Les Cendres d'Alésia

Découvrez un Royaume dévasté par la guerre où s'affrontent nombre de créatures fantastiques et sanguinaires. Créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de chaos...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kareena Von Carstein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kareena Von Carstein
Comtesse Noire
avatar

Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Kareena Von Carstein   Mar 3 Mar - 15:08

Nom : Von Carstein

Prénom : Kareena

Âge : Vingt-huit ans d’apparence pour deux cent quarante ans d’existence…

Présentation physique : Belle ? Oui, quelque chose comme ça. Kareena possède une beauté particulière et singulière qui la rend unique, mais ne plait pas forcément à tout le monde… On pourrait la comparer à l’esquisse somptueuse d’un artiste amoureux et imaginatif, grand mais inconnu. Tandis que les mâchoires de certains s’affaisseront au regard de son étrange plastique, d’autres préféreront regarder ailleurs. Devant elle, il y a rarement de demi-mesure. Son visage est pointu, en forme de cœur, vallonné de hautes pommettes toujours roses. Le nez en trompette, pointu lui aussi, surplombe une bouche pulpeuse et sempiternellement peinte de rouge. Seules ses lèvres semblent avoir un charme universel, car c’est sur celles-ci que s’accordent tous les avis des hommes.
Ses sourcils fins et très arqués mettent en valeur des yeux dont la couleur oscille entre le brun et l’ocre dorée, au bon vouloir de la lumière. Des cheveux frisés hésitent quant à eux entre le châtain foncé et le noisette, mais réussissent toujours néanmoins à faire superbement ressortir la pâleur maladive de sa peau.
Malgré cette blancheur de craie qui informe bien souvent les humains de l’étrangeté de la créature qu’ils contemplent, des formes pleines et rondes viennent semer le doute dans les esprits. Sa poitrine est généreuse et bombée, ses hanches sensuelles et féminines. Pour mettre en valeur cela, Kareena arbore le plus souvent des robes corsetées, pourpres ou brunes, au décolleté pigeonnant et à la taille suggestive.

Caractère : Kareena ne dément en rien la réputation des Vampires. Provocatrice mais très attachée à l’étiquette, elle paraît toujours extrêmement noble et pleine de classe. Une des caractéristiques fâcheusement notoires de son caractère est qu’elle parvient toujours à ses fins, quelle que soit la manière utilisée. Néanmoins, un trait la fait grandement différer des autres Vampires, en cela qu’elle est dénuée de toute cruauté. La rage, la colère, la hargne et la haine peuvent aisément l’habiter, et en ce cas elle sera dangereuse. Mais jamais elle n’attaquera quelqu’un par pure et simple cruauté, pour le plaisir de faire souffrir. Cela lui a d’ailleurs valu beaucoup de railleries de la part de ses paires, aussi tente-t-elle à présent de le cacher.
Il existe pourtant au cœur de son esprit un autre aspect, qui rattrape largement son absence de cruauté. En effet, Kareena possède la faculté de mentir à n’importe qui sans que la personne s’en rende compte… Elle manipule à sa guise, et c’est une des raisons pour lesquelles rien ne lui oppose résistance plus de quelques heures. Il est alors fort malaisé de lui faire ressentir de doux sentiments, bien que cela lui soit déjà arrivé, dans un passé très, très lointain… Il ne lui en reste plus qu’une cicatrice béante au fond du cœur, seul vestige de son humanité.

Histoire : Les Humains se séparaient en deux royaumes lorsque naquit la petite Kareena. Certains avaient décidé de rester en Alésia pour continuer de résister aux assauts démesurés des Démons, tandis que les autres avaient choisi de s’exiler vers les montagnes pour survivre. Les parents de Kareena faisaient partie de ceux-là, et c’est ce qui sauva la vie de leur fille. Le père, un grand guerrier forgeron respecté et admiré de tous avait toujours ardemment désiré un fils, et la première réaction qu’il eût lorsque sa femme accoucha, dans une des centaines de caravanes de voyage qui se traînaient vers les montagnes en quête d’un avenir meilleur, fût de se débarrasser d’elle. Mais la mère, puissante magicienne et instructrice de nombreux Apprentis, le pria de la garder, et il accepta par amour pour elle. Celle-ci était quant à elle plus qu’heureuse d’avoir enfanter une fille, et elle plaçait secrètement en elle de grands espoirs. Elle la nomma Kareena, en référence à la femme qui lui avait enseigné la magie.

Kareena passa ses cinq premières années sur la route, où elle apprit à s’occuper des bœufs et des chevaux ainsi qu’à faire la cuisine et de nombreuses autres activités typiques aux humains. Son père avait entrepris de l’élever comme si elle eût été un garçon, et ce n’était que lorsqu’elle n’était qu’en présence de sa mère qu’elle avait le droit de redevenir une petite fille. Malgré cette obligation de double personnalité peu enviable pour une enfant, cela lui permis d’apprendre l’art du combat à l’épée en même temps que les leçons de magie cachées de sa mère.
À sa sixième année, les Hommes trouvèrent enfin la montagne qu’il leur fallait, et commencèrent à y bâtir le nouveau Royaume de Fer. Les parents de Kareena s’offrirent une petite maison près des remparts extérieurs, et dès lors, elle n’entendit plus jamais parler de la Grande Guerre qui perdurait en Alésia.

Elle continua d’apprendre de son père et de sa mère simultanément, mais fût toujours obligée de dire aux autres qu’elle n’apprenait que l’épée. Cela la chagrinait plus qu’elle ne voulait bien l’avouer, car au fond d’elle naissait une véritable passion pour les mots incantatoires et la sensation du mana qui courait dans ses veines. Sa mère la regardait progresser secrètement et fièrement, admirative devant l’ardeur et l’acharnement dont sa fille faisait preuve. A ses quinze ans, elle était capable de terrasser n’importe lequel des meilleurs garçons de son école, et provoquait chez eux une admiration irritée en même temps qu’une fierté non feinte et pleine d’orgueil chez son paternel. Elle aimait ça : ses deux parents l’adoraient sans être contrarié par les désirs divergents de l’autre.
La première chose qui entreprit de changer sa vie fut sa rencontre avec Rhyan, durant sa dix-septième année.
Il était à la même école qu’elle, où il apprenait la science des étoiles, les langues anciennes, le commandement militaire et le combat à l’épée. (Ce furent du moins les seules matières qu’il lui énonça.) Kareena étudiait les mêmes choses, en plus de la musique et des arts. Un tournoi fut organisé dans leur cours d’escrime, comme traditionnellement dans toutes les écoles de combat. Le hasard fit que son premier match se jouait contre Rhyan.

Confiante et sûre d’elle, elle s’avança dans l’arène croulant sous un soleil brûlant où tourbillonnaient des volutes de poussière. Le public, essentiellement constitué des parents des combattants, retenait son souffle avec enthousiasme. Le coup de gong signifiait le début du combat retentit, et Kareena se jeta sur son adversaire avec toute la célérité qu’elle avait acquise. Il esquiva son coup d’estoc d’un infime pas sur le côté. Entraînée dans son élan, elle n’eut pas le temps de sentir arriver le coup dans son dos, qui l’étala à terre. Elle allait se relever d’une roulade sur le côté de la manière qu’elle avait apprise et qui évitait de se retrouver avec la lame de l’adversaire sur la gorge, mais une étrange sensation l’en empêcha. Rhyan n’était plus devant. Un infime cliquetis de métal retenti derrière elle, et elle sentit la pointe glaciale de l’épée sur sa nuque.
Ses yeux s’écarquillèrent. En à peine quelques secondes, elle avait perdu.
Le professeur arbitre s’avança vers eux en congratulant Rhyan, puis aida une Kareena choquée à se relever, avant de lui demander de quitter les lieux pour laisser la place aux suivants.

Rhyan lui adressa un sourire compatissant alors qu’elle rejoignait ses parents. Sa mère la prit dans ses bras pour la réconforter, tandis que son père ne lui adressa même pas l’ombre d’un regard.
Les jours qui suivirent furent moroses malgré les efforts herculéens que déployait sa mère pour égayer l’atmosphère. Son père ne lui parla plus durant une semaine, et une fois celle-ci passée, il rendit ses entraînements beaucoup plus ardus et difficiles. Kareena revit plusieurs fois Rhyan en cours, et il venait même lui parler régulièrement, témoignant d’un intérêt qui la surprenait. Il l’avait battue en un clin d’œil, il n’aurait pas du s’intéresser à elle, il aurait même du la trouver insignifiante et inutile. Et pourtant, tandis que les mois passaient, il parvint à faire naître une puissante amitié entre elle et lui. Il lui apprit même quelques-unes de ses passes de ses coups favoris, qui impressionnèrent la jeune femme au plus haut point.
Et, un soir d’automne, alors que Kareena entrait dans son lit chaud et douillet en vue d’une nuit de repos mérité, quelque chose cogna à sa fenêtre. Elle ne vit d’abord rien, mais finit par distinguer une silhouette à l’apparence humaine. Sur ses gardes, préparant son mana dans son sang, elle s’approcha à pas furtifs de la vitre. Elle l’ouvrit prudemment… Et tomba nez à nez avec le beau visage de Rhyan, que sublimait l’éclat blafard de la lune. Il entra dans la chambre sans un bruit et sans la quitter des yeux, comme s’il était subjugué par son regard. Il referma doucement la fenêtre et s’approcha de Kareena. Celle-ci sentit toutes ses forces l’abandonner, sa magie laisser place à une tout autre sensation qui se mit à courir dans ses veines avec entrain. L’excitation.
Elle voulut parler, lui demander ce qu’il faisait là, mais un doigt de velours sur sa bouche l’en empêcha. Le doigt fut rapidement remplacé par des lèvres, douces et délicieuses. Le cœur de Kareena s’emballa, mais elle ne se déroba pas. Lorsqu’il décolla sa bouche de la sienne, il l’approcha de son oreille, et y murmura deux petits mots. Kareena ferma les yeux et sourit. Rhyan l’entraîna vers le lit où il l’allongea délicatement, et où ils firent l’amour de toute leur âme, jusqu’à l’aube.


Les années passèrent. Kareena et Rhyan continuaient de se voir chaque nuit, gardant leur amour secret. La jeune femme devenait exceptionnelle au maniement de la magie, auquel elle vouait une véritable passion. Chaque mot des formules faisait partie d’elle, comme chaque fragment de son âme. Néanmoins, jamais son père n’en apprit rien.
Rhyan, lui, s’illustrait comme le plus grand épéiste des quartiers suds et ests du Royaume de Fer. Lui connaissait l’amour de son amante pour la magie ainsi que son excellence dans ce domaine, mais il n’en dit jamais rien non plus. Cela permis d’ailleurs à Kareena, grâce à quelques sorts et potions de son invention, de ne jamais tomber enceinte de Rhyan durant toutes les années qu’ils passèrent ensemble.

Ce ne fût que lorsqu’ils atteignirent leurs vingt-huit ans que tout bascula. Ils avaient été envoyés, ainsi que huit autres jeunes guerriers et mages, en reconnaissance vers les terres limitrophes des Vampires par le Grand Maître. Celui-ci nourrissait l’espoir, grâce à leur fraîche alliance avec les Nains, d’agrandir sensiblement son territoire. Les dix jeunes gens étaient tout excités à l’idée de leur première exploration vers des terres inconnues et dangereuses. Ils comptaient six humains, dont trois mages et trois épéistes (Kareena faisant partie officiellement de ceux-là), et quatre nains, dont deux spécialistes runiques et deux redoutables guerriers. Ils traversèrent ensemble le Royaume Humain en moins de quelques jours, et pénétrèrent bientôt dans les terres Vampiriques. Seule leur incompétence en géographie leur fit défaut, et à cause de cela, ils s’aventurèrent beaucoup trop loin dans les terres du mal.
Après seulement quelques heures de marche, ils tombèrent sur une escouade de Vampires partis en chasse. Il ne leur fallut pas très longtemps pour comprendre que les Vampires étaient âgés, voire même très âgés. La défaite s’offrait à eux dans un linceul pourpre.
Les quatre nains, robustes et expérimentés, décimèrent six de la vingtaine de Vampires présents. Les trois mages furent submergés en un clin d’œil par la force et la rapidité de leurs assaillants, qui usaient d’une magie très étrange. Les magiciens moururent sans même s’en rendre compte. A la droite de Kareena, un guerrier humain succomba à la morsure d’un suceur de sang, et devant elle, deux nains tombèrent. Rhyan décapita un Vampire et courut vers elle, suivit des survivants Nains. Ceux-là eurent le temps de fuir, et grâce à eux le Royaume de Fer eut connaissance de ce qui s’était passé. Mais lorsque Rhyan prit la main de Kareena pour l’entraîner derrière lui, un des Vampires l’avait rattrapée, et la tirait vers lui. Rhyan envoya son épée dans la tête du monstre, qui l’esquiva sans peine. Kareena sentit sa cheville craquer sous la poigne du caïnite qui la traînait sur le sol. Elle poussa un cri de douleur, et Rhyan, horrifié, hurla son nom. Aussitôt, le Vampire la relâcha et leva un sourcil aussi dubitatif qu’amusé.
« Kareena, hein ? C’est ton nom ? »
La jeune femme hocha la tête, contenant avec peine la douleur qui lui vrillait la cheville.
Pour Vlad Von Carstein, ce prénom sonnait magnifiquement à son oreille. Un sourire s’élargit sur ses lèvres minces, et il reprit la parole de sa voix provocante et dérangeante.
« Amusant, amusant… Kareena était le nom de mon amante, qui s’était prise d’affection pour une humaine et avait entrepris de lui enseigner la magie. Je me suis laissé entendre dire que l’humaine en question était devenue une grande mage, mais n’avait jamais connue la véritable nature de ma Kareena… Celle-ci est morte en essayant de protéger son humaine. Amusant, non ? »
Rhyan ne comprenait absolument pas ce qu’il y avait d’amusant là-dedans, et avait de plus en plus de mal à contenir sa rage. Pour Kareena, s’en était autrement. Ce que venait de déclarer le Vampire correspondait à ce que lui avait dit sa mère à propos de celle qui lui avait enseigné la magie et qui s’était sacrifiée pour elle. Sa mère n’avait jamais su d’où venait les étranges consonances de ce prénom, mais elle l’avait aimé.
La jeune femme se trouvait devait l’amant de celle qui avait sauvé sa mère. Sans attendre, celui-ci reprit la parole.
« Ce serait dommage d’enlever la progéniture de la femme pour laquelle Kareena a donné sa non-vie… N’est-ce pas ? »
Il avait posé sa dernière question à Rhyan. Celui-ci le fusilla du regard. Et tout se passa très vite.

Vlad plongea sur Kareena, planta ses crocs dans sa carotide, les retira vivement avant de sauter sur Rhyan. Il ne fut pas aussi clément avec lui, et lui arracha la moitié de la gorge, se repaissant de son sang.
La jeune femme hurla, pleura, voulut s’arracher le cœur, et finit par sombrer dans un coma cauchemardesque.
Lorsqu’elle se réveilla, il faisait nuit. Plus de traces du Vampire. Seulement le corps de Rhyan étendu à ses côtés, pâle comme la mort dans son écrin vermeil.
Kareena se jeta sur lui et constata que la vie ne l’avait pas encore complètement quittée. Elle rassembla ses esprits, retrouva les mots de soin qu’elle connaissait si bien. Elle les prononça doucement, puisant en elle tout le mana qu’elle pouvait.
Mais rien ne se produisit. Elle réessaya. Toujours rien. L’horreur la gagnait peu à peu. Pourquoi n’y arrivait-elle plus ? Elle porta la main à son cou. Deux petits trous y trônaient fièrement.
Elle hurla dans la nuit. Elle pria le Vampire de revenir, de sauver son amour. Et, au bout de quelques heures, il revint, accompagné d’un acolyte. L’autre homme prit Rhyan sur son dos et s’enfonça dans les ténèbres, sous les protestations désespérées de Kareena. Le Vampire responsable de tout cela l’emporta avec elle comme si elle ne pesait guère plus lourd qu’une plume, et elle se rendormi, exténuée de souffrances.


Dernière édition par Kareena Von Carstein le Mar 3 Mar - 15:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kareena Von Carstein
Comtesse Noire
avatar

Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Kareena Von Carstein   Mar 3 Mar - 15:09

Vlad expliqua à Kareena qu’elle était elle aussi une Vampire, à présent. Il l’informa du fait que la magie humaine ne pouvait plus fonctionner car la nature de son mana avait changée. Il lui donna son propre nom, et la nomma Kareena Von Carstein. Il lui expliqua qu’elle ne reverrait plus jamais sa famille et ses amis. Mais il ne lui parla pas de Rhyan.
Et il la laissa durant une semaine. Kareena découvrait avec un dégoût grandissant ses nouveaux attribues, bien que le fait de pouvoir de nouveau utiliser la magie la réconfortât un peu. Elle maîtrisa d’ailleurs la magie vampirique et ses invocations extrêmement rapidement, se rabattant sur elle comme bouée de sauvetage.
Elle chercha son amour disparu durant de longues années, mais ne trouva aucune information ni aucune piste nulle part. Elle ne su jamais ce qu’il lui était arrivé, et eût besoin d’une centaine d’année de sa nouvelle éternité pour faire son deuil.
Néanmoins, au contact de ces êtres noirs et pervertis, elle changea. Elle découvrit la luxure et la noblesse, auxquelles elle se fit très vite. Ses formes féminines lui attirèrent de nombreuses faveurs des Vampires mâles, et parfois même des femelles, aussi s’accoutuma-t-elle a toujours être satisfaite sexuellement et affectivement. Malgré cela, elle ne retomba jamais amoureuse.
Elle se fit pourtant quelques amis au sein des aristocrates, et ses connaissances en escrime et ses gigantesques possibilités en matière de magie lui permirent de s’y faire une place. Elle apprit le mensonge et la manipulation, et excella dans ce domaine. Vlad s’occupa de son éducation, et lui apprit les arcanes vampiriques et l’histoire de leur race. Petit à petit, cet homme qu’elle détesta en premier lieu fini par remplacer son père perdu, et elle s’attacha à lui. Elle apprit aussi l’histoire des autres races, et de tout ce qui s’était passé en Alésia pendant que les humains se terraient dans les montagnes.
Elle inventa un petit objet assez inutile mais qu’elle jugeait d’une classe rare. Kareena avait vu fumer la pipe beaucoup d’hommes lorsqu’elle était humaine, et elle-même avait beaucoup apprécié le goût du tabac. Elle reprit ce principe, mais coupa la pipe en deux, de manière à ne garder que la partie cylindrique servant à aspirer. Elle mit le tabac et les herbes dans une feuille blanche et fine d’un arbre très rare, et inséra le petit tube à fumer dans la partie de bois. Elle nomma l’objet porte-tabac, et le tabac enroulé dans la feuille cigaripe, mais refusa toujours aux autres aristocrates de leur révéler son secret ou de leur en fournir un.



Deux cents ans dix-huit avaient passé depuis sa transformation en Vampire. Elle s’était hissée haut dans la hiérarchie, et servait à présent loyalement le Seigneur Vampire.
Une seule chose tachait encore de doute son existence, et le simple fait d’en entendre le nom la rendait souvent très agressive.
Rhyan.




Information(s) importante(s) : Je pense que tout est dit dans les dernières lignes ^^

Rang souhaité : Aristocrate… ?

Disponibilités pour poster : A peu près toute la semaine, en fonction de l’inspiration et de l’humeur !

Comment avez-vous connu les Cendres d'Alésia ? Vélusia

Si vous connaissez le nom de votre avatar et le manga/jeu ou autre dont il est tiré, mentionnez-le ici : Kareena de la somptueuse Linda Berkvist, et quelques autres de ses œuvres.

P.S : si mon histoire de cigaripe/cigarette est trop exagéré, je peux bien sur l’enlever, car ce n’est finalement qu’un détail de mon avatar… ^^‘
Et désolée du double post, mais mon histoire dépassait la longueur autorisée... :s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ymir Danhaka
Commandeur de l'Elite des Ombres ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 25
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Kareena Von Carstein   Mar 3 Mar - 21:13

Bienvenue à toi mademoiselle Von Carstein !

Et bien magnifique fiche, très bon niveau d'écriture... histoire fort interessante..
Je dis Validée !

Je dirai que ça mérite largement un rang d'élite, voir même Comtesse Noire si ce poste te convient ^^
Ne t'en fais pas pour le double post, c'est même preuve de qualité pourrait-on dire.



PS : je pense que nous devrions créer des bureaux de tabac un peu partout.. héhé

_________________

Ténébreux Anges-Déchus... Mecus Omnes Plangite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kareena Von Carstein
Comtesse Noire
avatar

Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Kareena Von Carstein   Mar 3 Mar - 21:18

Merci beaucoup pour cet accueil monsieur Danhaka Smile

Je pense que le post de Comtesse Noire pourrait effectivement me convenir... Merci encore !


(Je veux bien créer des bureaux de tabac mais il faudra me payer cher, très cher.. Twisted Evil )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ymir Danhaka
Commandeur de l'Elite des Ombres ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 25
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Kareena Von Carstein   Mar 3 Mar - 21:21

Quelqu'un a dit que Vampire ne rimait pas avec vénale ?

J'ai de l'argent, je peux payer mouahaha...
Voilà ton rang ajouté ^^
A bientôt dans d'éventuels Rp,





Bon jeu !

_________________

Ténébreux Anges-Déchus... Mecus Omnes Plangite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar
Roi Démon ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 256
Age : 28
Localisation : Au coeur du Chaos !
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Kareena Von Carstein   Mer 4 Mar - 1:01

Bienvenue chère Comtesse Noire. Fiche sublime...

Malheureusement tu n'as pas d'âme, je suis déçu Razz

Néanmoins pour le bureau de tabac je suis prêt à fournir les briquets, ou du moins un moyen d'allumer les cancerettes.

Bon Jeu à toi ^^.

_________________
La Mort nous sourit à tous...Tout ce que l'on peut faire, c'est sourire à la Mort !(Balthazar)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cendres-alesia.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kareena Von Carstein   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kareena Von Carstein
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment intégrer Mordheim a Battle
» Le jeu du loup chassé - [pv : MANNFRED VON CARSTEIN et MIATA]
» Mannfred von Carstein, venu d'outretombe [complet]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cendres d'Alésia :: Fiches des Vampires-
Sauter vers: