien
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 24
Localisation : En train de chercher des embrouilles à Némo et Thalion
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: Re: La poésie d'un ange   Mer 24 Nov - 21:05

Et voila le petit dernier.

Seraphina, la braise de mon amour, ma vie…
L’aversion de mes codes moraux, mes plus belles nuits…
Luxure et sentiment, elle excite l’insomnie…
Elle est mon astre, éblouissant les odieuses pluies.

Elle m’offrit son regard, j’en fus acclimaté.
Mourant sans fers, ses yeux rubis m’ont fustigé.
Elle m’évangélisa d’une écume corrosive,
Ces serpents de fumées promis à la dérive…

Moi et mon âme, toujours ombragé de lys azur,
Prêchant le romantisme, les émotions dîtes pures.
Belle apparat, pourquoi embrasse-tu mon échine,
Si langoureusement de tes dents vipérines ?

Succube de strupes suaves, cette harpie tricota
La genèse d’une passion insatiable de miracles.
Crachant sa bague, l’ornement souffla la débâcle
Car je ne puis arracher le cœur d’une nova.

Elle me voyait dénuder les étoiles filantes,
Abhorrer de louanges sur la perle de l’amante.
Tombant des nues, la reine se meut sur l’échiquier,
Dulcifiant de ses larmes une pertuisane d’acier.

Elle admit l’ultime danse, un ballet d’érotisme
Où nos chairs s’emmêlèrent dans un profond cynisme.
Une géhenne forte absconse, flattant une véhémence
Funeste qui m’alloua à l’éternel silence.

En quête de ma princesse, loin de l’acrimonie,
J’arbore le havre stellaire tel un spectre racornit.
Elle chemine sans corsage à travers le blizzard
Car, jamais aucune abeille n’eue un pareil dard.

Des nombreuses foules ilotes s’octroyant ses passions,
Son délicat minois ampute la complaisance.
Elle lubrifie les Hommes de ses maintes damnations,
Palabrant les démons de ses probes manigances.

Ses baisers mortifient les courbes de Calypso.
Sa cruauté irise celle de Caligula.
Et pourtant, sa voix produit en moi mille échos.
Car, présente je la hais, disparu j’en suis las…

L’élue suprême de mon cœur ou Séraphina.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanig'Orok
Orc Noir
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 25
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: La poésie d'un ange   Mer 1 Déc - 0:38

* l'orc pointe tout doucement le bout de son nez *


Du talent, du talent ... Que dis-je ?! Du style, de l'éloquence ... Very Happy

J'ai toujours eu un problème à supporter les rimes plates ( effet cruche- gnieugnieu ), mais celles qui sont dans " Séraphina, la braise de mon amour, ma vie ... " passent sans soucis. Ceci dit, dommage que la construction des rimes ne soient pas fixes tout le long. En même temps, les sentiments éprouvés ne sont pas les mêmes au long du poème.
Pour continuer dans la construction, je trouve que les rimes croisées sont brillantes dans " Le duvet blanc est souillée par la poussière noire". Tout se croise, tout se mêle ... C'est brillant. Par contre, pour ce qui est des strophes de 4 ... j'ai pas mal médité. Si tout va de pair et tout est uni, il ne faut pas de strophe. Les strophes marquent aussi des étapes dans l'argumentation du " le mal a son bien, le bien à son mal " ; ce qui est d'ailleurs plutôt génial dans ton poème puisque tu réussis à mêler lyrisme et argumentation : deux choses qui s'opposent. C'est brillant !!!
Je trouve que les idées s'enchaînent bien. A chaque vers, je découvre des allusions, des symboles. C'est ... enfin, tu m'as comprise.
Le poème de Séraphina marque aussi des oppositions, des changements d'humeurs pour une même personne. Encore une fois, tout se croise, " tout va de pair " : un autre exemple pour ton avant-dernier poème et une caractéristique de ton style. J'aime. L'homme, à lui tout seul est un paradoxe et il y a matière à écrire.

L'amour douloureux est souvent évoqué en poésie. C'est un peu ... énervant à la longue. A croire qu'il n'y a jamais d'amour heureux, ou de satisfaction complète ... Non, il n'y en a pas.
Tu as des figures de styles qui me laissent pantoise ( j'adore ce mot ) mais c'est sublime. Tu pourrais raconter n'importe quoi, comme un chat qui vient de se faire écraser par un camion poubelle, ça passerait bien. Enfin, j'exagère un peu mais l'idée est là.
Tes images sont originales, justes, réalistes, poignantes. On arrive à s'émouvoir, à s'étonner, à rougir. Il y a des tas de références à la mythologie, des oxymores, des énumérations, des métaphores filées ... La seule chose que je pourrais te reprocher, c'est qu'il y en ait trop. Tes poèmes sont une explosion de figures de style, du coup, j'ai un peu du mal à tout saisir, tout de suite ... mais, là , je crois que ça vient de moi.

Enfin, plus je lis tes textes, plus des sens cachés se révèlent... Allez, un petit dernier pour la route : c'est brillant.


* l'orc repart comme elle est venue *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Montefiorre
Ange Gardien
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 24
Localisation : En train de chercher des embrouilles à Némo et Thalion
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: Re: La poésie d'un ange   Ven 3 Déc - 0:29

Je te remercie pour ces compliments, il me vont droit au coeur^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Montefiorre
Ange Gardien
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 24
Localisation : En train de chercher des embrouilles à Némo et Thalion
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: Re: La poésie d'un ange   Sam 18 Déc - 16:16

L'hôpital, l’endroit où se complaisent la ligne de départ et la ligne d'arrivée...

Ce lieu, damné sous sceau pour les nuées célestes,
Est un berceau d’or quand d’innocents cris s’élèvent…

Couchée, une martyre hèle comme une sourde locomotive,
La Pendule exige que l’on dénoyaute l’olive.
Verni d’un bouquet rose, l’oisillon sort du nid,
Du landau maternel où la graine fut polie.

Juché sur les cimes d’Eve, il ronge telle une marmotte
Un biberon humain, le lait suintant d’une hotte.
Quand son corps déambule, qu’enfin son souffle stagne,
Ses jouets deviennent bulles, l’hôpital un bagne.
Il est ce pendant morne devant les cribles spartiates.
Il hait cependant la bible des savants âpres.

Maux d’enfants ou jeux proscrits de l’adolescence,
Les nurses calamiteuses n’y sont pas hawaiiennes…
Le néon curatif n’est pas port de plaisance.
Mais on peut s’y dorer comme sous un ciel d’Ardennes.

Notre rémige accomplie sur la couche d’un aïeul..
On guette nerveusement le murmure d’un adieu.
Nos mains embourbées dans celle de nos sœurs, nos mères,
Le Stradivarius crispe le bonheur de l’enfer.
L’aqueduc eurythmique où roule notre voiture.
Naufragé, le courroux de la foudre, le vois-tu ?

Il égorge la mémoire des immortels défunts,
Le gel de tes membres, tes tranchés d’écailles, vieillesse…
Agenouillés contre ton cœur, pointant l’Epée du destin,
L’Impitoyable et les mouvants puits de détresse.

Ce lieu, recouvert d’ambre par la piété du ciel,
Est l’antichambre des anges quand d’innocents cris cessent…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Montefiorre
Ange Gardien
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 24
Localisation : En train de chercher des embrouilles à Némo et Thalion
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: Re: La poésie d'un ange   Mer 16 Fév - 16:33

Un poème inspiré d'une musique de Devil Wears Prada... Certains seront laquelle.

A l’ombre de ta flamme, mon cœur s’est vu dissout.
Un sucre dans un café, un sorbet en enfer,
La macédoine d’une âme, d'un spectre plein de remouds.
Le chien aboierait-il pour voir les yeux sévères ?

Quand pour la première fois, tu as penché ta joue,
Qu’Aphrodite s’est montrée au doux Héphaïstos,
Il s’est pendu, une laisse de lauriers à son cou.
La lumière disparut, le chien devint son os.

Sa vie, il l’a passé dans sa propre prison.
Jamais il n’avait touché d’autres sarcophages.
Des barreaux qui font de l’oubli sa pâmoison.
Le chien ramène la balle, le maître tourne la page.

Désert sans oasis ou porte sans fissure,
Qu’un vétuste abreuvoir soit laissé à ce mort.
A ce squelette aux lèvres couvertes de rayures.
Un insomniaque perdu quand le monde entier dort.

Les regards de Méduses coulent sur moi tel un fleuve.
Pour eux, je suis chien, fantômes, humble scélérat.
Mais rien ne videra mon âme de son effluve.
Seul l’amour de ma belle la fossilisera…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Montefiorre
Ange Gardien
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 24
Localisation : En train de chercher des embrouilles à Némo et Thalion
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: Re: La poésie d'un ange   Mer 2 Mar - 2:23

Un pti' poème que je vais sans doute présenter à un concours dans mon lycée.


Mirant mon astérie sous ce soleil d'airain,
Je me blottis chez moi, en ma funeste vorde.
Toi mon ciel, toi ma vie arrachée du destin,
Carrées sont tes Lunes car leurs arêtes me mordent.

Sur tes doigts se versait un océan sans gain
Car de ma poigne hargneuse, j’étreignais ton poignet.
Tu répondais, étouffant le cœur dans ta main.
A mon égard, ta prose devenait pamphlet.

Ame au jardin d’Eden, soupir pour le néant,
Ta mémoire efface ce dont mon cœur chavire.
Je t’ai abandonné à ce mistral perdant.
Ta paume sans la mienne a navré ton navire.

Dans ton sillage, de larges élytres ont voilé l’ombre.
Maintenant immolées, je suis poupée de cire,
L’infidèle entité parcourant tes décombres
Et gardant de l’amour le mal qu’il expire.

Si ces ailes opalines ont servit ton envol,
En ce bas monde, l’attrition m’emmêle à tes cendres.
Mes obsèques ont souhaité de ta chair une obole,
Une ode à Vanth s'il te mène à la route des Flandres...


Dernière édition par Nathanaël Montefiorre le Sam 26 Mar - 17:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar
Roi Démon ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 256
Age : 28
Localisation : Au coeur du Chaos !
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: La poésie d'un ange   Mer 2 Mar - 5:23

J'viens de fumer un gros spliff et sérieux j'ai bien tripé Razz

Pas mal du touuut !

_________________
La Mort nous sourit à tous...Tout ce que l'on peut faire, c'est sourire à la Mort !(Balthazar)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cendres-alesia.superforum.fr
Nathanaël Montefiorre
Ange Gardien
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 24
Localisation : En train de chercher des embrouilles à Némo et Thalion
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: Re: La poésie d'un ange   Mar 28 Juin - 19:03

Ca faisait bien longtemps que je n'avais pas posté ici...
Voila deux poèmes de ma composition.


Oppression



Quand le bas de la feuille arrive encore vierge,
Inévitablement, je me sens oppressée.
Car dans ce chandelier brûlait nombre de cierges
Qui s’éteignent en hurlant, finis ta traversée !

Alors je prends du papier, ainsi je recommence…
Mes sonnets incendient le corps de ces tristes sires.
Et voilà qu’à nouveau, la dérive ils relancent.
Ma plume attristée glisse, ma table est l’avenir…

Puis le bureau s’érode à la vigueur des mots.
Puis les murs se perforent aux vibrations des rimes.
Le sol devient pluvieux sous l’ardeur de mes flots…
Puis il se désagrège à en voir son abîme.

Oui, mes écrits aussi profonds qu’ils s’élèvent
Couvrent l’éternité, mais jamais la seconde.
Car l’espace est le temps et que le temps s’espace,
L’écriture est infinie mais hélas, pas le monde !





Dans le noir

Me voilà plume en main, ô toi noir insalubre !
Prêt à t’écrire, te peindre, prêt à te tourmenter.
Couleur mais sans couleur, ô couleuvre lugubre,
A t’opposer miroirs, j’entends déjà me tromper…

Insaisissable anguille, sous les rochers touffus,
Tu es certes l’absence, mais aussi son hôtesse !
A qui je parle, de qui je parle, quand je dis-tu ?
Je t’impose des mots qui dans le noir disparaissent…

Pourquoi écris-je en vers au lieu d’écrire en noir ?
La symétrie m’emprisonne agréablement.
Noir ! dis-moi pourquoi seul l’aveugle peut te voir…
Car lui seul peut nager au plus profond de l’étang ?

Me voilà les yeux clos, ô toi noir insoluble !
Je marche dans le noir, dans les ombres, dans la peur.
Le néant sous mes pieds, je suis un funambule
Marchant dans la crainte jusqu’à l’interrupteur…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La poésie d'un ange   

Revenir en haut Aller en bas
 
La poésie d'un ange
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ange gardien
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Poussière d'ange.
» La longue histoire d'un Ange...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cendres d'Alésia :: Hors Jeu :: Littéraires-
Sauter vers: