Les Cendres d'Alésia

Découvrez un Royaume dévasté par la guerre où s'affrontent nombre de créatures fantastiques et sanguinaires. Créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de chaos...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lyra Poing D'Argent [ Terminé ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lyra Poing D'Argent
Fille de Vulcain
avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : Du coté d'Edelweiss
Date d'inscription : 24/11/2009

MessageSujet: Lyra Poing D'Argent [ Terminé ]   Ven 27 Nov - 5:52

Nom : Poings d'Argent

Prénom : Lyra

Âge : 132 ans

Présentation physique : Lyra est comme qui dirait ... un peu naine sur les bords ... Sans blague me direz vous, vous n'attendiez pas un physique à la mode elfe, à faire se damner un saint. Parce que sinon vous auriez passer votre chemin, et vous avez totalement raison car Lyra ne mesure guère plus d'un petit 1m40. Bon il faut admettre que chez les nains, c'est déjà quelque chose d'assez conséquent, personnellement je connais beaucoup d'humains qui n'excèdent pas les 1m50 ... Heureusement que la valeur n'attend pas le nombre de centimètres sinon elle serait cuite ! Bref, du haut de son 1m40, on aperçoit ses membres plus que potelés, son visage rond abritant un nez légèrement aplati, une bouche charnue, ainsi qu'une paire d'yeux étirés surplombant des joues rebondies et bien roses. Le tout se dissimulait sous une cascade de cheveux auburn longs, très longs ... presque aussi longs qu'elle d'ailleurs, et qu'elle portait souvent parsemés de nattes, les extrémités ceintes par des sortes de bandeaux métalliques argentés ou ocres, un bandeau métallique d'argent et de cuivre ceignait son front, lui donnant un air majestueux. Ses pieds étaient enserrés dans des bottines de cuir tendre et léger à lacets, qui lui permettaient de courir aussi vite qu'elle le pouvait avec ses petites jambes. Elle voyageait léger, évoluant dans une tenue dans laquelle elle se sentait particulièrement à l'aise, constituée d'une tunique courte, lui arrivant en dessous de la poitrine, ainsi que de sa jupe assortie, ne dépassant pas le genoux, faite d'un amoncellement de panneaux aux bords cousus de fils d'or, et un bâton dont on découvrira un peu plus les secrets quand elle nous racontera son histoire.
Un sac à dos contenant des vêtements de rechange, un peu de nourriture et d'eau et deux livres ... Mais attention, pas n'importe quels livres ! Et des pochettes d'herbes et de poudres, venaient compléter son attirail.



Caractère : Jovial est le terme qui correspond le plus au caractère de Lyra, secrète ou silencieuse aussi ... Parfois cassante aussi ... autant cassante que son marteau, quand elle s'en sert bien sur ! Enfin bref, j'aurai pu dire c'est une femme quoi ... sauf qu'elle préfère le silence au babillage inutile de ses congénères.
Oh, rassurez vous, elle est tout à fait capable de mener une conversation, mais elle préfère la sagesse des livres et l'apprentissage des maitres aux cancans, ce qui fait qu'elle est plus souvent silencieuse que les autres femmes. Elle est souvent souriante, elle aime rire et faire des blagues, on l'a même surnommée à une époque: la reine du jeu de mot pourri ... et bien qu'elle ai passé énormément de temps avec son maitre, elle n'a pas beaucoup changé de ce coté là. On aime venir se confier à elle, lui demander conseil et elle a souvent le mot pour rire et désamorcer une situation critique ... vous savez comment ça se passe, quoi ... chez les nains, on martèle d'abord et on cause ensuite, mais avec elle n'essayez surtout pas ça sinon elle vous casse en eux avec son poing d'argent. Elle est combative, patiente ( mais faut pas la chercher quand même ), et curieuse ... très curieuse.
Elle consacre sa vie à apprendre le meilleur meilleur moyen de soulager les souffrances des autres et c'est une alchimiste folle dingue, elle n'hésite pas à faire des expériences aussi farfelues les unes que les autres, et ceci partout dans le monde ... Une alchimiste de génie, devrais-je dire car, des découvertes qui ont servi son peuples et pas que lui, elle en a faite !
Ce sont ses désirs poussés de connaissance et sa curiosité sans limites l'ont poussée à quitter son peuple et à explorer Alésia, dans la mesure du possible. Elle déteste la destruction et la guerre et fait tout pour apprendre à lutter contre elle quand elle la voit se produire, même si ce n'est qu'une petite joute de quartier, ou une dispute entre époux.
Elle considère qu'il y a de la place pour tout le monde et que toutes les races devraient apprendre à vivre en bonne intelligence ... Bien sur elle ne comprend pas ces luttes sans merci pour le pouvoir, seconde raison qui l'a poussée à partir de chez elle.
Depuis plusieurs années elle vit dans le monde des humains. Sa jovialité lui permet de se faire accepter partout et elle se fait de nombreux amis quelles que soient les races.



Information(s) importante(s) : Son bâton est en fait son marteau de combat dont elle a changé la forme grâce à ses connaissances en alchimie afin de passer inaperçue. La même chose pour ses habits. Malgré sa haine pour la guerre, c'est une combattante émérite. Elle est la première disciple de l'ancien roi. Chose que peu de gens savent. Ses colères sont rares mais terribles, et dans son peuple peu osent se frotter à elle.

Rang souhaité : Celui que vous jugerez bon de m'accorder.

Disponibilités pour poster : Quotidienne si l'inspiration est là

Comment avez-vous connu les Cendres d'Alésia ?

Si vous connaissez le nom de votre avatar et le manga/jeu ou autre dont il est tiré, mentionnez-le ici : Non je ne le connais pas désolée.


Dernière édition par Lyra Poing D'Argent le Lun 30 Nov - 0:11, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Poing D'Argent
Fille de Vulcain
avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : Du coté d'Edelweiss
Date d'inscription : 24/11/2009

MessageSujet: Background   Sam 28 Nov - 20:49

Histoire :

Là où tout commence


" Bon, si j'ai bien compris, il vaut mieux que je raconte moi même mon histoire, avant que ce vieux sénile ne continue à dire autant d'âneries que précédemment, donc voici une partie de ma vie qui vous permettra de mieux me connaitre :

Tout commença à mes 26 ans ... J'étais encore une jeune naine un peu folle.


- Ma chérie, il est temps d'aller rejoindre ton père à la carrière.

La douce voix de Mathilda, venait de me tirer du livre dans lequel je m'étais plongée quelques heures auparavant.
Je soupirai, ma "mère" ne comprendrait donc jamais que je n'étais pas intéressée le moins du monde par la taille de la pierre mais par l'alchimie ? Bien que les deux soient complémentaires, je préférais néanmoins passer des heures à chercher les secrets de la transformation des matériaux. Je me levais et souriais tendrement à celle qui depuis déjà tant d'années me berçait en son giron, me protégeant, m'enseignant et m'aimant sans condition. Je lui en avais tellement fait voir quand j'étais plus jeune que j'estimais bien lui devoir cette apparente docilité qui l'apaisait.


- Bien, bien, j'y vais ne t'en fais pas.

Je sortais aussi vite que possible et me dirigeais vers la carrière d'où s'étendaient diverses galeries, chacune s'enfonçant plus profondément au cœur de la montagne qui abritait notre monde, et d'où étaient extraites les diverses matières qui constituaient notre richesse et la fierté de notre savoir-faire.
Je laissais trainer indolemment mes doigts boudinés sur les hautes colonnades de roche qui jalonnaient la place centrale, je sentais la force de la pierre et sa chaleur courir le long de ma peau, le sourire plaqué sur mon visage s'élargit. Magique sensation de communion avec ce matériau noble, le plus noble de tous à mes yeux, je me sentais transportée dans des mondes inconnus où mon imagination vibrait au même rythme que celui de la roche et où moult idées me venaient, des images de fusion, de fonte, de transformation jaillissaient de mon esprit telles les gerbes d'un magnifique feu d'artifice. Mes doigts effleurèrent quelques pierres précieuses parsemées ça et là à même la roche et sans m'en rendre vraiment compte j'avais emprunté le chemin qui s'enfonçait dans les grottes du royaumes, direction : La grande forge alchimique et le monde merveilleux des métaux et des gemmes.
L'odeur du métal en fusion me happa tel un faucon happe sa proie, j'aimais tellement cette odeur que j'étais presque en transe, je me fondais parmi les forgerons et m'approchais des énormes bassins contenants les métaux à leur état liquide. J'étais si fascinée par le processus de transformation que je ne m'étais pas rendue compte m'être immobilisée en pleine milieu des rails menant les wagonnets qui transportaient les matériaux fondus vers les diverses unités de forge, et c'est là que le drame se produit. Une pente, pourtant douce ... Un wagon chargé d'argent en fusion, un nain à l'haleine passablement imbibée, les yeux dans le vague, à moitié endormi sur ses manettes, une jeune inconsciente complètement captivée par ce qu'elle voyait ... une combinaison parfaite, un timing précis pour un incident qui changea ma vie.
Le wagon me heurta si violemment que j'en perdis l'équilibre, m'y raccrochant du mieux que je pouvais alors qu'il se mit à osciller dangereusement, rattrapé in extrémis par son conducteur lui même réveillé par le choc et le hurlement qui s'ensuivit, arraché par la douleur fulgurante que je ressentis instantanément : En me rattrapant au wagon, je l'avais malencontreusement fait tangué et de l'argent en fusion qu'il contenait s'était déversé sur ma main gauche, la recouvrant d'une épaisse couche d'argent liquide jusqu'au poignet, le figeant dans une posture éternelle.
Depuis ce jour, je devins Lyra au poing d'argent. Je découvris bien plus tard le moyen de remédier à cet inconvénient, mais ceci est une autre histoire.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

À quelque chose malheur est bon

Inutile de préciser que l'incident qui m'avait couté ma main, avait - Ô bonheur !- sonné le glas sur mon avenir tout tracé dans les carrières. C'est ainsi que je me retrouvais - à ma plus grande joie - encore le nez dans mes bouquins, qui ne nécessitaient pas l'usage de mes deux mains.
Mon seul regret était la tristesse dans laquelle ce regrettable incident avait plongé ma mère et je men voulais de la voir chaque jour sombrer un peu plus dans le chagrin. Quant à mon père, eh bien c'était un homme ... un ours mal léché, capable de dissimuler ses émotions sous une couche de glace aussi épaisse que le gras qui l'enveloppait ... Allant même à dire le contraire de ce qu'il ressentait ... Je n'étais pas dupe et je ne l'en aimait que davantage. Bref, pour pallier au malheur qui semblait prendre place indubitablement au sein de notre famille et de notre maisonnée, je promis de sortir d'avantage et de m'intéresser à autre chose qu'à mes livres, qui, on ne sait trop pour quelle raison, étaient devenus signe de déprime profonde chez mes parents.
C'est ainsi que je me retrouvais un jour aux abords de la salle du trône, face à un nain que je n'avais jamais vu, adossé à un pilier et qui me toisa d'un air assez revêche :

- Qui es-tu ? Que viens tu faire là petite ?

Je le regardais nullement effrayée et je répondis :

- Et toi ? Pourquoi es-tu appuyé sur ce pilier ? Tu as peur que le ciel ne tombe ?

Je le regardais avec circonspection avant de rajouter :

- Et d'abord, pourquoi as-tu autant de pierres précieuses collées à toi ? Tu as peur de te perdre dans le noir ? Tu compte te transformer en torche pour retrouver ton chemin ?

Il écarquilla les yeux et me regarda l'a bouche ouverte, puis la referma, puis l'ouvrir encore plus grande et dit :

- Espèce de ... de ... mal propre !

Auquel cas je répondis en me reniflant les dessous de bras :

- Bah, non monsieur j'ai pris ma douche ce matin et je sens très bon... vous voulez vérifier ?

Il sembla s'étouffer, son teint vira au rouge cramoisi et il esquissa un pas dans ma direction :

- Petite vermine ! Je vais t'apprendre à être aussi insolente !

- Calmez-vous enfin monsieur, vous ressemblez à une grosse tomate sur pattes là, vous allez finir par exploser.

Puis je conclus :

- ... Et vous vous trompez, je ne suis pas une vermine mais une naine, Lyra au poing d'argent pour vous servir ...

Je vis à ce moment là comme de la fumée qui lui sortait par les oreilles *air innocent* je ne comprends toujours pas pourquoi ... vous savez vous ? ... Enfin bref, je filais tout droit devant moi, sans demander mon reste quand je le vis se diriger vers moi, j'allais aussi vite que me le permettaient mes petites jambes, m'enfonçant un peu plus dans la salle du trône, jetant de temps à autres des regards en arrière afin de surveiller la progression du garde qui gagnait du terrain ... pour finir ma course dans les bras d'un vieux nain à la longue barbe foisonnante, qui referma ses bras autour de moi. Je levais les yeux sur un visage empreint d'une bonhomie affectueuse, croisait un regard doux et souriant qui me rassura immédiatement.

- Au secours ! Au secours, il y a un méchant qui essaye de m'attraper !
Hurlais-je.

- Et pourquoi donc ce méchant nain essaye-t-il de t'attraper petite ?

Je lui racontais ma rencontre avec le garde mot pour mot, quand je le vis éclater de rire en secouant la tête avant de me fixer d'un regard songeur.

- Tu n'as pas la langue dans ta poche hein ?

Dit-il m'ébouriffant les cheveux avant d'ajouter d'un ton paternaliste que je n'aima pas :

- Ainsi tu es la fameuse Lyra au poing d'Argent ...

Fameuse ? Moi ? Je le regardais l'air ébahi, pointais un doigt vers moi en ouvrant la bouche dans un "moi" qui n'eut pas le temps de sortir car le garde venait de débouler, je filais me cacher derrière le vieux nain en criant :

- c'est lui ! Au secours !!

Je regardais par le petit espace entre le bras et les cotes du vieux nain, c'est alors que le garde fit une chose assez étonnante: Il se courba, porta son poing à sa poitrine et dit :

- Sir ! Pardonnez cette intrusion, cette jeune effrontée a dépassé les limites ! Laissez-moi vous en débarrasser .

Je fis un pas de coté - toujours derrière le vieux nain quand même - et dévisagea tour à tour les deux nains, l'un, furieux et fumant, l'autre, avenant et jovial. Je bégayais alors :

- S-sir ?

Ce fût là ma rencontre avec le Haut Roi, rencontre qui allait changer toute ma vie :

- Viens, jeune Lyra au poing d'Argent, allons discuter plus loin.

Il m'avoua se sentir coupable de l'accident dont j'avais été victime. J'avais beau lui assurer qu'il n'en était en rien responsable et que c'était ma faute vu que je n'avais pas à me trouver à cet endroit là, puis je lui expliquais ma fascination pour l'alchimie et mes rêves et aspirations.
C'est alors qu'il me proposa de m'apprendre quelques trucs en alchimie ... Je ne me doutais pas un seul instant de tout ce qu'il allait m'apprendre ... ni de tout ce qui allait m'attendre.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

~ Fais attention à la lumière ~ Toi qui voyageas dans le noir ~ Tu vas dans le monde des hommes

Il était comme un second père pour moi. De mémoire de nain, il n'avait jamais pris disciple, ni enseigné quiconque.
Mon enseignement dura plus d'une soixantaine d'années ... cela fait beaucoup allez vous me dire ... Eh bien oui, en effet, le Haut Roi était une vraie mine de connaissances, j'avoue que ma curiosité constamment insatisfaite, trouvait toujours écho en lui.
Il commença à m'apprendre les bases de l'alchimie, puis nous passâmes à la pratique, nous rîmes de mes premiers ratés et pleurâmes de mes premiers succès. J'étais sans cesse émerveillée par son inventivité qui répondait à la mienne, comme deux âmes sœurs engagées dans un ballet sans fin. Quand il estima ne plus rien avoir à m'apprendre, nous devînmes partenaires, nous avions en effet décidé de pousser nos recherches afin d'allier utilisation des métaux et utilisation des plantes à travers l'alchimie. Mais même là, il continuait à m'enseigner, sans s'en rendre compte.
Je devais découvrir plus tard ... bien plus tard, qu'il avait passé une grande partie de ce temps et utilisé une grande partie de nos recherches à essayer de découvrir comment me rendre l'usage de ma main. Il s'était toujours senti coupable, jusqu'à sa mort.
Après avoir maitrisé l'alchimie, je me mis à consolider mes connaissances médicales, car en dehors de l'alchimie, mon grand rêve fut toujours de soulager les souffrances des autres.
Malheureusement, son sentiment de culpabilité et sa dévotion à l'égard de l'engagement qu'il avait pris de m'enseigner, avaient exacerbé bien des passions et des rancœurs. Ses opposants profitèrent du temps qu'il passait avec moi pour mettre en doute sa crédibilité et firent courir à son sujet toutes sortes de rumeurs, fruits mensongers de leurs fantasmes les plus cruels. Ils allèrent jusqu'à salir la mémoire de sa défunte épouse en sous-entendant un tas d'inepties nous concernant.
Tout cela me dégoutait profondément, mon cœur saignait de voir cette souffrance se peindre jour après jours sur son visage bon enfant tandis que ses joues se creusaient.
En dehors de mes parents et du Haut Roi, rien ne me retenait plus ici. J'avais reçu une solide éducation et j'étais l'unique disciple, héritière et gardienne des secrets d'un grand roi, je décidais donc que je ne finirais pas mes vieux jours parmi mon peuple. C'est alors que survinrent ces accusations impures insinuant que je pouvais être plus que sa disciple, salissant ainsi ma réputation à jamais, ainsi que l'honneur de mes parents qui savaient parfaitement où était la vérité. Afin de rétablir la véracité des faits, le haut roi fut alors contraint à un choix qu'aucun de nous n'aurait pu imaginer: il devait soit abdiquer, soit arrêter notre collaboration. Ses opposants se frottaient les mains bien sûr, il était à leur merci et le trône était enfin à leur portée.
Le jour fatidique où il devait rendre sa décision vint, un grand silence se fit quand il se leva et se racla la voix. Je n'étais nullement informée de ses résolutions. Stoïque, je me tenais droite, le regard fixe, la tête haute. Je n'avais rien à me reprocher et aucune raison d'avoir honte, malgré les regards accusateurs qui s'abattaient sur moi.


- Mes chers concitoyens ... Il y a quelques jours, certaines personnes peu scrupuleuses m'ont soumis à un chantage éhonté. Vous connaissez tous les rumeurs que ces mêmes gens ont fait courir sur ma personne et sur ma disciple, Lyra Poing d'Argent. Cet odieux complot mesquin et impudique n'a pour seul but que de me voir abdiquer et céder mon trône après toutes ces années au service de mon peuple et de la vie. Eut égard à la mémoire d'une femme qui a combattu et vu plusieurs de ses enfants tombés aux champs d'honneur pour protéger ces mêmes personnes, leur parents et l'avenir de leurs enfants, et qui salissent son nom aujourd'hui en m'attaquant, ils auraient pu faire l'effort au moins de ne pas entacher une innocente dans leur lutte abjecte au pouvoir. Pour ma part, je n'ai jamais pratiqué la langue de bois et je n'ai jamais non plus cédé à ce genre de pratiques. Seulement, aujourd'hui c'est l'avenir d'une autre innocente qui est détruit par ces insanités. Pour cette raison, j'ai pris ma décision et vous annonce sans vous faire plus attendre que samedi en huit, auront lieu mes noces avec Lyra Poing D'Argent, une femme d'exception qui se dévoue nuit et jour à l'avenir de son peuple, et que je serais honoré d'avoir pour épouse.

Vous vous doutez bien que je tombais des nues. Je pensais bien qu'il ne céderait pas, aussi avais-je déjà préparé mon sac de voyage et m'apprêtais à partir pour l'épargner. La suite des évènements se passa dans un brouillard. Il s'approcha de moi, me tendit la main et dit à voix basse :

- Ne me fous pas la honte devant ces vieux "rabougris", petite gemme.

Je souris. Il n'utilisait cette façon de parler qu'entre nous et m'avait donné ce surnom bien des années auparavant, le jour où j'avais réussi mon première alliage de pierres précieuses, il parait que mes yeux avaient le même éclat que la pierre que je venais de créer.
Mon cerveau travaillait à une vitesse folle. Je n'avais pas de raison de refuser, il était vrai que j'éprouvais pour lui des sentiments beaucoup plus fort qu'une simple amitié ou qu'une reconnaissance scientifique, même si je n'avais jamais osé en parler à qui que ce soit. Il était une valeur sûre, j'aimais sa compagnie et notre aventure n'était pas encore terminée. De plus je ne pouvais décemment pas le trahir alors qu'il sauvait mon honneur .


- Sir ... vous n'êtes pas obligés de faire ça.

- Qui a dit que j'étais obligé ? Nous avons passé beaucoup de temps ensemble et tu sais, les choses les plus solides, sont celles qui ont pris leur temps pour mûrir. Les sentiments en font parties. Mais nous en parlerons plus tard si tu le veux bien, tout le monde nous regarde.

Je sortis de ma torpeur, pris la main qu'il me tendait et m'inclinais devant lui, acceptant ainsi sa demande.
J'avais 56 ans, lui 63 de plus que moi. Et je ne devais jamais regretter cette décision durant les quarante-six années qui s'en suivirent : son acharnement fut payant et le fruit de ses recherches vit bientôt le jour. Je me souviens de son excitation ce jour là, il ressemblait à un enfant qui ouvrait son premier cadeau, alors que c'était lui qui m'en faisait un. Une petite fiole contenant un liquide violet, trônait sur notre table de nuit, m'étonnant de son contenu il m'expliqua qu'il avait travaillé la dessus d'arrache pied. C'était un élixir de longévité qui permettait une reconstruction moléculaire jusqu'à un certain degrés. Il rallongeait passablement l'espérance de vie, permettant à certaines cellules de garder leur énergie. L'être vivant gardait ainsi sa fraicheur et son énergie très longtemps et c'est ce qui me permit de pouvoir garder ce rythme aussi longtemps.

- Afin que tu puisse soigner le plus de monde, le plus longtemps . avait-il dit.

A sa mort, je choisis de rejoindre le monde de la lumière et de quitter celui des nains. Protectrice et gardienne de ses secrets j'étais, protectrice et gardienne de ses secrets je resterais. Je n'avais plus rien à apprendre et l'avenir politique du royaume qui se profilait à l'horizon ne me plaisait aucunement.
Je décidais donc d'aller rejoindre un sage, vieil ami et maitre de mon défunt époux qui s'était retiré des décennies plus tôt dans les montagnes d'Edelweiss.
Le chemin fut long et parsemé d'aventures qui me permirent de grandir encre plus. Vingt années s'écoulèrent, pendant lesquelles je puisais son enseignement avec la gourmandise qui m'avait toujours caractérisée. Lorsque cet érudit qui m'avait acceptée sans poser de questions s'éteignit, je repris ma route, parcourant le monde, côtoyant quasiment toutes les races apprenant des autres et aux autres, passant, de plus en plus souvent, saluer mes parents qui se faisaient de plus en plus vieux et je finis par m'établir aux abords de la douce cité de Fenrig, non loin de mes chères montagnes, côtoyant ainsi le monde des humains et des autres races.


[HRP] Excusez la longueur, je me suis laissée emporter. J'ai essayé de faire au mieux question âge, si vous notez une contradiction de temps, dites-le moi, car à l'heure qu'il est je suis totalement éteinte. J'espère que le texte vous plaira. [HRP]


Dernière édition par Lyra Poing D'Argent le Dim 29 Nov - 21:07, édité 1 fois (Raison : Rajout partie demandée par Trauma)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trauma-Nakan Strix
Archange Sombre ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Lyra Poing D'Argent [ Terminé ]   Dim 29 Nov - 16:33

Tu n'as pas à t'excuser pour la longueur, bien au contraire !
Pour moi tout est parfait, sauf une petite chose : Fais attention à ne pas employer un langage trop familier, j'ai vu quelques expressions çà et là qui noircissaient un peu le tableau.

Sinon, question âge etc, tout concorde il me semble. Ca fait plaisir de voir des personnages ni exceptionnellement beau, ni parfait. Peut-être pourrais-tu simplement ajouter quelques lignes pour expliquer comment ton perso parvient à garder une apparence si fraîche malgré son âge. (132 ans ce n'est pas vraiment vieux pour un nain, mais ce n'est pas tout jeune non plus Wink )

Pour le rang, je propose celui d'élite. (Si cela te va, tu auras le droit d'avoir remplacer un membre par un artefact de ton cru. Ce n'est toutefois pas obligatoire.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Poing D'Argent
Fille de Vulcain
avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : Du coté d'Edelweiss
Date d'inscription : 24/11/2009

MessageSujet: Re: Lyra Poing D'Argent [ Terminé ]   Dim 29 Nov - 21:13

Bonsoir,

Voilà, la partie demandée est rajoutée, dis moi si elle te convient Trauma, sinon je modifierai.

Sinon, quelles sont les parties que tu as trouvées familières afin que je corrige si nécessaire, en dehors du chuchotement de l'ancien Haut Roi, lors de l'annonce des noces, car comme je l'ai expliqué, il n'utilisait cette manière de parler qu'avec elle, c'était sa façon à lui de rester jeune.

Pour le SMP, j'en avais parlé avec Ymir en effet, mais je n'avais rien préparé au préalable ne sachant pas quel rang j'aurai. Celui ci me va parfaitement, si les autres admins sont d'accord bien sur.

J'essaierai de développer l'idée avec lui ( ou toi, comme vous voulez) et je rajouterai cette partie au BG ultérieurement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trauma-Nakan Strix
Archange Sombre ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Lyra Poing D'Argent [ Terminé ]   Dim 29 Nov - 21:45

Les expressions trop familière à mon goût se trouvaient surtout dans ton caractère :

Citation :
Enfin bref, j'aurai pu dire c'est une femme quoi ...
Citation :
( mais faut pas la chercher quand même )

Et d'ailleurs je n'en ai pas retrouvé d'autres, celles que j'avais repérées au début ne sont finalement pas si dérangeantes Wink

Pour le rang et le SMP, je te laisse donc élaborer ça sans verrouiller ta fiche pour que tu puisses le rajouter lorsque ce sera fait (je verrouillerai après). Par contre, si tu veux Rp avant d'avoir trouvé ton SMP, il faudra que tu en consacres un, par la suite, pour expliquer à quoi il ressemble et comment tu te l'es implanté.
J'attends le consentement d'Ymir pour te mettre ton rang (Balthazar ne pouvant être présent très souvent en ce moment) et tout sera bon Wink (je te mets déjà la couleur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ymir Danhaka
Commandeur de l'Elite des Ombres ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 26
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Lyra Poing D'Argent [ Terminé ]   Dim 29 Nov - 22:00

J'aime beaucoup ta fiche !
Et je suis partant pour le rang très chère Trauma ^^.
D'autres questions ? =p

(Je sais, pas très loquace le bougre... )

_________________

Ténébreux Anges-Déchus... Mecus Omnes Plangite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Poing D'Argent
Fille de Vulcain
avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : Du coté d'Edelweiss
Date d'inscription : 24/11/2009

MessageSujet: Re: Lyra Poing D'Argent [ Terminé ]   Dim 29 Nov - 23:58

En fait Trauma, dans ces deux répliques, c'est un vieil humain ( ou nain, au choix ) sénile comme elle dit, qui présente Lyra, il est donc totalement différent d'elle et n'a absolument pas son vocabulaire, un vieux roublard qu'elle soigne depuis des années et qui la connait donc bien. Disons qu'il la connait depuis longtemps et se permet certaines familiarités avec elle.

Lyra ne commence à s'exprimer qu'au BG.

Citation :
Pour le rang et le SMP, je te laisse donc élaborer ça sans verrouiller ta fiche pour que tu puisses le rajouter lorsque ce sera fait (je verrouillerai après). Par contre, si tu veux Rp avant d'avoir trouvé ton SMP, il faudra que tu en consacres un, par la suite, pour expliquer à quoi il ressemble et comment tu te l'es implanté.

Si tu parles de consacrer un rp pour présenter mon SMP, c'est précisément ce que je comptais rajouter au BG après l'avoir trouvé, je ne comptais donc pas faire de rp spécifique à cela.
En fait le SMP serait le dernier cadeau de mon défunt, pour lequel il aura œuvré toute sa vie ... pour racheter ce qu'il considérait être sa faute : la perte de ma main. Si ça vous convient bien sur.

Sinon mes autres questions sont dans tes mp Ymir Smile

Merci pour la couleur et le rang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trauma-Nakan Strix
Archange Sombre ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Lyra Poing D'Argent [ Terminé ]   Mer 2 Déc - 13:38

Oui, je parlais de consacrer un Rp à cela si tu comptais commencer à Rp avant d'avoir rajouter cet élément à ton BG Wink

Tu peux donc commencer à jouer si tu le souhaites, bienvenue parmi nous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lyra Poing D'Argent [ Terminé ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lyra Poing D'Argent [ Terminé ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elias , le Triangle d'argent[Terminé]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Dossier Corruption 2:L'ONU et l'argent vole par JC Duvalier
» Instruction Technique Armes de Poing
» Haiti en Marche: L'argent de la drogue et les élections!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cendres d'Alésia :: Fiches des Nains-
Sauter vers: