Les Cendres d'Alésia

Découvrez un Royaume dévasté par la guerre où s'affrontent nombre de créatures fantastiques et sanguinaires. Créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de chaos...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 À la recherche du maître des secrets

Aller en bas 
AuteurMessage
Ickar Jerthepp
Assassin
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 25
Localisation : Dans ton dos
Date d'inscription : 17/02/2010

MessageSujet: À la recherche du maître des secrets   Mer 24 Fév - 21:43

Après de longues semaines de marche quasi ininterrompues, ayant traversé Alésia de jour comme de nuit, qu'il vente, qu'il pleuve ou qu'il neige, Ickar se trouvais enfin devant les portes de la grande bibliothèque de Fenrig. Sur le chemin de cette ville, il pensait d'abbord chercher des contrats pour se faire de l'argent mais, très vite, il eut envie de trouver un maître, un maître qui l'aiderait et le guiderait dans sa quête de puissance... Après réflexion, il lui apparaissait clairement que seul une personne pouvais l'aider, Harmantaro Silok, le maître des secrets, son maître, le maître de tous les métamorphes... Sous une lune aux reflets d'argents impatient de chercher des informations, il décidait donc d'accélérer le pas et de ne pas dormir une fois de plus...

Regardant autour de lui il vit ce qu'il cherchait, un homme, de taille moyenne, dans les 1m75-80, tout de noir vêtu et ayant une paire de lunettes sur le nez. Il était de dos et il n'y avais personne dans les environs, il était tôt, la situation parfaite... Après avoir jaugé le jeune homme, il en conclu que c'était une personne plutôt naïve, de bonne famille, peu habituée à la rudesse du monde... Ickar pris la forme d'un vieil homme et, l'ayant convaincu de le suivre, le tua dans une petite ruelle sombre et le dépouillât de ses vêtements dont il prit instantanément possession. Il jeta ensuite ses anciennes affaires sur un haut toit en tuiles ou personne ne mettrait jamais les pieds.

Après avoir pris soin de reprendre son apparence habituelle sans la barbe de trois jours, Ickar mis enfin les pieds dans la grande bibliothèque.
La première chose qu'il comprit, c'était pourquoi on l'appelait "GRANDE", en effet le plafond se trouvait extrèmement haut et les étagères était gigantesques... Il commença donc à chercher des livres suceptibles de lui fournir des réponses.
Avec une sélection d'une dizaine d'ouvrages il prit place à une table et se mit à lire... Quatre heures plus tard il n'avait trouvé très exactement aucune information sur le maître... Ickar sourit, il se doutait bien que le plus grand assassin et espion du monde ne laissait aucun indice, aucune trace et qu'il était donc presque impossible de le retrouver en fait... Ickar eut un éclair, si il ne laissait rien derrière lui, étant donné le grand nombre de vol d'argent et d'assassinats qu'il avait commis, quelqu'un devait forcément avoir remarqué cela... Un tueur parfait, trop parfait pour rester inaperçue.

Il se mit donc en quête de nouveaux livres... "Recueil de meurtres inexpliqués" Tel était le titre du livre sur lequel était tombé Ickar dans ses recherches.

"Pas très original comme titre, enfin on sais jamais..." Après l'avoir ouvert, il se mit à lire le postface, il était extrèmement court:

Après avoir fait de très nombreuse recherches je me rend compte que tous les crimes ici réunis semblent provenir d'une seule et même personne enfin, j'utilise le mot "personne" mais il serait plus judicieux de dire "entité" ou "chose" car ce n'est sans doute pas humain. Les crimes recueillis dans ce livre commencent il y a des centaines d'années et la technique du tueur n'a pas évolué tout simplement car déjà parfaite, cela laisse donc à penser qu'il est encore beaucoup plus vieux que les plus anciens assassinats répertoriés.

Alban De Tirakha


"Ma fois cela s'annonce plutôt bien..."

Sur ces belles paroles il continuât sa lecture... À mesure que les pages défilaient le teint du morpher pâlissait, l'assassin avait tué dans toutes les villes et sans doutes dans d'autres endroits connus, ou pas... Mais une ville revenait plus souvent que les autres, Ackbar, rien de très étonnant.

"Bon, c'est vraiment pas grand chose mais c'est un début, il me semble que ma prochaine destination est Ackbar, en se qui concerne Harmantaro il semblerait qu'il soit insaisisable, enfin, il l'était jusqu'à aujourd'hui."

[hrp: hum si quelqu'un veut intervenir dans le rp pour m'aider ou autre y a pas de soucis ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chenoa
Croc d'Argent
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 27
Localisation : dans la Tanière
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: À la recherche du maître des secrets   Jeu 25 Fév - 16:24

Chenoa se retrouva dans la Grande Bibliothèques de Fenrig. Pourquoi ? Parce que suite à sa rencontre avec Kareena, elle avait voulu en apprendre plus sur les vampires. Elle lui avait fait bonne impression, se qui démentait totalement les rumeurs chez les lycans sur les vampires. Or, elle n’aimait pas cela : elle se sentait prise entre deux eaux, deux croyances contradictoires, celle de son maitre, Sedoc et celle d’elle-même suite à sa rencontre. Elle avait interrogé des lycans autour d’elle, mais très vite, ses questions parurent suspectes. Respectée de tous car élève du grand Maitre Lycan, ils n’avaient pas insisté plus que cela. Mais elle s’était abstint de continuer à poser des questions. Il y avait bien quelques ouvrages dans la Tanière, mais trop peu et tous parlaient des lycans, des lycans … et des lycans. Se qui n’intéressait guère Chenoa pour l’instant. Elle aurait pu demander directement à se servir dans la bibliothèque personnelle de Sedoc, mais encore une fois, cela aurait paru suspect …

Elle tourna une page, mais la lecture la découragea bien vite. Quoiqu’elle lise, tout était déformé par la vision des humains, qui avaient peur des vampires, car susceptible d’être transformé (douloureusement) en l’un d’eux. Se qui ne les réjouissaient guère … Chenoa soupira et referma le livre d’un coup sec, se qui agaça un vieil homme sur une table plus loin. Elle lui fit son plus beau sourire et il repartit à sa lecture.

Frustrée de devoir supporter les humains qu’elle avait fui il n’y a pas si longtemps que ça dans sa mémoire, elle fit contre mauvaise fortune bon cœur et partit replacer le livre qu’elle avait trouvé sur une étagère. A chaque pas qu’elle faisait, le bruit se répercuta dans tout le bâtiment presque. Immense, avec des étagères partout en rayons, c’était vraiment un des plus beaux bâtiments de la civilisation humaine. Chenoa savait que bons nombres d’ouvrages étaient là aussi, elle ne se laissa pas abattre. Peut-être trouverait-elle un livre écrit par une autre race, comme les lycans ou même des elfes ! Ces derniers avaient combattu les vampires pendant la grande guerre, il devait y avoir une trace de ces batailles. Avec un peu de chance, y en aurait-il un peu ici … Surexcitée par la possible découvertes de vrais informations, elle parcouru les rayons. Sa robe blanche flotta doucement derrière elle, ses longues jambes avalant sans peine les longues allées entre les livres. Elle respira à fond la bonne odeur des anciens ouvrages quand elle entendit :


"Bon, c'est vraiment pas grand chose mais c'est un début, il me semble que ma prochaine destination est Ackbar, en se qui concerne Harmantaro il semblerait qu'il soit insaisisable, enfin, il l'était jusqu'à aujourd'hui."

Elle se retourna pour voir d’où venait cette voix. De l’autre côté du meuble rempli de livre apparemment. Elle s’approcha tout doucement, mais rien d’autre ne vint. Elle dépassa le meuble et observa l’homme de loin. D’aspect naïf, il avait la tête d’un descendant de bonne famille. Elle les détestait, cela lui rappelait trop ses origines qu’elles avaient toujours niées et hais. Elle faillit faire demi-tour sans même qu’il l’ait vu, lorsqu’elle remarqua quelque chose d’inhabituel chez lui. Peut-être cette concentration ou cette force de caractère qu’il avait, elle n’en savait rien. Mais quelque chose ne collait pas avec son apparence. Il faut toujours se méfier des apparences, elle le savait, elle en était la preuve parfaite. Finalement, elle se dévoila, s’approchant du jeune homme avec l’air fragile et vulnérable qu’elle savait si bien prendre. Elle feint la surprise et commença :

-Oh, bonjour, je ne vous avais pas vu. Dite, je cherche un livre sur les plantes de la région, mais je ne retrouve rien ici, c’est immense !

De ses grands yeux noisettes, elle le regarda avec envie, comme s’il était son dernier recours. Les hommes aiment les preux chevaliers des dames, même si c’est juste pour retrouver un livre. Elle voulait voir se qu’il répondrait, le tester …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ickar Jerthepp
Assassin
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 25
Localisation : Dans ton dos
Date d'inscription : 17/02/2010

MessageSujet: Re: À la recherche du maître des secrets   Sam 27 Fév - 22:05

"Et dire que je me suis fait tout ce chemin pour ça, enfin, cela m'apprendra, j'aurais dut réfléchire avant d'agire..." pensait Ickar lorsqu'il entendit des bruits de pas se dirigeant vers lui, il sentit ensuite une présence, on l'observait. Il fit mine de rien fermant son livre et commençant à le ranger, il se disait :"Si seulement tu pouvais partir et éviter de me tapper la cosette..."

-Oh, bonjour, je ne vous avais pas vu. Dite, je cherche un livre sur les plantes de la région, mais je ne retrouve rien ici, c’est immense !

"Voilà qui est fait, j'en étais sur." pensait-il.

Il regardât la jeune femme, elle avait une apparence humaine mais il sentait qu'elle l'était au moins autant que lui, on ne dupe pas un métamorphe dans sa propre spécialité.
Elle était plutôt belle, enfin, c'est se qu'il aurait trouvé si il pouvait ressentir la moindre attirance physique pour qui que ce soit, ce n'était pas le cas. D'une taille plus haute que la moyenne féminine des humains, elle avait de longs cheveux bouclés et des yeux noisettes. A priori elle semblait assez faible ce qui contrastait terriblement avec l'impression qu'elle lui donnait. Plus il la regardait, plus il sentait une sorte de bestialité chez elle, c'était infime, un humain normal n'y verrait sans doute que du feu...
Il sentait que le fait qu'elle l'approche était anormal, il avait des doutes sur sa véritable identité et elle en avait sans doute sur la sienne. Il hésitât tout d'abbord à entrer dans son jeu, faire l'humain un peu niais et essayer d'aider la demoiselle en détresse mais il se ravisât, son objectif premier étant avant tout Harmantaro Silok. Il n'avait pas de temps à perdre en conversations inutiles. Il décidât donc logiquement pour ne pas perdre de temps de faire tomber les masques, en partie du moins.

-Bonjour mademoiselle, personnellement les plantes ne m'interessent absolument pas et il me semble que ce que vous me demendez n'est pas votre réel objectif, alors voici ma question, qui êtes vous ?
Vous pouvez me le dire, je sais garder les secrets, croyez moi.

Peut être pouvait-elle l'aider dans ses recherches ? Il n'y croyait pas trop mais on ne sais jamais, la moidre information était bonne à prendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chenoa
Croc d'Argent
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 27
Localisation : dans la Tanière
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: À la recherche du maître des secrets   Sam 27 Fév - 22:54

Il l’observait. Chenoa le fixa aussi, essayait de deviner ces intentions. Plus elle le faisait et plus elle persuadé que sa première impression était la bonne : il n’était pas humain. Elle n’aurait su dire de quelle race il était. Il n’était pas un vampire : maintenant qu’elle en avait croisé un, ou plutôt une, elle en était sur. Alors quoi ? Un elfe dissimulé ? Un démon ? De ne pas savoir l’agaçait, mais elle ne connaissait pas tous les mystères du monde non plus. Elle prit son mal en patience et détailla plutôt le physique de se qu’elle avait en face d’elle. Un homme, plutôt un grand enfant de bonne famille, une bouille plutôt ronde et un peu niais, mais un beau physique, un homme bien entretenu par la chair et l’exercice physique en somme. Chenoa se serait bien amusé avec lui, à le tourmenter avec ces belles jambes qui attiraient tous les regards, mais la lueur dangereuse qu’elle vit dans le regard de l’homme la dissuada.

-Bonjour mademoiselle, personnellement les plantes ne m'interessent absolument pas et il me semble que ce que vous me demendez n'est pas votre réel objectif, alors voici ma question, qui êtes vous ?


Tiens, comme c’était intéressant … Il avait lu clair dans son jeu. Elle avait eut raison sur toute la ligne. Se n’était pas un humain. En tout cas, il en avait l’apparence, mais pas l’esprit, ni les pouvoirs. Oui, il avait des pouvoirs. Elle pouvait le sentir. Ses pouvoirs de lycan ne la trompaient pas. Quoiqu’elle ait découvert, elle devrait se méfier. Elle allait devoir jouer serré … Elle commença légèrement à regretter de l’avoir abordé comme ça. Enfin, elle n’avait pas peur de lui, ni des autres en général, la louve ayant suffisamment confiance en elle pour faire face à n’importe quoi.

-Vous pouvez me le dire, je sais garder les secrets, croyez moi.

Les secrets ? Que savait-il donc ? C’était un personnage énigmatique, fascinant pour la lycane. Rien à voir avec les humains moyens qu’elle avait déjà croisé ou mordus. Finalement, elle se décida et cessa ce petit jeu. Elle arrêta de le regarder d’un air pitoyable et repris sa confiance. Elle n’avait plus l’air perdue ou en détresse, elle avait juste l’air sauvage et insaisissable.


-Qui je suis … Hum, on m’appelle Chenoa là d’où je viens. Effectivement, les plantes ne sont pas ma tasse de thé non plus. Mon objectif réel ? Quand je vous ai vu, j’ai tout suite su que vous n’étiez pas humain … Je voulais en apprendre plus sur vous …
Ah … Et ne vous inquiétez pas vous non plus, je sais tout aussi bien garder les secrets …


Elle lui fit un clin d’œil taquin et jeta un regard sur les livres qu’il avait à sa table, mais il y avait tellement de document disparate, qu’elle ne put faire le lien entre eux. Que cherchait-il ? Parce qu’après tout, si on vient dans une bibliothèque, c’est aussi pour chercher quelque chose … Comme elle, qui cherchait des renseignements plus précis sur les vampires. Elle tenta le coup, après tout, elle n’avait rien à perdre. S’il ne voulait pas répondre, elle n’aurait qu’à faire demi-tour et le laisser tout seul !

-Et vous, que cherchez-vous avec tout ça sur votre table ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ickar Jerthepp
Assassin
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 25
Localisation : Dans ton dos
Date d'inscription : 17/02/2010

MessageSujet: Re: À la recherche du maître des secrets   Dim 28 Fév - 3:08

-Qui je suis … Hum, on m’appelle Chenoa là d’où je viens. Effectivement, les plantes ne sont pas ma tasse de thé non plus. Mon objectif réel ? Quand je vous ai vu, j’ai tout suite su que vous n’étiez pas humain … Je voulais en apprendre plus sur vous …
Ah … Et ne vous inquiétez pas vous non plus, je sais tout aussi bien garder les secrets …


Les soupçons d'Ickar se confirmaient, elle savait qu'il n'était pas humain lui non plus. La jeune femme qui jouait il y a quelques minutes sur la séduction, avait enfin montré son vrai visage. La demoiselle qui semblait tout à l'heure perdue, inoffensive, faible, laissait la place à une femme forte et confiante. Il la sentait tout de même assez curieuse, elle savait qu'il n'était pas humain, mais ne savais pas à quelle race il appartenait... idée... assez réjouissante. Le secret était extrêmement important pour les métamorphes et la voir s'intérroger sur son identité lui apportait une grande satisfaction.
Il se demandait malgré tout à quelle race elle appartenait... Il en avait, au cour de sa vie croisé de nombreuses. D'abbord éliminons ce qu'elle ne peut pas être, démon, ange, Déchu, Orc et nain, ceux-là se reconnaissent assez vite, même les déchus aux ailes coupées, leur aura ne trompe pas. Ensuite les moins évidents, ce n'était pas une elfe, faute d'oreilles pointues et celle qui se tenait devant lui était trop bestiale pour en être une, ce n'était pas une vampire, il avait vu son sourire, elle n'était pas non plus humaine, ni métamorphe, il le saurait... Donc par élimination il était claire qu'elle était de ceux qui se transforment en loups, les lycans. D'où l'aspect, dissimulé certes mais pas invisible, sauvage de la jeune fille, les yeux ne trompent jamais. Il vit d'ailleur qu'elle ne mentait pas, il décidât donc d'en faire de même.

-Et bien Chenoa, tu fais partie de la race des lycans je me trompe ? Enfin, cela n'est pas important... Appelle moi Ickar, pour répondre à ta question je cherche une certaine personne, sans doute la plus dure qui soit à trouver...

Il hésitât un instant avant de continuer, après tout que risquait-il ?

-Je cherche le maître des secrets, sais tu qui c'est ? Et au fait que cherches tu, toi ?

Cela faisait beaucoup de questions, en attendant la réponse il l'observait attentivement, un domaine dans lequel il se débrouillait plutôt bien. Il sentait qu'elle se méfiait de lui, quoi de plus normal ? En revanche, elle n'avait absolument pas peur, c'était fréquent chez les lycans... Elle devait avoir une grande confiance dans ses capacités et, à en juger par se qu'elle dégageait, elle avait raison. Enfin pas de quoi faire peur à Ickar, il en avait vu d'autres... Il se souvenait du premier animal qu'il avait tué, un énorme loup noir, qui lui avait d'ailleur laissé de jolis souvenirs...

[hrp: bon désolé pour la longueur, j'essaye de m'améliorer ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chenoa
Croc d'Argent
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 27
Localisation : dans la Tanière
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: À la recherche du maître des secrets   Dim 28 Fév - 14:42

[HRP : N'importe quoi ... Tu n'as pas t'excuser, mes RP ne sont pas longs non plus ...]

Hum, arrogance … Sur de lui … Confiant. Cet homme était la confiance incarnée. Une faiblesse que Chenoa mettrait à profit si nécessaire. Il la sous-estimait peut-être. Pourquoi ? Parce qu’elle était une femme ? Parce qu’elle n’était pas comme lui ? Pas de la même race ? Quoiqu’il en soit, elle le savait à son odeur, à ses yeux et à son attitude.
Il sembla réfléchir un moment, ses yeux partant de ses pieds à la tête. A quoi pouvait-il bien penser ?


-Et bien Chenoa, tu fais partie de la race des lycans je me trompe ?

Comment pouvait-il le savoir aussi vite ? Chenoa fut réellement impressionnée. Soit il avait vu plus de chose que nécessaire et il était plus vieux qu’il n’y paraissait, soit il tentait un gros coup de bluff et avait eut beaucoup de chance. Mais la louve pensait plus que la première solution était exacte. Quoiqu’il soit, arrogant et téméraire, il avait les pouvoirs derrière. Si lui la sous-estimait, elle n’allait certainement pas faire la même erreur que lui. Ah ça non ! Elle se montrerait prudente avec son interlocuteur, ne révélant que si qui était nécessaire et pas plus. Il gardait les secrets ? Même si c’était réellement vrai, elle ne voulait pas prendre de risque avec lui, car il semblait deviné et savoir un tas de chose …

-Enfin, cela n'est pas important... Appelle moi Ickar, pour répondre à ta question je cherche une certaine personne, sans doute la plus dure qui soit à trouver...

Ickar ? Un prénom, inconnu au bataillon bien sur. Cela n’allait certainement pas aider la lycane à savoir se qu’il était. Mais il cherchait quelqu’un. Pouvait-il avoir besoin de son aide ? Elle était puissante, surement plus que lui. Elle était vieille, formée par le Roi des Lycans en personne. Son expérience, son odorat pouvaient servir bien des causes … ou des quêtes. Jusqu’où irait-il dans ses confidences ?

-Je cherche le maître des secrets, sais tu qui c'est ? Et au fait que cherches tu, toi ?

Hep hep là ! Une question à la fois pensa Chenoa avec un sourire. Curieux le petit ? Elle commença :


-Je cherche juste quelques petits renseignements … Rien de bien passionnant …

Elle fit un vague geste de la main, englobant les livres alentours. Le petit jeu de dissimulation commençait. Il avait des secrets pour elle, autant qu’elle en ait pour lui. Il savait qu’elle était une lycane, soit. Cela n’expliquait pas du tout sa présence dans une bibliothèque humaine. Autant qu’elle garde des cartes en main … Elle poursuivit, sans se préoccuper plus de la question de ses recherches :

-Le maitre des secrets ? Je ne sais même pas de quoi tu …

Elle s’arrêta. Voilà pourquoi elle devait toujours réfléchir avant de parler. Un souvenir … Oh, très vague. Quelque chose … qui datait ! Mais les mots parurent subitement familiers à Chenoa. Elle se revit à la Tanière, assise devant le Maitre Lycan, à écouter ses leçons de moral. Il avait prononcé ces mots. Mais dans que contexte ? Sedoc avait vu beaucoup de chose, pour sur. Entendu parler de pas mal de chose, oui aussi. Donc, qu’il sache quelque chose à propos de quelque chose d’aussi énigmatique ne surprenait pas Chenoa plus que ça. Elle finit par sassoir, sans gêne sur le coin de la table qu’occupait Ickar et parut s’absorber dans ses pensées. Finalement, elle déclara à l’inconnu :

-Comme tu peux t’en douter, je crois avoir entendu parler du maitre des secrets. Mais, je n’arrive plus à rappeler exactement se qu’il a fait. Et très franchement, qu’est-ce que je gagnerais à partager mes informations avec toi ? Tu es un être de je ne sais quelle race, tu vois clair dans mon jeu … Tu dis garder les secrets, mais quelle confiance pourrais-je avoir en toi ?

Elle le regarda sérieusement, croisant les jambes. Si son envie d’information était trop importante, il se dévoilerait un peu plus. Sinon, elle pouvait aussi bien ne pas chercher dans sa mémoire et le laisser se dépatouiller. Elle conclue :

-A toi de choisir … Veux-tu de mon aide, ou non …


Dernière édition par Chenoa le Lun 15 Mar - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ickar Jerthepp
Assassin
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 25
Localisation : Dans ton dos
Date d'inscription : 17/02/2010

MessageSujet: Re: À la recherche du maître des secrets   Ven 5 Mar - 0:52

Ickar avait posé beaucoup de questions à la fois et il le savait, néanmoins, il lui fallait des réponses…

-Je cherche juste quelques petits renseignements … Rien de bien passionnant …

Ce n’était pas une réponse vraiment utile, bien trop vague à son goût. Lui au moins avait dit se qu’il cherchait, enfin tant pis, ce n’est pas ce qu’il y avait de plus important. La question précédente en revanche…

-Le maitre des secrets ? Je ne sais même pas de quoi tu …

Tiens donc… Toi tu viens de te souvenir de quelque chose… se dit-il, et il avait raison, assurément. Pendant peut être une seconde il la vit se figer, comme submergée par ses pensées, quels souvenirs enfouis sa conscience pouvait-elle bien avoir déterré ? Ickar la fixait, se demandant si elle pouvait bien avoir un ou deux renseignements à lui donner sur le maître. Elle reprit ses esprits et continuât…

-Comme tu peux t’en douter, j’ai entendu parler du maitre des secrets. Mais, je n’arrive plus à rappeler exactement se qu’il a fait. Et très franchement, qu’est-ce que je gagnerais à partager mes informations avec toi ? Tu es un être de je ne sais quelle race, tu vois clair dans mon jeu … Tu dis garder les secrets, mais quelle confiance pourrais-je avoir en toi ?

Voyant qu’elle venait de s’asseoir, il en fit de même, il se posa sur une chaise et mit ses pieds sur la table. Il réfléchit… Elle n’avait manifestement aucune information sur Harmantaro, dommage, les vagues souvenirs qu’elle possède ne lui servirait à rien et cela le frustrais…
Pensait-elle qu’il lui voulait du mal ? Non, en revanche elle n’avait absolument pas confiance en cet homme mystérieux aux allures de gentil garçon qui se tenait devant elle. C’était d’ailleurs une image bien loin de la réalité, tout ce à quoi il ressemblait, tout ce qu’il disait n’était qu’un rôle joué à la perfection, jamais elle ne pourrait imaginer ce qu’il était véritablement… Un métamorphe, un tueur né, incapable de ressentir le moindre sentiment humain, la moindre émotion, ne pensant à rien d’autre qu’à son objectif du moment…
Ce qu’il pouvait lui proposer pour gagner sa confiance ? Il pouvait faire toutes sortes de choses, un assassinat, un vol, une collecte d’informations… Nombreux étaient les domaines où il pouvait se rendre utile, en même temps, elle ne semblait pas pouvoir l’aider, devait il partir là tout de suite ? La laisser seule avec peut être de vagues mais réelles informations sur celui qu’il cherchait, c’était compliqué.

-A toi de choisir … Veux-tu de mon aide, ou non …

-Que pourrais-tu gagner à partager tes informations ? A supposer que tu en as je dirais que je peux gratuitement te proposer mes services, je ne te l’ai pas dit mais je suis assassin, je peux très bien tuer quelqu’un pour toi ou espionner quelqu’un, voler quelque chose… Si tu es ici c’est pour trouver des informations, peut être n’as-tu pas trouvé ce que tu cherchais ? Peut être puis-je t’aider ?

Soudain il à entendit des bruits de pas au loin, quelqu’un se dirigeait vers eux… Un homme, plutôt vieux, des cheveux et une barbe blanche, des lunettes sur le nez, leurs passa devant et leur jeta un regard vide, il était prit dans ses pensées. Soudain il s’arrêta et regarda Ickar d’un air sévère, que voulait-il ?

-Vous là! Vous n’êtes pas en train de lire, vous discutez. Et avec les pieds sur la table en plus ! Sortez immédiatement de ma bibliothèque avant que je ne me fâche et appelle les gardes !

Sans plus attendre, ils sortirent, n’ayant de toute façon plus aucune raison de rester à l’intérieur. Le matin était bien entamé, un soleil d’or brillait haut dans le ciel, une magnifique journée. Le ciel était d’un bleu clair, limpide et sans nuages, une légère brise tiède soufflait délicatement sur son visage, une douce sensation de chaleur l’envahissait, cela ne pouvait qu’annoncer une merveilleuse journée. La place commençait à accueillir le peuple de la cité de Fenrig, des humains insouciants. Cependant, parmi la foule, Ickar repérât un homme. C’était un métamorphe, et pas n’importe lequel, c’était un « ami » à lui qu’il avait envoyé dans une autre direction que la sienne à la recherche d’Harmantaro. Sa présence ici ne pouvait signifier qu’une chose, il avait une piste, peut être même avait-il retrouvé sa trace… Ickar se tourna vers la Lycane et lui dit :

-Excuse moi, je dois aller voir un ami, je reviens tout de suite.

Il vit que son semblable l’avait remarqué lui aussi, ils se dirigèrent tous deux l’un vers l’autre puis se rencontrèrent. Ickar n’eut pas le temps de parler, son interlocuteur l’ayant pris de cours.

-Ickar, ça y est, je l’ai trouvé !

-Incroyable, merci Akira je t’en dois bien une, comment as-tu fais ? Tu l’as trouvé à une vitesse plus qu’extraordinaire, c’est un exploit !

-J’ai eu un énorme coup de chance, je passais par un village au nord d’ici, il se trouve que lui aussi y était, je lui ai parlé de toi, il m’a dit que si tu le cherche il se dirige vers l’avant-poste des montagnes, rejoins le là-bas.

-J’y vais tout de suite, c’est une chance inespérée qui se présente, à moi de la saisir.

-Tu as raison, vas y donc moi je pense rester ici et chercher un peu de travail.

Ickar hocha la tête en signe d’approbation et se redirigea vers Chenoa, elle était toujours debout devant la bibliothèque à attendre… Il prit une voix douce et s'exprima le plus poliment du monde, cela l'exaspérait, il trouvait la politesse inutile, mais c’était la meilleure chose à faire pour ne pas la froisser et espérer la revoir dans le cadre d’un contrat, peut être…

-Et bien Chenoa, je suis désolé mais il semble que j’ai trouvé ce que je cherchais. Je te remercie tout de même de t’être adressé à moi, nous aurions put nous aider mutuellement… Sache que ma proposition de travail tient toujours, et, si un jour tu es intéressée, cherche moi, je devrais je pense me trouver dans les endroits où l’on est le plus susceptible de gagner de l’argent facilement, c'est comme tu veux… Sur ce, au revoir et bonne continuation !

Ickar tourna les talons et se dirigea vers la sorti de la ville, sa prochaine direction étant l’avant-poste des montagnes. Il sourit, la chance était de son côté. En y réfléchissant bien, il n’était pas étonnant qu’Akira ai trouvé Harmantaro par hasard, le maître des secrets, et lui le premier, était de ceux que l’on ne trouve pas, où avec beaucoup de chance, mais généralement ce sont eux qui nous trouves… Une chance n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chenoa
Croc d'Argent
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 27
Localisation : dans la Tanière
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: À la recherche du maître des secrets   Mar 9 Mar - 14:34

[HRP : et bien merci à toi pour ce RP ^^ dommage que se soit déjà finis, je commençais à peine à m'amuser ...)

-Que pourrais-tu gagner à partager tes informations ? A supposer que tu en as je dirais que je peux gratuitement te proposer mes services, je ne te l’ai pas dit mais je suis assassin, je peux très bien tuer quelqu’un pour toi ou espionner quelqu’un, voler quelque chose… Si tu es ici c’est pour trouver des informations, peut être n’as-tu pas trouvé ce que tu cherchais ? Peut être puis-je t’aider ?

Un assassin ? Qu'est-ce qu'il lui pondait là ? Elle avait entendu nombre de légende à leur compte, mais elle avait toujours pensé que les anciens disaient cela aux jeunes pour pas qu’ils s’éloignent de la Tanière. Elle n'y croyait pas du tout maintenant. Mais s'il était réellement un assassin, peut-être serait-il intéressant de ne pas le perdre de vue. Elle allait lui répondre lorsqu’un vieillard s’approcha d’eux les yeux dans le vague. Mais lorsqu’il passa devant eux, son regard forcit et il fronça les sourcils d’un air sévère. Chenoa se retint de sourire. C’était un humain, rien de plus, mais il leva un doigt et commença :


-Vous là! Vous n’êtes pas en train de lire, vous discutez. Et avec les pieds sur la table en plus ! Sortez immédiatement de ma bibliothèque avant que je ne me fâche et appelle les gardes !

Chenoa faillit répliquer qu’elle n’en avait que faire de ces gardes et qu’ils pouvaient très bien discuter dans cette bibliothèque (même si elle avait désapprouvé les pieds sur la table). Enfin, elle ne pouvait pas juger. Elle suivit donc Ickar dehors. Le soleil tapait sur la place de Fenrig, faisant ressortir le blanc du marbre. Chenoa dû s’abriter le regard pour regarder autour d’elle. Son compagnon du moment fit pareil mais il tomba sur quelqu’un qu’il connaissait apparemment, car il dit :


-Excuse moi, je dois aller voir un ami, je reviens tout de suite.

Il partit sans plus d’explication. Chenoa haussa les épaules. Elle n’aimait guère qu’on la plante là sans aucune considération pour elle, mais dans ce cas précis, elle avait d’autre chose à penser. Un Assassin … Elle le croyait qu'à moitié sur ses soi-disant aptitude d'assassinat. Mais s'il en était réellement un ... A bien regarder Ickar qui discutait avec son ami, elle se demanda comment c'était possible. Il avait l’air tout à fait normal pourtant, un humain ordinaire, un peu banal sur les bords, un peu naïf d’apparence … Qu’est-ce qui ne collait bon sang ? La louve retourna le problème dans tous les sens sans trouver d’explication.


… ai trouvé !
t’en dois bien une … exploit !
par un village au nord d’ici, … dirige vers l’avant-poste des montagnes …
… à moi de la saisir.
Tu as raison …

Oui, se n’était pas beau d’écouter les conversations des gens. Mais Chenoa avait les sens un peu plus développé que la moyenne et dans leur excitation d’avoir trouvé se qu’il cherchait, les deux zigotos ne se cachaient pas vraiment.
Ainsi, ils avaient trouvé se qu’ils cherchaient ? La lycane était curieuse. Mais oserait-elle pister un Assassin (sil en était réellement un !)pour trouve un soi-disant Maitre des Secrets ? Alors qu’elle ne savait pas du tout se que c’était ! Et puis, il y avait Kareena. Elle avait prévus de revenir près de l’endroit où elles s’étaient croisées ce soir même, comme depuis quelques nuits déjà. Ces compagnons se posaient beaucoup de question, mais elle les faisait taire par un froncement de sourcil ou un combat. Elle était crainte parmi les siens et pour une fois, cette position l’avantageait bien. Les lycans pensaient que c’était une de ces nouvelles lubies et que cela lui passerait. Peut-être, peut-être pas … Surtout si Kareena ne revenait pas ! Elle était persuadée que la vampire avait apprécié sa compagnie pourtant ! Et elle n’avait strictement rien trouvé d’utile à la bibliothèque. Elle souffla mais Ickar interrompit ces réflexions maussades en revenant vers elle :


-Et bien Chenoa, je suis désolé mais il semble que j’ai trouvé ce que je cherchais. Je te remercie tout de même de t’être adressé à moi, nous aurions put nous aider mutuellement… Sache que ma proposition de travail tient toujours, et, si un jour tu es intéressée, cherche moi, je devrais je pense me trouver dans les endroits où l’on est le plus susceptible de gagner de l’argent facilement, c'est comme tu veux… Sur ce, au revoir et bonne continuation !


-Merci Ickar … Bonne traque, je ne doute pas que tu trouve se que tu cherches …

Elle sourit légèrement et il tourna les talons, disparaissant dans les dédales des rues. Comme elle avait été plus ou moins mise à la porte de la Grande Bibliothèque, elle se décida à partir de Fenrig. Il lui fallait revenir à la Tanière pour se reposer un peu en vue de son voyage dans la forêt d’Imbolt … Elle se mit en route, ressassant sa rencontre avec l’étrange Assassin …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À la recherche du maître des secrets   

Revenir en haut Aller en bas
 
À la recherche du maître des secrets
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cendres d'Alésia :: Grande Bibliothèque-
Sauter vers: