Les Cendres d'Alésia

Découvrez un Royaume dévasté par la guerre où s'affrontent nombre de créatures fantastiques et sanguinaires. Créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de chaos...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le savoir & la magie

Aller en bas 
AuteurMessage
Élyjane Garish'tar
Princesse de Fenrig/Magelame
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 27
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Le savoir & la magie   Dim 16 Aoû - 0:33

Élyjane était là depuis l'aube. Sur sa table s'empilait une bonne vingtaine d'ouvrages poussiéreux, pour la plupart dans des langues étrangères le plus souvent oubliées du monde moderne. Armée d'une plume, d'un encrier et de beaucoup de parchemins, la jeune femme griffonnait avec beaucoup de soin. Elle recopiait des passages, les traduisait en même temps. Parfois, elle s'arrêtait, fronçait les sourcils, ouvrait un autre livre et fouillait quelques instants puis se remettait à écrire.

C'était le milieu de l'après-midi. Elle posa la plume et s'étira comme un chat sous la lueur déclinante du soleil. Une sourire satisfait sur les lèvres, elle ramassa son fouillis de parchemins et les rangea dans une sacoche qu'elle mit en bandouilière avant d'entreprendre la longue tâche de ranger tous les livres qu'elle avait sorti. Après deux lourds bouquins, elle se mordit l'intérieur de la joue, l'air songeuse. Elle croisa les bras et observa la pile sur sa table de travail. Élyjane les pointa :

"Que tout retrouve la place qui lui est échue!"


Aussitôt, les reliques se mirent en mouvement et retrouvèrent leurs places sur les diverses étagères où elle les avait pris. Si seulement elle pouvait faire de même pour trouver les livres dont elle avait besoin. Malheureusement, elle n'avait pas encore mis ce sort au point. Il faudrait qu'elle y travaille bientôt. Élyjane s'épousseta et s'avança parmi les rangées. Des pas précipités derrière la firent arrêtés. Elle se retourna vers le page qui venait vers elle, l'interrogeant du regard. Il s'inclina brièvement et dit à voix basse :

"Mademoiselle, une dame voudrait vous rencontrer."
"Où est-elle?"
"Elle attend dans l'une des salles d'études. Voulez-vous que je vous l'amène?"
"Non. Dit-moi simplement dans quelle pièce."

Il lui indiqua laquelle et Élyjane s'y dirigea lentement. Elle toqua trois coups à la porte puis se permit d'entrer. La pièce était moyennement grande avec une fenêtre qui laissait entrer abondamment la lumière du soleil d'après-midi. Une table de travail trônait au milieu de l'endroit, entouré de quatre chaises et suffisamment d'espace pour mettre beaucoup de livres. Quelques tablettes vides décoraient les murs vides mis à part cela. Élyjane avisa la femme qui l'attendait là. Elle lui offrit un sourire amical.

"Bonjour! Je m'appelle Élyjane Garish'tar. Vous le savez sans doute, j'imagine puisque vous êtes venu me trouver..."


Élyjane la détailla un peu plus. L'examen pouvait sembler gênant, mais sachant que la jeune femme était d'une curiosité insatiable, ça pouvait aisément trouver un sens qu'elle la scrute de cette façon. La femme était visiblement plus âgée qu'elle sans toutefois être vieille. Elle avait une belle apparence et des vêtements qui froissèrent très légèrement la pudeur d'Élyjane, mais l'amusèrent à la fois. Elle avait un beau visage que le temps n'avait pas encore attaqué. La jeune femme se surpris à prier pour qu'elle se conserve aussi bien!


[hrp : Très court, je sais. J'ai pas osé dire de couleur de cheveux puisque tu as spécifié dans ta fiche que tu les enchantais. Wink Je t'ai laissé le plaisir de me faire la surprise.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akara Gaëlle
Magelame Vagabonde
avatar

Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Le savoir & la magie   Dim 16 Aoû - 20:02

[Délicieuse idée, à vrai dire j'avais un peu zappé ses changements de couleur de cheveux... Pour l'occasion, ce sera grandiose Razz]



Quatre heure du mat'. J'ai faim. Cette foutue quête m'a épuisée autant qu'affamée ! Je ne fais que dormir et manger depuis hier. Bordel, il faut que je fasse quelque chose.
Mais quoi ? Telle est la question. Je suis sûre que si je me bougeais, je pourrais arrêter d'avoir tout le temps sommeil et tout le temps faim. Le problème est donc : que faire ?

Voilà ce qu'étaient mes pensées nocturnes quelques heures avant l'aube. En réfléchissant bien néamoins, je parvins à me rappeler d'un nom que j'avais entendu prononcer par un magicien pas très net à Ackbar. Elajine Gorosh'tir. Non, un truc du genre, mais pas pareil. Tÿgrane, l'étrange volatile me servant d'animal de compagnie se métamorphosa un bref instant en perroquet pour pouvoir parler. Sa voix ridicule retentit à quelques centimètres de mon oreille.

" Elyjane Garish'tar ! Elyjane Garish'tar ! "

Je réfléchis un instant. Tÿgrane, que j'avais laissée à la maison le temps de faire ma petite quête, n'arrêtait pas de se rendre perroquet pour me parler, et bien souvent pour dire absolument n'importe quoi. Le manque d'affection du à ma nuit d'absence, probablement. Enfin, toujours était-il que je doutais de l'authanticité de ses paroles pour cette raison. Pourtant, il advint qu'à neuf heures précises du matin, devant un thé froid et des manuscrits froissés, Tÿgrane avait psamoldié le bon nom.
Je frappai dans mes mains -ce qui effraya l'oiseau redevenu corbeau comme à l'accoutumée- un grand sourire aux lèvres.

" Exact ! "

Je sautai sur mes jambes, avalai mon reste de thé répugnant, jetai les papiers au bas de la table et sorti de ce qui me servait de maison, mais qu'une personne normale aurait nommée "cabane miséreuse". Avant de rentrer aussitôt à l'intérieur.
Il était neuf heures, les gens de Fenrig devait probablement dormir.

Je me rassis dans un fauteuil, et entrepris de réfléchir. Parce que finalement, Tÿgrane avait croassé le nom auquel je pensais, mais qui était-ce ? Une princesse. Nièce de l'Archimage en personne, il me semble. Ah oui, j'avais retrouvé la raison qui me poussait à vouloir la rencontrer : Elle était une très grande magelame, réputée dans tout Alésia. Certains disaient même qu'elle accèderait bientôt au poste de Seigneur Sorcier. Je voulais donc la voir pour... Eh bien, apprendre d'elle. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas étudié quelque sujet que ce soit, et j'avais la légère angoisse que mes talents se dissipent avec l'inactivité. Certes, je venais de m'en servir pour la quête, mais savait-on jamais.
Autre chose me poussait insatiablement à revenir à Fenrig (chose que je n'avais pas faite depuis plusieurs années) pour rencontrer cette femme, mais je me refusais à l'avouer pour le moment. La solitude. Ma maisonnette croulante aux abords de la forêt d'Imbolt n'aidant guère aux rencontres, et les seules personnes qui venaient me voir étaient celles qui venaient m'acheter filtres, potions ou poisons. C'est-à-dire, pas beaucoup de monde.

J'avais des amis à Ackbar, certes, mais je ne pouvais pas les voir excessivement souvent ; en outre, la plupart était des hommes puisqu j'avais couché avec. Voilà ce qui me manquait donc : l'amitié d'une femme. Lorsque cette pensée me traversa la tête, je m'empressai de l'effacer de mon esprit. D'abord, je n'acceptais guère l'idée d'avoir besoin d'une quelconque amitié, deuxièmement, j'allais peut-être la trouver excécrable et la détester. Néanmoins, une petite voix dans mes oreilles m'affirmait le contraire.

Il se révéla d'ailleurs que cette voix était celle de Tÿgrane, qui se prit un revers de main sur le coin du bec. Ensuite, il se passa ce qu'il m'arrive souvent ; je tentai de trouver une occupation pour faire passer le temps, en trouvai une, oubliai ce que j'avais à faire avant.
Ainsi, c'est au milieu de l'après-midi que je me rendis compte que le gens de Fenrig devaient être réveillés maintenant. J'étais en train de préparer un filtre de bonne humeur lorsque cette extraordinaire révélation apparut, et elle faillit me le faire lacher. Je reposai le flacon, attrapai mes cuissardes à talons hauts, et me précipitai devant le miroir de la minuscule salle de bain. J'enfilai la bague volée du Seigneur Basmaran, que je savais à présent être un Ange Noir et pour qui j'eus une brève pensée amusée. Je m'observai un instant dans la glace. Mes cheveux étaient roux flamboyants. Depuis trois semaines. J'aimais bien, mais pour une telle occasion, il fallait changer ça. Je pensais d'abord opter pour un blond doré qui ferait sensation chez les gardes du royaume, avant qu'un concept ne se plante devant mon esprit. Mon concept favori. La Provocation.

J'étais très peu vêtue alors que j'allais voir une famille royale, et je voulais faire passer mes cheveux inaperçus ? Ridicule ! Ainsi, la couleur qui s'affichait sur ma crinière lorsque je pénétrai dans Fenrig était... du vert. Un superbe vert pomme, qui ne manqua pas d'attirer moult regards étonnés.

Je ne mis guère longtemps avant de trouver l'endroit où se terrait Elyjane : La Grande bibliothèque. Un passant m'assura qu'elle ne pouvait être que là-bas, et je fis bien d'accepter de le croire. Arrivée dans le gigantesque bâtiment richement décoré, un homme en belle tenue vint à moi, l'air contrarié.

"Mademoiselle, puis-je vous aider ?"

Mes sourcils se froncèrent.

" Evidemment ! Vous êtes là pour ça non ? Enfin bref, je cherche Elyjane Garish'tar. Est-elle bien ici ? "

Il aquiesça, interloqué, et m'amena dans une grande pièce pleine de tables et de livres. J'attendis quelques minutes, et ma recherchée apparut d'elle-même. Elle était très belle, plus jeune que moi, la peau pâle et les cheveux de jais.
Elle me salua poliment. Sa voix était douce et affable, malgré le regard un bref instant choqué qu'elle jeta à mes vêtements. L'effet escompté était donc au rendez-vous, je provocais un minimum. Je lui répondis donc, un grand sourire aux lèvres, une pointe d'ironie dans la voix.

" Oui, je connais effectivement votre nom dame Garish'tar. Je me nomme moi-même Akara Gaëlle. Si je suis venue vous trouver ici et maintenant, c'est pour une raison précise, qu'il est plutôt difficile d'énoncer. Voyez-vous, j'ai le niveau d'une magelame, comme vous, et je connais donc les mêmes sorts qu'on nous enseigne. Mais je suis venue vous voir car j'ai entendu parler de vos talents particuliers et de vos expériences fameuses... Cela fait fort longtemps que je ne suis pas retournée à Fenrig et donc fort longtemps que je n'ai pas subi d'apprentissage quelconque. Ainsi, je viens à vous pour découvrir, eh bien, ce dont on vous dit capable. A vrai dire, je viens pour apprendre. "

Oui, je sais. Ce fut direct. Mais peut-être aviez-vous remarqué, je déteste tourner autour du pot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élyjane Garish'tar
Princesse de Fenrig/Magelame
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 27
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: Le savoir & la magie   Mar 18 Aoû - 16:07

Élyjane était toute à l'écoute de son interlocutrice qu'elle ne quittait pas des yeux. Pendant son petit discours, elle s'était assise et avait indiqué à sa vis-à-vis de faire de même. La jeune femme avant mis ses coudes sur la table, entrecroisant ses doigts en une pose songeuse. Akara Gaëlle. Elle avait entendu ce nom une ou deux fois. Cela expliquait bien des choses. Cette femme était une anti-conformiste qui n'avait pas peur de choquer. La preuve ; le vert de ses cheveux. Si tout cela amusait beaucoup Élyjane, ce n'était pas le cas de tous. Et puis, il faut dire que la jeune princesse avait sa façon de voir la vie. La magelame acquiesça doucement avec un sourire amical.

"Bien sûr, bien sûr. L'apprentissage ne se termine jamais à qui veut atteindre le mieux de ses capacités. Je dois dire que je suis flattée que vous soyez venue me voir moi plutôt que n'importe qui d'autre. J'ignore quelles sont vos capacités, mais j'aurai tôt fait de les vérifier."

Élyjane inspira profondément, peu certaine de ce qu'avait entendu la magelame ou non.

"J'ignore si vous avez entendu parler de mon... don, un peu particulier. Je vous avertis immédiatement, si c'est ce que vous voulez acquérir que j'ignore complètement pourquoi je peux voir et pas d'autres. Je n'ai trouvé que très peu de choses dans les livres de la bibliothèque. J'irais presque jusqu'à dire rien d'intéressant. Je préparais une expédition pour les ruines d'Alésia dans quelques jours. Vous pourriez m'y accompagner."


Élyjane lui offrit un nouveau sourire et donna une petite tape sur la table comme si elle venait de déclarer officielle la participation d'Akara à son petit voyage. Elle se leva d'un trait et appuya ses poings sur la table, se penchant vers l'avant. Élyjane ne portait jamais de décolleté plongeant et s'arrangeait pour qu'on ne voit pratiquement rien lorsqu'elle en portait un. La cicatrice entre ses seins en était la cause. Malgré les années et tout ses soins, elle ne s'était jamais résorbée. Aux yeux d'Élyjane, c'était un mauvais souvenir auquel elle préférait se dérober le plus souvent possible. Elle n'y songeait d'ailleurs même pas lorsqu'elle déclara à la magelame :

"Vous ne verrez sûrement pas d'intérêt pour la magie là-dedans, mais j'ai appris que souvent, c'est grâce à nos connaissances générales que nous arrivons à rendre plus efficace certains sorts. En connaissant la faiblesse de chaque race, par exemple. Ou quelles erreurs on fait nos aïeuls lors des précédentes guerre. Si on ne connaît pas son passé, on ne pourra pas façonner l'avenir."


Sur ces traits d'esprits, Élyjane se redressa et tendit une main vers Akara.

"Vous acceptez ces conditions?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akara Gaëlle
Magelame Vagabonde
avatar

Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Le savoir & la magie   Mer 19 Aoû - 22:45

A mon grand étonnement, il faut bien l'avouer, Elyjane ne fit nullement mine de refuser. A vrai dire, elle accepta même presque immédiatement. Néanmoins, sa dernière phrase sur le fait de vérifier ses capacités me laissa perplexe. Que voulait-elle donc bien vouloir dire ? Me tester ?
Je mis de côté ces réflexions lorsque la Princesse Magelame reprit la parole, après une courte inspiration.

"J'ignore si vous avez entendu parler de mon... don, un peu particulier. Je vous avertis immédiatement, si c'est ce que vous voulez acquérir que j'ignore complètement pourquoi je peux voir et pas d'autres. Je n'ai trouvé que très peu de choses dans les livres de la bibliothèque. J'irais presque jusqu'à dire rien d'intéressant. Je préparais une expédition pour les ruines d'Alésia dans quelques jours. Vous pourriez m'y accompagner."

Un don ? Tiens tiens... Maintenant qu'elle en parlait, ça me disait effectivement quelque chose. J'avais entendu parler d'elle par le même mage bourré à Ackbar, il avait dit précisemment : "Cette fille elle est très forte, mais attention hein... elle peut voir les fantômes... Ouarf ouarf ouarf !!" Et il était tombé de sa chaise en rigolant comme un imbécile. A vrai dire, j'avais moi aussi rigolé comme une imbécile, bien qu'une part de mon esprit -le plus proche du monde magique probablement- m'avait soufflé que ce n'était pas forcément si fou que ça. Et j'en avais la preuve à présent.
Elle m'avait aussi proposé un voyage à Alésia... Tiens, marrant ça, j'y étais allée pas plus tard qu'il y avait deux semaines. Involontairement, d'ailleurs. Ce qui voulait donc dire que je ne serai pas capable d'y retourner et que, par conséquent, je risquais de ne pas lui servir à grand chose. Mais qu'importait cela ! Un voyage proprosé par une si grande magicienne ne se refusait pas. J'aquiesçai donc en repensant à la furtive rencontre que j'avais fait là-bas.

Furtive, car la jeune femme que j'avais vue s'était enfuie dès que je lui avais dit bonjour. Pas très courtoise. Néanmoins, elle m'avait troublé de part sa ressemblance... Avec moi. Les cheveux chatains-roux sûrement, ma couleur naturelle. Mais non, pas que ça. Sa jeunesse, à laquelle je ressemblais étrangement... Malgré mes dix ans de plus. Je me demandais chaque jour de plus en plus si les baragouinements de ma mère au sujet d'un père elfique ne se révelerait pas tout à fait vrais, en fin de compte.
Peut-être ce voyage pourrait-il m'apporter des réponses... Tss, on pouvait rêver.

Je reviens à Elyjane, qui s'était vivement relevée et penchée vers moi. Elle me fit par d'un détail au sujet de la magie, que j'avais déjà remarqué moi-même. (Et ce fait m'empli d'une légère bouffée de fierté, je l'avoue.)

"Vous acceptez ces conditions?"

Je lui rendis son sourire avant de me lever pour serrer la main qu'elle me tendait.

" Bien sur ! Ce voyage ne pourra qe m'être bénéfique. J'ai moi-même quelques mystères à résoudre. D'ailleurs, non je n'étais pas venue pour aquérir votre don, à vrai dire je ne le pensais même pas réel. Au fait, si ce n'est pas indescret, est-ce la raison qui vous amène à vouloir entreprendre ce voyage ? Découvrir pourquoi vous avez ce don en allant dans les lieux du passé ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élyjane Garish'tar
Princesse de Fenrig/Magelame
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 27
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: Le savoir & la magie   Jeu 20 Aoû - 18:38

Élyjane avait eu un peu d'appréhension quant à la réaction de la magelame. Elle était plus âgée qu'elle, peut-être prendrait-elle mal son... comment dire? Autorité? La princesse n'était pas vraiment du genre à entretenir des relations maître-serviteur. Elle était plutôt amicale avec tout le monde et ne portait que peu de jugement sur la caste dont était issu les gens qui l'entouraient. À condition, bien sûr, que ces gens fassent preuve d'un peu de respect et de tenue. Cela ne manquait pas avec Akara. Lorsque sa main prit la sienne pour la secouer vivement, Élyjane écarquilla légèrement les yeux, un sourire amusé sur ses lèvres.

Élyjane sourit. Cette femme faisait rapidement des liens. Elle la fit rasseoir et rapprocha une chaise de la sienne, comme pour mieux adapter la pièce aux confidences. L'air intrigante, elle prit place et réfléchit quelques secondes avant de se lancer :


"Je vais en Alésia à cause de ce don, oui. J'espère trouver dans les ruines quelques reliques oubliées et pas trop abîmées par le temps. J'y vais aussi parce qu'on m'a dit qu'une part de mon, hum... devoir se trouverait là-bas. Je préfère ne pas en dire plus. Ne vous vexez pas, c'est simplement qu'il y a des choses que je ne peux révéler. Je suis contente que vous ne me croyez pas folle. La majorité de la cours le croit et il est assez rare de rencontrer des gens qui ne me trouvent pas purement cinglés."

Élyjane ouvrit son sac et sortie une pile de parchemins d'une vingtaine de page tout ou plus. Elle la déposa sur la table et soupira longuement.


"Voici tout ce que dit cette bibliothèque sur les fantômes. J'ai dû traduire plusieurs ouvrages afin de compléter un peu plus. Comme vous pouvez le constater rapidement, la plupart des éléments ne se basent que sur des légendes et des mythes. Les faits... Il y en a trop peu. Cela ne m'avance pas vraiment, mais ne dit-on pas que derrière chaque légende se cache un peu de vérité? J'espère trouver quelque chose de plus consistant en Alésia même si je m'étonnerais d'en trouver en assez bon état pour être encore visible. Après la guerre, les intempéries et le temps qui a passé..."


Elle soupira et chassa ces pensées d'une main.


"Je me décourage moi-même! Mais dites-moi... Quelles sont vos habiletés? Qu'est-ce qui vous passionne? Quels sont vos savoirs magiques?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akara Gaëlle
Magelame Vagabonde
avatar

Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Le savoir & la magie   Ven 21 Aoû - 1:16

"Voici tout ce que dit cette bibliothèque sur les fantômes. J'ai dû traduire plusieurs ouvrages afin de compléter un peu plus. Comme vous pouvez le constater rapidement, la plupart des éléments ne se basent que sur des légendes et des mythes. Les faits... Il y en a trop peu. Cela ne m'avance pas vraiment, mais ne dit-on pas que derrière chaque légende se cache un peu de vérité? J'espère trouver quelque chose de plus consistant en Alésia même si je m'étonnerais d'en trouver en assez bon état pour être encore visible. Après la guerre, les intempéries et le temps qui a passé..."

Je m'emparai respectueusement des parchemins qu'Elyjane venait d'éparpiller sur la table. Effectivement, beaucoup n'étaient que des légendes et les rares témoignages de visions fantomatiques sentaient, à mon goût, bien trop le délire d'esprits malades.
Néanmoins, les paroles de mon interlocutrice firent tilt en moi. Elle comptait aller en Alésia pour trouver... Des écrits ? Bien que n'ayant pas fouillé les maisons en ruines, la dernière et seule fois où je m'étais rendue à Alésia, il ne semblait guère rester quelque trace de bibliothèque. Par contre... Une scène de mon passé revint soudain à mon esprit.

- Akara, tu n'aurais pas vu mon livre sur les fantômes, par hasard ? J'en ai besoin pour une étude.
- Si maman, je l'ai lu hier soir... C'est vrai qu'on peut les voir en vrai ? Parce qu'ils ne veulent pas partir de chez eux, c'est ça ?
- Oui, enfin... Il y a les esprits, que l'on ne peut pas voir, et les fantômes, qui sont ancrés dans le monde réel parce qu'ils sont encore trop attachés à notre monde. On dit qu'ils possèdent beaucoup de connaissances, et que ceux qui les aident peuvent à leur tout être aidés par eux. Bon, ce n'est pas tout ça, j'ai des potions à faire. Tu vas me chercher de l'aubépine ma chérie ?



Le visage de ma mère s'effaça peu à peu de mon esprit, et un sourire pensif fendit mes lèvres. Ma mère possédait plus de livres qu'elle ne pouvait en stocker, et à sa mort, j'en avais récupérer une grande partie ; celle qui me semblait la plus intéressante.
Ce livre-ci néanmoins, celui qui traitait des fantômes, je ne l'avais pas retrouvé. Mais j'avais eu le temps de le lire, et son contenu me revenait petit à petit.
Si on ne trouvait pas de parchemins à Alésia, on risquait fortement de rencontrer de véritables fantômes... Qu'avec un peu de chance, je pourrais voir également.
Je revins à la réalité lorsqu'Elyjane me posa une question.

"Je me décourage moi-même! Mais dites-moi... Quelles sont vos habiletés? Qu'est-ce qui vous passionne? Quels sont vos savoirs magiques?"

Un grand sourire prit place sur mon visage.

" Eh bien... J'ai très longtemps voyagé, je connais ainsi beaucoup des peuples de cette terre. J'ai cotoyé Nains et Loups-Garous, quelques Orcs également. J'ai aussi rencontré (un peu moins amicalement cependant) un Démon. Et un... -je réfléchis un moment- ... Une sorte d'homme-oiseau noir. "

Tanÿs n'ayant pas jugé préférable de me révéler sa nature, et Skinner l'ayant fait par inadvertance, je jugeai plus sage de ne rien dire pour le moment. Moineau sombre serait parfait, comme appellation.

" En ce qui concerne mes connaissances... Je suis passée maîtresse dans l'art de concocter filtres, potions et poisons. J'en ai même fait un petit commerce, et quelques désespérés de Fenrig viennent parfois me voir. Je dis désespéré, parce que pour aller rendre visite à une sorcière isolée habitant une minuscule cabane aux allures d'antre maléfique, il doit bien falloir ne plus rien avoir à perdre. J'éclatai d'un rire léger, prenant en dérision mes propres paroles. Pour résumer, les herbes et les plantes n'ont aucun secret pour moi. Ma mère possédait une bibliothèque phénoménale, et j'ai récupéré pas mal de ses antiquités lors de sa mort. Ainsi, j'ai aussi une grande quantité d'ouvrages magiques et historiques. "

Je laissai passer un instant, l'air songeur, avant de reprendre.

" En parlant des livres de ma défunte mère, elle en possédait un jadis que j'ai lu étant petite. Il traitait... des fantômes. "

Je souris à Elyjane, le temps que mes paroles fassent effet.

" Je crois qu'il y a deux catégories de fantômes : les esprits, que seuls les gens avec un don similaire au vôtre peuvent voir. Ils sont les âmes des défunts qui ont accepté leur mort. Et puis il y a les fantômes, qui peuvent apparaitre devant n'importe qui : ceux-là sont les morts qui ont refusé de quitter le monde réel. Or, Alésia est la ville que les habitants, du temps de la Grande Guerre, ont refusé de quitter de leur vivant... Donc à mon avis, il y a beaucoup de chances pour qu'on en rencontre là-bas. Sûrement pourront-ils vous éclairer."

J'observai Elyjane, impatiente de voir sa réaction.
Impatiente, surtout, de savoir quand est-ce que nous allions partir.


[Hors Rp : Ce que je dis sur une hypothétique rencontre avec un fantôme risque d'être avéré.. J'ai cru comprendre qu'un admin farceur comptait nous rendre visite sous cette forme.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élyjane Garish'tar
Princesse de Fenrig/Magelame
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 27
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: Le savoir & la magie   Ven 21 Aoû - 17:28

[HRp Ils veulent fait ça, les coquins, hum? Razz ]

Élyjane haussa les sourcils, surprise de la diversité des races qu'avait rencontré Akara. La mention d'un démon fit courir un frisson mauvais le long de sa colonne vertébrale. Puis, elle fronça les sourcils à "homme-oiseau noir". Un ange déchu? Visiblement, la magelame avait eu beaucoup de chance... Ou pas? Toujours est-il que la jouvencelle acquiesçait avec un petit sourire bien satisfait.

"Un ange déchu, mmm..."
fit-elle songeuse, plus pour elle-même que pour sa vis-à-vis.

La princesse eût un large sourire en apprenant le talent d'Akara en potion, philtre et autres concoctions. Élyjane était également douée dans ce domaine. Elle avait reçu son laboratoire personnel à l'âge de seize ans. Son père adoptif était le mieux placé pour savoir qu'il faut cultiver les talents que l'on possède. N'était-il pas archimage après tout? La jeune femme fut surprise qu'Akara vive dans un coin si isolé. Elle trouvait un peu triste qu'il en soit ainsi, quoique si c'était ce qui plaisait à la magelame, c'était tant mieux!

Élyjane sembla toute captivée à la mention d'un livre parlant des fantômes. Assise sur le bout de sa chaise, son visage dans ses mains, elle regardait fixement Akara. Tout son être se prêtait à l'assimilation des informations qu'elle allait lui dire. Elle sortie précipitamment plume et encrier avant de griffonner l'information sur la suite du parchemin. Elle inscrivit comme source Akara. Élyjane se redressa, relu ce qu'elle avait écrit et, avec un air satisfait, rangeant tout son arsenal en silence.

Une fois que ce fut fait, elle se leva et lissa sa robe. Ses yeux brillaient d'impatience et de plaisir. Élyjane invita la magelame à se lever elle aussi. Elle sortie de la pièce et se dirigea d'un bon pas vers la sortie. Elle salua le bibliothécaire sur le passage. Ce dernier s'inclina sans que la princesse ne se remarque. Une fois à l'extérieur, elle plissa les yeux, un moment aveuglée par la claireté du jour. Élyjane se mit à descendre les escaliers tout en se relançant :


"Je dirais que nous serons prêtes à partir dans une semaine. Il faut que je règle quelques affaires, ensuite il faut que je fasse préparer assez de provisions et d'équipement. Si nous allons dans les ruines, mieux vaut être bien préparées. J'ignore si ce qu'on raconte à leurs sujets est vrai, mais je préfère ne pas prendre de risque. Mon oncle ne me le pardonnerait pas. Avez-vous un endroit pour vous hébergez?"


Élyjane tourna son visage vers elle après avoir fait signe à un homme qui était parti. Probablement allait-il chercher sa monture. La jouvencelle lui offrit un sourire franc. C'était différent d'avoir quelqu'un à qui parler autre que ce spectre qui venait la visiter par moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akara Gaëlle
Magelame Vagabonde
avatar

Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Le savoir & la magie   Dim 23 Aoû - 23:38

"Un ange déchu, mmm..."

Bien que murmurée, la phrase de la princesse ne m'avait pas échappée. Ainsi donc, celle-ci connaissait l'existence des Déchus ? Intéressant... Elyjane devait vraiment posséder un savoir extraordinaire. Les rumeurs étaient fondées. Et j'étais impressionnée. De ce que j'avais compris, très peu de gens connaissaient les Anges Noirs, et les quatre mercenaires ayant participé à la quête, dont je faisais partie, avait eu une grande chance de rencontrer Skinner. Bien qu'à mon avis, les autres ne savaient pas vraiment ce qu'il était.
Bref, passons. Je décidai de ne plus trop m'attarder sur les connaissances d'Elyjane, sinon je risquai fortement de m'étonner toutes les trente secondes.

Cette dernière finissait de relire les notes qu'elle avait prises pendant que je parlais, les rangea et se leva, m'invitant à faire de même. Je la suivis alors qu'elle m'emmenait vers la sortie. Le bibliothécaire s'inclina sur son passage, ce qu'elle ne sembla pas remarquer. Amusée, je lui tapotai le haut du crâne comme s'il s'était agi d'un bon chien fidèle. Il s'indigna brièvement alors que je sortais en riant vers l'extérieur. Le grand escalier de marbre blanc descendait vers la splendide cité aux rues pavées. Des passants s'arrêtaient aux étales, d'autres parlaient entre eux, le soleil caressant leur peau.
Fenrig me parut devenir un paradis paisible, l'espace d'un bref instant. Puis, très vite, me revint à l'esprit ma solitude tant chérie, ma petite forêt et ma minuscule maison. Et Tÿgrane. Non vraiment, Fenrig ne serait jamais pour moi.

Alors qu'Elyjane commençait à descendre les marches éclatantes, elle me lança :

"Je dirais que nous serons prêtes à partir dans une semaine. Il faut que je règle quelques affaires, ensuite il faut que je fasse préparer assez de provisions et d'équipement. Si nous allons dans les ruines, mieux vaut être bien préparées. J'ignore si ce qu'on raconte à leurs sujets est vrai, mais je préfère ne pas prendre de risque. Mon oncle ne me le pardonnerait pas. Avez-vous un endroit pour vous hébergez?"

Je m'empressai de la rattraper pour me mettre à sa hauteur.

" Oui, ne vous inquiétez pas. Ma petite cabane croulante est vraiment un logement, savez-vous ! Je ris doucement. Pour ce qui est du délai, c'est parfait pour moi. J'aurais ainsi le temps de régler également quelques affaires, de me préparer etc. Nous nous retrouvons aux portes de Fenrig, dans une semaine donc ? Merveilleux ! "

Un grand sourire aux lèvres, je m'inclinai légèrement devant elle, prit sa main et y déposai un baiser comme un gentilhomme l'aurait fait.

" Alors à bientôt, princesse Elyjane ! "

Sur un dernier signe de la main, je partis en direction des portes de la ville, ma superbe chevelure vert pomme flottant derrière moi telle une brume magique et vaporeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élyjane Garish'tar
Princesse de Fenrig/Magelame
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 27
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: Le savoir & la magie   Dim 23 Aoû - 23:44

[Je pense pas répondre à ce sujet qui clos, évidemment. J'aime bien l'idée de tapoter la tête du bibliothécaire comme un gentil toutou. J'ai vraiment ri.]

CE SUJET EST
TERMINÉ!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le savoir & la magie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le savoir & la magie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cendres d'Alésia :: Grande Bibliothèque-
Sauter vers: