Les Cendres d'Alésia

Découvrez un Royaume dévasté par la guerre où s'affrontent nombre de créatures fantastiques et sanguinaires. Créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de chaos...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sarad Eninren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sarad Eninren
Elite du Chaos
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Sarad Eninren   Mar 4 Aoû - 21:30

Nom : Eninren

Prénom : Sarad

Âge : 548 ans

Présentation physique :

Créature née de la fusion entre homme, flammes et ténèbres, née de l’illusion de l’amour et de la reproduction des cauchemars même, nous pourrions croire par ces quelques mots que Sarad est la créature la plus horrible, la plus effrayante, la plus cauchemardesques qui soit. Mais Sarad a aussi hérité de tout les vices de l’homme, dont la luxure et le sexe, et ceci mélangé à la haine, à la vengeance ont crée un démon à la fois terrifiant, mais pas horrible pour autant, car il est un mélange de crainte et de beauté. Ce démon au charme dépassant celui de la simple beauté physique a une manière à lui de se battre, il se bat avec grâce et précision, comme pour provoquer la nature et la physique des choses elle-même.

Son corps svelte et élancé sait se glisser parmi les hommes comme une ombre, ses attaques rapides et précises forcent l’émerveillement. Sarad a souvent tendance à charmer les femmes comme les hommes de sa beauté divine, sa seule présence enivrante pousse les siens à d’incroyables actes de bravoure et de sacrifices. C’est ce qui est le plus dangereux en Sarad, son charme, ses yeux rouges sang savent pétrifier un homme sur place dans un mélange de peur et d’admiration, et Sarad n’a ensuite plus qu’à achever sa victime.

Lorsqu’on le voit, on croit faire face à un rêve, ou à un cauchemar, à une chose qu’on ne peut atteindre, qu’on ne peut toucher, une chose que l’on jalouse, qui vous séduit et vous attire irrémédiablement à elle, de sa voix douce et mélodieuse. Car tel est la voix de notre démon, une voix à la fois douce, avec une touche de sadisme et de machiavélisme. Malgré ses cornes imposantes, ses griffes, ses ailes et ses crocs que Sarad peut cacher mais qu’il préfère exhiber, Sarad est d’une beauté incomparable, sa peau douce, ses traits fins, son nez aquilin, tout semble parfait chez lui, mais ne vous fiez pas à sa beauté extravagante, car c’est loin d’être le seul atout de Sarad.

De son armure doré, de son regard sanguinaire, de ses deux épées forgés à même les flammes de l’enfer, Sarad a tout du démon exemplaire, il possède la force, la ruse et la haine d’un démon, ainsi que la beauté et le charme d’une succube, version masculin.

Caractère :

Sarad est un être d’une grande ambition, d’une grande intelligence, d’une grande manipulation, ne reculant devant rien pour arriver à ses fins. Stratège, penseur, Sarad élabore sans cesse des plans extrêmement complexes, planifiés sur des centaines d’années parfois, mais ces plans peuvent parfois paraître contradictoire envers les intérêts du démon, mais il en est tout autre, car Sarad est passé maître dans l’art de la tromperie, de la manipulation, et sait faire des sacrifices pour obtenir beaucoup plus.

Sarad n’est pas le genre de personnes à qui l’on peut faire confiance, car il n’hésitera pas à vous trahir si cela peut lui porter à intérêt. Certains le traitent parfois de couard, mais il en est tout autre, car Sarad n’est là que pour servir son propre intérêt, et il n’hésite pas à semer la zizanie, la colère parmi les siens pour obtenir ce qu’il désire. Fier et très arrogant, Sarad méprise toute les autres races, parfois il lui arrive même de mépriser les siens, et toucher à son égo surdimensionné peut vous valoir beaucoup de problème, car très rancunier, Sarad cherchera à se venger par n’importe quel moyen, il est obstiné, déterminé, plein de volonté et d’imagination.

Sarad peut paraître parfois en contradiction avec sa race, car là où un démon donnera une mort rapide et brutale à un homme, Sarad se délectera d’une mort lente et atroce, il appréciera torturer horriblement ses proies, là ou un démon préférera agir sans réflexion, Sarad préférera réfléchir longtemps à l’avance avant tout acte, pour assurer ses arrières en cas de problèmes, pour s’octroyer une porte de sortie au cas où. Il est souvent difficile de savoir ce que pense réellement Sarad, mais une chose est sûr, mieux vaut être de son côté qu’être sur son chemin.

Il représente à lui seul tous les péchés, la luxure, la gourmandise, le sexe, la paresse, et bien d’autres choses. Il est le mal à l’état pur, dans toute sa splendeur, car Sarad ne veut que carnage et sang autour de lui, il n’est animé que par l’envie de tuer et de détruire, il est obsédé par l’idée de pouvoir…

Histoire :

Une union improbable :

Bien avant la destruction d’Alésia, bien avant cette guerre qui dura de nombreuses années, et qui fit perdre la vie à nombres d’innocents, alors que les hommes encore faibles restaient imprudents face aux dangers des autres races, alors que les anges et les démons restaient terrés dans leur territoires respectifs, alors que les elfes restaient cloitrés dans leur forêt, tout n’était que paix temporaire. Les races savaient bien qu’un jour ou l’autre une guerre éclaterait, les démons commençaient déjà à se préparaient, et commençaient à se rapprocher des autres races sombres. Certains démons commençaient déjà à côtoyer les hommes pour leur insuffler le mal, tout comme les anges pour leur insuffler le bien.

Les elfes quant à eux restaient proches des anges, rien ne prédisait une certaine entente entre un elfe et un démon, un véritable paradoxe, le feu de la destruction face à la vie de la nature, qui l’eut cru ? Et pourtant, alors qu’un jour une créature démoniaque, une véritable incarnation de l’amour et du sexe, une succube, suite à une violente dispute avec ses sœurs, s’exila dans les territoires elfiques. Elle demeura caché pendant près de 10 ans, chassant pour se nourrir, se faisant discrète pour survivre. Mais un jour, alors que la succube partait en chasse, un elfe membre de l’élite de sa race, rencontra la succube.

Cet elfe avait fusionné avec un esprit de la forêt, sa beauté était sans égal, ses traits fins, ses yeux multicolores, tout en lui était charmant. La succube, elle, était une créature née des désirs, des fantasmes les plus fous des autres races, une incarnation du sexe et de la séduction, une beauté fatale, qui attirait tous les membres du sexe opposé à elle. Elle avait fui l’enfer, lui avait fui le paradis. La succube avait fait l’erreur de désobéir à sa maitresse, et avait donc était chassé des enfers, quant à l’elfe, son comportement trop sanguinaire, ses excès de folie lui valurent les foudres de son peuple, le forçant à s’exiler à son tour.

Et c’est près d’un chêne que les deux êtres se rencontrèrent. Tous deux excellent représentant de la beauté, tout deux attirant et séduisant, ils se prêtèrent en premier lieu une certaine méfiance, mais rapidement s’installa une amitié entre les deux êtres, qui contre toute attente, avaient la même mentalité, les mêmes désirs. L’elfe aimait se battre et tuer, elle était pareille. Cet elfe était différent des autres.

Ces deux être vécurent ensemble à partir de là, chassant ensemble, dormant ensemble, et ce juste avec un sentiment d’amitié l’un pour l’autre. Mais plus le temps passait, plus l’attirance entre l’Apollon et l’Aphrodite augmenta. Ils devinrent de plus en plus proches, étaient tous deux très beaux, et c’est lors d’une nuit d’amour intense et unique qu’ils scellèrent et acceptèrent leur amour. Signe de leur relation, un enfant né de cette union improbable, Sarad…

Retour en enfer :

Le couple admirait leur enfant, un enfant qui mélangeait non seulement la beauté elfique, cette beauté parfaite à laquelle est rajouté le charme de la nature, mais Sarad avait aussi cette beauté perverse, sadique, effrayante et enivrante à la fois des succubes. Il était si beau, mais rapidement, la succube ressentit le besoin de repartir aux enfers, elle se sentait mal ici, et elle voulait ramener son fils à son lieu de naissance. Le père, elfe, refusa catégoriquement de partir avec la succube, il voulait rester ici, dans la forêt, avec sa démonette et son magnifique enfant. Avec le temps, la succube reprit son caractère d’antan, cette envie de tuer, et elle prépara alors l’assassinat de son amant.

Un soir de pleine lune, elle usa de tous ses charmes pour exciter son bien-aimé, elle mettait en avant tous ses atouts, et l’elfe ne résista pas. Ils s’accouplèrent donc de nouveau, mais alors que les deux amoureux étaient en plein milieu de l’action, la succube prit un poignard et égorgea l’elfe. Elle avait tué le père de Sarad, l’enfant n’en avait pas raté une miette. Elle se jura de faire de son garçon un grand démon, exemplaire, et ne voulait en aucun cas lui révélait qui était son père.

Mais la succube savait que malgré son envie de retourner chez elle, elle ne pourrait pas, on l’avait chassé des enfers. Alors elle déposa son bébé devant la porte des enfers, et pria une ancienne connaissance à elle de s’occuper de son fils. La connaissance en question était membre de l’élite démoniaque, Garazel, et il recueilli l’enfant, qui grandirait en enfer, comme le souhaitait sa mère…

Un démon étrange :

Garazel remarqua bien vite la particularité de son protégé, sa beauté exceptionnelle. Il avait remarqué des points communs entre Sarad et sa mère, mais lui qui avait déjà combattu d’autres races, il remarqua aussi l’étrange beauté elfique sur ce gamin, mais il ne se demanda jamais qui était le père du jeune démon. Garazel avait chez lui une démone qu’il aimait, les deux êtres s’aimait, et la démone en question, Galalia, était très belle elle aussi, une amatrice de sexe et de charme, une vraie nymphomane, et quand elle déposa son regard pervers sur le bébé, elle su tout de suite que plus tard il deviendrait l’un des plus beaux démons, voir même le plus beau des démons.

En grandissant, Sarad devint un démon svelte, élancé, musclé, bien formé, et d’une beauté unique, exceptionnelle. Nombres de démons l’enviaient pour sa grande beauté, et beaucoup de démones rêvaient de devenir sa bien-aimée. Sarad comprit vite qu’il était beau, et pensa bon d’user de ses atouts pour servir ses intérêts. A 70 ans, Sarad est déjà majeur, et commence déjà à user de ses charmes pour mettre dans son lit les belles demoiselles. Il n’hésite pas à utiliser ses atouts pour obtenir ce qu’il désire.

Il entra ensuite à l’armée, espérant devenir comme ce qu’il croit être son père, une élite. Il s’entraînait dur pour parvenir à ses fins, il ne s’arrêtait jamais, et les autres démons remarquèrent une autre faculté de Sarad, son intelligence. Héritant de l’intelligence des elfes, et de leur arrogance, les supérieurs de Sarad comprirent vite l’utilité du démon, qu’il ferait un bon stratège et tacticien, mais une chose les inquiétait, c’était que même dans une société comme celle-ci, ou la corruption, la trahison sont courantes, Sarad sortait du lot par un esprit d’un machiavélisme dépassant l’entendement.

Toujours réfléchis dans ce qu’il entreprenait, on remarqua que certains des ennemis de Sarad moururent de manière mystérieuse, et, de manière très atroces… Tous savaient que Sarad était l’auteur de ces assassinats, mais fautes de preuves, et par crainte, personne n’osa l’accuser ouvertement. On connaissait désormais la signature du démon, une séance d torture terrible précédent une mort lente et atroce, vidant la victime de tous son sang et de tous ses organes.

Une réputation, une ascension :

Sarad avait fondé sa réputation, celle d’un être perfide, sournois, intelligent, rusé, prêt à tout pour arriver à ses fins. Combien de fois des démons furent influencés par la voie mélodieuse de l’hybride, combien de fois des esclaves se suicidèrent, juste par peur de subirent les foudres de Sarad ? Trop de fois… Garazel lui-même craignait son fils adoptif, quant à sa belle, Galalia, elle tomba sous le charme du démon, et comme beaucoup avant elle, elle était fanatiquement vouée à Sarad, elle était son esclave, son objet. Très belle, elle raviva le désir de Sarad, qui coucha avec sa mère adoptive. Pris de rage, Garazel tenta de tuer son fils, mais la fourberie du démon eut raison du père, l’élève avait déjà dépassé le maître, ce fut Sarad qui tua son père, et il tua ensuite sa mère adoptive.

Il s’octroya la puissante armure de son père, et grâce à l’entraînement que son père adoptif lui avait donné, Sarad grimpa rapidement au rang d’élite. Le démon avait mainte fois fait ses preuves, surtout en tant que stratège. Il permit des victoires cruciales par ses conseils avisés lors de la guerre d’Alésia, et tous le respectait pour sa grande intelligence, et beaucoup le vénérait pour sa beauté, les succubes même se disputaient pour avoir le privilège de coucher avec lui.

Mais malgré cela, les démons les plus puissants et les plus influents se méfiaient de Sarad, car il connaissait l’ambition débordante du démon, qui aux moindres faux pas, aura tôt fait de vous tuer, de vous ravir vote place…


Spoiler:
 


Dernière édition par Sarad Eninren le Jeu 6 Aoû - 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ymir Danhaka
Commandeur de l'Elite des Ombres ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 25
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Sarad Eninren   Mer 5 Aoû - 22:46

Bien bien bien...
Ta fiche est très sympathique, malgré quelques fautes magistrales =p
Bienvenue aux Enfers Serad, pour moi le rang d'Elite est tout à fait bon.
J'attends l'avis des autres admins.. (et modérateur, qui sait ? Razz )


Ps : Si tu pouvais mettre ton Nom en plus de ton Prénom dans ton identifiant =)

_________________

Ténébreux Anges-Déchus... Mecus Omnes Plangite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trauma-Nakan Strix
Archange Sombre ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Sarad Eninren   Jeu 6 Aoû - 13:12

Histoire très intéressante et bien menée, plume toujours au niveau demandé... Il n'y a aucun obstacle pour t'octroyer le rang désiré Wink
Je vais de suite te mettre ta couleur et ton rang... Tu peux commencer à Rp.
Bon jeu à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarad Eninren
Elite du Chaos
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: Sarad Eninren   Jeu 6 Aoû - 17:31

Merci du compliment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sarad Eninren   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sarad Eninren
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cendres d'Alésia :: Fiches des Démons-
Sauter vers: