Les Cendres d'Alésia

Découvrez un Royaume dévasté par la guerre où s'affrontent nombre de créatures fantastiques et sanguinaires. Créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de chaos...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Adélina Trèfle du Mont.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adelina Trèfle du Mont
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Les Plaines d'Alésia
Date d'inscription : 17/01/2010

MessageSujet: Adélina Trèfle du Mont.   Dim 17 Jan - 4:09

Nom : Trèfle du Mont

Prénom : Adélina

Surnom : "Trèfle" ou "Reine de Trèfle" d'où le dérivé" Reine de Fenrig" , "Tueuse de montagne".

Âge : 19ans

Présentation physique : Oh elle n'est pas bien grande, Oh elle n'est pas bien grosse, Oh la bêtise que vous faites si vous osez lui dire que ce n'est qu'une enfant ! Ne vous laissez pas abuser par l'apparence de jouvencelle de la jeune femme. S'il est vrai que son âge est encore à celui des poupées (ou presque ^.^), ce qui est dans la tête et sous la peau de cette gamine à plus de volonté et de force que le plus grognon des nains ! Il ne faut pas croire qu'un muscle qui n'est pas rond n'est pas puissant. Exemple s'il en est, la main froide sous laquelle ploient les bras de fer, une main glaciale pour un mental enflammé. Au regard elle n'est pourtant pas désagréable à regarder, fine demoiselle à la démarche légère et gracieuse, elle fait parfaitement figure de Haut gradé dans des vêtements de cérémonie.. si seulement elle en portait plus souvent ! Parce qu'il n'est pas du tempérament de la jeune fille de faire dans la fioriture elle n'aime ni les dentelles, ni les froufrous et encore moins les belles manières. Son corps n'est pas inharmonieux mais elle n'en joue pas, ne met pas en avant la finesse de ses muscles d'acier ni la courbe d'une poitrine qui restera noyée sous des vêtements souvent masculins. Dans un monde soumis à la guerre cette demoiselle semble bien ridicule.. cependant un seul regard du Trèfle sur un champ de bataille vous fera changer d'avis. Pour les plus fou qui iront croiser le fer avec elle, jamais le Souffle ne leur reviendront.
Que peu de marque sur son corps, les traces de ses premiers entrainements, de ses premières victoires.. car on ne connait aucun être vivant à s'être vanté d'avoir pu ne serait ce qu'entailler la peau pâle du Trèfle. Pour sa force dévastatrice le peuple lui donna le nom de "Tueuse de montagne", pour ceux qui la suivent en bataille elle est le Trèfle de Fenrig, pour ceux qui reconnaissent en elle la force d'une meneuse elle est "Reine de Fenrig", sans pour autant que cela engendre une idée de royauté ou de tyrannie. Des surnoms qui font rire celle qui préfère cependant qu'on la nomme par son nom ou à la limite "Trèfle". Cependant, personne ne se risque plus à l'appeler par son prénom, il semblerait même que plus personne ne le connaisse.

Caractère : La lame n'est rien sans sa la main qui la tient, et cette main n'est rien sans l'esprit qui la guide. Si son bras est puissant ce qu'il y a dans la tête de la demoiselle est plus féroce encore. Le tigre serait chaton, le dragon papillon face à la rage de vivre, à cette volonté quasi folle furieuse de se battre. Mais elle ne se bat pas simplement pour le plaisir, bien qu'elle soit joyeuse de s'entrainer, de sentir son corps réagir promptement, cela ne serait qu'inutile hypocrisie si sa force ne servait pas un but. Il n'est pas de désir de conquête, pas de désir de destruction ni de mort dans ses mains qui ont pourtant retirées tant de vie, si elle est devenue si puissante et si crainte, c'est qu'il est visible dans toutes ses décisions, dans tous ses idéaux, qu'elle n'a qu'une tâche, celle de protéger son peuple. Contre vents et marées, contre démons et chaos elle ne laissera pas ceux qu'elle à sous sa protection sombrer. Jamais la forteresse ne faiblira tant que son peuple la soutiendra, tant qu'elle saura qu'il reste ne serait ce qu'une vie qui compte sur elle. Aucune faille dans son esprit comme dans sa garde tant que le soutient d'autrui fera son moral. Mais que ce passerait il si tous se détournaient d'elle ? La forteresse s'effondrerait certes mais.. s'écarterait elle ou engloutirait elle toute vie sous son poids ?
L'heure n'est pas à cela. En tant de guerre, le peuple à besoin de sauveurs, et cette jeune fille qui défait les hommes les plus forts comme des nourrissons fait partie de ces figures d'exceptions dont s'emparent le peuple. Et quand cette enfant à peine sortie de l'adolescence manifeste un esprit tactique affuté et une volonté sans faille, rien n'est plus bienvenue. C'est cela qui à fait son ascension vers le plus haut grade. La jeune fille ne cherche pas la solitude, elle veut s'entourer, parce qu'elle connait son caractère de tête brûlée elle à fait des efforts sur elle même pour devenir adepte de la tactique mais elle à besoin des autres membres de l'armée. Elle demande souvent avis à ceux qui l'entour, respectueuse envers tous, de ceux qui occupent des places aussi hautes qu'elle jusqu'au paysan le plus pauvre qu'elle couve du regard et aide de ses bras. Ce respect n'occulte pas son esprit, si l'Archevêque venait à prendre une décision qui abîme le peuple elle ouvrira grand la bouche et personne ne pourra la faire taire. Franche et légèrement grande gueule, elle à du mal avec les bonnes manières et préfère une poignée de main ferme à une grand discours. Elle s'endort d'ailleurs facilement au discours.. Les longues phrases qu'elles soient belles si elles veulent, ne la touchent pas le moins du monde, peu sensible à la poésie tout comme aux usages d'une certaine noblesse.. Personne n'a encore essayé de la séduire ou si c'est le cas elle ne s'en est pas rendu compte, si quelqu'un se montre trop mielleux avec elle il finit le menton dans le sable sans même qu'Adélicia ne s'en rende compte. Imperméable à la flatterie elle ne voit de beauté que dans l'ardeur qu'un être met à accomplir son travail. Généreuse elle aidera sans limite mais légèrement "rentre dedans" elle n'est pas connu pour être très tendre ou délicate, c'est aussi une image qu'elle entretient, le peuple n'a pas besoin d'une femme douce et tendre en chef de l'Armée. Dans l'intimité elle se montre plus réfléchie et tempérée.. du moins cela ne dure jamais très longtemps, l'énergie indomptable qui habite le Trèfle est un feu qui ne s'éteindra jamais.

Histoire :

"Bride de cheval ne va pas à l'âne."


Ca tombe bien je n'en voulais pas de ta bride.


Deux yeux d'ébène tombent sur le visage d'une jeune fille à peine plus haute que la chaise sur laquelle elle est assise, ses yeux d'or traversés d'éclairs indomptables. L'homme sourit à la réponse de sa fille mais c'est un air sévère qui s'affiche sur son visage.

Ne répond pas ainsi, Adélina.


Les cheveux blonds de la fillette semblent vouloir se hérisser sur son crâne et ses ongles se transformer en griffes mais une main lourde se pose sur sa tête.


Que le lion pardonne au chaton.


Le regard furieux de la gamine se lève et incendie celui qui vient d'entrer dans la salle à manger et ose ainsi la réduire au rang de chaton. Chassant d'un geste brutal la main sur sa tête, elle lève ses babines sur ses crocs :


Je suis pas un chaton ! J'ai cinq ans maintenant et je suis aussi forte que toi grand frère !


Vraiment ?


Un sourcil se lève sur le visage calme d'un jeune homme aux cheveux moins clairs que sa soeur mais au visage sensiblement semblable, il s'incline respectueusement face à l'homme aux cheveux grisonnants qui regarde la scène avec un ennui feint. Ces deux là on le même sourire, ces deux là se comprennent, ces deux là.. ce qu'ils peuvent l'énerver ! Le jeune homme prend place à la droite de son père et tend son bras vers la jeune fille qui rumine en face de lui.

Si tu réussis à me faire toucher la nappe de cette main alors j'admettrais que tu es plus forte que moi et que tu mérites qu'on ne t'appelle plus chaton.


L'air toujours calme et le ton d'une voix sans aucune faille, le bras tendu au dessus de la table, le jeune homme ne semble rien craindre alors que cette position est des moins appropriée pour un bras de fer. Sûr de sa rapide victoire, la fillette lance sa main vers celle du jeune homme et appuie de toutes ses forces, de tout son poids et la révélation est là.. ! Il ne tremble même pas ! Le bras pointé vers elle tient fermement à quelques centimètres de la table, inébranlable pont de fer. Un grognement de rage s'élève alors qu'une main calleuse et paisible se dresse, paume vers ces deux enfants, le Grand Maître interrompt le duel. Chacun comprend qu'il est temps de dîner et la fillette se retire perdante de son premier affrontement, se rassoit presque sagement et c'est sans un mot qu'elle attendra les plats portés par les servants de la maison. Elle ne les voyaient qu'à peine, ils étaient comme les objets de la maison, là depuis toujours, toujours les mêmes, ils servaient et disparaissaient, elle ne savait pas même où ils vivaient, qu'importe après tout.


Puisque tu as perdue tu dois accomplir une tâche.


Soudain le minois boudeur penché sur son assiette redresse la tête, qu'est ce que voulait dire son frère ? Accomplir une tâche ? Parce qu'elle avait perdue ? Était ce ainsi qu'il traitait ses ennemis sur le champs de bataille ? Les perdants devaient obéissance ? Curieuse de savoir ce que son frère pourrait lui assigner comme tâche la fillette inclina la tête et sans sentir le regard de son père sur elle, elle écouta l'ordre que lui donna ce frère si étrange.

Tu iras aider les cuisinières à laver la vaisselle.


QUOI !!


N'importe quoi ! Pourquoi irait elle laver ?! Ce n'était pas à elle de faire ca ! Et puis elle n'avait jamais rien laver, s'il y avait des gens pour ca alors qu'ils le fassent, elle ca ne l'intéressait pas ! Le regard calme de son frère, son sourire amusé, ses idées tirées par les cheveux, tout en lui agaçait la jeune fille mais elle savait qu'elle ne pouvait pas protester, car si son frère avait l'air d'être toujours léger et joyeux il n'était pas du genre à dire deux fois la même chose et encore moins à changer d'avis parce que cela ne convenait pas à la demoiselle. Alors il fallait qu'elle accepte la punition, puisque cela devait bien être une punition ! Quoi d'autre qu'une punition ?! Elle s'enfonça dans son siège et ne dit plus mot du repas, entêtée et muette elle se rendit à la cuisine les sourcils froncés. Les yeux fixés sur ses pas trainants elle finit par se cogner le front contre quelqu'un. Perché sur un tabouret devant les grands lavabos de la cuisine un garçon à peine plus vieux qu'elle faillit s'étaler par terre. Par un geste bienheureux il réussit à se rattraper à une bassine qui lui permit de se redresser mais qui elle tomba et se renversa sur la tête blonde de la petite princesse.


Oh.. pa..pardon !


La fillette releva le bord de la bassine et fusilla du regard le jeune garçon.


Hé c'est bon ! Elle était même pas pleine alors m'envoie pas des yeux com'ça !


Surprise qu'on lui tienne tête, la fillette à moitié trempée ouvrit la bouche avant de savoir quoi dire ce qui lui valut de ne pouvoir rien dire du tout. Déjà le garçon lui agrippait le bras et la faisait monter sur le tabouret de bois, attrapant la bassine et la reposant à sa place il lui mit les mains dans l'eau sale et lui donna de la vaisselle.

Tient prend ça et fais pas comme si t'étais la fille du Grand Maître hein, ici on est tous à la même enseigne !


Deux sourcils se levèrent sur le visage de la demoiselle qui venait de comprendre qu'ici elle n'avait pas droit à son nom, que le garçon ne savait pas qui elle était et qu'il la prenait surement pour une petite main comme lui.. Elle allait lui apprendre comment on se comporte avec la fille du Grand Maître !


A quoi tu penses ?


Le regard d'or rencontra le bleu d'un ciel sans ombrage sous les cheveux noirs de celui qui lui tendait une assiette sale et le visage crispé dans sa simili royauté Adélina sembla comprendre quelque chose. Les traits de son visage se détendirent alors qu'un léger sourire étirait ses lèvres, elle se détourna sans un mot et se mit à frotter, imitant les gestes du garçon.


Ce fut sa première défaite face à son frère et quelque part.. ce n'était pas plus mal.


Quatre ans plus tard elle perdait toujours aux défis de son frère, défis qu'elle cherchait et qui à chaque fois se finissaient par de nouvelles tâches. C'est ainsi quand quatre années elle devint une habituée des servants, ainsi qu'elle finit par prendre plaisir à faire le travail avec eux, à les aider. Les tâches devenaient jeux et occasions d'aller rejoindre cette étrange famille. Et puis les tâches furent vite supplanter par le désir de venir en aide à ces gens qui faisaient tout chez elle quand elle ne faisait rien chez eux, quatre ans plus tard.. elle entrait pour la première fois chez son ami du premier jour. Il s'appelait Damaïn et s'il finit bien par apprendre qu'elle était la fille du Grand Maitre il ne changea pas de comportement envers elle, ce qui, finalement, ne dérangeait plus la jeune fille. Elle n'était pas encore en âge de tout comprendre de ce qui l'entourait mais déjà son avis sur les choses avait radicalement changé, elle n'était plus fille de château, ses bras s'étaient endurcis par les tâches de plus en plus ardues qu'on lui ordonnait à ses défaites, sa vision du monde s'était élargit au fur et à mesure qu'elle était envoyée plus loin dans la ville, chez ceux qui travaillaient chez elle et que son percepteur lui apprenait ce qu'était le monde au delà des murs d'enceintes. Et oui.. bizarrement, ces gens qu'elle ne voyait pas à cinq ans, à neuf elle les aimait et faisait tout son possible pour les aider dans leurs propres tâches. La vie n'avait rien à voir désormais avec ses premières années.

Et puis.. on en vint aux armes.

Son frère avait décidé de changer les défis, à partir de ce jour ils se firent épées en main. A ses sept ans elle tenait le pommeau d'une arme faite pour trancher et qui.. ne labourait que le sol. Il n'y eut pas de bâton, comme il n'y eut pas d'entraînement officiel. Cela n'était que des défis après tout.. Mais à neuf ans, elle savait désormais soulever une épée d'homme et échanger des coups avec son frère, elle ne perdait plus aussi facilement, sa soif de victoire faisait durcir ses muscles et quand bien même elle perdait elle ne lâchait pas son épée, s'entraînant seule pour pouvoir au prochain défis montrer à son frère qu'elle n'était plus une enfant.

Deux mois après l'anniversaire de ses dix ans son frère lui assigna comme défis de battre son père à l'épée. C'était à la fois ridicule et fou, battre le Maître des armées à l'épée ! Qu'est ce que voulait donc son frère ? Cependant elle alla trouver son père et sans courber l'échine un seul instant lui demanda de bien vouloir la combattre, étrangement son père ne parut pas surprit et lui répondit sans la moindre marque de compassion que si elle voulait l'affronter il lui faudrait battre tous les chevaliers de fer se trouvant en ce moment à Fenrig. Et ceux dans un délais de trois ans, si elle réussissait alors à ses treize ans elle pourrait l'affronter.

C'est un peu dépitée par cette réponse que la jeune fille raconta son étrange histoire à son compagnon de toujours, Damaïn.


Quand même.. ils exagèrent pas un peu ? Ce n'est qu'un jeu à la base non ?


Tss, tu n'y crois pas toi même. Ça se voit bien moi j'dis ce qu'ils veulent faire !


Les mots du garçon réveillèrent quelque peu Adélina de son dépits, il savait ? Lui ? Le fils de la ferme à cochons ? Pas étonnant. Il avait toujours été plus doué qu'elle pour comprendre ce qui pouvait se passer dans la tête des gens, il faudrait qu'elle lui demande de lui apprendre, cette capacité lui serait d'une grande aide pour décrypter les agissements de son frère !

Toi qui sais tout, Oh grand manitou des cochons de Fenrig, dis à la pauvre chasseuse de défis que je suis ce qui se trame dans les têtes d'épingles de sa famille !

Tss, c'est clair pourtant. T'as vraiment plus la tête dans la boue que mes cochons !

Le garçon leva les paumes de ses mains devant son visage pour se protéger du regard que la jeune fille lui lançait face à cette insulte mais déjà elle souriait de ses pitreries et il en profita pour pousser un peu plus loin sa soif de fusillade.

Ah tu sais que tu es jolie quand tu souris ?


Pour le coup ca ne manqua pas, la jeune fille lança ses griffes à l'assaut de cet impertinent.


Je te ferais taire ! A force de fréquenter tes cochons tu en prend les manières !


Si tout cela finit plutôt bien et que Damaïn fut presque indemne à quelques griffures près, Adélina ne réussit pas à lui arracher sa réponse, qu'est ce qui était si évident ? Pourquoi lui imposer une épreuve aussi ardue ?



C'est en affrontant le premier chevalier de fer que lui présenta son frère que la jeune fille se rendit compte qu'une première évidence lui avait échappée.


Trois coups à la porte des près,
et tout s'envolent, certitudes,
toutes vêtues de papiers,
trois coups seront rudes.


Trois coups.. c'est tout ce qu'il y eut. Tout ce qu'il y eut avant que son frère n'arrête le combat. Il n'y avait plus lieu de combattre d'ailleurs puisqu'une lame était à terre. Le bras désarmé par trois coups d'une force sans commune mesure avec quelque chose d'humainement possible.. pas pour une fillette à peine femme. Le bras ballant par la rapidité et la force brute données par trois fois d'un bras qui ne faisait pas le tiers du sien, le chevalier de fer regardait la fillette qui tenait à deux mains son épée de roturier et qui semblait aussi surprise que lui de la tournure des choses. Un souffle mué en râle monta à la gorge de l'homme qui par sa noblesse ne pouvait pas admettre qu'une enfant l'ait battue et reprit immédiatement son arme pour charger, cette fois il l'aurait battue c'était certain.. il l'aurait mise à terre en un seul coup si.. il en avait eut le temps. Le bras de son frère s'était tendu et l'homme ne put avancer plus vers la soeur encore hébétée.

Que c'était il passé ? Bien-sur qu'elle avait mit toute sa force et sa volonté de vaincre dans ses trois coups, bien-sur qu'elle savait que c'était avec la surprise qu'elle aurait une chance d'infliger un peu de dégât à ce chevalier qu'elle ne pourrait en aucun cas battre. Elle savait qu'il lui était impossible de rivaliser avec un chevalier de fer, ils étaient bien trop puissants pour elle et puis ils avaient l'expérience du combat.. Alors.. Que c'était il passé ?


Ce combat est finit, chevalier vous avez été vaincu par Adélina Trèfle du Mont, aucune de vos remarques ou de vos colères ne saurait changer ce fait alors économisez votre souffle et réfléchissez donc à ce qui fait de vous un chevalier de fer !


L'homme ne broncha pas et Adélina se rendit compte à quel point son frère était respecté et écouté. Le chevalier s'en alla, crispé de s'être fait désarmer par une gamine mais avec la certitude qu'il n'avait rien à dire face à cela. Le fils du Grand Maître se pencha alors vers sa soeur et lui expliqua.

Tu as vaincu parce que ce chevalier était faible. Il croyait sa victoire acquise et ne s'est pas méfié de toi, de plus cela fait un certain temps que je le vois plus se pavaner auprès des dames que s'entrainer. Cependant, ce sera le seul que tu battras ainsi et ce sera la première et dernière fois. Mais si ce chevalier était faible, il reste un chevalier et ce n'est pas dans l'ordre normal des choses qu'une enfant batte en trois coups un chevalier.. je l'ai su à notre premier défis, tu es bien plus forte que moi, Adélina.


La jeune fille avait écoutée avec attention mais cette dernière phrase fit un tel ravage dans son ventre et dans sa tête qu'elle ne put que regarder son frère avec les yeux d'une chouette. Elle ? Plus forte que son frère ? Mais que voulait il dire ? Il l'avait toujours battu, jamais elle n'avait vu son bras trembler sous ses coups et là il.. S'en était trop pour la jeune fille ! Il fallait qu'il s'explique cette fois ! Pas question qu'il s'en tire avec une phrase aussi étrange ! Aussi.. improbable ! Aussi idiote !

Mais qu'est ce qu..


Une main sur sa tête venait de l'interrompre et ses yeux d'or ne purent que contempler le visage calme et souriant de son énigmatique frère avant que la voix en ébullition de Damïan ne vienne la réveiller.


OUAAAAWW !! Tu as fait mordre la poussière à ce gros lard ! Y a pas à dire t'es une sacrée bestiole toi ! Va falloir que je fasse attention à pas trop t'asticoter hein !

Mais Adelina ne lui répondit pas. Il y avait quelque chose qui n'allait pas dans le tableau.. sur le masque souriant de son frère elle avait vu une faille.



...


Deux jours plus tard son frère faisait d'elle son apprentis. Finit les défis, finit sa joyeuse petite vie avec les gens de la ville, son frère l'assigna à la salle d'entrainement et chaque jour où le soleil se leva sur les terres de fer elle tint une épée et se battit contre son frère. Elle apprit à le craindre et à le respecter comme un soldat face à son général. Il n'était plus question qu'il lui fasse de cadeau désormais, il ne l'épargna d'aucun coup, d'aucune blessure, lui répétant à chaque leçon que si elle ne pouvait échapper à ses coups alors elle ne serait jamais capable de survivre. Doucement elle apprit à mesurer sa force, à comprendre le sens des mots de son frère. Capable de survivre.. allait il l'envoyer sur les champs de bataille ?

La jeune fille apprenait vite, bien plus vite qu'un simple apprentis et si son maître était le plus dur qu'elle connaisse il était aussi le plus respectable qu'elle puisse avoir. Elle ne vit plus que rarement Damaïn avec qui elle aimait toujours autant faire les 400 coups, cela était devenu si rare.. A treize ans elle n'avait pas rencontrer d'autres chevaliers de fer et le délais laissé par son père était écoulé, sous les recommandations de son frère elle alla donc le trouver et lui demanda qu'elle était sa tâche à accomplir pour avoir échouée à ce défis.

Dans deux jours, tu m'accompagneras.


A l'énoncé de cette tâche Adélina ne trouva rien à redire.. cela n'avait rien de trop sévère pour une fois.. mais quand elle rapporta les mots du Grand Maître à son frère, ce dernier sembla choqué et le regard assombrit par un sombre nuage, il s'en alla immédiatement, plantant là sa soeur qui décidément ne comprenait rien à ce qui pouvait se tramer dans les têtes de ces deux là.



C'est pas possible d'être aussi bête !
Sous le regard glacé de la jeune fille, Damaïn modéra ses paroles et reprit plus calmement, Non mais franchement qu'est ce que tu as apprit en deux ans ? Dans deux jours les troupes humaines s'en vont faire mordre la poussière à ses fourbes d'Orcs qui assaillent la frontière Est.

Les Orcs.. Adélina les avaient complétement oubliés, il était vrai que ces derniers mois un groupe de ces êtres avait commencé à semer la zizanie chez les fermiers à l'Est de la ville. Ces créatures ne leurs avaient jamais ouvertement cherché querelle et un messager avait vite été envoyé au près du chef Orc, qui avait démentit toute attaque et s'était défait de tout agissement de cette petite horde. Il ne proposa pas son aide, orcs ou pas, ce n'était pas son affaire. Aussi les humains devraient ils se débrouiller seuls mais personne ne s'attendait à recevoir l'appui d'un Orc de toute manière.

Le sang d'une Lune étourdie,
sur les draps de sa fille laisse
s'éveiller la mortelle insomnie.
A la lueur du Trèfle, les larmes naissent.



Le Trèfle ne peut vous recevoir.


Damaïn fronce les sourcils, ce n'était pas dans les habitudes d'Adélina de s'enfermer dans ses appartements et moins encore de mettre des hommes à sa porte. Quelque chose n'allait pas. Cela faisait trois jours qu'elle était rentrée de la mission chez les fermiers de l'Est et elle n'avait pas donnée de nouvelle, elle qui venait toujours lui raconter.. Elle était soudain devenue muette et renfermée, que s'était il passé ?

Adélina..



...

Les perles de sang voltigent, laissent un sillon carmin sur les joues halées d'une adolescente qui danse, les pas léger, le regard sûr et la main ferme, les gobelins tombent en cadavres de chiffons autour d'une gamine couverte de sang sans qu'aucune égratignure ne s'ouvre sur son corps. Cela fait deux ans maintenant que son premier combat contre les Orcs est terminé, que les premiers cadavres sont presque oubliés. Aujourd'hui cela fait trois mois que sont maître d'arme n'est plus sont maître, six jours qu'elle a eut quinze ans et jamais ses yeux n'ont été si brillants. Cela fait pourtant deux ans.. les larmes auraient du s'apaiser. Il y a deux ans.. quand son frère avait disparut.

Une main se pose sur son épaule, le regard chaleureux d'un chevalier de fer la rappel à l'ordre, le combat est terminé. Seule au milieu de cet amas de cadavre, elle jette un rapide coup d'oeil sur le champ, les créatures avaient disparues, peu d'hommes étaient tombés. C'était satisfaisant.. normalement. Mais les sourcils froncés de la jeune femme font s'écarter le chevalier. Sans un mot, le souffle encore court de son récent combat elle s'en va chercher ceux qui sont mort pour Fenrig et sans que sa silhouette ne la trahisse, elle hisse un corps sur son épaule. Cela se passe toujours ainsi, depuis deux ans, elle est toujours la première à ramener les corps à leurs familles. Les hommes la laissent faire, ils savent que cela ne sert à rien de lui dire qu'ils auront le temps plus tard, qu'ils doivent se reposer. Depuis la disparition de son frère, le caractère de la jeune fille à eut le temps de s'endurcir et plus que jamais, les hommes et femmes de l'armée la respectent. Elle qui ne se tient qu'en tant que soldat auprès d'eux, fille du Grand Maître mais laborieuse guerrière. Elle donne l'exemple et c'est bientôt toute l'escouade envoyée pour terrasser les gobelins qui portent leurs camarades vers.. leurs maisons.


" On dit que c'est parce qu'elle n'a pas retrouvée le corps de son frère.. "

" Chut la voila. "

Mais Adélina ne prête pas attention aux rumeurs, elle va porter l'homme sur son dos à la femme qui pleure en silence, la sert dans ses bras et s'écarte de la veuve pour chercher un autre mari, un autre père, un autre.. frère. C'est les épaules solides et le menton haut pourtant qu'elle s'avance dans les rues de Fenrig, couverte de sang elle croise Damaïn mais s'ils s'adressent un regard, pas une parole, pas un mot ne sera prononcé.. Et celle que l'on connait désormais sous le nom de tueuse de montagne s'éloigne en silence. Que c'est il passé ? Rien en fait, du moins c'est ce que pense Adélina.. qui préfère ne pas trop se demander pourquoi elle n'a jamais pu retrouver le lien qui l'unissait à Damaïn, depuis deux ans les choses s'étaient compliquées sans qu'elle en sache trop la cause. Qu'importe sa vie privée, elle n'avait plus droit aux 400 coups maintenant, son frère n'était plus, elle devait remplir son rôle.

De là à dire que les chevaliers de fer sont de tendres moutons qui sans hésitation on acceptés la présence d'une gamine sans expérience à leur côté... Si le Grand Maître avait placé sa fille entre les mains d'un maître d'arme et que deux années plus tard elle faisait partit des chevaliers de Fer ce n'était pas pour autant que tous la respectait en tant que combattante. Ce qui donna l'occasion au peuple de voir nombre de combat entre la jeune fille et les chevaliers qui s'osaient à lui dire ce qu'ils pensaient de son jeune âge. Tous eurent les côtes brisées. Et si elle ne les battus pas toujours du premier coup ce fut bien les seuls combats durant lesquels elle fut blessée. Endurcit par la disparition de son frère et par la vie entière, sa peau semblait être fait du même marbre que Fenrig. Quatre années passèrent encore avant que tous connaissent la valeur de la jeune guerrière, elle était la meilleur stratège du château et la plus habile au maniement des armes quel qu'elles soient, la plus forte des guerriers du pays de Fer, même les nains envoyèrent des guerriers tester la jeune fille et sous terre, le peuple barbus apprécia vite la franchise et la force brute de celle qui devait devenir le plus talentueux des protecteurs des humains.



Au cœur la force mue tout
en or, sur les tombeaux
les larmes mêmes avouent
n'être qu'ombres sur le tableau.


Cinq semaines s'écoulèrent avant que la nouvelle ne s'étende sur le pays en une trainée de poudre d'or.. le Grand Maître avait décidé de son successeur. Tous attendirent avec fièvre la majestueuse cérémonie qui allait faire entrer le nom du nouveau maître des armés dans l'histoire de l'humanité. Le Grand Maître s'avança, de blanc et d'argent vêtu, aux couleurs de Fenrig. Puis Adélina fit son apparition, vêtue aux mêmes couleurs que son père elle avait quelque chose de ces statues d'or, digne et rayonnante, à la hauteur de son père et le visage plus solennel que jamais elle s'inclina devant la foule. Une foule qui marqua un temps d'arrêt devant l'apparition de cette enfant que tous ici connaissait comme étant la "jeune fille aux milles tâches", celle qui les aidaient quand la mousson venait, celle qui faisait les plus improbables démonstrations de forces quand leurs machines s'embourbaient, celle qui faisait preuve de discernement dans les embrouilles des ménagères.. la petite fille qui faisait la vaisselle et donnait à sourire à tout ceux qu'elle rencontrait. Mais devant les visages de fer elle était la plus puissante des guerriers, celle qui à elle seule pouvait mettre en déroute une horde d'Orc.. Cela faisait longtemps maintenant, mais ceux qui étaient là il y a six ans, là où pour la première fois.. Adélina Trèfle du Mont avait montrée qu'elle était Trèfle de Fenrig et futur Grand Maître, ne pouvaient oublier, tout en se taisant sur ce qui c'était passé ce jour là..

Des mains d'un enfant devant lequel Adélina mit genoux à terre, la couronne de fer fut posée sur la tête du nouveau Grand Maître.

Une couronne de fer symbole de l'alliance entre hommes et nains, sans aucune valeur monétaire. Une couronne sans royauté et une reine qui s'incline devant l'enfant en signe d'éternel devoir de protection envers son peuple. Une foule qui hurle à la gloire de son bras armé. Et sous le regard d'or d'une femme qui soudain porte le poids d'une race sur ses épaules, chacun acclame, chacun sourit, chacun semble savoir.. que tant que l'or coulera des yeux du Trèfle, rien ne pourra jamais faiblir en leurs coeurs.




Sous l'or d'un soir infini,
la reine fait un vœux..




Information(s) importante(s) : La couronne de fer n'est portée par qu'à l'occasion de cérémonie très importante. Ce qui se passa le jour où le frère d'Adélina disparut est Tabou et personne ne parlera. Quelques rumeurs rapportent que son frère à trahit Fenrig et est partit en la blessant gravement, d'autres disent qu'elle à réussit à invoquer un pouvoir de Grand Maître pour sauver son frère mais que cela n'aurait pas été suffisant.. De ces bonnes paroles de ménagères on ne connait aucune véracité.

Rang souhaité : Grand Maître

Disponibilités pour poster : Le week end en priorité mais je passe souvent le soir ou dans l'après midi.

Comment avez-vous connu les Cendres d'Alésia ? Par un top site. Very Happy

EDIT : Relecture terminée, il doit bien rester une foule de fautes et je vous prie de m'en excuser je ne suis pas très douée en orthographe ni en conjugaison, ni en grammaire, merci de votre compréhension ^.^''


Dernière édition par Adelina Trèfle du Mont le Dim 31 Jan - 14:55, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trauma-Nakan Strix
Archange Sombre ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Adélina Trèfle du Mont.   Dim 17 Jan - 13:27

Un grand bienvenue à toi Reine de Trèfle Smile

Honnêtement, lorsque j'ai vu ton profil et le rang demandé, j'ai pris peur.
Mais après avoir lu caractère et description physique, et après avoir vu ton niveau d'écriture, je trouve que tu te défends plus que bien et que finalement, tu proposes un type de Grand Maître très intéressant auquel nous n'avions absolument pas pensé.
J'attends donc ton histoire avec impatience !

Par contre, trois petites choses :
- Le smiley dans ta description physique est a enlever.
- Ton âge... Il ne pose pas de problème que tu sois très jeune, mais il faut que tu sois majeure. Donc augmente ton âge d'au moins un an s'il te plait ! Et encore, cela voudrait dire que tu viens à peine de sortir de tes classes et que tu n'as encore rien eu le temps de prouver au peuple ; donc 20 ans serait mieux même si c'est toujours un peu limite. Prends-en compte dans ton histoire ^^
- Ah oui, ton avatar me semble un chouille trop grand par rapport aux limites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelina Trèfle du Mont
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Les Plaines d'Alésia
Date d'inscription : 17/01/2010

MessageSujet: Re: Adélina Trèfle du Mont.   Dim 17 Jan - 14:46

Merci de votre accueil,

et surtout, merci de votre honnêteté, c'est une qualité que j'apprécie beaucoup, je comprend bien la peur que je peux inspirer en voulant mettre une gamine à la "tête" des humains. Mais c'est un défi que je voudrais relever.

J'ai immédiatement fait les changements demandés, sauf un sur lequel j'ai entamé une sorte de compromis dérisoire.. Cela viendra surement à changer. Du moins j'ai besoin de plus d'information pour pouvoir commencer à justifier l'âge du Grand Maitre, je pense pourtant avoir lu tout ce qu'il y avait à lire mais je n'ai vu nul part que les années d'apprentissages allait jusqu'à la majorité ? De plus faut il obligatoirement passer par cet apprentissage ? Et une petites dernières, les "apprentis" ne peuvent ils pas aller sur le champ de bataille ?

Voila si ces informations sont déjà notées quelques part alors je vous autorise à me blâmer et vous prie de m'excuser. ^.^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trauma-Nakan Strix
Archange Sombre ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Adélina Trèfle du Mont.   Dim 17 Jan - 17:34

Merci pour les changements Wink
Ah par contre je viens de voir quelque chose, tu as mis dans ta description physique
Citation :
cette gamine à plus de volonté et de force que le plus Paladin des elfes
C'est une petite erreur, mais il n'y a pas de Paladin Elfe !

Donc pour tes questions : tu as raison il n'est écrit nulle part que l'apprentissage va jusqu'à la majorité ; mais on ne devient pas un grand guerrier sans de longues années d'entraînement ^^ Donc tu peux ne pas avoir suivi d'entraînement "régulier", mais alors tu aurais sauté le rang d'élite, que ce soit celui de Paladin ou de Chevalier de Fer ; le problème c'est que cela voudrait dire que l'ancien Grand Maître t'aurait repérée en dehors des classes militaires, puisque, comme dit dans l'épilogue
Citation :
Un partage des pouvoirs entre les trois grands héros qui les avaient guidés jusqu'ici. A leur mort, ils devraient nommer leurs successeurs respectifs, qui seraient à leur tour les gardiens de l'humanité ; si le peuple les acceptait.
A moins que tu n'en sois la fille (ce qui est tout à fait possible) il parait très peu probable que tu aies pu ne pas suivre l'entraînement de tous les militaires de Fenrig.
Pour répondre à ta dernière question, les apprentis peuvent aller au combat si leur maître accepte ou non ; donc cela dépend du joueur.

Voilà, j'espère t'avoir bien répondu, et si tu as d'autres questions n'hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelina Trèfle du Mont
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Les Plaines d'Alésia
Date d'inscription : 17/01/2010

MessageSujet: Re: Adélina Trèfle du Mont.   Jeu 21 Jan - 20:20

Voila mon histoire presque terminée mais.. une épine se plante dans ma page et je ne sais comment l'enlever !

Tout mon problème réside dans la neutralité de ma race, cela veut il dire que les humains ne sont jamais en conflit avec d'autres races ? Il n'y a aucune guerre déclarée ?

Si c'est le cas, puis je faire entrer en jeux des escarmouches de démons ou d'orcs contre les humains ? J'ai besoin de faits d'armes contre les méchants pas gentils. Very Happy

Encore une fois si cela est marqué dans une partie du forum, rabrouée moi et ne donner que le lien de la page. Merci de vos aides toujours précises et sans lesquelles je n'avancerais à rien. ^.^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moryan Erïgold
Reine Blanche
avatar

Nombre de messages : 2348
Age : 27
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Adélina Trèfle du Mont.   Jeu 21 Jan - 20:45

Tu sais, c'est pas parce que les humains sont marqués "neutre" qu'ils ne se battent jamais
Sinon, pourquoi ils apprendraient l'art de la guerre ?

Et puis, ils ont été en guerre contre les Vampires et les Démons pendant la Grande Guerre (dans l'Histoire d'Alésia) au côtés des Anges
Et même après ...
Je veux dire, les humains ne seraient rien sans la guerre ^^
Toutes les races sont plus ou moins toujours en guerre ... Donc il peut y avoir des batailles partout (comme en ce moment entre une faction de vampire et des anges déchus allié à une autre faction de vampire ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.greek-epic.com/
Trauma-Nakan Strix
Archange Sombre ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Adélina Trèfle du Mont.   Jeu 21 Jan - 21:05

Oui en fait, neutre ne veut pas dire qu'ils ne se battent pas mais qu'ils peuvent choisir leur alignement (bon ou mauvais), tant que cela ne nuit pas à Fenrig -c'est écrit dans les Cultes des Races Wink

Sinon, tu peux tout à fait inclure des bataillons Orcs ou Démons, tant que tu précises que ce sont des mouvements minoritaires et pas des attaques véritablement menées par les rois, chef de guerre etc.
Et il n'y a en ce moment aucune guerre déclarée (ni non déclarée d'ailleurs) du côté des humains ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trauma-Nakan Strix
Archange Sombre ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Adélina Trèfle du Mont.   Ven 29 Jan - 14:38

Ton histoire est superbe, vraiment touchante ; les dernières lignes sur ton couronnement sont magnifiques. Je pense que mon personnage Pauline de Sarkanta s'entendra très bien avec toi Wink

J'ai vu que tu ne t'étais pas encore relue, donc je vais te dire les petites fautes que j'ai repérées et que tu pourras corriger.
J'ai aperçu quelques erreurs de terminaison entre "é" et "er" et quelques phrases à la syntaxte approximative, à cause du manque de virgules ou de points. Je crois que c'est tout, mais étant donné le rang souhaité, je t'en fais quand même la remarque !

Pour le rang justement, je ne vois rien à redire, il me semble que ton histoire est parfaitement logique et cohérente... J'attends l'avis d'Ymir pour te valider, mais pour moi tout est bon. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelina Trèfle du Mont
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Les Plaines d'Alésia
Date d'inscription : 17/01/2010

MessageSujet: Re: Adélina Trèfle du Mont.   Sam 30 Jan - 1:55

Merci à vous deux, Dames Erïgold et Strix, pour vos avis et remarques avisées. Je suis bien contente que mon histoire ait été appréciée. ^.^

Je me suis donc relue, j'espère avoir fait un bon filtrage mais je ne suis pas très douée pour ce genre de choses. Je me suis permise quelques détails comme celui de la couronne de fer, je trouve que cela va bien avec cette sorte de retour au médiéval sans pour autant parler de monarchie. Voila, j'espère qu'Ymir ne trouveras rien à redire (^-^) et je suis désolée du temps que j'ai mis à finir cette fiche.

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ymir Danhaka
Commandeur de l'Elite des Ombres ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 25
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Adélina Trèfle du Mont.   Dim 31 Jan - 13:09

Je ne trouve rien à redire ^^ !

Ta fiche est étonnante et... tout simplement géniale ^^. Si ton âge m'a quelque peu inquiété au début, ton histoire à su me séduire. Donc je suis d'accord pour le rang de Grand Maître ^^.
Bon, j'admets que j'aurais préféré que ce soit des tribus Ogres ou gobelines qui jouent le rôle des méchants plutôt que les Orcs, mais c'est tout de même plausible... tu peux donc faire à ta convenance.

Voilà voilà, bienvenue à vous, Mlle Trèfle du Mont cheers

_________________

Ténébreux Anges-Déchus... Mecus Omnes Plangite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skinner Vill
Banni
avatar

Nombre de messages : 1524
Age : 24
Localisation : près de Paris
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: Adélina Trèfle du Mont.   Dim 31 Jan - 13:13

je me suis permis de venir te dire bravo super fiche ^^ Quand je pourrais faire la même chose que toi sa sera super ^^

et oui bien venu vivement que je rp avec toi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moryan Erïgold
Reine Blanche
avatar

Nombre de messages : 2348
Age : 27
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Adélina Trèfle du Mont.   Lun 1 Fév - 10:16

Bienvenue mademoiselle Adélina ^^
J'avoue ne pas avoir le temps de finir de lire cette fiche, mais comme toutes les autres je le ferais, mais le peu que j'ai lu m'a séduite aussi ^^
Peut-être qu'on pourrait faire du RP avec un de mes autres perso ^^
Skin ^^ Tu peux pas t'empêcher de sauter sur tout se qui bouge hein Laughing

EDIT : je viens de lire ta fiche ... fascinante est le mot qui vient à la bouche ^^
Elle est vraiment très belle ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.greek-epic.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Adélina Trèfle du Mont.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Adélina Trèfle du Mont.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» La FMB à Mont st Guibert
» Mont Venteux
» le mont venteux
» Bataille du Mont THABOR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cendres d'Alésia :: Fiches des Humains-
Sauter vers: