Les Cendres d'Alésia

Découvrez un Royaume dévasté par la guerre où s'affrontent nombre de créatures fantastiques et sanguinaires. Créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de chaos...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lilith, Ange de Cendre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilith Ânkh
Ange Gardien
avatar

Nombre de messages : 147
Localisation : Dans un lit de neiges éternelles.
Date d'inscription : 12/08/2010

MessageSujet: Lilith, Ange de Cendre   Jeu 12 Aoû - 17:56





Nom : Elle a depuis longtemps égarée son ancien nom de famille.. aujourd'hui il ne lui reste plus que cette croix d'or d'où vient le nom qui est désormais sien : Ânkh.


Prénom : Lilith.


Âge : Elle avait vingt deux ans avant d'être retenue à la vie, cela fait aujourd'hui 516ans qu'elle échappa à la mort.

Race : Ange

Arme magique : Thanatos. Faux à la lame recourbée, plus haute et longue que la moyenne. Elle s'exprime dans l'esprit de Lilith et seulement le sien. Elle à la voix d'un petit garçon. Elle semble indestructible. .. On ne connait rien d'elle.



Présentation physique : Douce noirceur que la beauté pourtant lumineuse d'une ange esseulée. Au pied du Royaume Céleste elle a délaisser le stéréotype d'ange vaporeux dont les humains sont friands. Non, elle n'a pas la douceur maternelle de cette ange qu'elle respecte pourtant plus que tout, l'Archange Lithielle. Si elle aurait aimée ? Peut-être.. La Lumière n'en a pas voulu ainsi. Pourtant elle avait de bien beaux cheveux blonds durant sa vie d'humaine.. oui.. de vrais cheveux d'anges. Le destin est capricieux. Aujourd'hui angélique elle a vu sa claire chevelure partir en cendre et s'assombrir. Ressemble t-elle pour autant à un être sombre ? Impossible que les yeux posés sur Lilith vous puissiez faire une telle supposition. Sur sa peau de porcelaine aucune place pour l'ombre.

Si elle ne sourit pas.. son visage aura toujours cette paisible mélancolie. À plonger dans le bleu de ses yeux vous laisserez votre âme nue examinée par la belle de glace. Ils vous perceront à jour que vous lui résistiez ou non. Il n'est pas âme sur ces terres décharnées qui ne puisse échapper à son regard glacé. Noyez dans les méandres d'un océan tranquille vous attendrez votre jugement. Rédemption ou Punition de ses lèvres roses viendront. Au côté de Lithielle ô figure de tendresse, elle est ange de mort. Ses ailes aux couleurs bleutés des cendres qui constelleront le dernier de ces jours humains, non cet ange ci ne semble pas être née de pureté. Pourtant..

Pourtant oui, si votre âme est noble et que sa main vous caresse.. vous sentirez la chaleur d'un feu rassurant embrasser votre corps. La croix d'or incrustée dans son bras gauche semble toujours briller de cette flamme réconfortante. Et si.. un jour, elle vous sourit.. l'ange de cendre vous paraîtra tout autre. Dans un de ses sourires vous trouverez le bonheur et la douce tendresse d'une âme qui a décidée de se dévouer aux autres. L'instant d'un sourire, le monde sera un peu moins dur sous vos pieds. Si vous la croisez vous n'oublierez pas que sur ses cils des étoiles s'épanchent et que la voûte obscure de ses cheveux ne fait finalement que renforcer cette impression floue que la nuit vient de tomber.. mais que c'est un astre flamboyant qui l'éclair.

Elle est ange de mort.. entre ses bras de lait elle portera votre âme apeurée et l'emmènera de l'autre côté de la voute céleste ou châtiera votre âme pêcheuse.

Elle est ange de mort.. et aucune mort ne saurait être plus belle que celle qu'elle vous offrira.


Caractère : Calme comme l'eau des glaciers, il ne semble pas y avoir quoi que ce soit qui puisse troubler la tranquillité qui imprègne ses traits. Solitaire elle est louve des cieux. Car si elle est protectrice de l'Archange et de son second, elle l'est tout autant envers le reste de la meute. Elle n'est pas celle qui mène le troupeau, elle est celle qui le garde sur le chemin tracé. Elle accueil les Thénautes dans les hauteurs célestes, elle les rassure et leur montre que la vie a toujours ses règles. Parmi les anges elle est une figure de la force purificatrice, dans les rangs des anges gardiens elle est des plus formidables guerrières. Mais si elle possède bien la silhouette de la combattante parfaite, l'orgueil l'a oubliée, elle s'inclinera toujours au passage de l'ange de Bonté. Elle est la troisième épée de l'Archange et ne se fera jamais de place plus importante. Elle est son ombre sur les champs de bataille, son bouclier en tout lieux, son reflet dans l'eau noire d'un lac profond.

Son respect pour Lithielle ne connait aucune faille. Elle admire la solaire beauté de son âme et laisse pesée sur elle la responsabilité du peuple de la Cité dorée avec confiance. Parmi les Anges Gardiens elle s'octroie un autre rôle; le Jugement. Les années lui on apprises à se tenir à sa place et à accomplir cette tâche avec soin. Sans jamais outre passer ses droits, elle arpente aussi souvent que possible les terres d'Alésia à la recherche de Démon à punir et d'âmes humaines à guider vers la Cité dorée. Si elle parait froide ce n'est que parce que la louve est solitaire, elle s'attache pourtant vite mais ne laisse rien paraître de l'amour tendre qu'elle porte à tout ceux qu'elle juge bons. Surement méfiante envers la traitrise. Elle n'est pourtant pas de mauvaise compagnie mais ses silences sont bien plus nombreux que ses mots. Elle ne parle que si le moment est bien choisit, certains la connaissent sans n'avoir jamais entendu le son de sa voix. Intelligente elle préfère laisser le soin des discours à sa reine. Ses mots sont pourtant toujours empreint d'une justesse simple et clair, mais elle n'aime pas parler. Les mots ne sauvent pas. C'est une chose qu'elle aura apprise tôt dans sa vie. Les mots, même empreints de vérité, ne sauvent pas.

Inébranlable. C'est un mot qui revient souvent lorsque qu'un ange décrit celle qui s'est fait une place à la droite du Chef Gardien. Sa force de caractère ressemble à une montagne enneigée, imposante, paisible et terriblement infranchissable. On n'a encore jamais vu Lilith baisser les bras et ce, en plus de cinq cent ans. Son menton haut, elle est fière et courageuse. La peur n'a aucune emprise sur elle, mais elle la connait, la ressent. Oui l'ange malgré ses airs de glace est encore sensible aux émotions et aux sentiments, cependant ils ne l'emportent plus comme avant. Elle a apprit à protéger son esprit de la colère et de la haine. Sur le champs de bataille elle ne fait pas preuve de barbarisme, elle tue ceux qui doivent rejoindre une autre voie sans éclaboussure.

Mais.. est ce tout ?
Vraiment tout ?
Et ce vide.
Oui là.
En ce coeur qui saigne. Qu'est ce donc que ce troue bien dissimulé ? Où est donc passé ce morceau d'âme ? Cet oublie qui cherche à se combler. Elle n'a pu en tirer que son nom Lilith, le souvenir fugace d'une phrase et une impression monstrueuse.. qu'elle doit trouver son ultime bonheur.. et le tuer.


Histoire :


Elle l'aime. Sur ses lèvres roses un sourire se glisse. Oui.. oui.. elle l'aime. Ses mains dans son dos, son visage s'éclaire d'une joie éblouissante, le vent soulève les jupons de sa robe mais elle oublie.. Désormais il n'y a que Lui et une réponse.


- Oui.

C'était si simple. Si limpide. Le bonheur tenait là entre ses doigts, elle ne le laisserait pas s'échapper. Non, elle ne pouvait pas le perdre. Ses cheveux blonds s'épanchèrent sur l'épaule de son bonheur. L'homme souriait. Une bague de fiançailles au doigt de celle qu'il chérissait. Peut-être pensait il déjà à leur magnifique mariage. Elle, elle ne pensait plus à rien. Elle oubliait. Tout n'avait plus d'importance. Rien ne comptait que d'avoir à jamais sa main liée à celle de son amant.


Qui aurait pu se confondre en erreur en voyant le jeune couple passé. Il était si évident que ces deux la s'aimaient profondément. Elle lui confierait sa vie sans une once de doute, elle le connaissait si bien.. Ses cicatrices sur son corps elle les avait parcouru du bout des doigts, elle connaissait son histoire, elle savait les déchirures qui parfois réapparaissaient en son coeur. Elle savait les soigner. Elle était sa force quand il se croyait faible, il était son prince quand elle se croyait simple roturière. Hommage à leur amour peut-être.. ils périrent dans des cendres ardentes.



La jalousie se mord les lèvres, elle attend son heure.

~Les cendres rouges volent,
elles retombent si lourdes sur son visage.~



La famine. Au début elle est une étrangère malvenue qui s'invite à notre table. Et puis.. avec le temps, elle devient une voisine, on la voit chaque jour, on la sent à chaque instant, elle crie dans nos entrailles. Elle emporte les faibles. Et les forts.. deviennent faibles. Où était il passé ce jour bénit où le ventre remplit il lui avait demandé sa main ? Si loin.. C'était avant que le soleil ne les écrase. Avant que la chaleur et les insectes emportent leurs récoltes. Elle avait eut dix sept ans à cette époque. L'arrivée de la Voisine avait tout bouleversé. Ils avaient décidés de tenir leur promesse d'amour éternel secrète et de ne l'annoncer que lorsqu'ils pourraient se permettre d'être heureux. Aujourd'hui un an était passé. La récolte de l'année d'avant avait été désastreuse et celle qui venait s'annonçait encore plus médiocre. Le village avait déjà la faim au ventre.. Il n'y avait plus de réserve. Les enfants ne jouaient plus dans la rue, même eux, économisaient leur force. Il n'y avait plus ni rire, ni chant. Seuls le vent et le soleil.

- Comment allons nous faire ?

Les yeux clairs se tournèrent vers un jeune homme amaigrit, les traits tirés. Lilith inclina le menton, elle était maigre, ses joues creusées ne laissaient pas de doute sur l'état de son corps pourtant elle releva vivement le menton, un sourire chaleureux aux lèvres. Sa main famélique se posa sur l'épaule de son ami.

- Nous allons nous en sortir, ne baisses pas les bras, Zari.

La jeune femme se détourna. Elle ne verrait pas le regard que lui lança alors son ami.. Mais les choses auraient elles été différentes alors ? Cela faisait si longtemps qu'ils se connaissaient. Tous les trois. Un sourire radieux accueillit un jeune homme aux cheveux bruns en bataille. Oh il était aussi affamé que les deux autres mais.. il semblait si joyeux. Il ne s'était pas plaint, pas une seule fois depuis que la famine avait investit les esprits comme les ventres. Elle passa sa main dans ses cheveux, ils étaient sales.. Elle ne ronchonna pas, il devait revenir des champs. La propreté passait après la nourriture. Cependant il ne dit rien. Signe que non, malgré son visage heureux, il n'avait pas de bonnes nouvelles à annoncer, alors ils restèrent là, debout sous l'ombre d'un arbre.

Lilith lâcha la chevelure de son amant. Les temps étaient durs oui.. Mais au moins étaient ils encore ensemble. Des amis d'enfance. Ils avaient fait les pires bêtises ensemble, cela ne peut s'oublier. Lorsque sa mère était morte de maladie il y a de cela trois ans, les deux garçons avaient été là pour elle. Ils lui avaient donné toute l'affection possible à cet âge. Jamais elle ne pourrait assez les remercier. Ils étaient sa deuxième famille. Son père vieillissant lui disait souvent qu'elle devait prendre soin d'eux car lorsqu'il ne serait plus de ce monde.. ils seraient ses plus précieux alliés face à la vie. Elle lui répondait qu'il n'avait pas le droit de la laisser seule, qu'il n'avait qu'à lui faire un frère avant de devenir vieux, que désormais il était trop tard pour reposer ses responsabilités sur d'autres. Ses cheveux blonds malmenés par le vent Lilith se dit que malgré la famine.. elle était heureuse.

Et puis ce n'était pas la première fois que le village traversait une mauvaise passe. A sa naissance il y avait aussi eut deux années de sécheresse, elle avait survécue, ses amis aussi. Ils survivraient encore !


La famine dura cinq ans.

Ce fut un cauchemar.

Le village se vida. Les plus vieux d'abord. Son père la laissa orpheline. Elle put compter sur ses deux amis.. et sur le soutient de tout le village endeuillé. Les plus jeunes ensuite. Les enfants tombèrent, fauchés par la faim. Il ne resta bientôt que les plus forts. Mais.. sans la sagesse des anciens et sans le rire des enfants.. la vie devenait si fade que beaucoup se laissèrent périr. Sans lutter. On ne pouvait pas leur en vouloir.. Comment pouvait on sermonner la mort d'une mère qui avait perdue son mari au labeur et ses enfants sous le soleil ? Non.. on ne fit que se taire et enterrer les corps. Les uns après les autres. Des rumeurs coururent. Elles courent toujours quand l'humain cherche une réponse à ce qu'il ne peut comprendre. Cinq ans c'était bien trop long pour que ce ne soit que les facéties de mère nature. Alors on parla d'esprit. D'un mauvais esprit qui serait venu se venger du village. Pourquoi ? On ne savait pas. Certains se mirent à jurer qu'ils avaient vu un enfant aux pieds tordus, une faux gigantesque à la main. C'était lui, l'esprit malfaisant. On commença à lui faire des offrandes. Le peu de nourriture tirée des terres desséchées finissaient dans les gamelles de l'Esprit.

Lilith ne voulu pas croire à cet esprit frappeur. C'était stupide. Seuls le soleil et le vent étaient responsables. Il fallait ériger des murs pour protéger les plantations du vent plutôt que d'offrir le peu qu'ils avaient à.. du vide ! Le village se divisa. Des querelles éclatèrent mais.. on ne frappa pas. Il aurait fallu de la force pour cela. Et personne n'en avait. La jeune femme avançait sur sa vingt et unième année lorsqu'elle s'installa avec son fiancé officieux. Ensemble ils labourèrent les terres, ensemble ils réfléchirent à la meilleure façon de les irriguer. Ils avaient de vastes terre, en ce temps là elle ne coûtait plus grand chose. Certains quittèrent le village. Pas eux. Ils étaient bien ici.. la Famine ne pouvait pas durer éternellement ! Zari leur ami fit de même, il récupéra les terres familiales, une propriété qui jouxtait celle des amoureux. A vrai dire.. ils ne se virent plus que très peu. Chacun s'acharnait à cultiver autant que possible. Mais lorsque les trois amis se retrouvaient autour d'une table, c'était toujours un moment agréable. Un instant de joie prit à leur quotidien de misère et d'incertitude.

Cinq ans de misère. Cinq ans de faim. Et enfin.. enfin la pluie revint ! Fine, légère, presque timide. Mais elle était là. Au troisième jours elle tomba abondamment et l'herbe jaune sembla se redresser. On dansa. Le ventre toujours vide mais le coeur emplit d'espoir. On chanta toute la nuit, sous la pluie. Ce fut un des jours les plus heureux, un de ceux que jamais on ne pourra oublier. Cinq années.. prirent fin. Il plut pendant une semaine. Le soleil revint mais il était doux, caressant. Le vent se fit brise. Le bonheur vint allumer le courage qui manquait au village. L'espoir était là, on fit taire son estomac. La récolte qui suivit ne fut pourtant pas tout à fait abondante. Certaines terres avaient été trop longtemps laissées à l'abandon. Et les terres qui produisirent quelques blés manquèrent souvent de bras et de faux pour récolter. Les bras étaient tous fatigués et fragiles. Les faux manquaient, le forgeron avait quitté le village et il ne restait que des outils vieux et trop souvent abimés.

Cependant.. le blé ne manqua pas pour Lilith et son fiancé. Elle avait été chanceuse. Le village lui en serait éternellement reconnaissant.


~Deux vérités :~

La chance de Lilith l'amènerait sur un tas de bois.
Le village y mettrait le feux.


•••

Quelques semaines avant la récolte.

La jeune femme partit rejoindre sa baignoire. Un bassin peu profond qui s'était formé avec l'arrivée des pluies. L'eau y était claire bien que froide. Il était au bord de ses terres, caché derrière les blés. Sa main caressait les épis avec un amour certain. Elle se déshabilla et entra dans l'eau. Un léger frémissement l'accueillit. Ainsi qu'une voix.

Sursautant brusquement elle entra précipitamment dans l'eau pour se cacher d'un regard indiscret. Cependant, elle eut beau tendre l'oreille et demander qui était là.. Il n'y avait plus rien. Se demandant si elle n'avait pas simplement rêvée elle se rafraichit les idées en plongeant son visage dans l'eau. C'est à ce moment là qu'elle la vit. Grande et brillante. Une faux. Lilith plongea, attrapa le manque et tira de toutes ses forces. Ce ne fut pas nécessaire, l'outil, qui pourtant aurait dut être lourd, se souleva avec facilité. Sortant de l'eau pour mieux l'examiner Lilith se mit à sourire. C'était une sacrée trouvaille ! Sa lame n'avait pas l'air émoussée pour un sou et elle était si grande qu'elle pourrait bien faire le travail de quatre faux du village ! Le travail pourrait être fait et le village mangerait à sa faim.

- Eh pourquoi je couperais du blé moi ?! Tu me prends pour qui, petite !

La jeune femme se redressa brusquement, faux en main.. Ses yeux cherchaient. Ses oreilles aussi. Mais rien, ni personne. Reposant l'outil elle se rhabilla. Pourquoi donc la voix ne montrait pas son visage ? Etait ce un enfant du village qui lui jouait une mauvaise farce ? .. Non.. Il n'y avait plus d'enfant. Pourtant cette voix.. Elle ressemblait à celle d'un petit garçon. Lilith reprit la faux, la regarda encore une fois. Elle était plus grande qu'elle ! Et sa lame était.. terrifiante.

- Ca c'est mieux. La Terreur, c'est un truc que je connais.

Soudain elle comprit. Lâchant la faux elle s'éloigna de quelques pas. Encore une fois elle la regarda. Mais bien différemment ! Ses yeux exprimaient tout ce qu'il y avait de peur et son visage tout ce qu'un humain peut exprimer de d'incompréhension. Elle se retourna et couru. Aussi vite qu'elle le pouvait. Cependant.. elle était suivi. La voix résonna encore.

* Hey ! Tu vas pas me laisser moisir ! C'est trop tard maintenant, toi et moi.. nous sommes liés. *

Lilith reviendrait chercher la faux. Trois jours plus tard. Lorsque la fatigue et le stress auront eut raison d'elle. La voix l'empêchait de dormir, l'empêchait de réfléchir, d'aimer même ! Elle était là. Partout. Tout le temps. Son fiancé s'inquiéta, elle ne dit rien. Elle retourna au bord du bassin.. remit la Chose au fond de l'eau. Ce qui n'arrêta rien. Essaya de la brûler. Cela ne fit qu'empirer la situation. Finalement elle se rendit, à genoux à côté de la faux qu'elle venait d'essayer de briser avec une hache. Sans résultat.

* Bon. Ca y est t'es calmée ? On peut causer ?*

Epuisée, la jeune femme inclina la tête. S'en suivit une discussion fort intéressante. Qui se résuma à un accord. La faux acceptait de laisser la femme en paix et même de faire la basse besogne si en échange.. elle la gardait avec elle. La jeune femme mit une semaine à dire oui. Un oui plaintif. Un oui qui savait déjà, qu'elle n'en avait pas finit avec cette faux là.

Lilith confira son secret à deux personnes. Autour d'un thé.

Un thé où il fut convenu de deux choses.


~ Deux choses à ne pas dire. ~

La faux parle.
Elle a un sale caractère
.

Leurs terres furent fertiles. Les blés tranchés avec une déconcertante rapidité. La récolte des amoureux fut la plus abondante de tout le village. Ce fut grâce à cette récolte prodigieuse que les habitants survivraient à l'hiver. On annonça les fiançailles du jeune couple. Cela ne surprit personne. Le village heureux retrouva son sourire d'antan. Tout revint à la normale.. Les ventres se remplirent. Les trois amis restèrent silencieux. Les deux tourtereaux convinrent de célébrer leur mariage dans un an, le temps de remettre le village sur pieds et de faire des réserves pour la fête qui se devait d'être grandiose. Rien, rien ne pouvait ternir le bonheur de la jeune femme.

Dans un recoin sombre, la haine grandit.

~Les cendres rouges volent,
elles dessinent sous le toit un sombre nuage.~





C'était un drôle de bruit qui faisait frémir le sol. Elle se cachait sous la table comme une gamine effrayée par une dispute.. Seulement il n'y avait pas de dispute. Il n'y avait que le grondement assourdissant de pieds qui martèlent le sol et de voix graves qui peuplent le silence. Elle prie. Prie tout ce qu'elle connait comme êtres capables de lui porter secours. Elle prie parce qu'elle ne peux désormais plus rien faire d'autre. Elle prie de tout son coeur. Elle tremble. La porte s'ouvre avec fracas. Des hommes entrent chez elle. Ils sont armés de pèles et de faux. D'autres portent des torches. L'un deux s'accroupira. Son visage.. était celui d'un traitre.

Sa prière ne sera pas exaucée.

Bientôt ils l'emmèneraient. Avant cela elle veut se souvenir.


~ Un souvenir : ~

Une femme aux cheveux de sang, ailes blanches dans le dos..
lui murmurait les mots qui devaient un jour.. la sauver.


Elle avait alors six ans. Elle ne se souvenait de rien. Elle avait tout oubliée de son court passé. Elle n'avait qu'une chose.. un ange. Une femme d'une grande beauté, qui s'était accroupit devant elle. Ses lourdes ailes battaient encore doucement l'air. Elle venait de se poser. Elle souriait. Quelque chose se balançait à son cou.

La gamine écouterait avec attention. Ses cheveux brûlés par le soleil, ses mains ensanglantées. De toutes ses forces, elle s'obligerait à retenir ce que dirait cette femme. Il fallait qu'elle se rappelle. Il le fallait absolument.

Le soleil tracerait son sillon journalier au dessus d'elles. Et lorsque l'obscurité noya leurs ombres, elles se séparèrent. L'une s'envolerait dans un nuage de poussière. L'autre découvrirait un homme à travers le nuage. Cet homme, deviendrait son père.

Elle restera longtemps muette.
Les mots de l'ange ancrés dans sa tête.


~~Les cendres noires glissent,
elles ne tiennent pas sur l'âme sans bagage.




- A mort ! A mort ! Qu'on brûle la porteuse de charogne !

Tirée par un bras puissant, on lance sur elle les détritus du matin. Ce matin même où tout avait basculé.

Cela faisait plusieurs mois que l'hiver était passé.. portant le printemps ne venait pas. Le soleil ne paraissait pas. Il faisait noir. Même le jour il n'y avait qu'ombre et obscurité. De lourds nuages cachaient le ciel. De lourds nuages.. qui devinrent trop vite suspects. De lourds nuages qui iraient s'amonceler dans l'esprit encore fragile des affamés qui reprenaient lentement des forces. Ils avaient remués les vieilles superstitions restées après la famine des Cinq comme on l'appelait aujourd'hui. La fièvre monta. La maladie accabla les chaumières à peine remises. Les nouveaux nés.. périrent. Et quelqu'un.. vit la Faux.


- Elle est revenue ! Je l'ai vu ! Elle est là ! Chez eux.

- Cette femme va nous apporter le malheur..

- Et si.. c'était elle.. pour les Cinq ?

Trois mois sans eau. Le sol s'assécha. Le soleil ne venait plus. On ne l'attendait plus et pourtant on espérait. Puis.. très vite, on désespéra. On jugea coupable avec empressement.

- Il faut la donner en offrande ! Apaiser la colère du ciel !

- En plus.. elle lui parle !

- Oh par tout les cieux !

•••

La main ferme du traitre sert plus étroitement son bras. Il la tire de sa maison. Ses yeux sont fous ! Il sourit. Pourquoi .. La question lui transperce le coeur, se noie dans ses yeux bleus. Elle le regarde avec détresse, il détourne la tête et la tire derrière lui. Il reste silencieux. Un sanglot s'échappe des lèvres de la jeune femme, il passa sa main dans son dos et la pousse violemment. Elle s'effondre sur un tas de bois. Sa voix se délivre de sa gorge avec brutalité.

- Pourquoi ? Pourquoi.. Zari..

Son ami. Celui avec qui elle avait passé les plus heureux moments de sa vie.. pourquoi l'avoir ainsi poignardée dans le dos ? Pourquoi avoir dit aux villageois qu'elle possédait cette faux si spéciale. Pourquoi leur avoir dit qu'elle lui parlait ? Pourquoi lisait elle autant de haine dans ses yeux.. Pourquoi.. restait il silencieux ? Des bras l'agrippèrent. Elle cria. Elle ne voulait pas mourir. Pas maintenant. Ils n'avaient pas le droit de la tuer. Elle n'avait rien fait de mal. Elle devait se marier ! Elle devait avoir des enfants ! Elle devait se faire de vieux os avec celui qu'elle aime. Non..

- NON ! Laissez la !

Il était là. Si beau dans les ténèbres de cette funeste nuit. Il brandissait une lame, une véritable épée. Ils étaient peu dans le village à en posséder de telles. Il se rua sur les villageois et sur Zari. On la ligotait sur le bucher. Elle se débattit. Ses poignets s'ouvrirent en essayant d'échapper aux cordes. On la frappa. Un coup sur la tête qui l'assomma. Elle ne vit pas la suite du combat. Lorsqu'elle se réveilla..

Il avait perdu.

Il était ligoté au même poteau qu'elle. Dans son dos. Une corde entourait sa taille. Elle tourna la tête vers lui.. et elle vit. Le sang qui coulait de son bras.. son bras.. qui n'était plus là. Un hurlement s'éleva dans l'air saturé de souffre. Cri d'horreur ? Cri de douleur ? Les flammes vinrent lécher ses mollets. Les larmes qui coulèrent sur ses joues n'apaiseraient ni les flammes.. ni la haine qui brillait dans l'âme noire de Zari. Elle savait.. Oui. Biensur qu'il lui avait souvent demandé de sortir avec lui lorsqu'ils étaient jeunes. Mais jamais elle n'aurait pensée que ses refus le rende si malheureux. Il.. n'avait jamais rien dit lorsqu'elle refusait ses avances. Elle pensait.. qu'il plaisantait. Que ce n'était que pour faire rager son fiancé. Et.. lorsqu'il avait dit que son exploitation aurait besoin de leur terres.. ne plaisantait il toujours pas ? Etait ce vraiment pour cela ? Juste parce que leur récolte avaient été meilleures ? Non. On ne pouvait pas mettre des amis sur le bûcher pour cela ! C'est impossible !

Les flammes qui dévoraient ses cuisses pourtant, chantaient le contraire.


*C'est bête partenaire. Je commençais à bien t'aimer. T'aurais du faire gaffe.*

Elle était là ! Sa faux. A ses pieds, le feu essayait en vint de la mordre. Mais Lilith ne lui prêta pas plus attention, elle avait réussi à libérer une de ses mains des cordes. Si elle allait s'enfuir ? Elle n'en aurait ni le temps, ni la force. Le feu avait profondément brûler ses jambes. La douleur était si intense.. Elle le savait, bientôt elle perdrait connaissance. Mais avant.. avant.. Sa main attrapa celle, restante, de son amour. La serra avec les derniers morceaux de vie qu'il lui restait. Puis elle leva le menton avec fierté et ses yeux bleus brillèrent à travers les flammes, ils allèrent transpercer les âmes des villageois. Elle aurait pu les maudire à cet instant.. cependant, elle s'était rappelée des paroles d'une ange. Une promesse était une promesse. A ce moment fatidique où elle allait trépasser.. elle les dirait. Ces mots qui devaient la sauver.

- Je vous pardonne.

Sa voix était haute bien que tremblante de douleur. Elle écarta les nuages au dessus de sa tête. Tous entendirent. Tous. Les larmes coulèrent alors. La culpabilité attrapa les coeurs. Mais il était trop tard. Ils étaient morts. Main dans la main..

*N'oublie pas.. partenaire. *

~ Ce qu'elle oublia. ~

Tout.


Elle était arrivée toute faite de blancheur aux portes de la Cité dorée. Elle était Thénaute. Cependant, il y avait quelque chose.. Quelque chose oui qui avait changé. Outre le fait que ses cheveux autrefois blonds s'étaient brusquement assombrit pour devenir noir de suie, elle avait oubliée. Oubliée son amour. Oubliée jusqu'à ce bûcher où elle avait rendu son dernier souffle. Seuls signes distinctifs; cette étrange croix d'or incrustée dans le bras et la couleur étrange de ses ailes. Des ailes de cendre.

Son arrivée dans les rangs angéliques ne fit pas d'émoi, elle était un thénaute comme un autre. Même son manque de mémoire était banale. Parce qu'elle avait oubliée jusqu'à son nom et qu'elle ne voulu pas s'en donner un autre que le sien, on l'appela Ange de cendre. Cependant, elle s'attira le regard d'un homme qui ferait d'elle un ange Gardien parmi les plus puissants du royaume des anges. Pourquoi le second de l'Archange s'intéresserait à elle ? Lors de ces trois cents premières années de vie, Lilith fit preuve d'un acharnement tout particulier à l'entrainement. Tout comme elle mettait un soin certain à combattre les démons. Parmi les Anges elle se fit une place de cheftaine qui exaspéra les Anges Gardiens. Elle même n'avait que faire de la place qu'elle pouvait occuper. Elle ne voulait qu'une chose. Une chose qu'elle travailla chaque jour, chaque heure. Devenir puissante. Lorsque l'Archange Lithielle fut promue comme tel, Lilith avait déjà entendue ses exploits sur les champs de batailles et c'est avec un dévouement emplit de fierté qu'elle devint Ange Gardien. C'est à ce moment là, que le second de Lithielle, Arfeur Ao, vint trouver la jeune femme. Grace à lui elle retrouva une infime partie de sa mémoire. Grâce à lui aussi.. elle aurait un entrainement bien plus intensif que tout ce qu'elle aurait pu espérer.


~ La mémoire de Lilith ~

Son nom.
Une fin de phrase énigmatique.
Un autre nom : Thanatos.

".. sans pouvoir le reconnaitre tu rencontreras celui que tu cherches et tu le tueras." C'était la deuxième information que contenait sa mémoire. Une phrase qu'elle ne comprenait pas. Mais qui semblait être intimement liée à la croix qu'elle portait sur le bras. Etait elle incrustée là pour ne pas qu'elle oublie ? Mais oublier quoi ? De toute manière.. elle ne se souvenait de rien. Alors, ce souvenir plus qu'un autre, qu'elle importance ? Malgré son pessimisme elle n'arrêta jamais de chercher. Lorsqu'un vide se forme, l'âme humaine est ainsi faite qu'elle cherchera toujours à le combler. Il faut croire que les anges sont proches des humains sur ce point.

Cependant, si cette phrase reste aujourd'hui tout aussi étrange que lorsqu'elle fit son retour dans l'esprit de Lilith, un autre souvenir, récupéré grâce à Ao, lui apporterait un cadeau emplit de mémoire.


•••

Pour ses trois cent vingt quatre ans, Lilith eut un étrange cadeau d'anniversaire.


~Les cendres grises dansent,
elles jouent entre les plumes de ses ailes.~




- Reposes la.

Sa voix avait claquée dans les airs comme un fouet sur un sol poussiéreux, elle avait en un instant soulevée un nuage électrique, fourmillant de ces petites étincelles qui précèdent le combat. Lilith s'adressait au dos d'un être qui empestait le pêché. Elle l'avait sentit avant même de le voir.. et certainement que le démon avait eut le même flaire, puisqu'il avait essayé d'aller plus vite qu'elle. A vrai dire il avait réussi. De quelques centièmes de secondes qui ne lui avaient pas permit de s'enfuir. Surement se demandait il comment se sortir de ce combat en devenir... à moins qu'il soit trop idiot pour avoir cette présence d'esprit. Sur son bras, une âme abandonnée glissait dangereusement vers le sol.

Les sourcils froncés sur le visage angélique, une main blanche qui se referme sur le pommeau d'une garde d'argent. Le démon se tourne enfin vers elle, il l'examine rapidement, ces ailes grises, cette croix incrustée dans son bras. Ces deux signes suffisent à l'identifier. Cela fait maintenant trois cent ans qu'elle les traquent, eux.. les démons. Elle commençait à être célèbre en Enfer. On se faisait un plaisir de raconter qu'avec des cheveux aussi sombres elle finirait déchue. Mais autant qu'ils riaient d'elle ils redoutaient d'avoir à croiser le fer avec elle. Car la jeune femme, aussi fragile paraisse t-elle, avait une réputation de tueuse de démon. Sans haine, sans rage, elle les exterminaient, du moins ce mot barbare était le leur. Lilith préférait appeler cela Purification. Elle n'exterminait pas non, elle donnait une chance à l'âme d'un démon de se défaire de ses pêchés avant de rejoindre l'Ether. Il n'y avait rien de barbare la dedans. Mais il n'en reste pas moins que lorsque qu'un démon de bas étage se trouve nez à nez avec celle que l'Enfer surnommait l'Ange de la Mort il n'avait qu'une solution; prendre ses jambes à son cou.

Pourtant le démon qui se trouvait face à Lilith ne chercha pas à s'enfuir, peut-être savait il que c'était trop tard désormais. S'il avait abaissé son arme et demandé qu'elle libère son âme sans souffrance elle le lui aurait accordée. Le démon ne fit rien de tel. Il se jeta simplement et fort bêtement sur l'ange. Lilith esquiva d'un rapide pas sur le côté, la lame démoniaque passa à quelques fins millimètres de sa poitrine.. Celle de l'ange perça. Un peu de côté, à cet endroit où toute armure s'ouvre pour s'articuler. La lame d'argent entra profondément et transperça le coeur du démon. Il mourut bien avant que son corps ne s'effondre. Quant à Lilith.. elle se pencha simplement, récupéra l'âme malmenée qui avait manquée être conduite en Enfer. Elle serait conduite à la Lumière. Ses ailes se déplièrent, la cendre recouvrit la terre un bref instant avant que l'ange ne décolle.

Aucun soupir ne s'échappait jamais de ses lèvres alors qu'elle accomplissait calmement sa besogne. Elle ne regardait jamais derrière elle. C'était sa façon à elle de ne pas se détourner de son devoir. Amener au plus vite l'âme égarée vers la Lumière et repartir. Pourtant ce jour là.. elle revint sur ses pas. Quelque chose l'appelait. Lorsque ses pieds se posèrent sur le sol meuble, une étrange impression l'envahit. Comme si.. elle était déjà venue ici. Ce qui était possible après tout. Mais ce sentiment de déjà vu la laissait perplexe. Jusqu'à ce qu'une voix trop familière vienne se faire une place dans son crâne.


* Eh bah ! T'en a mis du temps. J'ai bien cru que j'allais rouiller. *

Lilith ne recula pas. Cette fois.. elle ne s'enfuirait pas. Le temps avait fait d'elle un ange gardien qui ne craignait plus la peur. Elle s'avança, ses yeux s'accrochèrent sur un éclat. Une arme ?

* Ouais, c'est mieux que coupeuse de foins. *

Un bref sourire épingla les lèvres de l'ange alors qu'elle retirait la faux des lierres et des branchages. Le dialogue qui s'en suivit ne fut pas très constructif. La Faux comprit que sa maîtresse avait tout oubliée. Au cours des deux cents années à venir elle lui révèlerait par bribes des morceaux de sa vie humaine. Elle ne répondrait jamais à la première question de Lilith. Mais elle répondrait du premier coup à la seconde.

~ Deux questions et une réponse ~

Pourquoi avoir attendu ?

...

Quel est ton nom ?

Thanatos.




~Les cendres grises chantent,
elles voilent son dos en sombres dentelles.~



- Ne suis-je pas devenue aussi forte que toi ?

- Si.

- Alors si je survie, tu dois faire de même.

- Lilith..

- Tais toi.

- Pardonne moi..

Des ailes grises tachées de sang battent l'air avec force. Une jeune femme lutte contre la gravité, elle porte un homme sur son dos.

Une larme s'envole.

Des cendres blanches se dispersent au hasard.

Une larme s'écrase sur le sol.

Elle est seule
.

- Ao..


~ Des cendres blanches se dispersent au hasard.



Information(s) importante(s) : La croix d'or incrustée sur son bras est devenue pour elle le symbole de la tâche qu'elle doit accomplir; tuer celui que son âme cherche.

Rang souhaité : Ange Gardien

Disponibilités pour poster : Les week end surtout mais aussi en soirée Very Happy

Comment avez-vous connu les Cendres d'Alésia ? Vous avez deviné !

Si vous connaissez le nom de votre avatar et le manga/jeu ou autre dont il est tiré, mentionnez-le ici : L'image de l'avatar a été dessinée par Feimo.


Dernière édition par Lilith Ânkh le Sam 28 Aoû - 21:12, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo
Chef de l'Elite du Chaos
avatar

Nombre de messages : 427
Age : 26
Localisation : Entre deux cercles aux Enfers
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Lilith, Ange de Cendre   Jeu 12 Aoû - 19:37



Oh mon dieux ! J'en bave !
AAAAAAAHHHHHHHHHH !!!! Mes yeux brûlent !!!!! C'est beau !!!!!!

LA SUITE ! LA SUITE !
Au boulot ! Ou je fais un carnage ! XD Very Happy

Ps : ma moitier désire ma mort ? J'en suit fort triste.....mais j'aime l'idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moryan Erïgold
Reine Blanche
avatar

Nombre de messages : 2348
Age : 27
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Lilith, Ange de Cendre   Ven 13 Aoû - 16:23

Je pense savoir qui c'est (sans lire la fiche en plus mouhaha !)
Oui, j'vais lire, dès que j'ai posté touuuuuuuuut les RP que j'ai fait Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.greek-epic.com/
Trauma-Nakan Strix
Archange Sombre ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Lilith, Ange de Cendre   Ven 13 Aoû - 22:17

Hmm... Bon, je suis désolée de casser l'ambiance générale, mais beaucoup de choses ne vont pas. (En passant, je précise que, même si je connais très bien ta qualité de Rp avec Adélina, je juge ici celle de Lilith, et aucun cadeau ne sera fait - encore moins, pour tout dire Wink )

Déjà, effectivement j'ai eu assez mal aux yeux, il y a des fautes d'orthographe et de conjugaison partout. La ponctuation laisse aussi à désirer, les virgules manquantes cassent les phrases et rendent la lecture parfois assez pénible. Fais attention aussi à ne pas en faire "trop" dans tes phrases : trop de figures de style, d'emphases et de syntaxe tarabiscotée, ça rend le tout très lourd. (La légèreté et la simplicité peuvent aussi être très agréables, tu nous l'avais prouvé dans ta fiche précédente.)

Après la forme, passons au fond. J'ai relevé plusieurs fois les mots "foi", "Ciel", "Enfer", "prière" etc... Alors oui, mais en fait non : certes nous avons des Anges et des Démons, mais ils ne s'apparentent pas à la religion. Donc, l'Enfer c'est en vérité les Enfers, et le mot Ciel pourrait de temps en temps être remplacé par Cité Dorée. De même, comme il n'y a pas de dieu, il ne peut y avoir de foi, à moins de préciser en quoi tu crois exactement (en toi-même ? en autre chose ?). Je pense aussi que la "prière adressée aux Anges" serait mieux sous forme d'imploration intérieure : les Humains d'Alésia ne vénéraient et ne vénèrent pas les Anges.
Ensuite (nous avons commis l'erreur avec Nemo mais cela va être rectifié) tu es née 200 ans avant la Grande Guerre. Donc, impossible que ce soit des Démons qui soient venus te tuer.
Autre chose qui ne va pas : ton histoire n'est quasiment jamais datée, donc impossible de savoir quand tu es devenue sous chef des Anges ; or, il y avait Arfeur AO juste avant, il ne faudrait pas l'oublier Wink N'oublie pas non plus que Lithielle n'est Archange que depuis environ 200 ans, avant il y avait Lyrik. De plus, être Ange Gardien suffirait amplement si tu seul but est d'affronter Nemo. Comme ton seul autre personnage est une Reine, nous ne sommes pas pour t'accorder le rang, ce qui ne serait de toute façon pas possible avec ta fiche en l'état.

Voilà, merci de ta compréhension ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelina Trèfle du Mont
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Les Plaines d'Alésia
Date d'inscription : 17/01/2010

MessageSujet: Re: Lilith, Ange de Cendre   Ven 13 Aoû - 23:20

Qu'aucun cadeau ne me sois fait me va fort bien !

En ce qui concerne la forme ce n'était pas même la peine de vous exprimer, c'était un peu près la même chose pour la fiche d'Adélina avant que je ne relise. ^-^ Donc pas d'inquiétude à avoir, cela sera corrigé. [Bon Patron est notre ami ! Surprised] Même si comme pour ma précédente fiche je ne garantisse pas un rinçage totale. Mais bref, ce sujet là je le passe.

Pour le fond. Cette fois cela me surprend. A vrai dire je ne vois pas pourquoi les humains ne vénéreraient pas les Anges puisqu'ils sont les âmes "bonnes" de ces terres. Ils sont l'incarnation du juste non ? Aussi je comprend bien que leur relation avec les humains ne soit pas celle de dieu et croyants mais pourquoi un humain ne pourraient ils pas les prier en tant que "force du bien" ? C'est du moins en ce sens que la "prière" est prononcée. La prière est une demande d'aide (ici de protection) adressée à ceux que considère Lilith comme les seuls à pouvoir le protéger des démons. Ce qui est je crois assez logique. Mais si mon explication est réfutable alors soit ce ne sera pas une prière mais une imploration intérieure, cela ne fait à la fin que peu de différence pour moi. ^-^ Cependant j'aimerais garder cette idée qu'un humain puisse penser que les Anges sont ses protecteurs et que donc dans le besoin il leur adresse une.. demande d'aide.

Si ce point est cependant sensible je l'expliquerais par un épisode de la vie de Lilith.

Enfer = les Enfers ~> Noté
Ciel > Cité d'or ~> Noté

Erreur de temps. Je suis désolée je n'ai pas relue la chronologie c'est de ma faute je me suis basée sur l'histoire de Nemo. (vilain garçon!) Je vais donc relire toute l'histoire !

...

Voila ! Bon, maintenant que je me souviens bien de tout je vois bien le problème ^-^ Je pensais la Grande Guerre plus veille. Je vais corriger tout cela. Cependant j'aurais besoin d'un peu de temps, il faut qu'on cause avec mon "cher et tendre" pour savoir comment alors nous sommes morts Very Happy

Les dates : J'avais prévue de les détailler à ma relecture ^-^

Arfeur Ao : J'ai apprit son existence il y a peu grâce à Aya, je n'ai pas vu sa fiche. Et il ne me semble pas être relaté dans l'Histoire. Dans l'histoire de Lithielle surement (?) J'avoue n'avoir lu qu'en diagonale, je vais m'y replonger cependant je crois que ce serait bien -sauf erreur de ma part- de faire une petite chronologie des chefs et sous chefs pour les races, histoire qu'on ne se perde pas quand on reprend le flambeau. =) (si c'est noté quelque part vous avez le droit de me frapper !)

Ma fiche en l'état : Ne correspondrait pas même au grade d'Ange !

Ma candidature : Hm.. "Vous n'êtes pas pour" que dois je comprendre ? Je veux dire je comprend tout à fait qu'un seul joueur pour deux hauts gradés cela soit peut-être un peu trop mais il faut me le dire tout de suite si c'est tout bonnement pas possible. Je vais refaire ma fiche oui mais ce sera pour obtenir le grade de Chef Gardien et donc je vais sans doute à un moment où à un autre dire que j'ai été promu à ce post. Donc si dors et déjà cela ne vous conviens pas il faut me le dire que je ne fasse pas tout cela pour rien. =D

[la flemmarde ne travail pas sans carotte ? chut !]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trauma-Nakan Strix
Archange Sombre ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Lilith, Ange de Cendre   Sam 14 Aoû - 0:28

Soit, tu peux prier les Anges en tant que force du bien, c'est accepté ; mais précise-le Wink. Pour te répondre, les Humains ne vénèrent pas les Anges, parce que vénérer inclut un lien de supériorité, ce qui n'est pas exactement le cas. Et puis, dans ce cas, certains autres humains vénéreraient les Démons, et ce serait un peu plus le caca Razz
Pour Arfeur, c'est vrai que tu avais peu de chances de le connaître, puisqu'il n'est vraiment pas resté très longtemps et que, effectivement, nous ne l'avons pas inscrit dans la chronologie (nos excuses).

Je propose que tu sois vice-chef d'élite, un peu comme Tanÿs avec Ymir (cela sera vu avec le Chef Gardien, s'il en vient un un jour). C'est-à-dire que tu ne serais "que" Ange Gardien, mais une des plus puissants et avec une influence politique plus forte que la moyenne (si cela t'intéresse). Comme ça, tu n'as pas à modifier ta fiche entière (surnom donné par les Démons, avis des autres Gardiens vis-à-vis de toi etc), et tu peux quand même être proche de Lithielle, comme Tanÿs l'est avec Trauma. (Cela sera évidemment valable lorsque tu auras fini ta fiche, et uniquement si elle est à la hauteur, je te fais confiance Wink )
Est-ce que cela t'irait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelina Trèfle du Mont
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Les Plaines d'Alésia
Date d'inscription : 17/01/2010

MessageSujet: Re: Lilith, Ange de Cendre   Sam 14 Aoû - 0:57

Hm..

Oui.


Je ferais un Up lorsque cette fiche sera terminée. Et je prierais (j'aurais le droit cette fois ? ô Dieux du forum ! ^-^).


Merci de tes ("vos" si Ymir est aussi dans l'affaire) explications et conseils, à mon Up la fiche sera lisible.



PS : Ne revenez pas avant ça va être un véritable chantier o.o
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Snowtiger
Paladine Exilée
avatar

Nombre de messages : 1066
Age : 45
Localisation : Dans le coeur sans vie de Corran De Monfort
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Lilith, Ange de Cendre   Sam 14 Aoû - 1:25

T'as intérêt à m'en faire une bonne hein ... sinon je t'assomme avec mon phénix xD. Tu peux m'inclure ... enfin l'autre moi si cela peut te servir tu as ma bénédiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesdunezebrume.blogspot.com/
Nemo
Chef de l'Elite du Chaos
avatar

Nombre de messages : 427
Age : 26
Localisation : Entre deux cercles aux Enfers
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Lilith, Ange de Cendre   Sam 14 Aoû - 1:35

Trauma-Nakan Strix a écrit:
Ensuite (nous avons commis l'erreur avec Nemo mais cela va être rectifié) tu es née 200 ans avant la Grande Guerre. Donc, impossible que ce soit des Démons qui soient venus te tuer.

Avec un petit siècle en moins , ce serait bon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith Ânkh
Ange Gardien
avatar

Nombre de messages : 147
Localisation : Dans un lit de neiges éternelles.
Date d'inscription : 12/08/2010

MessageSujet: Re: Lilith, Ange de Cendre   Sam 28 Aoû - 21:15

Oui, oui. C'est un Up !

Ma fiche est terminée. Very Happy

J'espère que la nouvelle histoire sera à votre goût. ^-^

J'ai relu rapidement, corrigeant déjà pas mal de fautes, si il en reste encore de grosses pas belles.. Gomen na ! Veuillez me prévenir. Smile

J'espère aussi, ne pas m'être trompée dans les temps T_T


Dernière édition par Lilith Ânkh le Ven 17 Sep - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ymir Danhaka
Commandeur de l'Elite des Ombres ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 25
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Lilith, Ange de Cendre   Mar 31 Aoû - 23:36

Simplement Excellent Smile . Je ne vois rien à redire, je te mets ton rang et ta couleur.

Bon Rp à toi ! (enfin... il ne faut pas en commencer avant la suprise donc tu vas devoir attendre un petit peu ^^)

_________________

Ténébreux Anges-Déchus... Mecus Omnes Plangite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lilith, Ange de Cendre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lilith, Ange de Cendre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ange gardien
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Poussière d'ange.
» La longue histoire d'un Ange...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cendres d'Alésia :: Fiches des Anges-
Sauter vers: