Les Cendres d'Alésia

Découvrez un Royaume dévasté par la guerre où s'affrontent nombre de créatures fantastiques et sanguinaires. Créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de chaos...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "A force d'efforts..." [PV May et Tanys ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ymir Danhaka
Commandeur de l'Elite des Ombres ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 26
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: "A force d'efforts..." [PV May et Tanys ]   Sam 14 Fév - 2:44

"Déchire la nuit et devient lune..."


Les mots s'échapèrent d'entre ses lèvres pâles dans un murmure à peine audible, glissant furtivement le long de son bras pour venir se lover dans sa main puis courir sur les deux doigts tendus. Là, liberant leur message dans l'éther immateriel, les assemblages complexes de sons arcaniques commencèrent leur danse invisible, exortant les ombres environantes à se rassembler et à obeir à leur maître.
La sphère d'obscurité mouvante se forma en crépitant doucement au bout de ses doigts, délicate structure composée de milliers de fils de mana couleur de nuit s'entremelant en des motifs singuliers dont la signification obscure n'échapait pas à l'ange noir qui en était le créateur... Celui-ci contempla silencieusement l'orbe qui grandissait ostensiblement contre sa peau durant quelques instants. Ses pupilles amétystes portèrent son regard perçant de l'autre coté de l'arène de sable fin qu'il admira encore au passage.

De grandes colones de marbre noir en marquaient les angles, laissant aux combattants eventuels un espace d'une bonne vingtaine de mètres entre deux cotés opposés. Autour, tout une pièce équipée de structure d'entrainements multiples et variées : de cibles de bois noircies des impacts sucessifs de moult sortilèges, des golèmes mécaniques immobiles sur leurs socles servant de défouloirs et d'adversaires providentiels aux novices, des étalages d'armes dont le scintillement léger dans la pénombre laissant augurer de la finesse de leur tranchant mortel. Une grande porte d'ébène, encadrée de montants de bronze sculptés en des formes intimidentes de gueules de loups montrants les crocs, donnait sur les innombrables couloirs du Dojo du Loup Noir, les appartement des recrues dont la majeur partie du temps libre se faisait tout de même ici à s'exercer aux arts noirs et au maniement du sabre.
Reportant son attention sur la petite silhouette en face lui, le déchu tendit son bras vers elle, paume vers le ciel. Ses yeux étudièrent en détail et avec une attention qui aurait pu froler l'indescence la plus rebutante si elle n'était dépourvue de tout interêt pour le physique de la jeune femme aux cheveux d'or et à l'unique oeil visible d'un bleu glacial où ne perçait aucune des émotions caractéristiques qui habitaient généralement les élèves en cet endroit precis, qui plus est lorsque leur adversaire se trouvait être, par la force des choses, le grand Commandeur lui-même.

Un infime sourire se forma sur les lèvres d'Ymir Danhaka lorsque s'imposa le constat que, à l'évidence, le moindre détail dans l'apparence de la jeune déchue trahissait une maitrise de soi et une préparation frôlant la perfection. Il pouvait sentir autour d'elle l'aura torturée et violente qu'elle ne parvenait pas à dissimuler à sa perception infaillible. Il pouvait la voir brillant dans son esprit telle une flamme agitée au point qu'il ne doutait pas de la distinguer même les yeux fermés. Il repoussa cette idée avec amusement tout en s'approchant d'elle de quelques pas, son long manteau flottant négligement dans l'air frais du matin qui leur arrivait de la large ouverture rectangulaire qui perçait
le toit de la salle et de tout l'édifice. La voix posée s'éleva tranquilement à l'adresse de la déchue qu'il fixait toujours calmement :


"Et bien, j'esperais que nous puissions partager cet agréable moment à trois, mais il semble que mon bras droit ne daigne se présenter à l'heure... "


Un soupçon de moquerie dans la voix, il continua en jetant un rapide coup d'oeil à l'horloge à quartz dont les aiguilles se déplaçaient cycliquement autour de l'axe à tête de corbeau. Des deux Elites qu'il souhaitait voir ce matin, May Maegallan était semble-t-il, la plus ponctuelle. A sa grande satisfaction, la jeune femme était déjà là lorsqu'il était arrivé. Le fils Basmaran quant à lui avait tout interêt à se depêcher s'il voulait profiter du cours ; et son abscence risquait de boulverser désagréablement le programme...


"En attendant, je vais t'enseigner un tour que je trouve fort sympatique."


Ses yeux se rivèrent de nouveau sur la forme obscure qui grondait doucement devant ses doigts. La sphère émit un petit sifflement et se décala jusqu'à la paume de sa main où elle s'installa en ronronnant comme un animal vivant. Elle resta quasi-immobile quelques secondes, puis un crissement désagréable résonna haut dans la salle alors que la main du maître d'armes se refermait sur les ténèbres...

La sphère explosa en sifflant, se divisant en une multitude d'aiguillons noirâtres qui restèrent à flotter en cercle autour du poing fermé du déchu. Un grand silence fit place au sifflement durant un instant tandit qu'Ymir orientait son bras vers la cible derrière la jeune femme. Les centaines de dards aiguisés fillèrent alors vers elle en vrombissant telles des guèpes enragées. Elle traversèrent l'espace entre elles et leur infortunée cible en une fraction de seconde, passant au dessus de l'épaule de la déchue dans un coup de vent pour aller massacrer le disque de bois qui explosa dans un bruit assourdissant. Un nuage de copeaux et de poussière fut projeté en tous sens, produisant un désordre respectable parmi les étalages de bâtons d'entrainement du fond de la salle.
Pendant que l'atmosphère revenait progressivement à un état post-apocalyptique normal, le chef de l'Elite détachait minutieusement les deux baudriers qui pendaient à sa ceinture et déposa ses longs sabres sur le sol devant lui. Sa main droite caressa fugitivement le manche de la claymore noire finement ouvragée, reposant dans un carcan taillé dans un metal mysterieux qui luisait faiblement sous la pâle clarté du jour, solidement arnachée entre ses épaules. Un voile parut passer devant ses yeux alors qu'il regardait de nouveau celle qui se tenait en face de lui. Il secoua brievement la tête pour chasser le fantôme invisible qui lui obscurcissait l'esprit, et parla de nouveau d'un ton égal, comme si l'explosion n'avait été qu'un effet minime indépendant de sa volonté.


"La Sphère d'Ombres vois-tu, May, est modelable presque à volonté, si tant est qu'on veuille bien fournir l'énergie nécessaire et passer un temps suffisant à s'exercer à la construction du mana... dit-il en mettant un accent lourd de sous-entendu sur la fin de sa phrase.
Je veux que tu laisses ton imagination créer une forme originale de la sphère et que tu me fasses une petite démonstration. "


Ymir entrouvrit légérement les bras devant lui pour lui signaler qu'elle pouvait commencer quand elle voulait, puis il se dirigea vers les marches du bord de l'arène et s'y assit dans une posture décontractée ; contrastant avec son attention qui, elle, était extrème...

Impressionne-moi jeune fille...

_________________

Ténébreux Anges-Déchus... Mecus Omnes Plangite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
May Maegallan
Elite des Ombres
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 24
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: "A force d'efforts..." [PV May et Tanys ]   Lun 16 Fév - 23:52

Les mots prononcés par le Chef des Elites atteignirent les oreilles de May dans un courant d'air. Elle ne bougeait pas, écoutant sagement la seule personne qu'elle respectait qui fut autre que la reine. L'homme avait un visage aussi fermé que May, aussi pâle et d'une beauté à coupé le souffle, mais en partie caché par une chevelure qui contrastait parfaitement avec le blanc de la peau.
Il avait paré son corps de vêtements et d'une armure très simple.
Si May avait pu ressentir un quelconque soupçon de désir envers un homme, il aurait sûrement tout de suite attirée l'attention de la jeune femme. Mais elle ne faisait aucunement attention à la silhouette qui se trouvait face à elle.
Son attention se portait sur l'étrange sphère qui se formait dans la main de son créateur. Elle voulait apprendre à pouvoir elle aussi utiliser ce sort, pouvoir modeler cette sphère comme bon lui semble.
C'est donc avec une concentration inhabituel de sa part que May regardait la scène qui se déroulait devant ses yeux... Ou seulement devant son oeil bleu, personne n'aurait pu en jurer.
Lorsque finalement, la sphère explosa et frôla la jeune femme, cette dernière ne bougea pas d'un poil. Elle était réellement fascinée et espérait pouvoir réussir aussi bien que son supérieur.

Lorsqu'elle eu enfin la permission de s'essayer à ce sort, elle ne parla pas plus qu'auparavant. May était heureuse de s'être décidée à venir car, contrairement à l'autre crétin d'élite, elle allait pouvoir s'essayer à un tour des plus amusants!

"Déchire la nuit et devient lune..."

May prononça cette phrase de sa voix chantante, une voix qui avait le don d'etonner ces interlocuteurs. L'écho de la voix disparu dans la salle. Les mots prononcés, eux, parcoururent les bras de la déchue pour arriver jusqu'aux longs et fins doigts de l'être ailée.
Après quelques secondes, une minuscule sphère apparut dans sa main.
La désapprobation se lut dans son oeil bleu et elle fronça les sourcils.
Elle crispa légèrement les doigts et au bout de quelques longues secondes, la sphère se mit à grossir un peu plus.
Puis elle perdit légèrement sa forme ronde et devint étrangement ovale.
La chose noir se posa lentement sur la paume de sa propriétaire et dans un bruit de porte qui grince, la main se referma sur la forme.
La sphère éclata en de minuscules aiguilles qui flottèrent quelques instants au dessus de l'endroit d'où elles venait, puis dans un mouvement gracieux, May dirigea ceux-ci vers le Chef des Elites et les petites aiguilles se dirigèrent vers celui-ci. Malheureusement, le but atteint, elles se rompirent sur le torse de l'homme et May hurla face à sa défaite!
Cela lui avait parut pourtant si simple.
Elle interrogea son maître du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ymir Danhaka
Commandeur de l'Elite des Ombres ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 26
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: "A force d'efforts..." [PV May et Tanys ]   Mar 17 Fév - 1:43

Fascinant.

Le terme le plus approprié pour décrire la scène qui se déroulait sous son regard scrutateur.

Ayant apparemment assimilé ses paroles avec beaucoup plus d'attention que son attitude ne le laissait entendre, la jeune déchue executait avec une application digne d'éloge l'injonction de son maître et instructeur. Elle n'avait pas bougé d'un pouce lorsque la cible de bois avait été vaporisée dans son dos, ignorant apparement l'évênement avec autant de désinvolture qu'Ymir lui-même. Elle s'était mise au travail immédiatement après qu'il lui ai donné le départ, n'ésitant pas une seconde à prononcer les mots incantatoires avec une assurance évidente. L'écho de sa voix incroyablement gracieuse s'en alla mourir parmi les ombres paisibles de la pièce tandit que l'ange noir observait, amusé, les fils de mana teintés de ténèbres s'animer de leurs vies intangibles et s'amalgamer en une sphère qui, si elle fut au début fragile et hésitante, prit rapidement de l'ampleur et adopta une forme singulièrement ovale.

Les yeux du sombre seigneur voyaient tout cela en partie dans la dimension réelle aux formes si familières, en partie dans celle, beaucoup plus déroutantes mais somptueuses, de l'éther... royaume inviolé sauf par ses propres yeux, pour une raison inconnu même de lui, qui distinguaient naturellement les couleurs miroitantes des vents de magie.

Il vit ainsi les fins doigts crispés de la jeune femme se refermer sur la sphère dans un bruit désagréablement grinçant, et exploser comme la sienne auparavant en de multiples aiguillons noirs qu'on devinait siffisement durs et aigüs pour transpercer n'importe qui ou quoi.
Cette pensée le fit sourire doucement, tandit qu'il regardait May indiquer à son sortilège sa cible du moment : Ymir Danhaka.
Celui-ci ferma les yeux en haussant legèrement un sourcil. Il entendit les piquants siffler dans l'air alors qu'ils fondaient sur lui, essain mortel se déplaçant à la vitesse de la lumière...

ou de l'ombre...

Le sortilège le frappa en pleine poitrine, les traits se brisant comme des tiges de verre au contact de sa peau. Ses yeux s'ouvrir en grand et fixèrent may avec intensité, alors qu'il balaillait du revers de la main le residu noir qui lui couvrait le torse. Il ne portait pas une seule égratignure et ne s'en étonna pas : May aurait elle mis toutes ses forces dans cette attaque qu'elle ne l'aurait certainement pas blessé de toute manière. Au fil des siècle, depuis qu'il était devenu un ange-déchu, sa peau s'était durci progressivement, pour finalement adopter la dureté du marbre dont elle avait la teinte. Aussi douée que fut la jeune femme, elle n'était pas encore de taille à l'affronter.

Cela viendrai.

Il soupira losqu'il la vit, et surtout l'entendit, pousser un cri de rage et de frustration retentissant dans la salle comme un coup de tonerre.
Il s'avança d'un pas tranquile mais décidé vers elle tout en lui parlant d'une voix aussi apaisante que possible.


"Ne sois pas en colère contre toi même, tu devrait au contraire être satistfaite... Ton sort était parfaitement exécuté et je suis certain que tu en fera dorénavant un usage redoutable au combat...
-Tu es très douée jeune fille, et tu peux progresser plus encore si tu t'en donne les moyens. Mais ne me considère pas comme un banal adversaire May, tu risquerai d'être déçue comme maintenant alors que tu n'en à aucune raison."



Il s'arreta à quelques mètres d'elle, jaugeant ses réactions. Il balaya la pièce du regard avant de revenir de nouveau à elle, un air mysterieux peint sur son visage. Il leva la main et détacha lentement les agraffes d'argent de son manteau, l'enlevant prestement et le jetant sans précotions de coté. Son pied gauche vint se placer en retrait de sa jambe droite en bruissant silencieusement sur le sol tandit qu'il glissait négligement les mains dans ses poches. Il adressa à May un sourire franc et rayonnant en lui lançant à la cantonnade :


"Cependant j'avoues être d'humeur à combattre, et comme tu ne me semble pas très échauffée ce matin je pense qu'un petit duel amical est tout indiqué à cet effet. Que penses-tu de m'affronter serieusement avec tes deux armes en donnant tout ce que tu as ?"


Il lui indiqua d'un petit signe de tête qu'elle devait ouvrir les hostillités et attendit calmement qu'elle s'exécute. Comme à son habitude il ne dégageait pas la moindre étincelle d'aura. il aurait tout aussi bien pu être un humain normal-

Un peu pâle certes...

-mais dénué de tout pouvoirs. cette idée le fit presque rire mais il veilla à conserver un air serieux devant son élève. Elle allait apprendre beaucoup...


"En garde May... Viens ! "


Dans le ciel clair qui se déployait au dessus d'eux, loin au dessus des nuages, un corbeau croassa...

_________________

Ténébreux Anges-Déchus... Mecus Omnes Plangite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
May Maegallan
Elite des Ombres
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 24
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: "A force d'efforts..." [PV May et Tanys ]   Mer 18 Fév - 13:02

Après avoir hurlé, le visage de May, qui pendant quelques instants n'avait été que colère, redevint aussi vide d'émotion qu'auparavant.
Son maître la félicita tout de même pour ce qu'elle avait fait et il lui dit qu'elle serait surement une combattante redoutable sur le champ de bataille.
A ces mots, May laissa apparaître un léger sourire de satisfaction. C'était dans ses instants là que l'on pouvait juger du lunatisme souvent dangereux de May.
Elle savait que son supérieur n'était pas un adversaire à sa hauteur, mais elle avait tout de même espéré pouvoir lui prouver qu'elle serait bientôt assez forte pour le vaincre.

Pendant que son maître enlevait sa veste, May s'interrogea sur les intentions de celui-ci.
Qu'avait-il donc en tête à l'instant?

Lorsque le déchu lui annonça qu'il voulait la défier dans un duel amical, le visage de May s'éveilla légèrement, très intéressée par la proposition. Cela faisait un petit moment qu'on ne lui avait laissé en patûre que de vils créatures qu'elle tuait d'un seul coup d'épée.
Enfin, elle allait pouvoir se fatiguer un peu, et peut être que, pour la première fois depuis longtemps, son corps se retrouverait avec une nouvelle cicatrice à exposer au regard de tous.
Pour accepter le défi, May s'accroupit en dégainant l'épée de son fourreau.
Elle planta cette dernière dans le sol, puis, dans un geste aussi invisible que rapide, la dague apparu entre ses mains, sortit d'une cachette connue seulement de sa propriétaire elle-même.

Pendant quelques instants, elle resta là, sans un geste.
C'était signe qu'elle ne prenait pas le défi à la légère.
Son visage se para d'un sourire amusé.
Puis dans un mouvement infime, May lança son épée en l'air.
A ce signal, elle se mit à courir vers son adversaire, prête à esquiver n'importe quel coup.
A moins de 3 mètres d'Ymir seulement, May ratrappa son épée et donna un coup en direction du supérieur, la dague ayant disparue encore une fois.
Le coup donné, la dague réapparut dans les mains de May qui la lança au tout dernier moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ymir Danhaka
Commandeur de l'Elite des Ombres ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 26
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: "A force d'efforts..." [PV May et Tanys ]   Dim 22 Fév - 23:16

Cette fille a toute confiance en ses capacités...


Cette nouvelle conclusion s'imposa d'elle-même à l'esprit d'Ymir lorsque May s'accroupit vivement tout en tirant son épée du foureau, la gracieuse dague se matérialisant également au creux de sa main. Les deux regards se croisèrent brièvement, avant que l'impétueuse jeune femme lance son épée en l'air dans sa direction tout en lui fonçant dessus, arborant un sourire amusé qui le fit lui sourire plus encore.


Me sous-estimerais-tu mademoiselle Maegallan ?


Elle franchit la distance les séparant en quelques foulées rapides, rattrapant avec un timing parfait sa lame droite tourbillonnante et lui faisant décrire une courbe mortelle en direction du visage de son supèrieur. Dans un mouvement plus instantané encore, la dague qui avait momentanément disparue fut projetée habilement vers son torse. Lee deux armes tranchantes se rapprochaient de son corps immobile, inexorablement...
Infime froissement de tissu tandis que la main droite émergeait de sa poche...
Claquement sec lorsque l'arête des doigts blancs s'abattit si vite sur le côté de la petite lame qu'elle dévia violemment, le bras du déchu semblant avoir à peine bougé, et alla se ficher sans un bruit dans le sable fin...
Le tintement de l'épée résonna dans la pièce lorsqu'elle se heurta durement au dos de la main s'étant interposé entre elle et sa cible comme par enchantement.
Le temps paru se figer l'espace d'un instant alors qu'Ymir repoussa d'un geste désinvolte l'arme de son adversaire. Les yeux violets se rivèrent au regard bleu acier de May, la transperçant de leur éclat devenu insoutenable. Ymir adressa un sourire rayonnant à son élève.

Le poing serré percuta l'abdomen de la jeune déchue à une vitesse phénoménale.
La force du coup la souleva littéralement du sol et l'envoya s'écraser contre la colonne la plus proche dans un craquement de mauvais augure.
Sans attendre qu'elle se relève, l'ange-noir contracta les muscles de ses jambes et effectua un incroyable bond jusqu'à ladite colonne, attérissant à moins d'un pas. Il se redressa de toute sa hauteur, toute expression de gentillesse ou d'indulgence ayant déserté son visage blafard. Ses yeux d'améthyste étincelaient parmi les ombres menaçantes de ses arcades froncées, fixant celle devant lui avec fureur et rage.
Sa voix résonna alentour, exangue de sa douceur coutumière, agressive et méprisante.


"Qu'est ce que tu espérais... ?
Te jeter sur moi, m'attaquer de ton épée tout en essayant de m'atteindre de ta dague, voulant m'abattre comme un vulgaire roturier...
Tout cela sans même faire mine d'augmenter tes capacités avec une incantation...
Tu m'honores de ton naturel... mademoiselle maegallan,
lança-t-il le ton plein d'une ironie mordante, Je suis très impressionné ! "


Il se détourna et marcha d'un pas décidé vers l'élégante dague qui reposait une dizaine de mètres plus loin. Il se baissa et la ramassa rapidement, la contemplant avec attention. Ses pupilles parcoururent les délicates gravures pendant que ses doigts lissaient le tranchant mortel. Etant de dos par rapport à May, celle-ci ne pu voir l'abominable sourire carnassier se former sur ses lèvres et son visage se muer en un masque de folie effroyable.
Saisissant l'arme par le bout de la lame, le ténèbreux déchu pivota sur lui même et la projeta avec force en direction de la jeune femme. L'éclair d'acier passa en sifflant à coté du beau visage de la demi-ange et vint se planter dans la colonne de marbre. Le cylindre rocheux se zébra de longues fissures en craquant tristement. Les deux gardes de la porte passèrent précautionneusement la tête par l'encadrement, passablement inquiétés du vacarme retentissant. Ils adoptèrent des minesdt'enterrement à la vue de la colonne malmenée et de l'expression de leur seigneur. Il se désintéressèrent du spectacle, prudents.
Au même instant, une mince brise éthérée commençait à agiter le sable de l'arène...
Ymir, au millieu de celle-ci, se tenait immobile, tête baissée.
Des mèches soyeuses de cheveux noirs dissimulaient son regard, lui donnant l'air de dormir paisiblement...
Sauf qu'il ne régnait aucune paix en lui.


Oooh... ça faisait longtemps petit ange...


Les jambes du déchu cédèrent sous son corps et il tomba à genoux, toute force semblant l'avoir abandonné. Aucun de ses membres ne lui obéissaient plus. Ses yeux que May ne pouvait voir étaient écarquillés d'une émotion que seule une personne en ce monde pouvait se targuer d'avoir déjà contemplée...


La peur... tu la sens petit ange...?

-Impossible...

Sens-tu ce délicieux effroi te glacer les os... le sens-tu t'étreindre le coeur...?

-Comment... l'épée...

Comprends-tu petit ange...?
Comprends-tu...?
Bientôt petit ange...
Bientôt...



Le regard perdu d'Ymir glissait sur le sol autour de lui. Il s'arrêta soudainement sur les parcelles de sable qui se vitrifiaient doucement, comme sous la caresse d'une insoutenable chaleur. Il glissa encore jusqu'à sa main gauche et constata avec horreur que sa peau prenait une sinistre teinte noirâtre qui progressait le long de son bras en une abjecte contagion. Recouvrant difficilement sa liberté de mouvement, l'ange-noir saisit son avant bras noirci de son autre main et le maintint contre son torse. Le mana obscur jaillit du bout de ses doigts valides en une multitude augmentante de strilles mouvantes. Elles s'incrustèrent violemment dans l'épiderme corrompu, déclanchant des vagues de douleurs lancinantes dans tout le membre jusqu'à atteindre le crâne de son propriétaire qui chancela en grimaçant. Ses yeux assistèrent, grace à leur double vue, au combat acharné du mana sombre contre une autre forme d'éther : des filaments pourpres, rougeâtres qu'on aurait dit teintés de sang, mais que le Commandeur prostré à terre reconnu aisément...
Sa résolution ne s'en fit que plus forte et il ne cessa pas son action. La douleur s'intensifia de même. Il tint bon, forçant la vile énergie à refluer sous les assauts rageurs de sa propre magie. Au bout de quelques intérminables secondes, elle céda enfin. Presque à regret, les filaments malveillants se désagrégèrent en d'infimes sifflements qui sonnèrent à ses oreilles comme une menace à peine voilée. La peau charbonneuse retrouva peu à peu son teint d'albâtre alors que le déchu sentait la vie réintégrer son bras dans une plainte sourde et mélancolique. Sa respiration se calma tandis que son coeur cessait de battre à tout rompre. Il se remit en position accroupie et resta là, attendant d'avoir reprit la pleine possession de ses moyens. Il se releva brusquement et balaya la pièce du regard. Les deux gardes de la porte avaient sentit que quelque chose n'allait pas et s'étaient précipité vers lui, puis figé à la vue du bras noirci de leur maître, incapable de comprendre pourquoi cette vision les effrayait et les révulsait tout autant. Le regard d'Ymir croisa celui de chacun d'eux, leur faisant clairement comprendre ce qu'il avaient à faire :


Sortez... Ne parlez de ça à personne si vous tenez à la vie...


Obéissant à l'injonction muette du Commandeur dont ils ne voulaient surtout pas connaître la colère, les deux guerriers s'éclipsèrent vivement et le bruit de leurs pas résonna longtemps dans les longs corridors du dojo.
L'ange noir se tourna vers l'élite toujours présente et la toisa gravement. Il sentait le poids de l'énorme épée peser plus lourdement que de coutume entre ses épaules et réprima un frisson d'angoisse en songeant à ce qui venait de se produire.
Elle n'aurait pas du voir ça.
Personne n'aurait du savoir.

Comment cela c'était-il produit déjà.. ? il s'était énervé... ce n'était pas dans ses habitudes : même s'il était de tout temps intransigeant envers ses subordonnés et ses élèves, il était rare qu'il se laisse aller à de tels débordements....
Mais cette voix désincarnée dans sa tête...
Cette voix là...
Le Chef de l'Elite se remémora les murmures dérangeants qui l'avaient harcelé constamment lors de la visite imprévue de l'émissaire démoniaque, ce...Balthazar. Sa présence et son aura l'avaient foncièrement perturbé bien qu'il ne s'en explique pas la raison. Tout en l'être de feu faisait affluer à la surface de son âme des souvenirs qu'il aurait préféré garder profondément enfoui...
Ymir laissa ses considérations de côté pour le moment, il aurait tout le temps d'en parler avec une certaine personne plus tard. Pour le moment, le cas de May était on ne peut plus urgent à traiter...
Oui... vraiment..
Elle n'aurait vraiment pas du voir ça..

Il marcha vers elle et s'arrêta à moins de deux mètres.
Sa douce voix ayant retrouvé ses accents apaisants sonna haut :


"Ce que tu viens de voir ne dois pas sortir d'ici.
N'en parle à personne, quelle qu'en soit la raison. jamais.
Tu n'aurais pas du voir cela mais le mal est fait... J'espère que tu sais tenir ta langue May Maegallan, ça vaudrait mieux pour toi..,
dit il sans inflexions menaçantes, mais avec fermeté,
Tu as droit à une seule et unique question sur ce à quoi tu viens d'assister, après quoi nous n'en reparlerons plus jamais. est-ce clair ?
Pose ta question si tu le souhaites. Choisis-la bien. "



Le sombre déchu attendit dans le silence environnant que son élève s'exprime, redoutant quelque peu qu'elle n'ait l'esprit assez avisé pour viser juste du premier coup...
Pendant ce temps, à une centaine de mètre de là, une petite silhouette franchissait la massive porte principale du Dojo du Loup Noir, et marchait d'un pas agile vers l'escalier qui la mènerait à la salle d'entrainement...

_________________

Ténébreux Anges-Déchus... Mecus Omnes Plangite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
May Maegallan
Elite des Ombres
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 24
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: "A force d'efforts..." [PV May et Tanys ]   Ven 6 Mar - 21:20

Tout n'avait duré qu'une seconde, voir moins. Elle avait vainement tentée de toucher son adversaire, ce qui s'était révélé être un total echec. A la place, elle se retrouva projeter en l'air, et elle finit par s'écraser au sol, non sans avoir défoncée une colonne au passage.
Pourtant, dans toute l'action, ses cheveux avaient cachés son oeil gauche, son visage n'avait pas esquissé la moindre douleur et elle s'était finalement retrouvé à genoux sur le sol. La seule chose qui aurait pu permettre de savoir ses pensées, c'était les battements de son coeur, si elle en avait réellement un.
Elle releva lentement le visage, s'étant aperçu que son supérieur se tenait devant elle.
Elle vit les yeux furieux qui l'observait, et elle dut retenir un sourire.
Lorsque celui ci se mit à parler, elle ne l'écouta pas, sauf à un certain moment...

"Tu m'honores de ton naturel... mademoiselle maegallan. Je suis très impressionné !"

A ces mots, May se releva soudainement, prête à réagir mais le Déchu s'eloigna d'elle et elle se retint d'être vulgaire. Elle le regarda se diriger vers la précieuse dague, et la lui jetait. Une lueur de rage tinta dans l'oeil bleu devenu plus clair que la seconde précédente. S'il n'avait pas été son supérieur, elle lui aurait fait payer la façon désinvolte dont il avait jeté la dague.
Elle pivota en directon de la colonne, et récupéra sa dague, la faisant disparaître comme par enchantement. Puis, soulevant son épée lentement, elle passa la lame sur sa jambe, laissant un filet de sang coulé le long de son collant déchiré.
Souhaitant s'adresser à son supérieur, elle se retourna et ce qu'elle vit lui parut être iréel.
Elle approcha prudemment et se tenant à distance, elle contourna son supérieur.
Ymir était à genoux sur le sable, et il semblait avoir été envahit par la folie.
Sa peau semblait être ténèbre et la stupéfaction de May se fit encore plus grande lorsque, finalement, le déchu redevint normal et s'adressa aux gardes de la salle de combat.

Sans bouger, elle vit son supérieur se relever, se diriger vers elle et elle l'écouta parler avec plus d'attention que d'ordinaire. Elle comprenait qu'elle n'avait pas été au bon endroit au bon moment, qu'elle n'aurait jamais du voir... ça? Elle ne savait pas nommé ce qu'il venait d'arriver et cela la dérangé..

Lorsque Ymir lui autorisa une seule question, cette dernière ne se fit pas attendre:

"Qu'était-ce donc que ce... Cette chose?!"

Attendant patiemment la réponse, elle écouta plus attentivement les bruits de pas qui se rapprochaient, et elle en déduit que son compatriote daigner enfin les honorer de sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanÿs Basmaran
Elite des Ombres
avatar

Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Re: "A force d'efforts..." [PV May et Tanys ]   Dim 8 Mar - 14:13

Ce matin là, Tanÿs Basmaran se leva de bonne heure comme à son habitude, enfila des vêtements simples et un baudrier auquel il attacha son sabre fin et quitta sa chambre pour errer dans la Tour des Sombres à la recherche d'une quelconque occupation, oubliant totalement le rendez-vous qu'il avait avec Ymir Danhaka au Dojo du Loup Noir un peu plus tard dans la journée. Refermant la porte derrière lui, le jeune ange noir s'avança dans les couloirs sombres et froids de la Tour, la main gauche posée sur la poignée de son sabre, l'autre balançant légèrement au rythme de ses pas.
Marchant en direction de la porte qui donnait sur la cité, croisant dans les couloirs quelques Élites qu'il saluait d'un signe de tête, s'arrêtant parfois pour échanger quelques mots avec eux, Tanÿs s'arrêta devant celle ci, observa un moment les magnifiques sculptures qui l'ornaient puis l'ouvrit. Il s'arrêta un instant et admira le ciel, constamment obscurci par des nuages sombres et lourds, puis posa son regard sur la cité qui trônait sous cette voute d'ombre. Son père, le Conseiller Ti Basmaran, lui avait souvent parlé de l'ancienne société des déchus avant la construction du Pandémonium où chacun s'occupait seulement de lui ou de ces compagnons lorsque certains déchus formaient un petit groupe, et de son arrivée dans cet endroit, à peine achevé, avec quelques un de ses amis et un enfant aux cheveux blancs qui n'était autre que Tanÿs lui même. N'ayant aucun souvenirs de cette période, le déchu s'avança , laissant aux gardes en faction, le soin de fermer la porte. Étant donné l'absence de vent à l'altitude à laquelle flottait le rocher soutenant la cité, Tanÿs déploya ses ailes aux plumes noires comme la nuit et s'envola, produisant un souffle qui laissa les gardes indifférents, déjà contrariés qu'il ne ferme pas la porte derrière lui. Sentant leur regard irrité dans son dos, un léger sourire fendit ses lèvres et les ignora pour se concentrer sur le battement de ses ailes et sur cette sensation si particulière et agréable que lui procurait le vol. Oubliant tout et savourant l'air frais qui fouettait son visage et le vent qui sifflait à ses oreilles, il monta encore sans toutefois dépasser le sommet de la Tour et plana au dessus de la cité qui s'étendait en dessous de lui.
Tout en réfléchissant à ce qu'il pourrait faire pour s'occuper, Tanÿs se posa sur le sommet d'une tour de garde sans aucun bruit et pendant de longues minutes, contempla les cieux noirs et écouta les conversations des gardes en dessous de lui, en attendant que la ville se réveille.
Lassé des conversations des gardes, l'ange déchu se jeta dans le vide, les ailes repliées contre son corps, plongeant en piqué vers le sol qui se rapprochait dangereusement vite. Avant que son corps ne s'écrase sur les pavés, Tanÿs déplia ses ailes et regagna de l'altitude pour enfin se diriger vers la cour inférieure.
Alors que la population déchue envahissait les rues, Tanÿs se dirigea vers la place du marché sans avoir une idée précise de ce qu'il allait faire là bas. Tout en marchant, il aperçut du coin de l'œil que certains passants, qui le reconnaissait, s'arrêtait de marcher et le saluait en inclinant la tête. Répondant à ces quelques signes d'un mouvement infime de la tête, il parcouru les allées du marché, passant devant les étals d'armes, d'armure, de vêtements et autre choses qui pourrait se trouver là, sans vraiment les voir, déplorant encore une journée ennuyeuse où il n'aurait rien d'intéressant à faire. Alors qu'il passait devant un marchand qui frappait un mannequin de bois avec une lame finement ouvragée pour prouver sa solidité et son affutage parfait, Tanÿs songea à aller s'entrainer au Dojo, à martyriser lui aussi un mannequin pour passer le temps quand un déclic se fit dans son esprit. Le rendez-vous qu'il avait avec Ymir s'imposa à lui, dissipant tout le reste. Il était bien en retard et il savait aussi que son maitre appréciait la ponctualité.
Rebroussant chemin, en accélérant le rythme de ses pas, il se dirigea vers le second niveau, où était situé le Dojo, ignorant cette fois totalement les saluts des passants qui s'écartaient pour le laisser passer.

Comment ai-je donc fais pour oublier ce rendez-vous ?

Se répétant sans cesse ces mots dans son esprit, Tanÿs se pressa vers le second niveau. Une fois passé, il regarda fixement la porte du Dojo qui se rapprochait petit à petit. Ouvrant la porte d'un coup, il se mit en marche vers la salle d'entrainement. Après avoir parcourut quelques mètres et être arrivé au pied de l'escalier, le jeune déchu entendit un bruit de cavalcade et la source de ce vacarme déboucha en trombe en haut de l'escalier. Deux gardes courraient comme si la mort était à leurs trousses et passèrent, sans le voir, devant l'ange noir. Attrapant celui qui était plus près par le bras, il lui demanda pourquoi ils courraient comme ça. Se dégageant d'un coup sec, le garde rattrapa son compagnon qui était déjà devant la porte. S'apprêtant à punir cette insolence, Tanÿs se rappela son rendez-vous et les laissa partir, monta les marches quatre à quatre. Arrivant dans le long couloir qui menait à la salle au bout, il s'élanca d'une démarche vive, se demandant toujours ce qui avait pu faire fuir les gardes aussi rapidement.
Enfin devant la porte, il la poussa, redoutant ce qui pouvait se trouver de l'autre côté.
La salle avait subi quelques dégâts, une des cible en bois qui servait aux bannis à lancer leur sphères d'ombre avait explosé et une luxueuse colonne de marbre noir était défoncée.
Tanÿs se demanda comment son maitre avait pu faire ça tout seul et son regard se posa sur May Maegallan.

Cela doit être elle qui à détruit la colonne, avec l'aide d'Ymir Danhaka.

Un sourire se dessina sur les lèvre du déchu qui s'imaginait parfaitement la scène.

« Alors, j'ai manqué quelque chose ? »

Le sourire qui s'étendait sur son visage s'effaça progressivement tandis qu'il sentait que quelque chose n'allais pas. Prenant un air grave, il s'avança dans la pièce, ferma la porte derrière lui et regarda son maitre, l'interrogeant du regard.

_________________
Je suis haine, ténèbres et désespoir...


Dernière édition par Tanÿs Basmaran le Mer 11 Mar - 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ymir Danhaka
Commandeur de l'Elite des Ombres ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 26
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: "A force d'efforts..." [PV May et Tanys ]   Mer 11 Mar - 0:29

"Alors, j'ai manqué quelque chose ?"


La voix chantante du "très-en-retard" Tanÿs Basmaran retentit du côté de la porte au moment où il allait formuler une réponse à la question de May. Ymir tourna la tête au ralentit et fixa l'intéressé, un sourire carnassier peint sur son visage d'albâtre aux accents exaspérés. Son corps pivota gracieusement alors qu'il tendait un doigt accusateur vers son insupportable élève. Une idée réjouissante naquit comme une étincelle dans son esprit, et il lança d'un ton de maître patient qui rabroue gentiment l'enfant espiègle :


"Ca va ? Pas trop fatigué après cette petite ballade matinale que tu t'es certainement offerte ? Tu ne sens pas comme une petite tension dans l'air là ? Tu sais... un peu comme si tu débarquais, une fois encore, comme une fleur en retard à un rendez-vous ? "


Un sourire radieux de forma sur ses lèvres fines alors que ses yeux d'améthyste pétillaient joyeusement. Ce garçon avait grand besoin d'une leçon de plus aujourd'hui...
Ymir se tourna brièvement vers May et lui souffla un "on en parlera plus tard" pour lui faire comprendre que l'entrainement allait reprendre sous peu, avant de rediriger son attention sur le visage délicat -en partie dissimulé derrière son masque ouvragé- pour croiser le regard d'emeraude.
Son majeur s'ajouta au geste accusateur de son index, sans faire mine de vouloir abaisser son bras. Sans avertissement, les ombres invisibles s'activèrent furieusement en rugissant d'une joie malsaine alors qu'il caressait en pensée le mana sauvage.
Il murmura en souriant :


"Souffle sombre, amour de l'ombre... Déchire la nuit et devient Lune."


L'energie immaterielle se contracta et siffla férocement sous les injonctions combinées des deux incantations, se pliant à la volonté de fer de son maître. Une sphère ténébreuse palpitant dangereusement se matérialisa en crépitant devant lui, émettant d'inquiétantes vibrations.
Le BANG sonore qui retentit dans la salle fit trembler les murs granitiques, alors qu'une onde de choc de propageait dans l'air perpendiculairement à son bras tendu, comme sur une surface liquide.
L'orbe de la taille d'un pamplemousse traversa la distance entre le Commandeur et Tanÿs en une fraction de seconde, approchant de la vitesse de la lumière, pour aller percuter celui-ci à l'abdomen.
Bruit sec.
Ymir n'avait pas l'intention de blesser son élève, aussi fut-il fort satisfait à la vue de celui-ci à genoux sur le sable, souffle coupé et les mains crispées sur le ventre. Il s'approcha de lui et lui tapota gentiment l'épaule.


"Allez, il est temps de commencer sérieusement l'entrainement, non ?
Relève toi Tanÿs ! "
dit le déchu d'un air enjoué.


Le personnage aux cheveux d'ébène se détourna et se dirigea vers May d'un pas tranquille. l'arrivée de Tanÿs avait quelque peu avorté la conversation, et il n'était pas nécessaire qu'il soit au courant de l'incident. Le jeune homme serait capable de se faire du mauvais sang pour lui, si ce n'était déjà le cas vu la mine sérieuse qu'il avait adopté après son entrée nonchalante...
Les pas du Commandeur s'arretèrent à la hauteur de la tortueuse demi-déchue, ses mains regagnant les poches de son pantalon bouffant. Il contempla à nouveau ce corps svèlte qui lui faisait face, et cette lueur de défi qui éclairait continuellement son oeil d'azur. Une combattante de talent, tout comme l'autre haletant derrière lui. Mais les deux étaient jeunes, avaient un tempérament de feu et étaient des déchus..


le pire défaut niveau hardiesse et bravoure autodestructrice... songea t-il avec malice.
A moi d'y remédier...


"On reprend. Vous deux, un combat réel contre moi.
Toutes techniques et armes autorisées.
Attaquez en même temps. Soyez vifs... "



Silence d'un instant alors que le sérieux regagnait son visage.


"Esquive, miss."


Sans que ses mains ne quittent ses amples poches ou que le reste de son corps n'esquisse le moindre mouvement d'avertissement, la jambe droite d'Ymir se releva brusquement et son pied fila en direction du menton de la jeune élite. La force y était, et si elle ne faisait rien elle aurait probablement la machoire brisée... songea distraitement l'ange en une fraction de seconde.


Maintenant on ne joue plus...

_________________

Ténébreux Anges-Déchus... Mecus Omnes Plangite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
May Maegallan
Elite des Ombres
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 24
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: "A force d'efforts..." [PV May et Tanys ]   Mer 11 Mar - 16:18

Si May n'éprouvait pas de colère pour Tanys à ce moment-là, elle l'aurait déjà frapper comme elle aimait le faire pour le taquiner.
Mais son regard était fixé sur le visage de ce dernier, qui était passé d'un énorme sourire à un visage fermé et interrogateur. Il avait compris que quelque chose n'allait pas et elle n'aurait malheureusement pas l'occasion de lui expliquer. A moins qu'il ne soit déjà au courant, puisqu'il est le bras-droit d'Ymir. En détournant le regard vers son maître, elle s'aperçut qu'il s'était totalement désintéressé d'elle et elle baissa la tête, comprenant qu'elle aurait une réponse à sa question bien plus tard.
Elle ne les écoutait plus et laissa son esprit se perdre et vagabonder dans les voix et la souffrance qui l'habitait depuis CE jour. Elle repensait à un évènement de sa vie, quelques temps après qu'elle ne soit devenu une élite. Secouant la tête, elle chassa ses pensées. Le supérieur s'approchait dangereusement d'elle et sur ses gardes, elle l'observait.
Il souhaitait reprendre le combat. Cette fois, elle saurait être à la hauteur.

"Toutes techniques et armes autorisées."

A ces mots, elle sourit. Cela faisait un moment qu'elle n'avait pas pu mettre à l'épreuve la seule technique qui lui était propre. La seule qu'Ymir lui même ne pouvait pas utiliser.
May passa sa langue sur ses dents, attendant le signal de départ.

"Esquive, miss."

A ces mots, l'homme face à elle souleva sa jambe avec une rapidité étonnante. Elle eut juste le temps de reculer sa tête, dégaina son épée et frappa dans le sol pour s'éjecter en l'air. Elle atterrissait finalement à coté de son ami et attendait que celui ci soit prêt à se joindre à elle.
D'un regard, elle lui fit comprendre qu'il devrait lancer le premier dans la bataille, puis elle murmura:

" Précis et vif comme le vent sombre des nuits d'hiver... "

Elle sentit d'abord sa force se décuplait, puis sortit sa dague, qu'au grand étonnement des personnes qui l'entouraient, elle tendit à son compagnon, chose inhabituel, puisque personne d'autre qu'elle n'avait réellement le droit d'y toucher.

-Lorsque je te le dirais, coupe toi avec... Tu comprendras le moment venu.

Le pauvre Tanys ne devait pas comprendre, elle n'avait encore jamais user de *ce pouvoir devant lui.
Elle tourna son regard vers son supérieur, sourit et tendit sa main vers lui, la paume vers le ciel:

" Déchire la Nuit et devient Lune... "

Et elle se concentra sur son sort, laissant son compagnon décider de la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanÿs Basmaran
Elite des Ombres
avatar

Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Re: "A force d'efforts..." [PV May et Tanys ]   Mar 17 Mar - 22:20

Subissant les remontrances de son maitre, Tanÿs l'écouta en regardant dans le vague, songeant à ce qu'il venait de se passer juste avant qu'il n'arrive jusqu'à ce qu'il entende Ymir réciter la combinaison de formules dans un murmure qui accompagna le frisson le long de l'échine du déchu aux yeux d'émeraude. Les doigts tendu devant lui, son maitre fit apparaître une sphère de taille moyenne au bout de ceux ci dans un crépitement furieux. L'orbe ténébreux, dont la vitesse était fortement amplifiée par le premier sort, parcourut la distance qui séparait le maitre et son élève, sans que quiconque n'ai pu la voir partir, dans une détonation qui fit trembler les murs de la salle. Sans que la malheureuse cible n'ai pu esquisser le moindre mouvement, le globe d'ombre percutait son ventre dans un bruit sec et le faisait tomber à genoux sur le sable de l'arène, cherchant l'air qui avait fui ses poumons sous l'impact.
En se relevant, il aperçut May qui atterrissait légèrement à ses côtés. Elle lui lança un regard qui lui fit comprendre que ce serait lui qui lancerai l'assaut en premier. Se retournant vers Ymir, elle sussurra l'incantation pour un sortilège qui n'avais pas encore été utilisé aujourd'hui. Tout en souriant intérieurement à sa petite touche d'humour personnel, Tanÿs capta un mouvement du coin de l'oeil et se tourna vers la droite.
Sa soeur d'arme lui tendait sa dague.
Sachant qu'elle n'autorisait personne d'autre qu'elle à la toucher, il fut flatté de la confiance qu'elle mettait en lui et, après un moment d'hésitation, s'empara du manche. La lame était fine mais paraissait capable de couper n'importe quoi, aussi prit il le plus grand soin de la caler à sa ceinture pour qu'elle ne bouge pas et qu'il ne risque pas de se blesser avec, avant le signal qu'il recevrait de se couper avec.

Pourquoi devrait-je me couper et verser mon sang noble ? Bah si c'est pour avoir une chance de plus d'infliger des dégats, si minimes soit ils, à Ymir, pourquoi pas.

Tout en réfléchissant, il regarda May, en quête d'une quelconque information supplémentaire, qui ne vint pas. En effet, celle-ci avait déjà dirigé son attention sur leur adversaire et, en souriant, tendit le bras en direction d'Ymir.

« Déchire la Nuit et devient Lune »

Ah celui là a déjà été utilisé, elle n'est pas originale.

Tout en retrouvant le sourire qui était habituellement gravé sur les lèvres de l'élite rieur, il admira la sphère se former progressivement dans la paume levée de la déchue-vampire.
Oubliant l'orbe qui crépitait, il regarda à son tour son maitre, un sourire toujours collé sur sa bouche.

Bon, si j'ai bien compris c'est à moi maintenant...

Posant la main sur la poignée de son sabre, Tanÿs savoura la sensation de plaisir que lui procurait le combat et surtout le petit moment avant celui-ci où les deux adversaires qui s'opposent se regardent sans bouger, jaugeant la force de l'autre.
Tirant lentement sa lame, produisant un léger chuintement, il la leva doucement et l'observa quelques secondes. Reportant son attention sur le combat, il laissa délicatement l'arme se faire emporter par son poids jusqu'à ce que la pointe se plante dans le sable de l'arène.
Il ferma les yeux.
Alors qu'il se concentrait sur la circulation du mana dans son corps, il leva la main pour l'arrêter devant son visage, cachant ses yeux clos. Canalisant son mana au maximum dans ses yeux, il lança d'une voix chantante la formule qu'il préparait.

« Celui qui fascine le regard aveugle de son ombre. »

Dégageant lentement sa main de son visage pour la remettre le long de son corps, il ouvrit brusquement les yeux, envoyant le sortilège en direction de son maitre qui se retrouva aveuglé pendant quelques secondes voire moins.

Et un de plus, c'est un vrai festival, on va finir par épuiser le répertoire...

Son sourire s'agrandissant alors qu'il utilisait, encore une fois, son humour personnel, Tanÿs raffermit sa prise en main sur la poignée de son sabre et poussa sur les muscles de ses jambes pour s'élancer en direction d'Ymir, projetant un petit nuage de sable à l'endroit où il était quelques instant plus tôt.

Alors, qu'est-ce que tu pense de ça ?

Remplit d'orgueil, il arriva dans son dos en une seconde et donna un coup en direction du visage de son maitre sans s'apercevoir que celui-ci s'était déjà débarrassé de l'entrave que lui avait collé son élève.

_________________
Je suis haine, ténèbres et désespoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ymir Danhaka
Commandeur de l'Elite des Ombres ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 26
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: "A force d'efforts..." [PV May et Tanys ]   Ven 17 Avr - 18:51

Bon, ça aura finit par devenir intéressant...


Ymir en vint à penser cette phrase lorsque la noirceur impénétrable du voile le coupa de son environnement. Il entendait toujours les bruits de la salle du Dojo mais comme à travers un rideau aquatique, une sourdine désagréable car elle le mettait dans une posture plus que dangereuse.
Tanÿs l'original, spécimen rare d'humour railleur et (malheureusement) applicateur de son humour lors des combats...
Le fait étant que le petit monstre irrespectueux, qui accessoirement lui servait de bras droit, osait imaginer qu'un tel sortilège lui donnerait plus de chance de blesser son supérieur.
Ymir s'autorisa donc un mince sourire de fauve lorsque, arrachant de devant son regard cette insulte grossière à sa personne -ses doigts trouvèrent la faille dans la trame du sort en quelques micro-secondes , il se retrouva mains dans les poches et regard libre de toute entrave devant son élève.
Le coup de sabre filant vers son visage percuta un brassard de cuir, qui fut promptement découpé, puis fut arrêté net comme s'il avait percuté une colonne de marbre.
Son bras.


"L'idée ne manquait pas d'intérêt, et ta créativité sans limites me plaira toujours Tanÿs... mais c'est peut-être un peu léger... "


Les yeux d'améthyste ne quittèrent pas un instant ceux d'émeraude lorsque le poing du Commandeur se propulsa dans les côtes du jeune déchu. Un coup, puis un deuxième, puis un troisième jusqu'à ce qu'un déferlement de directs martèle le flanc de l'ange noir.
Ymir effectua un bond en arrière sans attendre une éventuelle riposte, pivota sur lui-même et se retrouva au-dessus de ses armes sans que quiconque l’ai vu bouger. Alors même qu’il se baissait pour les ramasser, l’image de ce qui venait de se passer le fit frissonner de contentement.


Il les a tous paré…


En trois geste précis, les deux sabres se retrouvaient fermement accrochés à sa ceinture, la main droite du déchu se calant confortablement sur le manche de l’un deux. Dans son dos, la sombre claymore émit un léger grondement, le plaisir dus au retour de ses compagnons ou peut être la jalousie de savoir que leur tour viendrait avant le sien…
Et il vint.

Le cliquetis métallique annonça la sortie du fourreau. Main gauche dans la poche, bras droit tendu devant lui en direction de Tanÿs, puis de May.
Sabre au clair.
Peut-être cela manquerait-il d’originalité, la méthode en tout cas plairait à Tanÿs.
Moins à May. Décrivant une légère courbe de la pointe de sa lame, Ymir puisa encore une fois dans ses réserves de mana. Avant même que les mots n’aient franchi ses lèvres, l’énergie ténébreuse s’élançait contre le métal.


« Déchire la nuit et devient Lune »


Cette fois, le sortilège explosa autour de lui.
Une multitude de tentacules noirs issus du néant jaillirent du sol devant ses pieds et commencèrent à s’agiter furieusement, fouettant l’air comme s’ils voulaient happer toute chose à leur porté. Ces formes macabres dépassaient même en taille leur créateur, qui gardait les yeux fixés sur sa cible. À la pointe du sabre tendu, un halo lumineux se forma. Cette mince étoile perdue au milieu des ténèbres dansantes avait la forme d’une sphère…
L’atmosphère oppressante sembla se figer un instant, et plus aucun son ne parvint aux oreilles des trois êtres présents dans la salle.
Et les formes s’élancèrent.

Le son revint au galop en une cacophonie assourdissante de hurlement qu’on aurait cru poussés par mille démons enragés, tandis que les formes tentaculaires fondaient sur une May qui paraissait bien minuscule devant Elles. Un instant avant que le puissant sortilège -qui était l’une de ses spécialités- n’atteigne sa cible, Ymir ferma les yeux.
Une explosion assourdissante fit trembler les murs du dojo alors qu’un pan entier du toit s’effondrait sur le sol déchiré de l’arène. Des blocs de pierres de toutes tailles allèrent s’écraser en fumant contre les murs, d’autres tombant sur le sol avec fracas. Un nuage de cendre et de poussière opaque souffla dans la pièce, charriant d’autres fragments de bois et de pierres.

Au milieu de la tourmente, Ymir, le vent faisant danser les étoffes dont il était vêtu, se tenait immobile. La petite sphère blanche luisait doucement devant lui, insouciante du chaos qui les entourait tous les deux.
Le déchu tendit lentement la main et la referma sur la lumière qui disparut aussitôt.
Alors que le nuage de poussière retombait peu à peu, les derniers grincements et grondement de souffrance du toit diminuant puis cessant enfin, Ymir commença à scruter le centre de la pièce où les blocs de marbre, tuiles et autres débris accumulées étaient auréolés d’un nuage grisâtre. Il attendit.
Il attendit de capter le moindre mouvement.
Un peu plus loin, derrière lui, il sentait la présence d’un Elite.


Tanÿs…


Il continua de scruter le nuage de cendre avec attention.


As-tu survécu, Mademoiselle Maegallan ? Je l’espère…


Ce matin là, suivant le grand bruit qu’avait pu entendre presque tous les habitants du Pandémonium., une épaisse et inquiétante de colonne de fumée flotta au dessus de Dojo du Loup Noir, avant d’être emportée au loin et dispersée par les vents frais des montagne.

_________________

Ténébreux Anges-Déchus... Mecus Omnes Plangite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
May Maegallan
Elite des Ombres
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 24
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: "A force d'efforts..." [PV May et Tanys ]   Dim 26 Juil - 21:58

Pour les spectateurs qui auraient pu être présent, la scène destructrice qui venait d’avoir lieu leur aurait semblé aussi brève qu’un soupir. Tout cela c’était passé en quelques secondes, en quelques battements de cœur, et l’espoir que quelqu’un ai survécu au carnage leur aurait semblé totalement impossible. Et pourtant…

Alors que la poussière commençait à peine de redescendre vers le sol ou à être emportée par le vent, des bruits de pas se faisaient déjà entendre derrière l’unique silhouette que l’on devinait être le Chef de l’Elite. Qui pouvait bien avoir eu la force de se relever ? Une seconde silhouette se laissa deviner à travers le nuage et l’on pu aisément deviné que c’était le bras droit, Tanÿs, qui avait survécu à l’attaque. Une seule question restait alors en suspens. La jeune élite au regard glacial, May… Avait-elle périt sous les décombres ? Avait-elle eu le temps de réagir, alors qu’elle avait semblé totalement concentrée sur son sort… Ou sur autre chose ? La question demeura sans réponse pendant de très longues minutes. Lorsque…

Soudainement, une main apparu. Une main bandée, qui semblait être entouré d’un voile noirâtre mais transparent. La main se posa au sol et prit difficilement appuis sur la poussière qui lui écorchait les doigts. Ensuite, ce fut un corps tout entier à l’apparence misérable, qui apparut à travers le rideau de minuscules débris. Tout le corps était, comme la main, recouvert d’un étrange voile qui semblait extrêmement fragile mais semblait protéger la jeune femme de la saleté environnante. Tout le corps, sauf une partie du visage, celle dont l’œil était toujours cachée par les longs cheveux blonds de la déchue. Contrairement à leur habitude, les cheveux de cette dernière était en pagaille et plus rien ne recouvrait la partie gauche du visage, à part une masse de poussière et de sable qui s’agglutiner et empêchait toujours de voir l’œil à la couleur inconnu et qui semblait inexistant en permanence. Les deux hommes pouvaient facilement comprendre que la jeune femme avait volontairement salit cet endroit, car ils savaient trop bien que tout les imprudents qui avait pu voir cet œil avait finit enterré six pieds sous terre. Bien qu’ils soient bien plus puissants qu’elle, ils n’avaient jamais tenté de contrarier la jeune femme avec cela, car ils n’avaient tout simplement pas envie qu’elle leur pourrisse la vie pendant un mois avec ses crises de nerfs insupportables ! La jeune femme se relevait lentement, avec une prestance qui lui était propre. Rien sur son visage ne laissait trahir un quelconque sentiment de douleur ou de haine, elle avait le visage fermé, indescriptible. Alors qu’elle se retrouvait presque entièrement debout, elle se mordit la lèvre et retint un cri de douleur en s’effondrant, sa jambe droite recouverte entièrement d’un liquide rougeâtre. Elle leva la tête vers son supérieur et son camarade, la douleur ayant à nouveau disparu de son visage. Elle lança un regard prudent à Tanÿs, lui demandant de venir.

Pendant que celui-ci s’approchait, elle laissa disparaître le voile noirâtre, qui était en faites le sort, habituellement d’attaque, sur lequel elle était concentrée quelques instants auparavant et qui lui avait permis de se protéger, bien qu’il semblait que la protection avait atteint trop tard la jambe et que le membre n’ai pas tenu face à la puissance de l’attaque.

D’un geste de la main, elle demanda à son compagnon qui s’approchait toujours de sortir la dague et de se faire une coupure sur le corps. Elle allait leur montrer quelque chose qu’elle avait apprit seule, quelque chose qui n’était pas propre à leur race. Elle daigna enfin ouvrir la bouche et susurra quelques mots de sa voix qui semblait chanter :

" Si je t'offre un baiser... Offre moi ton âme... "

Alors que Tanÿs venait à peine de se mettre à saigner et qu’elle avait à peine finit de parler, elle prit appuis sur sa jambe valide et se retrouva en quelques secondes au côté de son compagnon, en train de lécher le sang de ce dernier qui coulait abondamment de la plaie. Alors que celui-ci ouvrait encore de grands yeux étonnés, elle se recula et pu prendre appuis sur la jambe invalide qui semblait soudainement rétablie, ou du moins, assez pour ne pas se retrouver par terre. Elle sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanÿs Basmaran
Elite des Ombres
avatar

Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Re: "A force d'efforts..." [PV May et Tanys ]   Jeu 6 Aoû - 17:13

Le sabre s'arrêta à quelques centimètres du visage de son adversaire dans un bruit mat. Alors qu'il s'étonnait encore que son maitre, Ymir, ai paré son coup, celui-ci s'adressa à son élève et accessoirement bras droit.

"L'idée ne manquait pas d'intérêt, et ta créativité sans limites me plaira toujours Tanÿs... mais c'est peut-être un peu léger... "

Évidemment.... Le Pandémonium te tomberai entièrement sur la tête que t'aurais même pas une égratignure...

A peine eut-il pensé ça que, toujours le regard planté dans le sien, Ymir lança un premier coup de poing fulgurant dans les côtes de Tanÿs. Ramenant vivement son sabre près de lui, il déviât avec peine le bloc qui approchait dangereusement de ses côtes. Aussitôt un un autre suivit, puis encore un et ainsi de suite de telle sorte qu'une pluie de coup s'abattait sur son flanc. A force d'efforts, il réussit à tous les éviter ou les parer alors que le Commandeur sautait en arrière pour récupérer ses armes. En quelques secondes sa ceinture fut à sa taille et un des sabre fit étinceler l'acier de sa lame lorsqu'il sortit de sa gaine pour se pointer sur lui. Pressentant un assaut, il se mit en garde mais il n'en fut pas ainsi car la pointe mortelle se dirigea ensuite sur May.

Déchire la Nuit et devient Lune.

Aussitôt des tentacules noirs surgirent du sol tout autour de la silhouette que l'on distinguait au centre de cet amas d'ombre, comme un poulpe qui jaillirait du sol pour capturer le Commandeur. A la pointe du sabre, un halo lumineux apparut et les ombres se figèrent un instant avec de se jeter sur May dans un vacarme épouvantable. Alors que le sortilège frappait l'endroit où elle se trouvait une formidable explosion fit trembler voire exploser les murs de la salle tandis d'un énorme morceaux du toit tombait sur le sol en soufflant un nuage de poussière et projetant des bloc de pierre dans toutes les directions. Sautant pour éviter un bloc qui se dirigeait vers sa tête, il atterrit derrière Ymir, encore entourés par la poussière. Ne percevant pas ses geste, juste sa vague silhouette, Tanÿs attendit que les cendres retombe pour faire quoi que se soit.
Alors que la visibilité revenait, une main sortit de sous les décombres, étant assez éloigné et la visibilité pas assez bonne il ne vit pas tout de suite que quelque chose n'était pas normal avec cette main. C'est lorsque le reste du corps s'extirpa des sous les débris qu'il la vit.
May.
Elle était comme enveloppée dans un tissu noir très fin et semblait la protéger des blocs et de la poussière. Ses cheveux étant désordonnés, on aurait pu apercevoir son œil droit seulement un amas de poussière s'était plaqué sur cette partie du visage et masquait le-dit œil. Alors qu'elle se relevait péniblement, elle s'effondra sur le sable en se tenant la jambe d'où coulait abondamment son sang. Levant le regard vers eux, elle fit un signe à Tanÿs qui s'approcha. Elle pointa la dague du doigt et il mit quelques instants avant de comprendre ce qu'elle voulais dire.
Empoignant le manche de la dague et l'enlevant de sa ceinture il ouvrit la paume et fit une entaille en diagonale.

Si je t'offre un baiser...Offre moi ton âme...

A peine le sang avait-il commencer à couler qu'elle se jetait sur lui en lui attrapant la main pour boire son sang avec de grand yeux étonnés.
Une fois « abreuvée » elle se recula et put tenir debout toute seule tandis qu'un sourire fendait son visage.
En regardant le morceau du toit par terre une idée lui traversa l'esprit et il la fit partager.


« Bon, on va peut-être arrêter de détruire le dojo, je pense pas que ça plaise énormément à l'Archange Chaotique, si vous voyez ce que je veux dire. »


Avec un grand sourire, Tanÿs regarda tour à tour May, puis Ymir, attendant une réaction de leur part.

_________________
Je suis haine, ténèbres et désespoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ymir Danhaka
Commandeur de l'Elite des Ombres ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 26
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: "A force d'efforts..." [PV May et Tanys ]   Dim 16 Aoû - 18:45

« Si je t’offre un baiser, offres moi ton âme… »


Cette singulière incantation ne faisait pas partie des arcanes de l’Ombre. Elle fut pourtant prononcé par un ange déchu, une ange déchue, dans l’enceinte de la salle d’entraînement malmenée.
Ce fut l’artisan de la guérison de May Maegallan alors qu’elle émergeait des décombres du toit. La jeune femme étant en partie vampire, elle avait hérité de certain pouvoir propres à ceux de sa race. Et elle venait de l’utiliser a bon escient. Tout comme la sphère d’ombre qu’elle préparait avec attention avant que l’attaque du Commandeur ne manque de la détruire…
Un bouclier, un voile de vapeur noire qui avait recouvert presque l’intégralité de son corps frêle pour la protéger. Voilà en quoi May Maegallan avait converti son sortilège, normalement employé pour l’attaque, faisant ainsi exactement ce que son maître attendait d’elle depuis le début de l’entraînement. Une innovation. Une personnalisation d’une arcane accessible même au banni de premier rang. Excellent.
Ymir Danhaka était en réalité doublement satisfait. D’une part que son élève ait survécu, ce qui n’était pas une mince à faire songeât-il après coup, et d’autre part qu’elle ait enfin réussi à franchir l’étape qu’il imposait à tous ses guerriers d’Elite avant de se permettre d’avoir totalement confiance en leurs capacités. Réussir à l’impressionner réellement.


C’est chose faite…


Le Commandeur observa attentivement la façon dont May s’abreuva du sang de Tanÿs. Un pouvoir très intéressant certes, mais qui nécessitait, du moins dans un tel cas, d’avoir un collègue ou une victime sans défense à portée de canine…
La déchue se releva péniblement, mais se tient droite sans assistance. C’est le moment que choisit Tanÿs pour proposer une cessation des hostilités. Il émit l’idée que la reine pourrait ne pas apprécier la destruction du Dojo, ce en quoi il n’avait pas totalement tort, pensa Ymir. Fort bien, mais tu ne t’en tirera pas comme ça jeune homme…
Il rengaina son arme, épousseta distraitement ses bras et ses vêtements où s’était déposée encore un peu plus de poussière, puis avança jusqu’à ses troupes récalcitrantes avant de lancer :


« Et bien, et bien… On arrive en retard et l’on veut déjà s’en aller Tanÿs ? Un autre rendez-vous plus important je suppose ? »


Le Commandeur sentit la réplique venir et ne laissa pas le temps à l’Elite insolent d’émettre une quelconque objection.


« De toute façon je n’en ai pas fini avec Toi. J’ai quelque petite chose à voir en dehors du royaume, une course du côté de la cité d’Ackbar, et tu va m’y accompagner…
Quant à toi May, je suis très satisfait. Pardonne- moi d’y avoir été aussi fort, j’avais besoin de voir jusqu’où tu était capable d’aller de ton côté. Va te reposer maintenant, fais un tour par la chapelle pour guérir tes blessures…

Ah au fait, il me semble que l’Archange Sombre t’attends dans la Tour en fin de soirée, tu ferais mieux de ne pas être en retard… »



Il jeta un regard appuyé au fils Basmaran en terminant sa phrase, lui remettant une petite dose de reproche moqueur au passage. Il adressa un mince sourire à May puis se détourna en direction de la porte du corridor. La dépassant, il lança un bref « Tanÿs ! » faussement agacé. Sans un regard en arrière, le Commandeur de l’Elite des Ombres traversa tranquillement les couloirs du Dojo du loup Noir. Un guerrier vint à sa rencontre au moment ou il approchait du grand hall en direction de la sortie. Il lui apportait son manteau ainsi qu’une missive cachetée. Alors qu’il enfilait son long vêtement, il enleva le sceau et lut rapidement le message rédigé dans une écriture stylisée. Il émanait du Conseiller Varanor. Relevant les yeux de son morceau de parchemin, Ymir interpella Tanÿs qui courrait pour le rejoindre.


« Quand nous en aurons fini à Ackbar, je risque d’avoir un léger détour à faire par la forêt d’Imbolt. Tu rentrera donc sans moi.
Rejoins-moi au quai Est dans vingt minutes, je vais voir avec Charon de quoi il s’agit exactement. À tout de suite. »



Il s’en alla. Les rues du Pandémonium étaient baignées d’une douce lumière et d’une fraîcheur vivifiante. Alors qu’il s’aventurait sous les arches immenses qui surplombaient les rues de marbres gris, Ymir Danhaka ne pouvait s’empêcher de ressentir une immense fierté. La fierté d’appartenir à ce royaume qu’il chérissait tout autant que ses habitants.
Et c’est ainsi que l’ange déchu s’en alla préparer un voyage qui devrait durer bien des jours et se révéler le mettre face à un défi des plus redoutables…





Mais cela il l’ignorait…

_________________

Ténébreux Anges-Déchus... Mecus Omnes Plangite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "A force d'efforts..." [PV May et Tanys ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
"A force d'efforts..." [PV May et Tanys ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " MINUSTAH, FORCE DESTABILISATRICE " Dans le collimateur de la CATH
» [TERMINE] " L'union fait la force. Oui. Mais la force de qui ? " [ Ashley & Tammin ]
» LE TRAIN "BANM JANM PRAN KANN"DE RENE PREVAL
» Les trois coups d'etat, le "manje ranje de lespwa" pour le deuxie
» Une pétition contre l'arrêt de "arrêt sur images"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cendres d'Alésia :: Dojo du Loup Noir-
Sauter vers: