Les Cendres d'Alésia

Découvrez un Royaume dévasté par la guerre où s'affrontent nombre de créatures fantastiques et sanguinaires. Créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de chaos...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 So'han Fels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
So'han Fels
Roturière
avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: So'han Fels   Ven 19 Juin - 11:50

Nom : Fels
Prénom :So'han

Âge: 17 ans

Présentation physique

De grands yeux verts sombres qui vous regardent en face, dérangeant car si brillants, si curieux… Une chevelure d’une chaude couleur caramel, de longs cheveux lisses qui appellent a la caresse comme la peau douce et mate. Pas très grande mais avec un corps bien proportionné, fin et souple, dont les mouvements semblent toujours soumis à une chorégraphie gracieuse. Voilà à quoi ressemble So’han en entrant dans sa 17ème année, à la croisée de l’enfance et de l’âge adulte. Son visage de jeune fille est charmant et équilibré sans être d’une beauté éblouissante, mais aucun défaut particulier ne l’enlaidit. Son nombril, ses oreilles, son nez, sa bouche, sont décorés de boucles, clous, brillants ou chaînes suivant son humeur.
Ce qui vous marquera le plus chez elle, c’est sûrement son sourire. Il quitte rarement ses lèvres et au premier abord donne un air angélique à ce petit bout de femme. Mais en y regardant mieux, ce n’est pas une expression de douceur ou de joie. Il vous restera en mémoire comme un sourire de défi, arrogant et insondable.


Histoire

So’han – 3 ans
J’ai froid… j’ai peur…

L’enfant est tapie sous un lit. De là où elle est, son regard balaye le sol de la pièce : meubles renversés, objets fracassés, et le cadavre de sa mère qui lui tourne le dos. Les bruits de l’enfer parviennent à ses oreilles : martèlement de pas de chevaux et d’hommes, entrechoquement d’armes, cris barbares des guerriers, plaintes et gémissements des hommes et femmes qui meurent ou souffrent. Mâchoire crispée, tremblante, So’han ferme les yeux le plus fort possible, mets ses mains sur ses oreilles pour entendre à nouveau le silence, oublier, faire disparaître ce moment de pure horreur… se réveiller de ce cauchemar… mais il est sans fin…
Au bout de plusieurs heures, la mise à sac baisse en intensité, le vacarme diminue petit à petit. So’han ne bouge pas, tétanisée, les yeux fixés sur le dos de sa mère, sur sa robe en lambeaux relevée sur ses jambes nues, la flaque de sang épais dans laquelle baignent ses longs cheveux blonds, le dessin bizarre de la plaie écarlate qu’elle a derrière le crâne. Douleur, incompréhension, So’han voudrait hurler, mais ses yeux se bornent à laisser couler de grosses larmes silencieuses et solitaires.
Des bruits de pas dans la pièce, deux bottes noires qui parcourent les lieux. De sa cachette, So’han entend l’individu fouiller méthodiquement l’endroit. Puis les bottes sont devant elle. Elle s’aplatit un peu plus sous le lit, retient sa respiration. Une force inimaginable envoie valser la couche et découvre l’enfant. Elle ne bouge pas, baisse juste un peu plus la tête dans l’attente du coup, et c’est presque du soulagement qu’elle éprouve. Elle va mourir, rejoindre sa mère, plonger dans l’oubli, comment pourrait elle continuer à vivre maintenant de toute façon?
Des bras puissants l’attrapent, la soulèvent. Ce n’est pas une étreinte réconfortante, elle est froide et brutale, les plaques de l’armure la blessent, l’homme a une odeur insupportable de chair brûlée et de décomposition. Une main durement gantée la force à relever la tête par le menton. Derrière le heaume fermé, deux yeux froids la scrutent, puis, sur un grognement qui semble satisfait, l’homme la charge sur son épaule. Il ne quittera la fillette qu’au bout de trois jours de voyage, en la « déposant » dans une taverne. So’han plantée dans l’arrière-cour regarde la patronne, après le marchandage d’usage, verser quelques pièces dans la main gantée de l’homme en noir dont elle n’aura jamais vu le visage. C’est donc là que commence sa nouvelle vie, et son esprit prendra soin d’effacer tout ce qu’il y a pu y avoir avant.


So’han – 14 ans
La première fois j’ai pleuré. Je me doutais pourtant que mon tour viendrait. Depuis 10 ans que je vis dans cette taverne, je savais comment les choses s’y passent. Je savais aussi que si les tôliers m’avaient « recueillie » ce n’était pas par bonté d’âme. J’ai commencé à travailler dans les cuisines à 8 ans et en salle à 12 ans. Je savais aussi ce que font les filles plus âgées quand elles partent dans une chambre avec un ou des clients, il n’y a là aucun secret ou mystère pour moi. Quand mes formes ont commencé à s’arrondir, que les regards des clients sont devenus insistants et leurs mains plus entreprenantes, j’ai redouté la fin, de mon innocence, et de la liberté de mon corps, la dernière qui me restait.
La première fois j’ai pleuré pourtant le client n’était pas difficile et les autres filles m’avaient bien expliqué. J’ai pleuré seulement une fois que l’homme a été parti, quand j’ai croisé mon reflet trop maquillé et pourtant terne dans le miroir. J’ai pleuré parce que j’avais 14 ans, et qu’au lieu d’être impatiente comme toute adolescente à la vie toute neuve qui s’ouvrait devant moi, je me sentais déjà tellement lourde, comme si j’avais un passé millénaire de souffrance et de tristesse derrière moi. J’ai cherché à ressentir la joie, l’espoir, la bonté, l’amour ? mais je n’ai pas pu me souvenir de ce que c’était. A la place une pénible langueur, un dégoût profond, et plus loin une rage sourde qui elle avait envie de grandir. Et à ce moment c’est l’éclat froid de cette rage qui a remplacé la peine dans mes yeux. J’ai essuyé mes larmes d’un revers de main, me suis regardée bien en face et me suis fait une promesse.


So’han – 17 ans
Aujourd’hui je ne pleure plus. Je fais le service, tous les services, celui de la salle ou celui de l’alcôve, avec sourire, gentillesse et professionnalisme du moment que les pourboires sont à la hauteur. Mais le feu de ma rage ne cesse de croître. J’ai appris à user de mon charme et de ma féminité balbutiante. Je commence à comprendre que cela peut être une arme efficace. J’ai aussi appris à faire confiance à mon intuition et mon empathie naturelle. J’ai remarqué tout simplement que, si mes propres émotions étaient mortes, laissant la place à un vide dénué de morale, celles des autres sont comme des pages ouvertes pour moi. Pas de pouvoirs de télépathie ou de voyance spectaculaires, juste un ressenti, parfois précis, parfois juste esquissé. Cela m’aide à mieux cerner, à trouver le mot juste ou l’attitude adéquate, à être conforme à celle qu’on attend ou qu’on désire, et ainsi j’obtiens facilement bienveillance, argent, affection, quelquefois de l’amour… Pourrais-je obtenir encore plus ? Car pour calmer mon sombre feu intérieur de revanche, il ne me suffira pas de l’arrière-salle d’une taverne sordide…


Caractère

En ayant pris connaissance de son histoire, vous comprendrez que So’han ne peut être qu’une personne froide et insensible même si son attitude générale laisse penser le contraire. Habile dans les relations humaines, ce qui est nécessaire à son métier, elle calque son attitude sur la personne avec qui elle est. C’est une simulatrice habile et une manipulatrice en apprentissage. Elle est ce que vous voudrez ou ce qu’il vous faut: calme, enthousiaste, douce, cruelle, effrontée, secrète, enjouée, silencieuse, soumise, dominatrice, amie, distante… Ceci n’est qu’une succession de masques qu’elle porte en fonction de ce qu’elle souhaite obtenir car toute interaction sociale est rarement dénuée d’arrière-pensées pour elle.
Ayant grandie dans un environnement vicié, fait de misère sociale et intellectuelle, de rudesse, de bassesses, d’exactions, elle ignore les mots « droiture », « confiance » et « loyauté ». Elle a également de la répartie, de la ruse et n’a pas froid aux yeux. Et bien qu’elle soit encore très jeune, les évènements de la vie ne l’ayant pas épargnée, elle fait preuve d’une grande maturité.
Elle est surtout dotée d’une forte volonté : brimée depuis son enfance, elle aspire à s’élever de sa situation, pour satisfaire son orgueil personnel mais également pour dominer et faire souffrir les autres à son tour. C’est l’ unique objectif qui régit son existence.

Information(s) importante(s) : So'han exprime rarement sa vraie personnalité, sûrement a t'elle préferé oublier qui elle est vraiment. C'est une comédienne née. Elle adore les déguisements et les mille et unes façons de camoufler la vérité: mensonge, manipulation, artifice, déguisements, rien ne l'arrête. Ayant une forte empathie naturelle pour les autres humains, elle adopte en général le rôle lui permettant de tirer le meilleur parti de la situation dans laquelle elle se trouve.

Rang souhaité: aucun ! je démarre tout en bas de l’échelle, roturière donc, ou tout autre rang que vous voudrez bien m'assigner en fonction de mon activité... je pense que mon lieu de résidence doit être Ackbar, cité où l'on doit pouvoir trouver le genre d'établissement où je travaille...

Disponibilités pour poster: variable en fonction du planning IRL bien sur, mais je suis en général très régulière

Comment avez-vous connu les Cendres d'Alésia ? via un autre membre de ce forum

Si vous connaissez le nom de votre avatar et le manga/jeu ou autre dont il est tiré, mentionnez-le ici
Edit: avatar trouvé, par contre je ne pourrais dire exactement de quoi il s'agit, c'est un avatar revenant souvent dans les galeries fantasy!

Voila! j'espère que le perso correspond à cet univers! j'attends vos critiques et conseils...


Dernière édition par So'han Fels le Ven 19 Juin - 17:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trauma-Nakan Strix
Archange Sombre ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: So'han Fels   Ven 19 Juin - 13:14

Bienvenue à toi So'han !

Ta fiche est très jolie, très bien écrite et sans fautes, ça fait plaisir =)
Ton personnage me parait très intéressant au niveau du caractère et de son histoire... Pour ton lieu de travail, oui, Ackbar semble la ville la plus conseillée.

Une petite question par contre, connait-elle la Grande Guerre d'Alesia ? En a-t-elle déjà entendu parler etc ?
Car cela peut faire changer ses réactions du tout au tout si elle rencontre un démon ou encore un ange.

Sinon, je n'ai rien d'autre à ajouter, sinon qu'il te faut un avatar pour pouvoir être validée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
So'han Fels
Roturière
avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: So'han Fels   Ven 19 Juin - 17:48

merci Trauma Smile

Voila pour l'avatar c'est fait^^

Pour le reste So'han connait la guerre d'Alésia dans les grandes lignes, elle en a entendu des récits plus ou moins proches de la réalité comme il en subsiste dans la culture populaire, mais c'est pour elle un évènement de l'Histoire sans importance s'étant déroulé il y a trèèèèès longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trauma-Nakan Strix
Archange Sombre ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: So'han Fels   Ven 19 Juin - 19:56

Okay, parfait. =)

Bon et bien, il n'y a rien d'autre à dire, tu es validée et tu peux commencer à Rp !
Bon jeu à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
So'han Fels
Roturière
avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: So'han Fels   Sam 20 Juin - 10:25

Merci cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: So'han Fels   

Revenir en haut Aller en bas
 
So'han Fels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cendres d'Alésia :: Fiches des Humains-
Sauter vers: