Les Cendres d'Alésia

Découvrez un Royaume dévasté par la guerre où s'affrontent nombre de créatures fantastiques et sanguinaires. Créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de chaos...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lithielle Alaylith [Fini définitivement]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lithielle
Archange
avatar

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Lithielle Alaylith [Fini définitivement]   Dim 17 Mai - 3:32

Nom : Alaylith

Prénom : Lithielle


Âge : 800 approximativement

Présentation physique :

Avez-vous déjà croisé la bonté personnifiée ? Eh bien Lithielle en est l'incarnation : un visage aux traits harmonieux se dessine avec douceur et perfection sous une cascade de boucles blondes formant un rideau protecteur autour d'un oval parfait. Des yeux d'ambre doré à l'expression de velours semblent contempler le monde avec bienveillance et affection toute angélique. La taille fine et ferme, la poitrine tendrement arrondie expriment la générosité de sa propriétaire. Dés qu'on la voit, on a envie de se perdre dans ses bras tellement elle irradie la tendresse.

Ses longues jambes, dissimulées sous un drapé de soieries aux couleurs pastels chaussées de hautes cuissardes en cuir, sont musclées et fortes révélant ainsi son agilité au combat. La bonté, l'indulgence et le pardon filtrent au de chaque pore de sa peau aussi douce que celle d'une pêche. Ses lèvres pleines et veloutées laissent augurer des paroles lénifiantes et réconfortantes.
Un port de tête altier et un menton volontaire lui donnent cependant un air faussement hautain et supérieur. Son regard se transforme en glace lorsqu'elle se trouve face à ceux qui ont déshonoré leurs rangs et trahis leur race ... ou pire même ... face à ceux qui ont pu souiller des âmes humaines. Ce regard qui en a pétrifié plus d'un et qui en a fait fuir moult autres lors de la grande guerre.
Deux paires d'ailes majestueuses, d'une blancheur immaculée, prenent naissance dans son dos et semble couvrir l'horizon lorsqu'elles se déploient entièrement. Nombre des siens y ont jadis trouvé refuge et protection ainsi que nombre d'elfes et d'humains.
Deux épées, Excalibur et Durandal, ses plus fidèles alliées sur le champ de bataille, l'accompagnent partout, fichées dans des fourreaux de plumes, accrochés de chaque coté de sa taille.


Caractère :

Le sourire engageant éternellement plaqué sur son visage est à l'image de ce qui l'habite de générosité et de bienveillance. Depuis des millénaires, Lithielle, comme la surnomment ses plus proches amis et parents, a toujours pris soin des siens et aussi de ces humains méprisables et faibles. Elle n'est pas de celles qui supposent être indispensables ou invincibles et malgré sa grande puissance, elle sait pertinemment ne pas être infaillible. C'est pour cette raison qu'elle fait du mieux qu'elle peut en respectant une éthique irréprochable ... bien qu'elle essaye de se surpasser dans certaines situations. Elle refuse de laisser les plus jeunes risquer leur vie dans les grandes batailles et a recueilli nombre d'orphelins après la grande guerre qu'elle a traité comme ses propres enfants, présente pour tous et répondant au besoin de chacun.
Son instinct protecteur s'était d'ailleurs manifesté lors de la grande bataille d'Alésia, notamment avec les humains, puisqu'elle avait fini par conclure un pacte avec eux, et avant eux, avec les elfes qui pensaient qu'avec les anges comme alliés, ils remporteraient la guerre aisément. Elle savait que cela ne serait pas le cas. L'alliance des deux plus grandes puissances sombres ont d'ailleurs fini par faire pencher la balance du coté du mal démoniaque et sans le retrait des vampires, l'hécatombe aurait été bien plus terrible.
Face aux ennemis un air implacable prend le relais de sa douceur et l'expression "Une main de fer dans un gant de velours ..." est ce qui pourrait la qualifier le mieux sur les champs de batailles auxquels elle n'hésite pas à se mêler avec ardeur, menant ses troupes toujours plus loin avec courage et ferveur.
Son regard velouté devient alors glacial, impassible et sa voix mélodieuse devient pire qu'une cruelle litanie, claquante, coupante, plus affutée que les lames de ses épées ... Ses gestes tendres et doux à l'origine, se font féroces, impitoyables et d'une précision effrayante.
Le poids des années et des responsabilité l'a dotée de sagesse et de miséricorde envers les siens, mais en même temps, l'a départie de pitié envers ceux qui ont vu la souffrance des hommes et qui se sont laissés aller à la déchéance de la vilénie et de la faiblesse pécheresse, alors qu'ils avaient le bonheur absolu auquel les plus faibles n'avaient pas droit, les bannissant ainsi du royaume des anges sans une once de remord. Encore plus inflexible et intraitable envers ceux qui entachent l'innocence et la détruisent, elle hait férocement les démons voleurs d'âmes purs .

----------------------------------------------------------------------


Histoire :

Le temple était plongé dans la pénombre d'une nuit sans lune. L'intérieur chaleureux et réconfortant n'était éclairé que par des torches et des bougies consacrées au pieds de l'autel.
- Lith !! Viens vite! le village est attaqué nous avons besoin de tes soins.

Ce fût le commencement de tout ... Je m'appelle Lithielle Alaylith , je suis la fille de Liriel, l'ancien grand chef d'un clan pacifiste de marchands et d'armateurs. Je suis née par une nuit de pleine lune et sous une voute céleste parsemée d'étoiles, comme si toutes les constellations s'étaient donné rendez vous pour ma venue au monde. Mon père me racontait souvent que lorsque ma mère me mit au monde, un rayon de lune traversa le toit de la hutte et l'enveloppa, éclairant ainsi l'endroit qui laissa apparaitre ma tête ... chevelue et aussi claire que l'était l'astre lunaire cette nuit là. Mes yeux avaient la couleur des rayons lunaires.
Chaque fois qu'on posait les yeux sur moi je faisais penser à la majesté de cet astre, c'est donc tout naturellement que je fut consacrée prêtresse de la lune. J'aimais ma fonction et m'y consacrais pleinement, d'ailleurs le temple était mon refuge, mon antre. J'y passais le plus clair de mon temps à remplir mon devoir, mais également à me perfectionner dans l'art de la médecine. Des tribus guerrières étaient apparues sur nos territoires et prenaient un malin plaisir à s'attaquer à nous, peuple pacifique d'armateurs. Ils avaient refusé nos alliances et ne voulaient qu'une chose : Nous asservir. Je partageais donc mon temps entre la prêtrise et la médecine, dormant très peu et me consacrant aux autres sans compter.
Ma mère était morte en me mettant au monde et mon père avait été tué en combattant les envahisseurs au début des invasions alors que je n'étais encore qu'une enfant. Il avait été dés lors, que ce serait son frère jumeau, Ithiel, qui nous élèverait ma sœur et moi, et c'est ainsi depuis bientôt 15 ans?
Il nous avait tout donné, avait même sacrifié son avenir de chef de clan, afin de se consacrer à nous. Nous étions les enfants qu'il n'avait jamais eue et pour nous il était le père qui nous manquait, c'est donc naturellement que nous l'appelions "père". Mon prénom m'a d'ailleurs été donné en souvenir d'eux.
Ce jour là, Lalitha, ma sœur ainée d'à peine quelques minutes, vint me chercher affolée et à bout de souffle. Un raid de plus grande envergure était mené à notre encontre. Levant la tête je pouvais déjà apercevoir les volutes de fumée s'élever par delà les cimes des arbres majestueux qui entouraient le temple .
Je m'agenouillais et faisais une prière Au Grand Créateur, avant de m'élancer en direction du village. Je pensais à Ithiel, il nous avait élevées seul ma mère ayant succombé à ma mise au monde. Avait il affrété les bateaux, comme il avait prévu en cas d'attaque importante ? La vision d'horreur qui m'accueillit à l'entrée du village n'avait d'égale que la cruauté de ceux qui le mettaient à feu et à sang. Ma gorge se dessécha devant les corps mutilés et ensanglantés qui gisaient dans la boue de cette fin de journée pluvieuse et morne. Secouant la tête, je m'empressais de porter secours à ceux que je pouvais aider, je trainais les enfants à l'orée du bois pour les mettre à l'abri et j'encourageais les autres à faire de même, ma sœur m'aidait tant bien que mal, plus forte que moi, elle parvenait à soutenir certains blessés et à les conduire en dehors du hameau.
Mon père adoptif, se battait comme il pouvait, tout en hurlant tout ce que ses poumons pouvaient, aux villageois de s'embarquer sur les barques et de s'enfuir. Je l'entendit appeler mon nom et celui de ma sœur, j'étais revenue aider une femme qui attendait son enfant et mon regard croisa le sien l'espace d'un instant, nous n'étions qu'à quelques pas l'un de l'autre, je lui sourit lui signifiant que tout allait bien ... C'est à cet instant que je la vit : Une flèche enflammée se dirigeait vers lui, effaçant mon sourire ...
PPPEEEEEEEEEEERRRRRRRRREEEEEEEE !! hurlais-je en me précipitant vers lui, relâchant le bras de la femme que je soutenais, les bras tendus vers lui. Mes paumes ouvertes vinrent rencontrer ses épaules épaisses et l'élan que j'avais pris dans ma petite course me permit de le pousser hors de la trajectoire meurtrière de la flèche.
Sauf! Il était sain et sauf! Ne voyant plus rien qui n'était pas cet homme qui m'avait tout donné, je souris en l'examinant du regard et me précipitais pour le prendre dans mes bras, des larmes perlant à mes paupières.
Mes bras tentèrent de se refermer autour du cou auquel je sautais ... et le traversèrent, ne rencontrant aucune résistance ... Rien ... Le vide total, j'essayais de le toucher mais je n'y parvenais pas ... C'est alors, qu'un cri de rage s'échappa de ses poumons :
LITHIIIIIIIIIEEEEEELLLLLLLLLLLEEEEEEEEEEEE , NNOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNNN !! des larmes roulant en cascade sur ses joues rondes les yeux baissés vers le sol. Je suivais son regard et me sentit tout à coup oppressée, vide, je suffoquais, mon cœur battait très vite ... Non ... Il ne battait plus ... Je tendais la main vers mon père, murmurant un inaudible: papa je suis là, regarde moi. des sanglots dans la voix, mais il ne m'entendait pas ... Il ne m'entendait plus.

C'est à ce moment que je vis la flamme de la flèche qui m'avait transpercée le cœur se mêler étrangement au sang qui s'échappait de ma mortelle blessure et s'exhaler en une sorte de brume colorée pour prendre la forme d'un petit phénix qui se dirigeait vers moi en émettant de petits sons tristes. Je compris alors que je renaissais sous une autre forme, tel cet animal que j'avais toujours cru être une légende. J'avais une autre vie, une autre chance que je devais saisir. Instinctivement je tendis mon bras et m'empara d'une des pattes de Nazor avant de me sentir m'élever vers les cieux, de plus en plus rapidement, jusqu'à ne plus devenir qu'un ensemble vaporeux qui transperçait les nuages.
Puis il s'arrêta net devant un immense palais doré, ou j'entendis une voix de baryton déclarer :


- Elle est là! Conduisez là . Il l'attend.

Journal intime Ange Lithielle: Morceaux choisis :" Mon passé, mon présent, mes souvenirs"

------------------------------------------------------------------------



Information(s) importante(s) : Elle possède deux épées légendaires. Un phénix nommé Nazor l'accompagne comme son ombre. Orpheline de père et de mère, elle porte le nom de LITHIELLE en souvenir d'eux. Les deux étant de vrais jumeaux, on lui choisit la contraction de leurs deux noms LI, pour LIriel et THIELLE, pour iTHIEL en le féminisant.

Rang souhaité : Archange

Disponibilités pour poster : Quotidienne

Comment avez-vous connu les Cendres d'Alésia ? Une petite voix casse pieds nommée Aya

Si vous connaissez le nom de votre avatar et le manga/jeu ou autre dont il est tiré, mentionnez-le ici : Devientart, oeuvre d'Ishtar.


Dernière édition par Lithielle le Ven 17 Juil - 1:42, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lithielle
Archange
avatar

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Lithielle Alaylith [Fini définitivement]   Mar 19 Mai - 15:53

- Depuis combien de temps es tu là ?

- Suffisamment longtemps pour avoir saisi le principal ... Pourquoi ? Pourquoi moi maitre ?

Sa voix mélodieuse et rieuse s'est éteinte dans un sanglot à peine voilé. Elle a baissé la tête pour dissimuler son émotion derrière le rideau d'or blond qui s'est rabattu sur son doux visage, mais peine perdue, j'avais déjà capté la tristesse de son regard et l'expression d'abandon qui s'était peinte sur ses traits.
Je ai soupiré. Il aurait été bien plus simple qu'elle n'entende rien et que je lui annonce moi même la nouvelle, mais encore une fois elle avait été en avance sur son temps ... Elle est TOUJOURS en avance sur son temps de toute façon.
Lorsqu'elle est arrivée et qu'on la lui avait confiée, je suis resté abasourdi : depuis que je suis instructeur, jamais un ange ne s'était vu attribué des ailes sitôt son apparition; elle, si.
Dés son arrivée, on m'a affecté à SA formation spécifiquement et je l'ai entrainée encore et encore, sans relâche jusqu'à ce qu'elle se distingue sur les champs de bataille et qu'elle ait rapidement gagné ses galons, méritant amplement chacun d'eux.
En même pas deux cent ans elle a égalé et même dépassé les meilleurs anges gardiens. Ses protégés gagnent en longévité et certains ont même rejoint la cohorte des anges. La douceur et la sagesse dont elle fait preuve en toute circonstance sont devenues légendaires.
Rendez vous compte ! Elle réussit le tour de force de récupérer même certaines âmes perdues.
Je me souviens d'un jour, en plein combat, où après avoir taillé en pièce bon nombre de démons, elle a réussi à récupérer deux âmes, rien qu'en faisant preuve de pitié et de magnanimité! Sa mansuétude ne l'empêchait cependant pas d'être très prudente, ne perdant pas de vue qu'un ennemi est un ennemi quels que soient son aspect et sa bonhomie et ne se fiait donc pas facilement aux apparences et autres faux semblant. Une force de la nature vous dis je ... D'ailleurs, ce jour là on lui offrit l'épée légendaire de justice, Excalibur ... en signe de reconnaissance de sa valeur. Tout un symbole:


- Alaylith Irielle, Votre courage et votre abnégation au combat ne sont plus un secret pour personne, pas plus que votre clémence envers les plus faibles et les repentis. Par votre grandeur vous avez guidé nombre d'âmes égarées, et vos protégés humains gagnent en bonté et en longévité. Vous estimez les choses et évaluez les situations avec justice. En remerciement de votre noblesse d'esprit et en gage de notre reconnaissance et de notre affection à tous, recevez Excalibur, l'épée de justice.

Ces paroles resteront gravées en moi à tout jamais. IL lui avait offert SON épée ...
Elle avait regardé la garde finement ornée, et apprécié le tranchant de la lame d'un coup d'œil connaisseur puis s'en était saisie avant de s'incliner. Elle ne se rendait probablement pas compte de l'importance de ce cérémonial, ni de la valeur de ce geste. Gênée, elle n'avait pu murmurer qu'un très humble : "Merci votre altesse"

La bienveillance qu'elle met à traiter les plus jeunes et les enfants n'avait pas d'égal. Elle aime simplement sans rien attendre en retour et est aimée spontanément par tous. Même moi, le bourru, j'ai fini par succomber à sa gentillesse naturelle ... et je dois avouer que depuis cent ans aujourd'hui que je la côtoie, je me suis attaché à elle comme à personne d'autre. Je n'ai pas envie de la voir partir, mais je ne peux m'opposer aux décisions venues d'en haut ... et je n'ai pas le droit de la priver de la chance qui s'offre a elle.


- Alaylith ... mon enfant, c'est une chance unique qui s'offre à toi. En Alésia, l'ancien chef gardien a succombé à ses blessures suite à l'attaque dont avait été victime l'archange lui même. Il l'a protégé jusqu'au bout ... Ta réputation t'a précédée et l'archange te mande la bas. Ils ont besoin de toi. Tu étais déjà pressentie depuis quelques temps pour prendre le prochain poste de chef qui se libérerait ... Je ne pensais pas que cela serait aussi tôt. Je t'accompagnerai puis je reviendrai pour continuer à remplir mon rôle ici. Courage mon enfant, saisis ta chance .


Un sanglot étouffé s'est échappé de sa gorge, accueillant ainsi ma tirade qui se voulait réconfortante. Puis elle a relevé la tête et m'a regardé dans les yeux, un air de résignation habitant l'or de ses prunelles.


- Bien maitre, qu'il en soit ainsi. A t elle dit d'une voix docile, qu'elle a voulu rassurante et confiante.

- Allons y. On nous attend pour t'annoncer la nouvelle ... Mais avant de partir, j'ai quelque chose pour toi.

Ses yeux dorés ont scruté mon âme sans complexe, je me suis senti dévisagé pendant que je me dirigeais vers l'armoire murale qui renferme mes armes. Une œuvre d'art que j'ai faite forger pour elle, y trônait, majestueuse ... comme elle. Je la saisis et la lui offre.


- Voici Durandal, elle est à toi. Marque de mon amour pour toi petite fille. Ainsi tu n'oubliera pas ton vieil instructeur.

Oui ... C'est ce qu'elle est devenue. Ma petite fille. Elle va laisser un grand vide dans ma vie. Je me force à sourire.
Elle courbe la tête et murmure un inaudible merci tant elle est émue en l'enfilant dans sa ceinture.

Bien entendu je ne m'attendais pas du tout à ce qui allait suivre... Une force de la nature vous dis-je.

Nous nous sommes dirigés ensuite vers le palais ou on lui fit part de sa décision sitôt arrivés, l'enjoignant à se préparer et lui expliquant la situation.

C'est alors qu'elle a fait cette chose que nul n'avait jamais fait avant elle ... Eh oui! encore une fois ... elle était en avance sur son temps.


- Monseigneur, je suis à vos ordre et me rendrait à mon nouveau poste dés notre entretien terminé. Cependant, j'émets la requête suivant, et vous demande de l'examiner: Je souhaiterai que maitre Wong m'accompagne. En effet d'après la situation que vous me décrivez, j'aurai besoin de ses compétences et il a toute ma confiance. Nous ne serons pas trop de deux, afin de prêter main forte à l'archange d'Alésia.

Je l'ai regardée bouche bée, jamais je n'avais vu une telle audace ! Jamais je n'avais vu une telle détermination sur son visage! Les traits tendus, elle retenait son souffle dans l'attente de la réponse du chef suprême.

- Très bien jeune fille, votre argument est valable. Maitre Wong sera votre second dorénavant.


Je restais coi ... N'en revenant pas de ce que je venais de vivre. Une force de la nature, voilà ce qu'elle était.

J'appris beaucoup plus tard qu'en haut on s'était fait la même réflexion et on avait envisagé d'envoyer un second avec elle. Il n'avait pas prévu que ce soit moi, cependant et l'air déterminé de Lithielle, lui avait plu.
Elle tournait les talons pour se retirer quand la voix de l'archange tonna
:

- Un instant ! Alaylith Irielle, en ce jour mémorable et par procuration, je vous nomme Chef Gardien du territoire d'Alésia. Dés aujourd'hui vous vous y rendrez et prendrez vos fonctions auprès de votre nouveau chef.

Saluant solennellement, elle m'a sourit de ce sourire qui illumine ses traits encore aujourd'hui et a tourné les talons avant de prendre congé.
Je pense avec du recul, qu'elle n'a pas réalisé toute l'importance de ces deux gestes de la part de l'archange ... peut être un jour ...
Chroniques géniales du Général Wong, maitre instructeur des anges gardiens: Témoignages


----------------------------------------------------------------

Hotel:

- Vous avez entendus la nouvelle ?

- Laquelle?

- Il parait que les gardes ont été renforcées et que la cheffe gardienne a fait doubler les séances d'entrainement et qu'en ce moment même, elle prépare les guerriers. Des rumeurs disent que Ramus des enfers a lancé ses troupes infernales sur terre, mais on n'a encore rien vu alors ...

- Elle s'entraine avec les autres ? Allons-y alors, il n'y a pas un instant à perdre !

L'hôtel s'était vidé en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire. Touts les nouveaux anges et les thénautes fraichement arrivés s'étaient précipités vers le palais blanc, pour assister à l'entrainement de celle qui s'était forgée une sacrée réputation de guerrière depuis son arrivée plus de mille ans auparavant. Je sirotais mon verre, perdu dans mes pensées.

Il parait que certains démons craignaient ses épées, encore plus que la colère de Ramus, pourtant réputé pour sa cruauté. C'est mon idole ! J'ai eu l'occasion de la voir sur les champs de batailles : sa froideur, son intransigeance et son amour de la justice et de l'équité n'avaient d'égaux que la douceur, la gentillesse et la bienveillance dont elle faisait preuve envers nous. Sa langue était acérée et sa voix coupante quand elle s'adressait à nos ennemis, tandis qu'elle se faisait velours et apaisement quand elle nous parlait.
Et même quand des repentis venaient demander la délivrance de leur âme et chercher la rédemption, elle agissait avec miséricorde envers eux et les guidaient. Oh bien sur, ils n'était pas nombreux, je n'en ai croisé que deux en l'espace d'un millénaire, mais je me rappelle de chacun d'eux et de la façon dont elle les avait traités.
Bien qu'à son arrivée je lui en voulais terriblement, m'attendant a être promu au rang de chef gardien quand elle est arrivée et m'a soufflé la place. Mais elle a fait de moi son second et m'a accordé sa confiance inconditionnellement dés son arrivée. Je l'ai côtoyée, pratiquée pendant les bons et les mauvais moments. J'ai surtout appris que sous ce gant de velours, se cachait une main de fer, son caractère trempé et décidé contredisait complètement la douceur angélique de ses traits ... c'est comme ça que je l'ai appréciée au début, puis nous sommes devenus si proches que je ne la quittais plus , puis au fil des années j'ai fini par l'aimer ... aveuglément.

Je me suis levé avec un sourire aux lèvres. Il est vrai que se battre à ses cotés est un honneur, et s'entrainer avec elle un privilège.
Il fallait que je rejoigne le palais blanc, après maitre Wong, je devais être le prochain à faire une démonstration avec elle. Elle allait m'attendre et elle n'aimait pas cela, j'aurai encore droit aux sourcils froncés et JE n'aimais pas cela.

~~~~~~~~~~


Le palais blanc

Je me précipitais et en deux coups d'ailes j'y étais.
Ô comble du soulagement, la joute entre la cheffe et son maitre d'arme n'était pas encore terminée, je m'appuyais sur une colonne de marbre et j'admirais, les gestes racés et élégants des deux combattants. Le style était aisément reconnaissable, mais il était indubitable qu'elle l'avait perfectionné et personnalisé depuis.

Quelques instant plus tard, la démonstration avec l'instructeur en chef se terminait, je n'allais pas tarder à entrer en scène. J'ôtais ma ceinture, saisissais mon bâton et me dirigeais vers la tribune quand j'entendis sa voix mélodieuse s'élever dans les airs :


- Mes chers angelots,
Vous savez qu'il n'y a jamais de fumée sans feu. Les rumeurs prennent toujours naissances quelque part. Vous avez surement entendu parlé de la guerre que le roi des enfers veut déclencher. Eh bien c'est une réalité. Alors, mes chers petits, armez vous, entrainez vous et ne perdez jamais de vue ce que vous êtes: Des anges, n'oubliez pas que vous incarnez la bonté et la miséricorde. Vous anges gardiens, allez avoir d'autant plus de travail. Redoublez de vigilance et de douceur. Mais vous tous, n'oubliez pas votre pitié et votre clémence ... N'oubliez pas non plus votre ferveur et votre ardeur au combat.
Ô cœurs vaillants, âmes fidèles n'oubliez pas votre but, protégez nos alliés et les humains malgré leurs faiblesses t leurs imperfections. Vous avez un devoir envers eux et leurs âmes : remplissez le sans conteste, avec honneur et loyauté.


Puis elle me fit signe et je me préparais à la rejoindre, quand un son strident se fit entendre, suivit par des brouhahas incessants. Un angelot de la garde de l'archange vint trouver Lithielle et dit:

- Madame, l'archange vous fait mander immédiatement.

Elle fit un signe de la tête à maitre Wong. Un air grave avait envahi ses prunelles si expressives :

- Formez les unités et tenez vous prêts pour le départ. Je reviens, le plus rapidement possible.

Puis elle me regarda et d'un ton plus doux et me dit :

- Prince Iliandor, accompagnez moi s'il vous plait.


~~~~~~~~~~


Dernière édition par Lithielle le Jeu 28 Mai - 0:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lithielle
Archange
avatar

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Lithielle Alaylith [Fini définitivement]   Mer 27 Mai - 4:14

Le palais :

Le jardin était magnifique. Fleuris et verdoyant, il offrait l'image même de la sérénité et de la perfection au naturel. L'archange y avait aménagé un petit kiosque dont l'odeur boisée se rependait tout autour et se mélangeait à la fraicheur environnante.
Je n'y avais jamais mis les pieds. Cette partie du jardin lui était réservée exclusivement ainsi qu'à ses invités de marque et son bras droit, et bien que je sois issu d'une haute lignée et prince de mon état, l'accès ne m'y avait jamais été permis. J'étais donc bien intrigué de ce passe droit qui m'était octroyé ce jour.
Lithielle sembla lire dans mes pensées. Elle s'arrêta et se tourna vers moi.


- Merwin ...

Puis elle m'embrassa sans que je n'ai vu la chose venir. Certes nous nous étions énormément rapprochés et j'espérais un jour la convaincre de fonder une famille, mais je n'avais jamais osé abordé le sujet. Cet excès d'affection me prit donc au dépourvu. Elle reprit dans un souffle :

- Quelle que soit ta mission, s'il te plait fais attention. Si tu es là aujourd'hui, c'est qu'il y a une bonne raison ... Alors sois prudent.

Puis elle reprit sa route en pressant le pas, me clouant sur place. J'étais conscient de la gravité de la situation mais malgré tout, seul le gout de ses lèvres, que je n'avais jamais osé espérer connaitre ainsi, faisait son chemin jusqu'à mon cerveau. Un fol espoir venait de naitre en moi et sans m'en rendre compte, je me retrouvais à quelques mètres au dessus du sol, les ailes battant aussi follement que mon cœur ... avant de m'apercevoir que l'archange, assis à peine à quelques pas de là à l'abri du kiosque de jardin, me regardait avec une expression de stupeur mêlée d'amusement. Il n'avait pas perdu une miette de ce qui venait de se passer et semblait s'en amuser fortement.
Je venais en effet me rendre compte de là ou j'étais, que nous n'étions qu'à quelques battements d'ailes de l'endroit où il se trouvait, sans pour autant entendre ce qui pouvait se dire.
Mortifié, je redescendis et rejoignis Lithielle qui venait de rougir à une remarque de l'archange qui semblait contenir un fou rire.


- ... bordé le sujet altesse disait elle encore plus rouge déclenchant chez son interlocuteur un éclat de rire chaud et tendre. Je sentais l'affection accumulée depuis ce dernier millénaire pour sa protégée ... et ma foi le comprenais aisément.
L'archange nous fit signe de nous asseoir . Lithielle me regarda, intriguée, avant de prendre place, raide.


- Je vous ai fait mandé car aujourd'hui l'avenir du monde se joue. Lithielle, Merwin ... Ce que je vais vous confier, vous êtes les seuls de notre monde à le savoir.

J'étais de plus en plus étonné, non seulement j'étais admis dans le cercle fermé de l'archange, mais en plus, j'allais faire partie de ses confidents ? Mais que se passait-il donc ?? Je reportais mon attention sur ses paroles, essayant tant bien que mal de chasser le souvenir des lèvres douces sur les miennes.

- Il semblerai que les rangs des déchus se soient renforcés depuis quelques temps. Nombre de nos anges se fourvoient de plus en plus et leur péchés augmentent à vue d'œil. Nous devons y mettre bon ordre et être plus durs avec eux ! .

L'information tomba comme un couperet. Je vis ma bien aimée, ouvrir la bouche, puis la refermer, avant de la rouvrir pour la refermer à nouveau. Elle s'apprêtait à intervenir quand l'archange lui fit un signe de la main. Son esprit bouillonnait, je le voyais à la façon qu'elle avait de se tortiller les mains.

- J'ai appris également que les vampires se joignent à la guerre menés par Corran de Monfort dont la cruauté et l'habileté ne sont plus un secret pour personne. Nous ne pouvons pas nous permettre une défection dans nos rangs. Nous avons besoin de tout nos hommes. Nous allons mettre en place des mesures draconiennes de dissuasion.

- Mais votre altesse, ne craignez donc vous pas l'effet inverse ? Si les mesures sont trop répressives et que nous sommes trop durs avec eux au lieu d'être bons et magnanimes afin des les corriger, nous risquons de les voir quitter nos rangs à cause de cette dureté et rejoindre les rangs des déchus. Et à ce jour, il n'est nul besoin d'être devin pour savoir qu'ils ne se rangeront pas à nos cotés dans la bataille qui se profile devant nous.


Je connaissais suffisamment celle sous les ordres de qui j'étais, pour savoir qu'à cet instant précis, elle ne partageait absolument pas l'avis du grand archange. Elle, dont la réputation de bonté et de miséricorde, avait traversé les frontières. Pour elle, perdre des âmes humaines était un échec de la mission angélique, mais voir des anges déclassés, mis au ban et déchus, était une souffrance et une faille dans la notion même de pitié et de bonté qui étaient les composantes premières de tout ange. Je l'avais rarement vue aussi en colère, malgré cela elle était admirable de maitrise de soit et de calme. Seuls ses prunelles dorées ressemblaient à de l'or en fusion. Je prenais sa main instinctivement et serrais ses doigts afin de l'apaiser


- Lithielle, je sais que c'est le seul sujet sur lequel nous ne serons jamais d'accord, mais fais moi confiance. Je veux que tu te charges de cela, tu as toute ma confiance.
- Prince Iliandor, je vous charge de mener nos hommes à la bataille, vous êtes dorénavant, Général de l'armée Angélique.
Si durant cette guerre il m'arrivait quelque chose, je veux que Lithielle me succède ...
Nous avons peu de chance de nous en sortir indemnes avec la cohorte des vampires et leur magie qui rejoint le clan adverse et le nouveau bras droit de Ramus qui est encore pire que son roi. La reine Elwin m'a encore assuré ce matin de son entière coopération et nos frères elfes sont déjà sur le sentier de la guerre, n'attendant qu'un mot de nous.


Un héraut avait été dépêché afin d'annoncer officiellement dans tout le royaume ma nomination tandis que le regard appuyé de l'archange et un silence qui laissait supposer une suite et le signe discret de Lithielle, me firent comprendre qu'il était temps pour moi d'aller préparer mes armées.

- Votre altesse, permettez moi de me retirer, je vais de ce pas réunir l'état major afin de mettre en place nos stratégies en collaboration avec nos alliés.


Lithielle ne m'adressa pas un seul regard, je sus alors que ce qui nous attendait, était beaucoup plus important et terrible que ce que je n'avais pu le supposer, bien que je ne voyais toujours pas pourquoi : des batailles contre les démons nous en avions depuis la nuit des temps et nous en auront toujours, c'est immuable.
L'archange, m'ayant autorisé à me retirer, je me dirigeais vers la sortie du jardin.

- Merwin ! Prends Maitre Wong avec toi ... et fais attention.


Je m'arrêtais sur place. Mon sang ne fit qu'un tour : "Maitre Wong" ... elle ne l'appelait ainsi que dans de rares situations. Depuis ses débuts, un convention avait été établie implicitement : "Maitre" indiquait la relation privilégiée, personnelle et intime de celui qui avait été son père d'adoption dés son arrivée dans le monde angélique. Cela indiquait également que dans un état de guerre ou de bataille, il était sa protection rapprochée la plus fidèle et la plus sure, ce qui laissait sous entendre le niveau de dangerosité de la mission. Dans toute autre circonstance, il était le général ou le maitre instructeur ou l'instructeur.
Mon regard alla respectivement d'elle, regardant toujours droit devant elle, à l'archange qui la regardé avec une pointe d'étonnement. Je ne réfléchissais plus, si ce qui allait survenir était aussi dangereux que cela, je n'attendrais pas plus longtemps. Je retournais auprès d'elle et mit un genoux à terre, lui prit la main et sans aucune autre forme de procès, je m'adressais à notre supérieur :


- Altesse, mariez nous !

Lithielle manqua s'étrangler, tandis que l'archange, lui, éclata d'un rire tonitruant une fois la surprise passée. Je me tournais vers elle, un petit doute s'insinuant en moi :

- Tu veux bien m'épouser ?

Une pivoine rouge aurait parut fade auprès d'elle à ce moment. L'archange rit de plus belle, tandis que j'attendais une réponse qui ne venait pas. Elle me regardait avec des yeux qui semblaient transpercer mon âme. Se posant mille et une questions qui n'avaient sans doute pas de réponses, comme d'habitude. L'archange trancha son dilemme en hoquetant.

- Il était temps ... que vous vous décidiez, prince ! J'accèderai ... avec plaisir à ... votre demande ... dés que vous aurez fini l'organisation des armées ... ça vous laissera ... le temps de prévenir ... vos proches de votre union ... et du bal qui auront lieu ... demain soir.


Un sourire de bonheur se dessinait sur mes lèvres, mais je continuais à scruter le visage de celle dont j'étais fou depuis des siècles, sans jamais oser me déclarer.

- Laissez nous maintenant Prince, vous avez beaucoup de choses à mettre en place et je dois parler à mon bras droit.

Le ton péremptoire qu'il avait utilisé à nouveau et la mention du titre de ma future épouse ramena un ton officiel à cette entrevue. Bien que je n'ai pas reçu de réponse, j'obtempérais ... L'archange avait accepté notre union et elle n'avait pas refusé ... Je la côtoyais depuis si longtemps que je savais que cela valait accord, mais il était vrai que nous n'avions jamais parlé de sentiments, je ne lui avais jamais fait une cour assidue. Seul le baiser volé un peu plus tôt et l'imminence d'un danger certain, m'avaient donné le courage de franchir ce pas.
Je ramenais ma cape entre mes ailes en soupirant et m'envolais vers le palais blanc.


Prince Merwin Iliandor, Général des armées angéliques. Extraits des Lettres ouvertes : oh maman, si tu savais: c'est le plus beau jour de ma vie !


Dernière édition par Lithielle le Dim 5 Juil - 1:47, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar
Roi Démon ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 256
Age : 28
Localisation : Au coeur du Chaos !
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Lithielle Alaylith [Fini définitivement]   Mer 27 Mai - 11:46

Et bien malgré les quelques fautes que tu dis vouloir corriger sous peu, moi je ne change pas d'avis, Archange est tout indiqué Smile

_________________
La Mort nous sourit à tous...Tout ce que l'on peut faire, c'est sourire à la Mort !(Balthazar)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cendres-alesia.superforum.fr
Trauma-Nakan Strix
Archange Sombre ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Lithielle Alaylith [Fini définitivement]   Mer 27 Mai - 16:17

Pour moi, le rang est accessible également.

Par contre, il y a deux-trois choses qui me semblent bizarres :
D'abord, Ramus n'a pas dit aux Anges qu'il leur déclarait la guerre. Il ne l'a dit à personne, il a simplement lâché ses démons sur la terre des humains. C'est devant le fait accompli que ce sont regroupés les peuples.

Ensuite, un passage m'embrouille :
"- Monseigneur, je suis à vos ordre et me rendrait à mon nouveau poste dés notre entretien terminé. Cependant, j'émets la requête suivant, et vous demande de l'examiner: Je souhaiterai que maitre Wong m'accompagne. En effet d'après la situation que vous me décrivez, j'aurai besoin de ses compétences et il a toute ma confiance. Nous ne serons pas trop de deux, afin de prêter main forte à l'archange d'Alésia.

Je l'ai regardée bouche bée, jamais je n'avais vu une telle audace ! Jamais je n'avais vu une telle détermination sur son visage! Les traits tendus, elle retenait son souffle dans l'attente de la réponse du chef suprême."

De qui parles-tu quand tu dis chef suprême ? Car le seul chef suprême est l'Archange, or tu y fais référence avant, et il ne peut pas y avoir deux Archanges !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lithielle
Archange
avatar

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Lithielle Alaylith [Fini définitivement]   Dim 5 Juil - 1:50

[HRP]Suite et fin [HRP]

----------------------------------------------------------------


Le sanctuaire :


* Merwin ... mon ami, mon amant, mon amour ... pourquoi donc as-tu fais cela ? Tu savais pourtant bien que je ne courrais aucun risque.*
Un soupir s'échappa de mes lèvres tandis que je repensais à l'acte héroïque de mon époux ... héroïque mais insensé, et maintenant il était là, allongé sur cette stèle de marbre blanc immaculé, au centre du sanctuaire.
Oh, il n'était pas mort, non ... mais sa blessure était si grave ... Quel fou ! Que lui avait il pris d'affronter Balthazar !! Ce démon était déjà connu pour sa force et sa cruauté, alors y ajouter la colère et le désir de vengeance et voilà la bête tueuse parfaite, inhumaine, sans conscience aucune et dont la seule chose qui lui importait était la destruction d'autrui.
Je pris la main de Merwin et la serrais très fort. Je le sentais se réchauffer à nouveau, la vie revenait en lui, la lumière du tout l'enveloppait de sa douce chaleur, lui insufflant ainsi sa force et le régénérant.
La guérison s'effectuait petit à petit, j'étais à son chevet par intermittence depuis plusieurs jours déjà. Mes nouvelles fonctions me prenaient beaucoup de temps, bien que j'ai secondé l'Archange depuis plus de 1000 ans maintenant, étant la dépositaire de ses secrets les mieux gardés et la confidente fidèle sur qui il avait toujours pu se reposer.

L'archange avait fait les frais de la folie meurtrière de Balthazar et avait fini par y laisser la peau, bien que ses blessures aient pu être soignées et guéries, le remord de certaines décisions et le refus de se soigner avaient conduit son chef suprême à péricliter, cédant ainsi sa place d'Archange et rejoignant la force originelle ainsi que tout les anges défunts. J'avais bien tout tenté pour le sauver, allant même jusqu'à lui désobéir et lui donner de ma propre force vitale, cependant l'archange avait encore le pouvoir suprême et dés qu'il avait repris conscience et vu ce que j'essayais de faire, il m'asséna un coup puissant, déversant sur moi une vague d'énergie pure qui me repoussa de plusieurs mètres.

- Lithielle, arrête, s'il te plait ... Je ne veux pas que tu essayes de me sauver ! Prends les choses en main après ma mort. Il faut que je disparaisse, Balthazar n'aura de cesse d'attaquer les anges tant que je serais là, si ce n'était ton intervention et l'aveu de la manipulation de Ramus, il aurait tout détruit ici ... y compris moi et nous le savons tout les deux. Je dois disparaitre pour protéger notre peuple ... et toi tu dois devenir plus forte pour le diriger.
Lithielle, ce démon dépasse, et de loin, Ramus, autant dans sa cruauté que dans sa puissance ! La preuve, regarde l'état dans lequel il m'a mis ... et regarde Ramus ... Il est mort sous ses coups, empreints de folie et de rage, et si je ne lui avais pas dit toute la vérité sur les manipulations de Ramus et le mort de sa mère je serai aussi mort que lui à cet instant ! Heureusement qu'il ne sait pas toute la vérité sur la mort de son père , sinon il s'en serait pris à toi.


J'avais sursauté à ces mots. Non par peur, mais parce que l'archange lui-même ne connaissait pas toute la vérité à ce sujet non plus et j'avais le sentiment de l'avoir trahie, il fallait que je lui dise ... que je lui avoue, que je n'avais pu me résoudre à lui obéir, il y avait de cela bientôt un millénaire ... mais ceci est un autre histoire.

Quelques jours plus tard, alors que je venais de quitter le chevet de Merwin et que je me rendais à son chevet, l'archange rejoignit la lumière ancestrale et l'essence du bien absolu, me transférant ainsi toutes sa force vitale et sa puissance dirigeante ainsi que ses pouvoirs d'archange. Mes larmes l'accompagnèrent et se transformèrent en petites perles lumineuses, l'accompagnant dans son sillage, j'entendais encore sa voix, pendant que je sentais la puissance de la sagesse et de l'harmonie et de la paix m'envahirent au fur et à mesure.
Mes ailes s'étaient déployées et s'étaient élargies, sous le regard ébahi de Maitre Wong qui m'accompagnait comme mon ombre depuis l'apparition de Balthazar au palais doré, une douceur lumière surgit des hauteurs célestes et m'enveloppa, puis je me retrouvait dans un état second, flottant en l'air sans même battre des ailes ni même l'avoir voulu, je me sentais aspirée, happée puis doucement comme déposée dans un cocon de douceur, avant d'entre une voix gutturale me nommer: C'était les dernières volontés de mon ancien chef qui venait de me nommer officiellement son successeur et me transmettait ainsi le cœur d'amour qui l'habitait ainsi que toute cette source d'énergie propre aux seuls archanges.

J'avais craint, je me l'avoue aujourd'hui, qu'en lui disant la vérité sur la mission qu'il m'avait confié et sur ma désobéissance à cet ordre direct, il n'ait revu son choix quand à ma position de nouvel archange. Oh certes, j'aurais été toute aussi heureuse de rester à mon poste actuel, mais je m'étais faite à l'idée de le remplacer et surtout je en savais pas comment je m'entendrai avec un autre nouveau patron. Aussi ai-je été très soulagée,quand il me répondit, les larmes aux yeux, que j'avais été plus clairvoyante que lui et que j'avais pris la bonne décision qu'il n'avait su prendre, faisant déjà de moi un meilleur archange que lui. Bien que je n'étais pas du tout d'accord avec ce dernier point, je fus honorée et soulagée de sa décision.

Plusieurs lunes plus tard, la guerre ayant cessé à la mort de Ramus et les vampires ayant rejoins leur territoire, tout revint au calme après plus de deux cents terribles années de mort et de destructions. Je prenais mes nouvelles fonctions très au sérieux, mais la vie de mon cher et tendre époux était toute aussi importante, je le veillais de mon mieux, dés que j'avais une minute et je lui faisait la lecture de ses propres mémoires de guerres.
Il se réveilla, complètement régénéré et guérit de ses blessures 3 mois après la fin de la guerre, apprenant ainsi la terrible nouvelle de la mort de l'archange et par la même, sans surprise, que la nouvelle reine angélique n'était autre que sa dulcinée.

Lithielle, dernier Archange d'Alésia. Journal de bord.


[HRP]Corrections demain soir Embarassed s'il y en a[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lithielle
Archange
avatar

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Lithielle Alaylith [Fini définitivement]   Dim 5 Juil - 13:26

Donc voilà j'ai terminé ma fiche ouf ouf ouf vous pouvez valider XD, et pardonnez moi ce retard, pas mal d'examens et de révisions pour ma fille et mes élèves sans compter les bug ou tout s'effacer après avoir écris.
Les questions posées ont eu réponse par mp, avec Trauma, s'il y a quelque chose à modifier, n'hésitez pas à me le dire.
merci de votre patience et j'espère que cela vous plaira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trauma-Nakan Strix
Archange Sombre ~ Admin
avatar

Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: Lithielle Alaylith [Fini définitivement]   Mer 15 Juil - 21:47

Je t'ai mis ta couleur Lithielle, dois-je te mettre ton rang ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lithielle
Archange
avatar

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Lithielle Alaylith [Fini définitivement]   Jeu 16 Juil - 16:00

Merci beaucoup Trauma Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lithielle Alaylith [Fini définitivement]   Mar 28 Juil - 19:55

Cool, mon chef me ressemble ^^

Bienvenus, en espérant qu'on commence enfin à rp
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lithielle Alaylith [Fini définitivement]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lithielle Alaylith [Fini définitivement]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cendres d'Alésia :: Fiches des Anges-
Sauter vers: