Les Cendres d'Alésia

Découvrez un Royaume dévasté par la guerre où s'affrontent nombre de créatures fantastiques et sanguinaires. Créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de chaos...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Angeline Casset [finis (j'espère !)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angeline Casset
Thénaute
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 27
Localisation : Dans les nuages ^^
Date d'inscription : 28/08/2009

MessageSujet: Angeline Casset [finis (j'espère !)]   Ven 28 Aoû - 18:41

Nom : Casset

Prénom : Angeline

Âge : 26 ans

Présentation physique : [ 5 lignes minimum]A la base, Angeline n’est pas un ange. C’était une petite fille un peu crasseuse, un peu débraillé et un peu perdue. Elle avait un visage banale, les traits communs à tous les humains. Les anges disent que ses caractéristiques physiques vont s’allonger et s’affiner pour ressembler plus à un ange. Angeline veut bien les croire …
Mais pour l’instant, son physique est quelconque. Plutôt petite, très maigre suite à des années de mendicité, elle n’est pas vraiment une beauté. Mais on devine derrière la gamine, une belle femme, qui demande qu’à s’épanouir. Angeline n'est pas très endurante, n'ayant jamais fait vraiment de sport, sauf pour échapper aux personnes qui la coursaient quand elle volait. Mais maintenant, Angeline va pouvoir s'exercer et faire d'elle une belle femme, avec les formes qu'il faut, où il faut !
Par contre, Angeline possède de superbes ailes dorées, contrairement aux autres anges et leurs ailes blanches et fades. Elle a aussi une chevelure brune, en bataille. Sa crinière est indomptable, comme la jeune femme ...


Caractère : [5 lignes minimum] Pour Angeline, c'est vraiment une renaissance, un renouveau. Il faut dire qu'elle est partis de très bas. Mendiante puis orpheline, la vie lui a fait traverser beaucoup d'épreuve lorsqu'elle était jeune. Mais, grâce à sa détermination sans faille et un mental d'acier, elle s'en est sortis pendant plus de 20 ans !
Par contre, elle découvre ce monde de lumière et de beauté, ce monde de volupté et de luxe ... Quelques choses qu'elle ne connait pas du tout ! Comment prévoir ces réactions ? Va-t-elle réussir à s'adapter, à rentrer dans le rang ? Ou va-t-elle reprendre ses sales habitudes et finalement se faire bannir d'en haut ? Certes, elle est têtue. Mais pas complètement folle ... Elle sait qu'une deuxième chance lui est offerte ! Maintenant, saura-t-elle faire fructifier ce cadeau ?
Angeline n'est pas consciente qu'elle doit maintenant, tout réapprendre ...


Histoire : [ 15 lignes minimum ]Angeline sursauta dans son lit.
-Encore cette voix,

lança-t-elle, brûle-point.
Elle se leva de sa paillasse et pris un peu d’eau. Son broc était peut-être sale, mais au moins, l’eau était potable. Le liquide coula dans sa gorge, vivifiante et tonifiante. L’eau fraiche lui rendit les idées plus claires et elle se concentra sur la voix qu’elle avait encore entendu cette nuit. Elle n’arrivait toujours pas en saisir le sens !

-Je fais quoi moi ? J’entends des voix, mais je n’arrive pas à comprendre quoique se soit ! Rha, c’est rageant !

La jeune femme posa brutalement son broc, furieuse. Si elle entendait une voix, c’était pour la comprendre, non ? Depuis toujours elle l’entendait. Mais c’était un filet de voix indistinct, marmonné … Comme si on ne voulait pas qu’elle comprenne un seul mot ! Ce paradoxe la frustrait. Elle se souvint de la première fois qu’elle avait entendue cette voix …

La fillette s’était réveillée en sursaut cette nuit-là aussi. Sa mère avait accourus, pensant que sa fille avait fait un cauchemar. Elle vint la prendre dans ses bras, la consoler, la cajoler. Elle avait toujours déploré le fait qu’elle ne puisse donné plus que son amour à sa fille. Elle méritait tellement mieux ! Hélas, elle et son mari était de pauvre roturier, qui avait à peine de quoi se nourrir. Sa fille la regarda de ses grands yeux verts et lui annonça :

-Maman, c’était pas un cauchemar ! J’ai entendu une voix dans ma tête !

La mère ouvrit des yeux ronds et lâcha sa fille. Elle avait annoncer ça, comme si elle trouvait cela normal, avec sa candeur.
-Tu es sur ? Tu n’a pas vu des choses, fait un mauvais rêve tout simplement ? N’est-ce pas ma chérie ?
-Non non, je suis sur ! J’ai pas compris se qu’elle me disait, mais je l’ai bien entendue ! Elle m’a fait peur sur le coup, mais j’ai plus peur maintenant.

Angeline souriait de toutes ses dents, contente d’elle. Néanmoins, son sourire fana sur ses lèvres dès que la gifle de sa mère atteignit sa joue. Des grosses larmes coula de ses beaux yeux, mouilla même sa chemise. Elle ne comprenait pas pourquoi sa mère l’avait giflé. Celle-ci tournait en rond comme un lion en cage en maugréant, jusqu’à se qu’elle commence à hurler contre sa fille, qui se réfugia contre le mur crasseux.
-ENTENDRE DES VOIX ? TU DEVIENS FOLLE MA FILLE ! RIEN, JE TE DIS, RIEN, TU NE DOIS RIEN ENTENDRE !! SEULS LES SORCIERES OU LES MAGES ENTENDENT DES VOIX !!

Voyant sa fille prostrée, elle s’assit doucement et ajouta, comme si elle expliquait quelque chose à une idiote :
-Ma chérie, ce n’est pas joli d’entendre des voix, tu m’entends ? Les voix dans la tête, tu les oublies, d’accord ?
-Oui … oui maman …

Sa mère partit en marmonnant. Angeline entendit quelques mots, comme « maudite » « folle » ou « possédée » . Angeline continua d’entendre la voix bien sur, sans la comprendre, mais elle essaya de l’oublier, se bouchant les oreilles pour ne pas l’entendre. Bien évident, elle n’en parla pas à ses parents …

Angeline regarda le soleil se lever. Une nouvelle journée allait commencer, mais guère différente des autres. Elle devait essayer de gagner sa vie, bien péniblement. Elle s’encouragea :

-Allez ma fille … Puisque tu es levée, autant que tu y ailles …

Elle s’habilla avec ces habits plus que douteux, une robe à moitié mitée, quelques châles brûlés, tâchés. Elle glissa son jeu de tarot usé dans une poche et sa boule de cristal (pas en vrai cristal évidemment !) dans une autre. Elle sortit de son taudis et arpenta les rues de Fenrig, prêchant la bonne aventure aux rares passants matinaux. Elle était dépourvus de pouvoir magique, mais elle avait le verbe facile et réussissais à entourlouper pas mal de monde, humains résidant ici, comme les voyageurs plus ou moins louche qui transitait par cette ville. Elle était plutôt fière d’elle. Elle était partis de rien, ces parents étant partis en fumée … littéralement !

C’était un jour comme les autres cette fois aussi. Ces parents s’étaient couchés après une journée harassante. Angeline souffrait d’insomnie : la voix dans sa tête hurlait ! Mais Angeline essayait e la repousser, tant et si bien, que même hurlé, les mots, les phrases n’étaient pas plus clairs. Debout, seule car il lui était impossible d’en parler à ses parents, elle essayait de se raisonner, s’apaiser, tournant en rond silencieusement. Des badauds trainaient dans la rue. Angeline les entendaient … Ils étaient saouls. Ils débloquaient, criant n’importe quoi. La fillette les voyaient presque : les bras bougeant dans tous les sens, les visages rouges, l’haleine puant l’alcool à des kilomètres à la ronde. Sauf que brusquement, l’atmosphère changea. La fumée âcre se fit sentir, la température montant brusquement d’un coup. Angeline comprit avec horreur que le toit de torchis avait pris feu, probablement à cause des ivrognes de dehors ! Hors d’elle, elle commença à jurer, avant de mettre sa main devant sa bouche et de tousser et crachoter. Elle chercha ses parents, les appelant à l’aide, se dirigeant vers leur chambre. Mais avant qu’elle ne l’atteigne, le toit s’effondra sur la moitié de la maison précaire. Angeline fut projeter en arrière. Ses parents étaient sous les décombres enflammés ! Paniquée, tétanisée, la fillette ne savait plus comme réagir. Par terre, elle pleurait en toussant à s’en décrocher les poumons. Elle se voyait finir comme ses parents …
Sauf que le destin en avait décider autrement : un homme entra dans la maison en feu et la souleva de terre pour l’emmener dehors. Elle continua de crier et de pleurer, mais son sauveur ne la lâcha pas, l’emmenant chez lui. Epuisée par toutes ses émotions, elle s’endormit sitôt qu’il la mit au lit …

Angeline ferma les yeux à l’évocation de ce souvenir.

-C’est malin d’avoir pensé ça ! Maintenant, tu vas être nostalgique toute la journée …

Elle se souvint de la bonté de son sauveur, même si elle avait pris la fuite quelques jours plus tard. Elle était jeune, mais ayant été habituée à se débrouiller avec peu de moyen, elle commença à mendier, voler et duper les adultes qu’elle croisait. Et c’est ainsi qu’elle acquis un jeu de tarot, puis de fil en aiguille, devint une diseuse de bonne aventure.
-Monsieur ! Voulez-vous connaitre votre avenir ? Ce n’est pas cher pour comprendre votre destin !
-Ma foi … pourquoi pas …

Le bonhomme resta devant la jeune femme, le regard sceptique. C’est ceux qu’Angeline préférait : ceux qui n’y croyait pas mais qui disait oui quand même à une consultation. Il revenait souvent la voir, juste pour lui prouver, à elle comme à eux-mêmes, que ce n’était que de la supercherie. Elle commença à battre son jeu en regardant mystérieusement son vis-à-vis. Qu’est-ce qu’elle pourrait bien raconter sur lui ? Il fallait bien qu’elle brode quelque chose, et plus le mensonge était gros, plus ça passait !
-Tirez cinq cartes et donnez les moi dans l’ordre …

Il s’exécuta. Elle remit le paquet dans sa poche et pris les cartes de l’homme. Elle commença son baratin :
-Huuuum … la balance … Oui, vous avez un choix à faire dans votre vie … Etes-vous marié monsieur ?
-Non.
-Faites attention à la prochaine femme qui voudra entrer dans votre vie. Il se pourrait qu’elle veuille se marier avec vous juste pour profiter de votre argent et votre influence. Evidemment, je ne veux pas me marier avec vous, je ne vous connais même pas …

Elle rajouta sa dernière phrase avec un sourire. Ce n’était pas vraiment un homme mignon. Elle aurait pu le qualifier de potable. Elle continua :
-Hum … la roue en seconde carte. Oui, votre destin tourne, c’est une évidence. Mais c’est possible que la roue tourne à cause de cette femme qui s’accrochera à vous … Oui, ça peut être ça … Voyons la troisième carte pour en être sur !

Elle retourna la troisième carte et pris un air songeur et mystérieux.
-Le chariot … Avec les cartes précédentes, cela ne fait que confirmé ma théorie ! Votre vie sera complètement bouleversée ! Le chariot représente en premier lieu le voyage bien évidemment, mais on peut aussi l’associer à la prise de décision, le changement, comme la roue ! Voyons la quatrième carte … La Lune ! Hum …

Angeline prit le temps de la réflexion. La Lune, à associer avec le changement et une femme ? Elle inspira un coup et elle déclara presque en murmurant :
-La Lune symbolise la femme en puissance … Elle est là, elle vous veut … Vous devriez beaucoup vous méfiez de la prochaine qui voudrait vous passer la bague au doigt monsieur … Maintenant, la dernière carte : la Tour Foudroyée … Elle tombe à pic pour soutenir ma théorie ! Ce choix va avoir de grave répercussion sur votre avenir ! Vous devez absolument faire attention ! Je vous aurait prévenue !

L’homme sceptique au début, eut une lueur de frayeur dans le regard et une voix mal assurée lorsqu’il dit :
-Mais non, vous dîtes n’importe quoi … C’est pas possible … c’est …
-Donnez moi votre main gauche, je vais lire vos lignes pour confirmer ma théorie …

Il lui tendit la main docilement. Elle caressa doucement l’intérieur de la paume, provoquant quelques frissons dans tout le bras de l’homme. Elle pris son temps, prit une mine soucieuse en caressant les rainures dans la main de cet inconnu. Enfin, elle s’exclame en montrant à l’homme sa propre main et en désignant quelques courbes :
-Voyez cette ligne ? La ligne amoureuse ! Elle semble fendue, comme si vous alliez avoir une aventure malheureuse, qui va vous hanter pour le reste de votre vie si vous vous faites avoir !

L’homme retira brusquement sa main. Il regarda la jeune femme d’un air mauvais, comme s’il la fusillait du regard. Il lui jeta trois pièce et recula en hurlant :
-Arrête ton baratin sorcière de bas étage ! Je ne crois pas à tes fadaises ! Dégage avec tes habits sales et ta crasse, sale mendiante !

Puis, il tourna les talons, en fuyant à moitié. Angeline s’en fichait pas mal, il avait payé, c’était tout se qui l’importait ! Elle ramassa les piécettes en repartant à la conquête d’une autre victime …


Dernière édition par Angeline Casset le Ven 28 Aoû - 21:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angeline Casset
Thénaute
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 27
Localisation : Dans les nuages ^^
Date d'inscription : 28/08/2009

MessageSujet: Re: Angeline Casset [finis (j'espère !)]   Ven 28 Aoû - 20:33

Le soleil se couchait lentement sur une journée assez fructueuse pour la pauvre erre. Angeline, assez contente de son butin, continua de se balader dans les rues. Sa petite taille l’aider bien à passer inaperçus dans les ruelles obscures qu’elle était obligé de traverser pour trouver un coin tranquille. Hélas, cette fois, elle ne passa pas assez inaperçus. Angeline se heurta a un individu louche, complètement ivre et violent. Son visage lui était vaguement familier … Elle voyait défilé tellement de monde par jour, comment pourrait-elle se souvenir de tout le monde ? Mais apparemment lui, il ne l’avait pas du tout oublier …
-Tiens, mais c’est la gamine qui dit la bonne aventure !

Angeline tenta de s’échapper, mais il la retint par le bras, enfonçant ses doigts dans sa peau. Une grimace de douleur déforma les traits de la jeune femme. Mais elle réussis à trouver le courage de répondre :
-Je ne suis plus une gamine ! Et j’apporte la Lumière à ceux qui le veule … C’est tout !

La douleur était de plus en plus insoutenable. Des larmes lui montèrent aux yeux tellement elle avait mal. Le gars reprit, l’esprit embrumé par la violence et l’alcool qu’il avait ingurgité :
-Mouais … t’es qu’une vipère qui dit que des saloperies !
-Je dis que se que mes cartes me racontent, c’est …
-Tais-toi garce ! Tu as lu l’avenir à mon ex-fiancée … Et tu lui as dit d’annuler notre mariage !
-Mais … Mais, non, j’impose jamais, je dis que …

Angeline comprit qu’elle était vraiment dans de sale drap. Bon, on s’en sort comment ? Elle ne se posa pas longtemps la question. L’homme la lâcha et la jeta par terre d’un brusque coup de coude. La respiration coupé, Angeline tomba sur les fesses avant de s’effondrer complètement par terre. Elle commença en bégayant :
-Je je je … Je ne pensais paaapaas qu’elle vous quitterait ! J’ai dit ça pa… parce que que les cartes disaient …
-Foutaise ! Je suis sur que ça te plaisait de savoir que t’allais détruire un couple ! J’vais te buter !

Il roula sur Angeline qui eut un mal fou à l’éviter. Il la rattrapa par une cheville et elle ne put même pas se relever. L’homme, qu’elle ne connaissait même pas la regardait d’un regard torve avant de sortir un couteau maladroitement. Là, elle était vraiment mal ! Elle réussis à se sortir de cette étreinte mortelle par un coup de pied lancé au hasard. Elle se remis debout fissa et partis à toutes jambes. Elle courus vite, plus vite, toujours plus vite et plus loin. Les ruelles sombres et glauques défilèrent, mais elle ne voyait qu’un amas noir et gris devant les yeux. La peur lui tordait les trippes et lui enjoignait de courir plus vite, encore et encore. Ses pieds commencèrent à la faire souffrir : ils étaient écorchés et douloureux, mais elle continuait de tracer son chemin sur le chemin inégal et les cailloux. Mais sa folle course s’arrêta durement lorsqu’elle s’étala par terre suite à un pavé qui dépassait du chemin. Elle tenta de se relever, mais elle avait dû se tordre la cheville, car elle s’écroula à terre dès que son pied droit toucha le sol. Elle tremblait de peur, de froid et de douleur, toutes ses émotions exacerbées, qui la piquait avec force. L’ombre de l’homme dément grandissait devant ses yeux. Que faire ? Elle ne pouvait plus fuir ! Elle cherchait de l’aide, quelque part, quelqu’un !
-Pitié, non, aidez-moi, je vous en supplie ! Me laissez pas mourir, quelqu’un …

Elle délirait plus ou moins en se traînant comme elle pouvait et, de ce fait, tâchait et déchirait ses habits déjà usés jusqu’à la trame. L’homme s’avançait doucement, sur de sa victoire, un sourire démoniaque sur le visage. Elle essaya de se soustraire à la poigne d’acier qui avançait vers elle, en vain. Il réussis à la saisir, et cette fois, il ne la lâcha plus. Un rire de forcené s’échappait de ses lèvres lorsqu’il vit qu’il avait capturer sa proie. Il lui tira les cheveux pour la regarder dans les yeux et il commença à déblatérer :
-Petite ordure, tu aime ça te trainer dans la boue, n’est-ce pas ? Mais tu savais que tu te ferais rattraper par des gens en colère, hein ? Tu savais que tu faisais le mal autour de toi, tu le savais ! Tu n’es rien, juste une mendiante qui a à peine de quoi vivre ! Crève !

Alors qu’elle essayait de s’échapper comme elle pouvait, il lui planta le couteau dans le ventre …

Un flot de sang lui monta dans la gorge. Le froid s’installa en elle, insidieux et tortueux. La lame, planté, était gelée dans son ventre. Après avoir plus ou moins pris conscience de son acte, l’homme avait détalé, la laissant sur place, le poignard plongé dans son corps. Le sang s’échappait de la blessure, lentement, sournoisement. Angeline serrait la main sur la plaie, mais elle sentait ses forces s’échapper avec le sang qui colorait la route de carmin. Elle allait mourir là, toute seule, comme elle l’avait toujours été …

-Toujours ? Non, tu dois savoir que quelqu’un veille sur toi depuis toujours …

Angeline entendait la voix dans sa tête. Toujours la même, mais cette fois, elle la comprenait !
-Et dire qu’il a fallu … que je crève pour comprendre une phrase !

La jeune femme, perdue, emplie de solitude, essayait de rester consciente. Cela valait-il la peine qu’elle se batte ? Cela faisait 26 ans qu’elle se battait : elle se battait contre la pauvreté, qu’elle a toujours connu, les préjugés des gens autour d’elle, la malchance, qui avait pris ses parents étant petite. Bref, elle se battait contre la vie elle-même, car la vie ne l’avait pas gâté. Elle ne s’était pourtant jamais plainte, avait affrontée courageusement le destin peu honorable et peu enviable qu’on lui avait réservé. Mais ne valait-il mieux pas mourir maintenant, pour ne plus se battre ? Dormir, pour une fois, dormir sans avoir peur du lendemain !
-Pardonnes-tu à ton assassin ? Acceptes-tu ton destin ?

Elle répondit sans réfléchir à la voix :
-Oui, je lui pardonne et j’accepte …
-Et à toi, te pardonnes-tu cette existence ?
-Oui … Et qui que vous soyez, je voudrais dire … avant que je n’y arrive plus … que … j’étais désolé … d’avoir arnaquée tout le monde … je voulais … juste m’en … sortir …

Vaincus, Angeline lâcha ces dernières forces. Elle trembla, sembla s’étouffer sur les cailloux et la terre puis, elle rendit son dernier râle …

C’était ça, mourir ? C’est pas si désagréable sur la fin, finalement ! Même que le lit bien chaud et les draps tout doux diffusaient un bien-être incomparable ! Un lit ? Des draps ?!? Angeline se réveilla en sursaut en prenant conscience de l’aberration qu’elle venait de penser. Etait-elle vraiment morte là ? Elle se trouvait dans une pièce aux murs blanc, au décor spartiate (à part le lit dans lequel elle était, une armoire dans un coin, il n’y avait rien) La porte dorée ainsi qu’une fenêtre ouverte qui laissait passé un peu d’air étaient les seules ouvertures. Alors qu’elle venait de se rendre compte d’un autre fait insolite, un homme entra dans la pièce. Enfin un homme …

Angeline poussa un cri de surprise ! Il avait des ailes, comme elle maintenant !

*Mais c’est quoi ce bordel !*

Elle le détailla de la tête au pied. Grand, robuste, musclé, il avait vraiment beaucoup d’avantage pour lui ! Les yeux bruns, qui la regardaient avec bienveillance, des cheveux blonds, courts et bien coiffé. Il dégageait la puissance, mais une puissance zen … Comme s’il avait atteins un niveau sérénité très élevé. En faite, Angeline n’arrivait plus à trouver d’adjectif pour le qualifier. Ils étaient tous trop faible pour décrire l’impression qu’elle eut aux premiers abords. Par contre, elle était horrifié par les ailes qu’il avait. Peut-être parce qu’elle en avait aussi maintenant ! Par contre, elle était étonné : les ailes de l’homme étaient complètement blanches. Elles tranchaient beaucoup les ailes d’Angeline : elles étaient dorées ! Mais elle ne put s’étonner plus en avant car l’homme pris la parole, un sourire emplis de tendresse sur son visage angélique :
-Bonjour Angeline. Je suis T’yber, un Ange Gardien qui te suis depuis le début …
-Bonjour m’sieur T’yber … Mais je fais quoi là ? On est où ? C’est quoi ces ailes dans mon dos ?!

Alors qu’elle commençait à s’énerver à faire de grands gestes, il restait calme, le sourire doux et les yeux pétillant de malice.
-Tu es dans la Cité Dorée, la Cité des Anges. Angeline, si je t’ai suivis, c’est parce que je croyais en toi. Tu m’as toujours entendue et tu aurais pu me voir depuis plus longtemps. Mais tu t’es fermé à moi, complètement. Les Anges ne s’imposent pas dans les vies humaines, aussi, j’ai attendu patiemment que tu t’ouvre à moi. Je suis un peu désolé qu’il ai fallu que tu attendes le moment de ta mort pour t’ouvrir, mais certains ne s’ouvrent pas du tout, aussi, je suis quand même satisfait.

Angeline ouvrait grand les yeux. Elle ne comprenait pas tout, mais apparemment, l’homme (l’ange ?) qui se trouvait là était content qu’elle soit là … Bon, soit … Angeline n’avait pas l’habitude qu’on lui témoigne de l’intérêt, aussi elle se méfia de l’inconnu. Il dû le sentir car il s’approcha, s’assit sur son lit, tout doucement et tenta de lui expliquer :
-Vois-tu petite, les Anges ont toujours été là. Ils veillent aux bien-être du monde. Et certains sont chargés d’aider les humains. Je t’ai suivis toute ta vie, oui. Et j’en suis content. Tu as toujours vécu dans la misère, mais tu as toujours voulu t’en sortir … Certes, par des moyens peu avouable, mais tu as reconnu avoir mal agi. C’est un grand pas. Maintenant, je te donne une seconde chance de refaire ta vie, mais cette fois, tu seras toujours aidée, entourée. Tu as une nouvelle famille, une nouvelle chance … A toi de la saisir et d’en faire quelque chose de grand Angeline …

Puis il sortit, la laissant seule avec ces pensées. Voulait-elle recommencer une vie ? Enfin, elle recommençait pas vraiment, elle trainait tout de même son passé derrière elle … Un lourd passé quand même, fait de vol, d’escroquerie et de mensonge. Comment les autres anges allait-il réagir en apprenant ça ? Mais avait-elle le choix ? Si bien sur. Elle avait eut le choix toute sa vie … Et elle avait choisis de se battre justement … Donc pourquoi arrêter maintenant ? Angeline sut se qu’elle devait faire …

[HRP] J'espère que l'histoire passe. Je sais que c'est assez compliqué qu'elle devienne Ange. Si ça va pas, j'efface, y a aucun soucis ^^

Information(s) importante(s) : Elle a choisis de se battre contre son ancienne vie et recommencer une nouvelle parmi les anges. Mais elle reste très influençable ...

Rang souhaité : ( Uniquement tant que des places haut gradées seront libres. Accordé ou non selon le niveau du rp ) Thénaute

Disponibilités pour poster : très souvent

Comment avez-vous connu les Cendres d'Alésia ? Triple compte avec Moryan et Chenoa ^^

Si vous connaissez le nom de votre avatar et le manga/jeu ou autre dont il est tiré, mentionnez-le ici : Aucune idée Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ymir Danhaka
Commandeur de l'Elite des Ombres ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 25
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Angeline Casset [finis (j'espère !)]   Ven 28 Aoû - 21:29

Et bien re-bienvenue Angeline ^^ !

C'est une très jolie fiche, agréable à lire et fort intéressante.
Je te rassure, selon moi il n'y a aucun problème pour ton histoire, je trouve même que le passage de ta mort avec l'ange qui te parle est excellent.
Le rang, qui découle naturellement de ton histoire, est évidemment accordé, et tu pourras passer au rang suivant en fonction de ton entrainement en Rp et de l'évolution des pensées de ton personnage ^^.

Ma seule question est : souhaites-tu garder l'aptitude de "diseuse de bonne aventure" ? Certain humains devenant anges peuvent "oublier" une partie de leur vie lorsqu'ils change d'état, je voulais juste savoir si tu souhaitais garder ce talent. Il pourrait eventuellement se développé à cause de ta nouvelle nature ^^.

Voilà voilà, qu'en pensent les autres admins ?

_________________

Ténébreux Anges-Déchus... Mecus Omnes Plangite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angeline Casset
Thénaute
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 27
Localisation : Dans les nuages ^^
Date d'inscription : 28/08/2009

MessageSujet: Re: Angeline Casset [finis (j'espère !)]   Sam 29 Aoû - 11:08

Oh ben merci pour tous ses compliments ! Je ne pensais pas que ça passerais (en passant, merci Trauma Wink )

Ensuite, ta question : je pensais justement que sa mémoire allait s'effacer petit à petit (suivant le cours de mes RP) mais comme c'est une toute jeune ange, pour l'instant, elle garde ses mauvais penchants comme les bons ^^

A quoi penses-tu en disant "se développer" ? A savoir que la donzelle aurait des visions ? Ou aurait des vibrations ? (Hum, intéressant tout ça je dirais ^^ Oui, je vais réfléchir là-dessus tiens, je ne pensais pas que je pourrais développer ça, je ne pensais pas que se serait compatible ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ymir Danhaka
Commandeur de l'Elite des Ombres ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 25
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Angeline Casset [finis (j'espère !)]   Sam 29 Aoû - 11:13

Oui ce serait ça ^^, des visions et des sensations disons Wink. Il faudrait que je t'envoies des mps lorsqu'une "vision" s'impose à toi, que tu puisse l'incruster dans tes rp : ça te conviendrait ? Évidemment tu peux aussi inventer des choses de ton côté, ce serait compatible avec ta nature d'ange : la seul chose est que les "grosse visions" te seront inspirées par les admins.

Okay pour la mémoire =)

Trauma ne pourras pas se connecter avant un moment, coupure internet oblige -_-, donc comme il n'y a aucun problème tu es Validée !
Je te mets ta couleur et ton rang, tu peux commencer à Rp ^^

Bon jeu !

_________________

Ténébreux Anges-Déchus... Mecus Omnes Plangite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angeline Casset
Thénaute
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 27
Localisation : Dans les nuages ^^
Date d'inscription : 28/08/2009

MessageSujet: Re: Angeline Casset [finis (j'espère !)]   Sam 29 Aoû - 11:33

Oh ça c'est encore plus génial alors !! (le coup des visions imposé je parle)
Merci pour la validation rapide Wink

Je m'y met de suite (euh, mais je RP avec qui ?? Rha, pourquoi y a pas beaucoup d'ange !!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ymir Danhaka
Commandeur de l'Elite des Ombres ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 25
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Angeline Casset [finis (j'espère !)]   Sam 29 Aoû - 12:46

Et bien tu peux poster avec Esmélina Capdevent si tu veux ^^ !
Ou avec Arfeur et Lithielle si tu leur est présentée

_________________

Ténébreux Anges-Déchus... Mecus Omnes Plangite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angeline Casset
Thénaute
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 27
Localisation : Dans les nuages ^^
Date d'inscription : 28/08/2009

MessageSujet: Re: Angeline Casset [finis (j'espère !)]   Sam 29 Aoû - 18:25

Ok, si Esmélina voulait bien réapparaitre ^^

Une question me vient à l'esprit : je peux retourner sur terre voir des humains ?
Ou dois-je faire un entraînement ou attendre ou alors est-ce que je me sens attirer par la Terre ?? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Angeline Casset [finis (j'espère !)]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Angeline Casset [finis (j'espère !)]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suggestion personnages prédéfinis
» ? nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.
» J'ai raté mon évolution spirituelle. J'espère que tu ne m'en veux pas. [Marissa]
» De retour ? J'espère que tu as trouvé ce que tu cherchais. [PV Shiroi]
» J'espère que tout va bien ce passer!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cendres d'Alésia :: Fiches des Anges-
Sauter vers: