Les Cendres d'Alésia

Découvrez un Royaume dévasté par la guerre où s'affrontent nombre de créatures fantastiques et sanguinaires. Créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de chaos...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 entre père et fils [konrad et pnj]

Aller en bas 
AuteurMessage
Konrad Manfred
Prédateur
avatar

Nombre de messages : 322
Age : 25
Localisation : je dirais pas ^^
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: entre père et fils [konrad et pnj]   Lun 7 Sep - 19:17

Konrad depuis quelque temps se demandait si servir son père était une bonne chose et si sa ne s’opposait pas a ses propres idées…Tous les évènement qui était arrivé et toutes les personnes qu’il avait rencontré lui faisait douter du bien de sa fidélité aveugle envers son père. Il avait décidé d’aller parler à son père de son obéissance mais n’y était encore jamais allé…

Il réfléchissait a tous assit dans une taverne où il avait déjà but plusieurs verre de sang…IL ne faisait pas attention au personne présente, tous se qui contait pour lui était de trouvé un moyen de dire a son père qu’il ne voulait plus être son pion…Il était tellement dans ses pensées qu’il ne remarqua un vampire de son père entré et se dirigé ver lui il ne se rendit compte que quand l’autre fut juste a coté et lui dit :

-Monsieur Konrad... J’ai un message de votre père a vous transmette …

Konrad réagit enfin a la présence de l’autre vampire et le regarde se demandant père avait su ou il se trouvait et que pouvait vouloir son père.

-Parlez quel est votre message ?

Le vampire et le regarda et fit un hochement de tête.

-Le message est que père veut vous voir d’urgence…

-Ah et quand veut t’il que je vienne d’urgence ?

-Maintenant …s’est très important …

-bon très bien je vais y allé …merci vous pouvez partir…

Konrad paya ses verres de sang puis il se dirigea ver la sortit .A se moment la , il remarqua que l’autre vampire était partit se qui l’énerva. Il ne l’avait pas attendu se foutu messager…Et il se demandait vraiment que pouvais lui vouloir son père…

Il sortit de la taverne et prit la direction de la maison de son père ou il vivait avec quelque autre vampire de la famille. La maison ressemblait plus a un petite manoir qu’a une maison et les réunions du conseils des plus important membres de la famille se faisait ne bas dans une salle de réception…IL arriva vite devant la maison et il toqua a la porte un autre vampire lui ouvrit. Et se vampire lui annonça d’office sens laissé parler Konrad que son père était dans sa chambre au premier étage…

Konrad monta l’escalier et se dirigea ver la chambre de son père il ouvrit doucement la porte de la chambre puis entra…

La chambre de son père était richement décoré s’était normal entant que chef de la famille… Son père était assit à une table en face de la porte d’entrer …

-bonjour père que puis je faire pour vous ?

Konrad avança de quelque pas ver la table de son père et il baissa la tête en signe de respect ver son père…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Neutre

avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: entre père et fils [konrad et pnj]   Lun 7 Sep - 23:19

Spoiler:
 

Il avait envoyé chercher son fils. Ah, comme il aimait jouer avec lui ! Son esprit tordu avait encore imaginé de nombreux plans. Et celui qu'il imaginait maintenant était dangereux, certes, mais on pouvait perdre un ou deux pions en passant ... non ? L'homme, enfin, le vampire, sourit d'un air torve et sadique. Ses canines dépassèrent de ses lèvres. Assis dans son fauteuil de cuir rouge sombre, il avait l'impression d'être un roi. De donner des ordres, de régenter son petit monde et qu'on lui obéisse au doigt et à l'œil ... Ah ! Qu'il était heureux, sur de lui. Il prit son verre de sang qu'il avait de poser sur son bureau. Il but une gorgée d'un air désinvolte, puis il fit tourner le sang dans le verre en regardant autour de lui les yeux mi-clos. Il adorait s'enfermer dans son antre, au milieu de tous ses bibelots. Là, il était vraiment le roi !

Le messager qu'il avait envoyé chercher son "fils" revint en courant.

-Il arrive. Il n'a pas l'air de très bonne humeur, monsieur ...

-Je ne te pais pas pour savoir son humeur ! Allez, dégage avant que je ne me fâche vraiment !

Le messager, encore plus blanc qu'en arrivant, tourna les talons, songeant que le maitre des lieux était bien énervé. Il était bien content de faire demi tour, mais il plaignait le pauvre Konrad ... D'ailleurs, il le croisa furtivement dans les couloirs de la demeure. Mais peut-être trop énervé, Konrad ne le vit pas.

Son père, toujours fier et droit, regarda son fils entrer. Son fils ... Enfin, c'est comme ça qu'il l'appelait, mais en son for intérieur, il savait que ce n'était qu'un pion ... Et un pion, on pouvait se permettre de le perdre ! Pas tout de suite, il pouvait toujours lui être utile ... Peut-être même qu'il pourrait lui rapporter quelques renseignements utiles ! Le maitre des lieux sourit doucement et un éclat s'alluma dans son regard.

-bonjour père que puis je faire pour vous ?

Quel servitude, quel respect ... Pauvre pantin entre mes mains. Quel pouvoir il avait sur Konrad, quel emprise ! Il se délectait d'avoir sous sa coupe ce pauvre erre. Sans lui il serait perdu ! C'était une évidence ! Il savoura d'avoir Konrad sous la main pour distillé un peu de peur. Il commença doucement :

-Alors, mon petit Konrad ... J'espère que tu bois pas trop, ça m'embêterait d'avoir à te ramasser à la petite cuillère ...

Il laissa un blanc calculé, menaçant. Ne dit-on pas la parole est d'argent, mais le silence d'or ? Il reprit d'un ton doucereux, les yeux fixé nonchalamment sur le verre de sang :

-J'aurais besoin de tes ... compétences mon très cher "fils" ... J'ai besoin ... d'un espion ...

Avait-il besoin de tout lui dire ? Bof, moins il en saurait, moins il pourrait en dire s'il venait à se faire capturer vivant ... Vivant ! Se qu'il est drôle ! Un bref rire rauque s'échappa de ses lèvres et il eut le plus grand mal à finir :

-Oui, donc, un espion auprès de la comtesse Von Carstein ... Il parait que tu as noué des relations avec Lizabelle de Shram, sa petite "protégée", cela devrait être relativement facile de t'introduire auprès d'elle ...

Il eut un sourire mauvais en regardant à nouveau Konrad dans les yeux, un éclat glacial dans son regard sans vie ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konrad Manfred
Prédateur
avatar

Nombre de messages : 322
Age : 25
Localisation : je dirais pas ^^
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: entre père et fils [konrad et pnj]   Mer 9 Sep - 14:20

Konrad regarda son père affalé dans son siège avec léger regard de dégoût mais ne dit le laissant expliquer se pourquoi il l’avait fait venir…IL avait n’avait pas apprécier la remarque de son père qui lui disait qu’il espérait qu’il ne buvait pas trop…

Père je bois comme je veux et avec qui je veux aussi…Vous ne vous êtes toujours intéressé a moi que quand je pouvais vous être utile donc ne vous mêlez pas de ma vie…

Il avait répondu de manière agressive mais il n’avait même pas fait sa volontairement, les mots était comme sortit sens l’accord de Konrad…Mais la suite il ne se dérangea pas pour la dire volontairement cherchant des mots qui blesserait son Père…

Et pourquoi je devrais espionner la comtesse ? Vous voulez m’envoyé a l’abattoir c’est cella ? Et quand je ne vous servirais plus que m’arrivera t’il un ? Dans la famille on tue pour ne pas être tué c’es cella, Je paris que vous seriez capable de me tué… Vous n’êtes qu’un bouché…Et je suis que si par malheur je me faisait capturé vous n’auriez pas beaucoup de tristesse…Ah si vous ne auriez que je me sois fait capturé avant d’avoir put vous faire un rapport sur la comtesse…Cella vous obligerais a choisir un autre fils que de temps perdu n’est ce pas ?

Konrad avait un mélange de peine de voir maintenant de son père se qu’il s’était toujours caché, ne voulant pas voir comment était son père mais aussi de la haine de s’être sentit manipulé et de découvrir que son père n’avait pas la moindre affection pour lui malgré tous se qu’il avait fait pour lui …

Alors père choqué par mes paroles ? Souhaitez vous en entendre plus ? Un sa fait mal de voir son pantin se rebellé ? Et imaginez moi ma douleur qu’en j’ai ouvert les yeux en découvrant que je n’étais rien pour vous juste un pion de plus…

Konrad ne se gêna pas et alla s’asseoir sur une banquette sens la permission de son père…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Neutre

avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: entre père et fils [konrad et pnj]   Ven 11 Sep - 19:11

Très décontracté au début, il commença à se crisper dès que Konrad commença à parler. Quel ton agressif ! Quel arrogance ! D'habitude, on l'appelait monsieur Manfred ... Et là, son pantin débitait des conneries depuis un moment ! Il ne lassa rien transparaitre de son mécontentement. Rien n'était perdu voyons ! Pour occuper un poste aussi important dans la société, il fallait être rusé et sournois. Et ça, il savait qu'il l'était ! Il faillis rugir lorsque son "fils" s'assit sans y être invité, mais il réussit à se contrôler. Il réussit à placer un rictus et reprit sa respiration, calmement. Il répondit alors d'un ton mielleux :

-Choqué ... oui, parce que tu as tord mon cher fils ! Je sais de source sur que tu es en contact avec Lizabelle ... Alors, je ne t'envoies point à l'abattoir ! Je sais que tu réussiras parfaitement ta mission ! Tu n'es pas un pion ... tu es mon fils ...

Il essayait de mettre toute la bonne volonté, toute la douceur, toute la sournoiserie qu'il était capable de mettre dans ces paroles. Il fallait bien le mettre en confiance, regagner cette confiance ... Il savait que Konrad était très influençable. Il fallait juste trouver les bons mots ! Tout d'abord, il fallait reprendre l'avantage. Ce scélérat s'était assis sans permission, se qui le plaçait en situation avantageuse et rebelle. Alors, le maitre des lieux se leva, pour le dominer de toute sa hauteur. Calmement, le vieux vampire se sert un autre verre de sang et prend un deuxième verre et le remplis également. Il l'apporta délicatement jusqu'à Konrad. Première leçon : caresser le sujet dans le sens du poils.

-Oui, tu as raison très cher. Tu peux boire. Je m'inquiètes juste pour ta santé ! C'est se que fait un père pour son fils adoré, n'est-ce pas ? Tu verras, lorsque toi aussi tu auras des enfants ... c'est épuisant !

Ces mots lui écorchaient la langue, mais ils se devaient de les prononcer. Il avait déjà perdu un élément hier à cause d'une mission raté et deux autres pions la semaine dernière. Il ne fallait pas qu'il lui échappe ! Il continua d'une voix cajoleuse :

-Tu n'es pas un pion à mes yeux ... Non non non ... Tu es mon fils ! Et tu es un de mes meilleur élément ! J'ai confiance en toi ! Tu pourras mener cette mission à bien, j'en suis persuadé ! Tu as déjà prouver par le passé tes ... capacités pour remplir des missions toutes plus difficiles les unes que les autres !

Il bue un peu. Sa gorge le brulait réellement tellement il avait horreur de se qu'il disait. Mais il parvint à dissimuler tout ça derrière un masque de sollicitude feinte. Konrad allait retourner sous sa coupe. C'était obligé ! Il s'adossa négligemment contre le mur opposé, jugeant l'impact de ses paroles doucereuses et accompagna son attente d'un sourire dupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konrad Manfred
Prédateur
avatar

Nombre de messages : 322
Age : 25
Localisation : je dirais pas ^^
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: entre père et fils [konrad et pnj]   Ven 11 Sep - 20:01

Konrad regarda son père qui essayait de le remettre dans le rang sournoisement mais Konrad avait ouvert les yeux et l’était pas près de les fermé et il se sentait de plus ne plus dégoûté par son père cette fois il n’en pouvait il fallait qu’il se débarrasse de se profiteur…

*Il faut que je lui fasse croire que je suis redevenu son toutou, mais il va bientôt découvrir que je ne suis plus se que j’étais avant mais se seras trop tard pour lui…*

Konrad accepta le ver de sang de son père et le but rapidement et il reporta son regard sur son père et il baissa les yeux comme quelqu’un de docile aux phrases de son père et souffla et prit la tête de quelqu’un triste…

Donc vous n’avez voulu me faire té ne m’envoyant dans une mission suicidaire ? Vous avez vraiment confiance en moi ? Je suis désolé père d’avoir été agressif avec vous .Vous avez toujours été bon avec moi. Je suis désolé père …Je ferais se que vous voulez je m’occuperais de cette mission comme un bon fils…

Konrad regarda son père avec un sourire doux comme quelqu’un de très heureux très d’une faute et qui s’en voulait d’avoir été méchant…

Merci père laisse moi vous serez dans mes bras…

Konrad se leva et serra son père dans ses bras comme heureux d’être avec son père.…

*Tu vie tes derniers instant monstre et a ta mort un nouvelle ère naitra ... oui un nouveau pouvoir naitra de ta mort et de celle du conseil defamille tous a l'heure a ta suite ... tous le pouvoir seras a moi... Toi et toute les membres du conseils avait fait votre temps , tous ses monsdtres assit sur leur pouvoir mais moi je ferais bonne usage de se pouvoir *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Neutre

avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: entre père et fils [konrad et pnj]   Sam 12 Sep - 18:34

Sa ruse avait marché ! Et au delà de ses espérances ! Le vampire jubilait en voyant l'expression contrite sur le visage de son cher pantin. Si facilement manipulable ... Les êtres inférieurs étaient si faciles à faire tomber sous sa coupe, s'en était étourdissant ! Encore quelques paroles bien pesées, quelques gestes bien glissés et tout serait comme avant !

-Merci père laisse moi vous serez dans mes bras…

Il fronça les sourcils. Par contre, cette phrase était un peu suspect. Un câlin ? Depuis quand ils se faisaient des câlins ? Le vieux vampire essaya de dissimuler son sentiment de dégoût lorsque son "fils" vint le prendre dans ses bras. Raide, bien droit, il tapota maladroitement le dos de Konrad avant de le repousser un peu fermement. Il alla se camper de l'autre côté de la pièce, aussi loin qu'il pouvait aller. Cette accès de tendresse l'avait alerté. Sincérité, manipulation, stratégie ?

*Très étrange tout ça ... Je devrais plus me tenir sur mes gardes ... Il sait réfléchir le bougre ... Il n'a peut-être pas gobé toute mon histoire finalement ... Je devrais peut-être songé à le faire exécuté plus rapidement et discrètement peut-être ... Ou alors est-il vraiment retomber sous ma coupe ? Je n'arrive pas à lire en lui !*

Le maitre des lieux enrageait ! Il ne savait pas quoi penser. Il fallait qu'il reprenne le contrôle de la conversation et celui de son "fils". Trouvé les mots qui faisaient mouche à nouveau. Tout d'abord, pour reprendre contenance, il reprit son verre et retourna s'assoir dans son fauteuil qui lui servait de trône. Il fit tourner délicatement le sang dans le verre et le finit. Puis, il posa délicatement ce dernier sur la table à côté et choppa un cigare à côté. Concentré sur sa tâche, il alluma son cigare l'air serein. Mais en vérité, son esprit surchauffait. Puis, après avoir pris une bouffé de fumée, il commença :

-Mon fils ... très cher enfant ... Comme chaque enfant que j'ai, tu as une place particulière dans mon cœur mort ... Et je te confie ces missions parce que tu es très bon éléme ... très bon vampire et espion ! Je suis content de voir que tu reviens sur de bon sentiment ... Mais vois-tu, si tu ne veux pas aller espionner la comtesse, ou que tu as peur ... je ne t'y forcerais pas ...

Il s'appuya sur le dossier tranquillement, espérant que titiller Konrad sur la peur allait le ramener à la raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konrad Manfred
Prédateur
avatar

Nombre de messages : 322
Age : 25
Localisation : je dirais pas ^^
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: entre père et fils [konrad et pnj]   Ven 18 Sep - 23:32

Konrad serra son père dans ses bras quelque instant se retenant pour ne pas le tué…Il souffla et essaya de se calmer et de joué son rôle de bon fils a papa obéissant. IL regarda son père se rassoire et boire son vers de sang calmement et il sourit de voir son père ne se douter de rien.

*vraiment simple et parfait il ne se doute de rien se gros porc …sa mort n’en seras que plus délectable de voir ses yeux remplit de peur et de surprise au moment ou je l’éliminerais pour de bon…Il croit toujours que je vais resté son larbin a faire sa sal besogne je devrais le laissé croire un peu …*

Non père je n’ai pas peur je n’ai peur de personne... Il appuya sur le mot personne comme pour faire comprendre à son père que même lui ne lui faisait pas peur…

Que voulez que j’apprenne sur la comtesse car espionner la comtesse est vague … et que a m’apportera cette mission a par votre gratitude père ? Car se n’est pas grand chose …quand aurais je le droit a un place au conseil dans la salle ne bas ? Quand aurais mais propre terre et homme et vampire je vous sers depuis longtemps…

Konrad s’installa sur le canapé et souffla…

et je devrais tuer quelqu’un dans cette mission ? Où cella ne sera pas nécessaire ?etje compte faire un voyage père pour aller voir une fille humaine que vous connaissez bien...Anna ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Neutre

avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: entre père et fils [konrad et pnj]   Dim 20 Sep - 13:48

Que voulez que j’apprenne sur la comtesse car espionner la comtesse est vague … et que a m’apportera cette mission a par votre gratitude père ? Car se n’est pas grand chose …quand aurais je le droit a un place au conseil dans la salle ne bas ? Quand aurais mais propre terre et homme et vampire je vous sers depuis longtemps…

Apporter ? Plus que de la gratitude ? Voilà que le petit voulait plus que la vie sauve … Il devenait vraiment très encombrant et posait des questions un peu trop étranges. Heureusement que cette comtesse était très suspicieuse, elle allait faire le boulot à sa place ! Bon, maintenant, il fallait trouver une excuse pour l’envoyer espionner là-bas … Alors, de quel renseignement allait-il avoir besoin ? Un lent sourire se dessina sur son visage blafard. Il commença, l’air tranquille :

-Il me faudrait plusieurs renseignements. Par exemple, le nombre de vampires qu’elle a sous son contrôle … et les élites qu’elle a sous ses ordres aussi … Et peut-être pourrais-tu poser quelques pièges, pour éliminer quelques vampires …

Et qu’il revienne de sa mission ou non, il aurait tout gagné. Soit il mourrait à cause de la comtesse, soit il mourrait après avoir donné les informations … qui n’étaient pas si importante que ça, après tout …

Et je devrais tuer quelqu’un dans cette mission ? Où cella ne sera pas nécessaire ?et je compte faire un voyage père pour aller voir une fille humaine que vous connaissez bien...Anna ...

Là, le masque d’indifférence tomba pour laisser la fureur l’emporter.

-Anna ?? Cette petite humaine qui est en admiration devant … TOI ?

Là, il sut qu’il venait de faire une grosse bourde. Il tenta de se reprendre et de reprendre la situation en main. Il éclata de rire, pour faire genre qu’il rigolait, comme une mauvaise blague qu’il aurait fait. Puis il reprit :

-Ah mon fils … Tu es pire que ton père ! Donc pour répondre à ta question, tu peux tuer qui tu veux, sauf la comtesse bien entendu …

*elle … elle est pour moi …* pensa-t-il.
Comment Konrad allait-il réagir ? Est-ce qu’il s’était grillé avec ce coup de gueule ? Tout se qu’il savait c’est qu’il fallait rattraper le coup et vite … Il se pencha sur la table, tournant le dos à Konrad …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konrad Manfred
Prédateur
avatar

Nombre de messages : 322
Age : 25
Localisation : je dirais pas ^^
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: entre père et fils [konrad et pnj]   Ven 25 Sep - 22:13

Konrad avait sourit quand son père s’était énervé au sujet d’Anna il voyait vraiment que son père n’était qu’un monstre qui cachait ses vrai sentiment il venait de presque le tuer au sujet d’Anna puis il était devenu sympathique…Il le dégoûtait de plus en plus il n’en pouvait plus de voir son père se moquer de lui ….

Konrad sourit quand son père lui tourna le dos après qu’il lui avait dit qu’il pouvait tuer qui il voulait et il s’approcha de son père.

Alors tu m’as bien dit que je pouvais tuer n’importe qui ? Je commence par toi…

Il sortit un couteau de sa manche et le lui planta dans le dos à plusieurs reprise avec une grande rapidité ne voulant pas lui laissé le temps de réfléchir a se qui lui arrivait il laissa le couteau planté dans le dos de son père blessé …

Père j’aurais fait n’importe quoi pour vous… Mais vous ne m’avez jamais aimé, j’aurais fait n’importe quoi si vous m’aviez aimé ou montré que je comptais pour vous … Mais au lieu de sa vous vous servez de moi…vous me répugnez…Quand tu as fais une liste des parfaites qualtié que devait avoir un fils je suis que je m'en avais aucune...mais j'en vais d'autre je suis loyal courageux pas toujours dans la bataille mais il y a d'autre forme de courage...

Konrad dégaina l’épée que son père lui avait donnée pour sa première mission…

Vous m’aviez donnez cette épée pour ma première mission je vous la rends…j'en aurais bientôt une nouvelle...Mais ne vous inquietez pas avec moi la famille deviendras plus puissant...toujours plus puissants...

IL lui enfoncé dans le ventre avec violence… Il voulait faire souffrir son père pour tous se qu’il s’était caché lui même, il détestait son père et il ne pouvait se retenir plus il regarda son père souffrir …

Père vous vous êtes servit de moi, comme le conseil et vous le payerez tous...J’aurais ma place au conseil car je serais le seul…le pouvoir sera a moi …Toute vos manigance prenne fin avec vous père …Ne vous inquiétez le conseil mourra peut de temps après vous…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Neutre

avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: entre père et fils [konrad et pnj]   Mer 30 Sep - 0:06

Il sentit la lame froide pénétrer son dos, une fois, deux fois, trois fois … et encore ! Son cœur n’était toujours pas touché, mais à chaque coup en traitre que Konrad lui portait l’affaiblissait. Il voulu se retourner avec l’intention de mâter son traitre de fils, mais son corps avait subit de nombreux dommage. Il ne réussit pas à achever son geste. Il se crispa à la table de devant lui et tomba à genou. Dans sa chute, il fit tomber tout se qu’il y avait sur la table. Du cristal éclata par terre, répandant du liquide partout par terre. Les éclats étaient propulsés partout, semant la confusion sur la moquette, allant jusqu’à glisser sous les meubles environnants. Du sang coulait de ses blessures profondes et si son cœur avait pu battre, il serait en train de s’affoler. Le maitre des lieux commençait à douter de ses capacités pour retourner cette situation un peu désespérée. Il se retourna pour voir le traitre.

Il avait à la main l’épée qu’il lui avait donné il y a bien longtemps. Ironie du sort que cette situation. S’il avait su, bien des années plus tôt qu’en donnant cette épée à Konrad, il se donnerait la mort bien plus tard. Mais il n’était pas encore mort ! Il voulu se relever mais les paroles de Konrad le figèrent sur place :

Père : j’aurais fait n’importe quoi pour vous… Mais vous ne m’avez jamais aimé, j’aurais fait n’importe quoi si vous m’aviez aimé ou montré que je comptais pour vous … Mais au lieu de sa vous vous servez de moi…vous me répugnez…Quand tu as fais une liste des parfaites qualtié que devait avoir un fils je suis que je m'en avais aucune...mais j'en vais d'autre je suis loyal courageux pas toujours dans la bataille mais il y a d'autre forme de courage...

Ainsi, il allait crever parce que son fils avait vu qu’il lui mentait ? Pourquoi ne s’en était-il pas rendu compte plus tôt ?? Et s’il l’avait su, il aurait changer quelque chose ? Non … Il était bien trop vaniteux … Il allait crever parce qu’il était orgueilleux ! Il ferma les yeux et soupira. L’épée s’enfonça en travers de son corps. Il hurla de douleur. Mais il n’était toujours pas mort. Mais ça n’allait pas tarder ! Il le sentait ! Il était déjà mort, il savait se que ça faisait. Il pensa à Konrad : il lui avait offert l’immortalité, la puissance et voilà comment il le remerciait ! Il était en rage de voir ça. Le froid s’insinuait en lui … Il entendait déjà moins bien, sa vision s’obscurcissait, son corps ne répondait plus. Il réussis à comprendre la fin de la tirade de son fils :

Père vous vous êtes servit de moi, comme le conseil et vous le payerez tous...J’aurais ma place au conseil car je serais le seul…le pouvoir sera a moi …Toute vos manigance prenne fin avec vous père …Ne vous inquiétez le conseil mourra peut de temps après vous…

Son sang se glaça dans ses veines. Ainsi son fils allait tuer tout le monde pour avoir son pouvoir ! Il voulu protester, mais un flot de sang jaillit de sa bouche, l’empêchant de parler. Il regarda son fils : il le voyait agoniser mais ne faisait rien, à part sourire d’un air ironique, comme s’il adorait se qu’il voyait. Il cessa de respirer et se dissipa en poussière …

La pièce respira enfin calmement. Les antagonistes avaient enfin décidé de qui vivraient et qui mourraient. Les éclats de cristal étaient dispersé partout, du liquide goutait de partout, mais le silence était enfin là. Quelques cendres, soufflés par le vent, étaient les derniers vestiges du cruel maitre des lieux. Et son antre de la torture et de pouvoir fut aussi sa dernière tombe …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konrad Manfred
Prédateur
avatar

Nombre de messages : 322
Age : 25
Localisation : je dirais pas ^^
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: entre père et fils [konrad et pnj]   Mer 30 Sep - 18:42

Konrad avait frappé son père espérant le faire souffrir avec de nombreux coup de couteau et il l’avait regardé avec sourire et avec de la haine quand son père était tombé a genoux. Il était triste dans avoir du en arriver la mais s’était nécessaire comme l’élimination du conseil de sa famille il devait faire vite les réunir dans la salle du conseil sous prétexte que son père veuille leur parlé puis frappé …
Il regarda les cendres de son père se dispersé et il se mit à sourire…
Puis Konrad comme si se qui venait d’arriver n’avait jamais eu lieu il s’installa dans le siège de son père et ferma les yeux puis une bonne heure plus tard il se leva et sortit de la pièce et descendit ver la salle ou restait toujours quelque garde son père, il poussa la porte violemment et regarda la petite salle d’arme ou était installé 7 soldats vampire de la famille manfred …

Bonjour, messieurs je viens vous signalé un changement de chef de famille …Moi père n’étant plus de se monde je prend le control de la famille … Il a-t-il des opposants ? Car il nous reste beaucoup de chose à faire…le conseil doit tombé…

Car une nouvelle ère commence… nous écraserons toute les races opposé a nous mais avant cella nous devons éliminé nos rivaux : toutes les autres familles de vampires qui se croient puissante et les autres rebelles…omni soit les traîtres et le conseil, omni ceux qui oseront s’opposé a nous ….créez de nouveaux vampire, enrôlez les soldats des autres familles, et soudoyez, promettez du pouvoir des terres , des alliances , éliminez faite se que bon vous semble !Dit il avec beaucoup de rage dans la voix… Mais il me faut une armée… Mais avant trouvé d’autre des nôtres fidèles a moi et réunissez le conseil pour une réunion nous devons les tué si nous ne voulons qu’un schisme apparaisse dans la famille et finisse en guerre de famille…


Konrad semblait changé avoir tué son père avait fait de lui un autre vampire il n’était plus comme avant. Il semblait nourrir maintenant une ambition sans limite…Il murmura doucement : Et tous le pouvoir serra a moi….

Konrad s’appuya contre un mur de la salle et se mit à sourire espérant que tous se passe bien…Et comme prévu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Neutre

avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: entre père et fils [konrad et pnj]   Lun 23 Nov - 14:26

Un destin, un changement, une menace …
Quand les puissances sont en marches, plus rien ne peut les arrêter
Quand le destin est lancé, plus rien ne peut endiguer son flot.

La famille Manfred ne fait pas exception à la règle. Un fils désabusé, un père déchu de ses fonctions de patriarche et voilà que le combat peut commencer. Si le vieux vampire avait eut vent des intentions de Konrad, il en aurait ris avant de retourner vaquer à ses occupations. Mais maintenant, il ne rigole plus … Il ne rigolera plus jamais. Poussière, il est devenu que poussière, même pas bon à rempoter des géraniums. Il a défié la mort, prolongé sa vie grâce à la vie de vampire … Quelle ironie que se soit un de ses fils, un de ses descendant, un à qui il a offert cette éternité qui le tue ! Désormais, le changement sera fait …

Les soldats attendaient Konrad dans une petite pièce. Ils avaient été convoqué par ce jeune fils du chef pour une raison obscure, mais tous très curieux, ils étaient venu au rendez-vous. Ils attendirent un peu, beaucoup … Ils commencèrent à s’impatienter !

-Et si notre présence ici était un piège ? S’il faisait ça juste pour nous dénoncer au chef ? Imaginer qu’il soit à la botte de ce connard … On est dans la merde et jusqu’au cou !

-Surveille tes paroles mon frère … Si vous n’avez pas confiance en Konrad, il ne fallait pas venir et puis c’est tout …

La jeune vampire qui venait de parler était la seule fille de la bande, mais c’était celle qui était le plus à l’aise : installer dans un fauteuil de travers, les jambes sur l’accoudoir, elle regardait les « mâles » marcher en long et en large. Un sourire se dessina sur sa bouche bien faite, laissant ses crocs à découvert. Lilla Manfred était peut-être la plus jeune ici, mais elle avait de la cervelle, elle ! Elle joua quelques instants avec ces cheveux avant de reprendre :

-Allons, calmez-vous messieurs ! On dirait des lions en cage … Et tiens, Pastos, sert moi un petit verre s’il-te-plait …

Le dénommé Pastos s’exécuta avec une grimace. Le premier vampire qui avait pris la parole, Fal’Mat, leva les yeux au ciel, mais reprit sa marche dans la pièce sombre en répétant à qui voulait l’entendre que c’était qu’une mauvaise idée et qu’ils allaient tous se faire chopper.

C’est alors que les portes s’ouvrirent brutalement, laissant Konrad entrer. Sur de lui, le menton relevé en un port noble, le vampire balaya la salle. Tous les vampires présents se tortillèrent, un peu mal à l’aise. Mais c’était tout, personne d’autre ne suivait Konrad et se dernier s’avança dans la pièce et prononça son discours. Les soldats étaient ravis par cette nouvelle : ils allaient pouvoir faire régner leurs conditions sur les autres partisans de leurs familles ! Et ensuite, et bien, ils pourraient assoir leur domination sur d’autre famille … Ils semblaient tous captivés par le plan de Konrad. A la fin du discours de ce dernier, les soldats poussèrent un cri d’encouragement. Lilla fut la seule à entendre les dernières paroles de Konrad. Son sourire s’élargit …

Ragaillardit, les vampires trinquèrent à la mort de leur ancien chef et à l’avènement du nouveau. Pendant que les hommes se tapaient dans le dos en de grandes claques viriles, Lilla se rapprocha de Konrad. Elle lui dit calmement, comme si elle avait lu dans ses pensées :

-Ne t’inquiètes pas … Tout se passera bien. Ces soldats là te sont dévoués et sont prêt à tout pour avoir un peu plus de pouvoir. Cela ne peut que bien se passer …

Elle fit un clin d’œil à Konrad et leva son verre à sa santé avant de le vider d’un trait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: entre père et fils [konrad et pnj]   

Revenir en haut Aller en bas
 
entre père et fils [konrad et pnj]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dracula Père et Fils
» Soirée entre père et fils [Caleb & Jeremy]
» Todd & Nath - Petit voyage entre père et fils
» Entre père et fils
» Tommy Yugurei serpentard de père en fils [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cendres d'Alésia :: Les ruelles mortes...-
Sauter vers: