Les Cendres d'Alésia

Découvrez un Royaume dévasté par la guerre où s'affrontent nombre de créatures fantastiques et sanguinaires. Créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de chaos...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Antinéa Kieffer [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antinéa Kieffer
Mage de Guerre
avatar

Nombre de messages : 17
Localisation : Auprès de Pauline ...
Date d'inscription : 14/09/2009

MessageSujet: Antinéa Kieffer [terminé]   Mar 15 Sep - 13:39

Nom : Kieffer

Prénom : Antinéa

Âge : 16 ans

Présentation physique : [ 5 lignes minimum]
Quand Antinéa s’arrête enfin de courir partout, on peut admirer ses formes légères, son visage illuminé par la joie qui l’habite sans cesse et la lumière qui irradie d’elle comme un soleil. La mage a des traits fins, un visage qui respire la confiance et la douceur. Ses yeux bleus sont toujours joyeux et porté par un éclat, tel un lac que le soleil ferait miroiter. Une tignasse rousse, telle une crinière de feu se détache sur ses épaules. Petite, elle n’a pas tout a fait finit sa croissance, mais elle a déjà les formes généreuses de la femme qu’elle sera. Mince, elle n'a quasiment que la peau sur les os : elle n'a jamais vraiment eut de quoi manger à sa faim, que se soit dans la forêt ou chez sa mère. Une bouche en forme de cœur, toujours souriante. Une peau légèrement hâlée, souvenir de ces premières années passées à travailler à la ferme. Un corps agile et un pied sur, elle est habituée à courir partout et à travailler dur. Ses mains habiles sont plutôt petites, avec des ongles toujours un peu sale, car elle fourre toujours ses doigts partout : dans la terre, les fleurs ...
Quand elle utilise la magie, tous ses traits se détendent et son aura l'englobe, comme un feu qui coule autour de sa peau, la noyant dans une lumière jaune orangé.


Caractère : [5 lignes minimum]
Toujours joviale, un sourire toujours sur le visage, dès qu'on regarde Antinéa, on se sent tout de suite bien. Elle dégage de la chaleur humaine sans rien faire. Elle voudrait aider tout le monde et la découverte de ses pouvoirs et de sa puissance l'a conforté dans l'idée qu'elle pourrait aider tous les humains. Un peu utopiste, elle voit le bien en chacun et aimerait pousser tout le monde à utiliser ses bons côtés pour servir la Lumière et la Vie. Antinéa aime la vie. Elle est toujours positive, quelque soit la situation. Sauf à la fin, où elle se perd entre deux émotions : la Folie d'un côté et la Vie de l'autre. Elle est en équilibre précaire et se bat pour rester saine d'esprit. Mais la violence de son ancien mentor, la mort de sa mère et le fait qu'elle a tué un être humain, elle qui avait juré de sauver le plus de monde possible, fut un choc pour elle. Elle se cherche ...

Histoire : [ 15 lignes minimum ]
Folie, douce folie …
Lumière, belle lumière !
Antinéa en est là dans ses pensées. Que choisir ? Les ténèbres bienfaitrices et heureuses de la folie ? L’oubli, l’abandon total dans les artères glauques de son âme malmenée ? Ou alors, la lumière de la Vie, avec ses douleurs, ses blessures et ses peines, mais surtout avec ses moments de joies pures et d’amours ? Mais qu’est-ce qui l’a conduit à penser ça ? A s’approcher si près des ténèbres tant redoutées ?
Juste, la folie d’un homme …


~~~~~~~~~~


-Antinéa ! Reviens ici ! Antinéa !
La voix de sa mère, paniquée, retentissant dans la plaine. Mais la petite fille continuait de courir, toujours plus loin, en rigolant comme une bécasse. Antinéa avait une fois de plus échappé à la surveillance de sa mère et comme toujours, elle se dirigeait vers la forêt d’Imbolt. La gamine ne savait pas pourquoi elle était attirée par elle. Peut-être le doux murmure des arbres, le bruissement du vent dans les feuilles ou alors la fraicheur caressante dans l’ombre du sous-bois ? Antinéa ne savait pas, mais elle voulait y aller, attirer comme un aimant. Hélas, sa mère lui avait interdit d’y aller, de peur des mauvaises rencontres qu’elle pourrait y faire. La fillette, qui avait cinq ans à peine allait atteindre la forêt quand sa mère la rattrapa.
-Antinéa ! Je t’ai dit cent fois qu’il ne fallait pas que tu ailles là-bas ! C’est dangereux !
Mais comment faire comprendre le mot danger à une petite fille ? Elle, elle sentait que quelqu’un l’appelait, que quelque chose de puissant la poussait à aller là-bas. Et d’instinct, elle y allait.

La fillette n’avait plus de père. Celui-ci était parti un matin, mais n’était jamais rentré. Avait-il croisé la route d’un quelconque malfrat ? Ou d’une belle créature qui lui avait promis monts et merveilles ? Sora ne savait pas du tout se que son mari avait fait et elle avait bien trop peur de la cité de Fenrig. Alors, elle vivait seule, avec sa fille unique, qui lui causait pas mal de soucis, tellement elle était indépendante. Mais Sora ne pouvait jamais punir sa fille chérie : il suffisait qu’Antinéa la regarde et lui sourit de son air innocent et tous les doutes, toutes les peurs qui lui nouaient l’estomac s’envolaient, comme par magie. Il suffisait qu’elle regarde sa fille et elle était heureuse, tout simplement. Antinéa dégageait une sorte d’aura lumineuse, un sentiment de bien-être, comme si elle pouvait d’un simple regard, effacer toute l’horreur de la Vie.

La mère et la fille rentrèrent, heureuses d’être ensembles. Certes, Antinéa n’avait pas atteint son objectif, mais elle savait qu’elle y arriverait. C’était une jeune fille positive, qui voyait toujours le bon côté de la vie, toujours souriante. Elles arrivèrent à leur petite maison, à la frontière de la grande ville de Fenrig. Là, elles cultivaient de quoi manger, elles élevaient quelques poules pour leurs œufs et quelques moutons pour leur laine. Antinéa fournissait bien sur sa part de travail dans l’entretien de la petite ferme, mais dès qu’elle pouvait s’échapper, elle courait dans la plaine adjacente à la ferme. Elle aimait beaucoup la liberté et la nature. Les jours passaient, tous identiques les uns aux autres. Malgré tous ses échecs pour aller dans la forêt, Antinéa ne désespérait pas. Jusqu’au jour où, alors qu’elle avait sept ans, elle réussit à échapper à sa mère suffisamment longtemps pour enfin pénétrer dans la forêt …

~~~~~~~~~~


La fillette n’avait pas vraiment conscience des dangers qui pouvait la menacer ici. Tout se qu’elle voyait, c’était la verdure, les arbres vieux de plusieurs siècles pour certains, les animaux qui grouillaient de partout ou les ruisseaux chantant dans la pénombre. Antinéa ouvrait des yeux ronds devant tant de beauté. Elle avait toujours été attiré par la nature, c’est sur, mais la magnificence de la forêt était vraiment à couper le souffle. Antinéa s’enfonça plus profondément dans la forêt lorsqu’elle se sentit de nouveau attiré vers un endroit bien particulier. Elle suivit son instinct, qui pour l’instant ne l’avait jamais trompé, pour découvrir au détour d’un sentier, une hutte précaire.

Antinéa s’approcha doucement de l’apparition, comme un papillon attiré par la lumière. Qui pouvait bien vivre là ? Soudain, un homme sortis du taudis. C’était un homme dans la force de l’âge, bien habillé pour quelqu’un qui vivait dans la forêt, barbu avec des yeux noisettes qui pétillaient de malice.
*On dirait qu’il m’attend ! C’est lui qui m’attirait si fortement dans cette forêt !*
La fillette sentait une aura autour de l’homme, comme une puissance magique qui faisait écho à la sienne. Elle s’approcha sans crainte, comme si elle retrouvait un vieil ami perdu de vue depuis longtemps. Il l’accueillit par un sourire charmant, heureux de la voir enfin. Ils commencèrent à parler. Il s’appelait Fyrus Innopé, et elle découvrit qu’il était un mage avec des pouvoirs incroyables.
-Antinéa … Oui, j’ai tout de suite sentie que tu avais du potentiel … Laisse moi t’aider à développer tes compétences, tes pouvoirs ! Bientôt, tu seras la meilleure mage que le monde est porté !
Son discours était si enflammé, l’homme paraissait si sincère qu’Antinéa n’hésita pas longtemps. Elle accepta de devenir l’apprenti de Fyrus. Et ce faisant, elle accepta de laisser sa mère travailler de plus en plus seule dans sa ferme.

~~~~~~~~~~


Bien sur, au début, elle passait la moitié du temps avec sa mère à la ferme et l’autre moitié auprès de Fyrus, à apprendre l’art fabuleux de la magie. Ses pouvoirs à l’état brut lui donnèrent rapidement le vertige. Elle n’avait jamais soupçonné toute la force qu’elle possédait. Sora voyait bien combien sa fille était heureuse auprès du mage. Elle n’osa pas la distraire par ses travaux à la ferme, tant et si bien qu’Antinéa passa de plus en plus de temps auprès de Fyrus et de moins en moins vers sa mère.

Plusieurs années passèrent ainsi. Sora faisait sa ferme toute seule désormais, mais elle avait beaucoup plus de mal à faire tout le travail nécessaire. Elle le cachait pourtant fort bien à sa fille. Celle-ci devint une adolescente douée pour la magie. Fyrus lui apprenait tout se qu’il savait : tout d’abord, les sorts lié à l’eau. Fyrus s’aperçut bien vite que la jeune fille, avec son aura lumineuse, avait une très grande affinité avec l’eau, qui représentait les sorts de guérison ou d’aide aux guerriers. Antinéa était très douée aussi pour voir l’Avenir ou le Passé. Son mentor était extrêmement fier d’avoir pris sous son aile une jeune fille aussi douée … et aussi belle …

~~~~~~~~~~


Une nuit, Antinéa s’endormis chez Fyrus. Cela faisait quelques jours qu’elle était chez lui. Non pas qu’elle fuit sa mère, au contraire, elle se sentait de plus en plus coupable de la laisser seule. Mais le mage insistait pour la garder, inventant toujours des excuses pour pas qu’elle parte : il pleuvait, il faisait trop sombre, le chemin était long, elle avait fait trop magie, elle était fatiguée … Alors, elle était restée, avec comme dernières pensées, sa mère, la ferme de cette dernière et tout se qui s’y rapportait.

De part son puissant lien avec l’eau, la jeune fille eut une vision de sa mère pendant la nuit. Son âme fut transcendée et vibra avec une telle puissance, que la jeune femme gémit dans son sommeil. Fyrus s’en aperçut et vint à son chevet, pour peut-être pouvoir profiter de sa vision, pour voir comment ça se passait, car il s’entraînait dur pour avoir ce genre de pouvoir, mais il se réveillait frustré à chaque fois ! Antinéa continua de se tortiller sur sa paillasse, la sueur gouttant à son front. Elle avait l’air de souffrir visiblement. Elle ouvrit ses yeux bleus, humide de larme d’un coup. Fyrus fut tout de suite sur elle et la pressa de question :
-Qu’as-tu vu ? Antinéa, comment as-tu fait ? Qu’est-ce qui c’est passé ? Réponds-moi ! Antinéa !
Il la secouait dans tous les sens, avide de savoir, d’arracher ce secret, et accroitre sa puissance ! Il l’avait toujours su, elle était spéciale, elle allait lui fournir plus de puissance encore ! Et ainsi, il renverserait l’archimage actuel ! Puis, elle reprit ses esprits, suffisamment pour lui faire lâcher prise.
-Arrête Fyrus, tu me fais mal … Et je n’ai rien fait de spécial.
-Rien ? Alors que tu viens d’avoir une vision ? Répond moi !
Il en tremblait tellement il était sous tension. Antinéa pris peur devant cet énervement : elle se réfugia loin de lui.
-Antinéa ? Voyons, n’es pas peur, c’est moi, Fyrus … Maintenant, dis moi se que tu as vu et fait !
- Laisse-moi ! Je dois … je dois retourner voir ma mère !
La vision se déroulait dans sa tête : la ferme de sa mère, puis, zoome avant sur une pièce. Sora est là, assise à la table, la tête dans les mains. Antinéa la voit grâce à la lueur tremblotante d’une bougie. Puis, sa mère se lève. La jeune fille voulait hurler de peur et de désespoir. Les traits de sa mère semblent ravager tellement elle a l’air fatiguée. Brusquement, sa mère avait pris dix ans d’un coup. Ses pas sont pesants, malhabile lorsqu’elle veut rejoindre son lit. Puis, elle s’écroule sur les draps, sans même avoir la force de les relever sur elle. Le teint blême, les rides creusés à l’excès et les mains tremblantes, Antinéa se sent plus que coupable. La vision s’estompe … Elle sait se qu’elle doit faire …

~~~~~~~~~~


Alors que Fyrus la dévisage d’un air mi-interrogateur, mi-avide, elle se lève d’un coup, prend ses chaussures, son manteau et s’élance dans la nuit. Il essaie de la retenir, mais elle lui file entre les doigts. Il en hurle de frustration, mais elle est déjà loin, ces pieds agiles sautant les obstacles avec facilités. Elle connaît le chemin par cœur, car cela faisait presque dix ans qu’elle le prenait. Après se qu’il lui sembla une éternité, elle arriva devant la ferme de sa mère. Les lignes familières se dessinèrent. Une faible lumière se déploie dans l’obscurité de la ferme. Comme dans sa vision, la bougie est posée sur la table, mais sa mère est partie … La jeune femme s’élance vers la chambre le cœur au bord des lèvres, le regard fou. Et là, elle voit sa mère exactement comme dans sa vision … Elle s’approche prudemment, les larmes coulant sur son visage pâle. Sa mère continue de respirer, mais avec difficulté. Cette dernière sent la fin proche, mais à la force de regarder sa fille une dernière fois et de lui parler :
-Ma chérie … Je veux … ton bonheur … continues de faire … se que tu aimes … je t’aime …
Puis, comme si cette effort avait été trop important, Sora laissa son dernier souffle s’échapper.
-NOOOOOOOOOOOOOOOON ! MAMAN ! Non ! Pas toi ! Pourquoi ? Pourquoi tu ne m’as rien dit …
Avec un temps de retard, Antinéa mobilise ses pouvoirs de guérisons. Mais au fond d’elle-même, elle savait qu’il était trop tard. Alors, elle pleura sa mère durant toute la nuit.

Au petit matin, Antinéa quitta la ferme de sa mère à regret. Un sentiment de culpabilité ne la quittait pas. C’était si dur. La lumineuse jeune fille se sentait souillée par un terrible poids sur sa conscience. Son aura et ses pouvoirs parurent faiblirent lorsqu’elle retourna vers la hutte de son mentor. Déchirée comme l’était, il l’accueillit à bras ouverts, comme si les gestes et les paroles déplacés qu’il avait eut envers elle avait été effacé d’un coup de baguette magique.
-Chut ma petite … Viens me raconter tout ça …
Il la ramena à l’intérieur, ralluma un bon feu et l’installa devant dans une bonne couverture bien chaude. Antinéa, toujours sous le choc et les émotions qui l’agressaient paru se ressaisirent. Elle réussit à expliquer à son mentor se qui s’était passé et que c’était sa vision qui s’était réalisé, tout ceci entrecoupé de sanglot. Fyrus la prit dans ses bras, d’un geste paternel. Elle accueillit avec chaleur et reconnaissance ce geste d’amitié spontané. Il semblait partager sa détresse et elle réussit à retrouver un peu le sourire.

Le lendemain, Antinéa se réveilla une boule au ventre. Sur ces yeux s’étaient imprimées les dernières images de sa mère, qu’elle avait vu mourir deux fois. Puis, un bruit la fit sursauter. Fyrus était là, dans sa chambre, à la regarder avidement. Il s’approcha d’un pas souple en prononçant :
-Bien dormis petite ? Ne t’inquiètes pas, tu n’es pas seule, je veillerais sur toi …
Le ton doucereux et la lueur de folie qui brillaient dans ses yeux fit reculer Antinéa jusqu’au mur contre lequel était appuyé le lit. Elle regarda avec désespoir la porte qui se trouvait si loin d’elle. Il perçut son regard et secoua la tête de droite à gauche. Puis, il fondit sur elle, l’attrapant par les poignets. Elle se débattit mais il faisait que de ricaner devant ses efforts inutiles. Son visage était complètement transformer : il la regardait avec une joie sauvage, comme s’il s’était retenu des années avant de faire ça.
-Non, Fyrus, ne fait pas ça ! Tu le regretteras ! Non !
-Arrête de voir le bien partout, petite. Quand tu m’es tombé dans les bras cette nuit, totalement désespérée, j’ai sentie le désir monté. Je me suis retenu, mais je ne pouvais pas nier l’évidence ! Je te veux depuis le début ! Tu es puissante, ta magie est puissante et tu es belle. Tu seras à moi !
Il avait une voix de dément, qui montait dans les aigues au fur et à mesure de son discours. Antinéa commença à crier. Mais il était plus fort qu’elle. Il déchira ses habits et ses doigts commencèrent à ramper sur sa peau nue. Elle frissonna de dégout, mais une partie de son esprit se détacha d’elle et elle commença à réfléchir. Hélas pour Fyrus, elle était très puissante et il avait commencé à lui apprendre quelques sorts lié au feu. Elle se concentra malgré les coups qu’elle prenait et récita en murmurant, les larmes aux yeux par se qu’elle allait faire :
- Les sables du Désert dans nos mains, le feu sous la terre...
Le sol se mit à trembler. Fyrus ouvrit des yeux ronds de stupeur et continua à la frapper en criant :
-Mais qu’as-tu fait, idiote ! Tu vas nous faire mourir tous les deux !
Puis, la terre s’ouvrit, la lave s’engouffrant dans l’espace et brulant tout sur son passage. Antinéa, sur de périr, ferma les yeux et se laissa aller. Fyrus par contre fit tout se qu’il pouvait pour échapper aux flammes. Bientôt, le taudis se transforma en torche, Fyrus hurlant une dernière fois avant de s’effondrer comme une poupée de chaires noircies.

Etait-elle toujours vivante ? Les flammes léchaient tous se qu’elles trouvaient, mais semblait l’épargner, comme si elles reconnaissaient leur créatrice. Antinéa se releva tant bien que mal, maintenant les lambeaux de tissus qui lui restaient sur elle. Puis, elle sortit, pendant que les flammes s’éloignaient de l’endroit où elle se trouvait au fur et à mesure qu’elle avançait. Au moment où elle sortit, tout s’effondra pendant que les flammes continuèrent d’embraser tous se qu’elle trouvait. Par un heureux hasard, il se mit à pleuvoir fort, se qui arrêta le feu avant qu’il ne fasse plus de dégâts. Antinéa contempla les dégâts … Tous ça, à cause de la folie d’un homme …

~~~~~~~~~~


Elle avait erré dans la forêt, en proie au doute. Toujours les mêmes émotions : culpabilité, destruction, folie … Mais elle s’accrochait encore à cette Lumière, si faible. Déchirée entre deux émotions contradiction, elle arriva quand même à Fenrig. Ses habits en lambeaux attiraient les regards des curieux, comme sa frimousse couverte de suie. Mais elle ne voyait pas grand-chose. Elle avançait, animé par un besoin de continuer, d’aller toujours plus loin.

Information(s) importante(s) : J’arrive à Fenrig et je souhaite RP avec Pauline de Sarkanta pour qu’Antinéa puisse retrouver le gout de vivre et la Lumière qui lui est caractéristique, car il ne faut pas grand chose pour qu'elle rebascule dans la Lumière ^^

Rang souhaité : ( Uniquement tant que des places haut gradées seront libres. Accordé ou non selon le niveau du rp )
Un rang s’approchant des mages de guerre, même si le terme ne me plait pas, Antinéa étant porté vers la Lumière … (et non la guerre)

Disponibilités pour poster : Souvent

Comment avez-vous connu les Cendres d'Alésia ?

Si vous connaissez le nom de votre avatar et le manga/jeu ou autre dont il est tiré, mentionnez-le ici : /


Dernière édition par Antinéa Kieffer le Sam 19 Sep - 17:34, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trauma-Nakan Strix
Archange Sombre ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Antinéa Kieffer [terminé]   Mer 16 Sep - 13:59

Bienvenue à toi Antinéa !

Le début est très joli, et intrigant. J'attends la suite avec impatience Smile
(Désolée, je ne peux pas m'en empêcher... Mais fais attention aux petites erreurs de concordance des temps Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antinéa Kieffer
Mage de Guerre
avatar

Nombre de messages : 17
Localisation : Auprès de Pauline ...
Date d'inscription : 14/09/2009

MessageSujet: Re: Antinéa Kieffer [terminé]   Mer 16 Sep - 14:05

Désolé pour les fautes d'accord.
Je viens de me relire une fois déjà.
La suite est déjà bien écrite, mais pas encore la fin Laughing
Donc, ça arrive Wink

EDIT : l'avatar arrive, un ami est en train de me faire le kit complet Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antinéa Kieffer
Mage de Guerre
avatar

Nombre de messages : 17
Localisation : Auprès de Pauline ...
Date d'inscription : 14/09/2009

MessageSujet: Re: Antinéa Kieffer [terminé]   Sam 19 Sep - 17:29

Ouf, je viens de finir
(normalement ^^)
Juste une petite relecture (désolé, j'ai pas le temps maintenant), mais on va dire que j'ai fait le plus dur !
Désolé pour la longueur, je me suis laissé aller et voilà se que ça donne Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trauma-Nakan Strix
Archange Sombre ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Antinéa Kieffer [terminé]   Sam 19 Sep - 17:46

C'est une très jolie histoire Smile Enfin jolie... Je veux dire agréablement racontée ^^ ! De plus, très cohérente. Ca donne envie de connaitre la suite.

Quasiment pas de fautes à part encore les concordances des temps dont j'ai déjà parlé, mais tu t'amélioreras je pense Wink Ah si, fais attention à la différence entre "ce" (pour montrer quelque chose : Ce pot de fleur) et "se" (possessif : se montrer, se cacher.. )


Je serai très heureuse de Rp avec toi avec mon compte Pauline Smile
Je te valide (sauf si mes collèges veulent redire quelque chose), tu peux commencer à Rp !

p.s : Je te laisse commencer le rp à Fenrig ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antinéa Kieffer
Mage de Guerre
avatar

Nombre de messages : 17
Localisation : Auprès de Pauline ...
Date d'inscription : 14/09/2009

MessageSujet: Re: Antinéa Kieffer [terminé]   Sam 19 Sep - 17:50

Oh merci !

Pour les ce ou se, j'ai toujours eut un mal fou (c'est ma prof de français qui était folle avec ça ^^)

Et oui, je peux commencer ^^
J'ai hâte qu'on se rencontre !
Merci pour les compliments, ça fait plaisir ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar
Roi Démon ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 256
Age : 28
Localisation : Au coeur du Chaos !
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Antinéa Kieffer [terminé]   Dim 20 Sep - 3:26

Bienvenue chère Antinéa !

Belle fiche avec une longueur qui n'est absolument pas excusable, bien au contraire Wink

Et puis...Pourquoi tant rechercher à basculer de nouveau dans la lumière ? Laisse toi aller vers le côté obscuuuur, y parait que je suis un guide averti Razz !

D'ailleurs je réfléchissais à une âme seine qui me donnera un héritier des plus chaotiques. Entre Pauline et toi, le choix est assez ardu. J'aviserai en temps voulu Very Happy (oui comme d'hab' je tente de pervertir ce qui peut l'être xD).

_________________
La Mort nous sourit à tous...Tout ce que l'on peut faire, c'est sourire à la Mort !(Balthazar)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cendres-alesia.superforum.fr
Antinéa Kieffer
Mage de Guerre
avatar

Nombre de messages : 17
Localisation : Auprès de Pauline ...
Date d'inscription : 14/09/2009

MessageSujet: Re: Antinéa Kieffer [terminé]   Dim 20 Sep - 12:08

Mon très cher Balthazar

Je préférerais retourner vers la Lumière, car j'aime cette lumière ^^
Mais ce n'est pas la première fois que tu me dis ça pourtant ...

Pauline ou Trauma (lol) j'ai commencer, j'espère que le premier post est bon à Fenrig ^^

Merci pour les compliment Balthazar Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar
Roi Démon ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 256
Age : 28
Localisation : Au coeur du Chaos !
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Antinéa Kieffer [terminé]   Lun 21 Sep - 2:19

Pas la première fois ? Dans ce cas je crois savoir qui tu es Smile

Ahhh les humains...

Se persuadant qu'ils aiment la lumière, alors qu'en réalité, ils adorent l'ombre qu'elle projette, MOUHAHAHAHAHAAAAA !

Bref...Bon Rp xDD.

_________________
La Mort nous sourit à tous...Tout ce que l'on peut faire, c'est sourire à la Mort !(Balthazar)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cendres-alesia.superforum.fr
Evan De Monfort
Aristocrate
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : Dans ta tête...
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Antinéa Kieffer [terminé]   Lun 21 Sep - 3:39

Quelle délicieuse guerrière!
J'aimerai bien me confronter contre twa
Entre quelque verre a la taverne
Ses moi qui invitte ^^
*sort XD*

BIENVENU!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inuland.forumzen.com/forum.htm
Antinéa Kieffer
Mage de Guerre
avatar

Nombre de messages : 17
Localisation : Auprès de Pauline ...
Date d'inscription : 14/09/2009

MessageSujet: Re: Antinéa Kieffer [terminé]   Lun 21 Sep - 10:48

Oh, Balthazar crois savoir qui se cache derrière moi ... Razz

Bonjour Evan, tout d'abord, je suis d'être une guerrière
Ensuite, je pense que tu seras très déçu si nous prenons un verre ensemble ... Laughing

Assez déliré, peut-être le dernier mot pour Ymir et verrouiller la fiche ?
(puisque j'ai déjà commencé à RP Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ymir Danhaka
Commandeur de l'Elite des Ombres ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 25
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Antinéa Kieffer [terminé]   Lun 21 Sep - 19:10

Un dernier petit mot....

Gwaka ! Et bon Rp =)

_________________

Ténébreux Anges-Déchus... Mecus Omnes Plangite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Antinéa Kieffer [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Antinéa Kieffer [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cendres d'Alésia :: Fiches des Humains-
Sauter vers: